FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
L'Alliance des Corporations était un important conglomérat d'entreprises commerciales actif durant les dernières années de la République Galactique. Durant la Guerre des Clones, elle rallia la Confédération des Systèmes Indépendants.

Description

L'Alliance des Corporations était une entreprise commerciale protégée par son propre service de sécurité, le Directorat de l'Administration Policière. Cette force de sécurité, composée notamment des Fusiliers Koorivars, était chargée de la protection des infrastructures de l'entreprise et était également utilisée comme massue durant les négociations. Le Magistrat Passel Argente recrutait également de nombreux groupes de mercenaires ou de pirates comme la Brigade des Vibrolames, le Corps Mercenaire Indépendant ou les Forces Spéciales Salissiennes.[2]

Histoire

Sous la République

Durant les dernières années de la République Galactique, l'Alliance des Corporations était l'une des principales organisations commerciales de la galaxie et était ainsi en compétition avec la Guilde du Commerce.[2]

Alliance avec les Séparatistes

Lors de la Crise Séparatiste, l'Alliance des Corporations rallia la Confédération des Systèmes Indépendants et utilisa son influence pour pousser plusieurs planètes à quitter la République. Sa force de sécurité, le Directorat de l'Administration Policière, fut intégrée à l'Armée Droïde Séparatiste et à la Marine Séparatiste.[2] De même, l'Alliance fut représentée par Voe Atell au Sénat Séparatiste,[4] dirigeante de la Faction de la Guerre. Lorsque la Guerre des Clones éclata, l'Alliance s'investit dans l'effort de guerre Séparatiste car le conflit favorisait ses affaires. Toutefois, elle prit soin de fortifier son siège, Murkhana, en déployant des destroyers de classe Fantail et des corsaires Sikurdiens.[2]

Membres connus

En coulisses

L'Alliance des Corporations est apparue pour la première fois dans le film Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones de George Lucas, sorti en 2002.

Apparitions

Sources

Notes et références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .