FANDOM


Antoc Merrick était un humain originaire de Virujansi ayant servit dans la Cavalerie de l'Air Raréfié avant de devenir général et pilote au sein de l'Alliance Rebelle durant la Guerre Civile Galactique.

Il participa à l'attaque sur la planète Scarif et son portail-bouclier ; il dirigeait alors l'escadron Blue de X-Wing T-65B depuis son vaisseau nommé Blue One.

BiographieModifier

Sur VirujansiModifier

Né près de quarante-six ans avant la bataille de Yavin sur Virujansi, Antoc Merrick servit comme chef d'escadron de la Cavalerie de l'Air Raréfié, la force de défense planétaire de son mon monde natal. Après l'avènement de l'Empire Galactique, la gestion de Virujansi fut placée sous la responsabilité d'un gouverneur Impérial. Toutes les forces militaires se virent dissoutes et les membres de la Cavalerie se virent proposer de rejoindre les forces armées de l'Empire. Avec le pilote Garven Dreis, Merrick décida de quitter sa planète et de rejoindre l'Alliance Rebelle dont le Corps des chasseurs démontrait un esprit de cohérence et d'inventivité faisant cruellement défaut à l'Empire.[1]

Dans l'Alliance RebelleModifier

Après avoir rejoint l'Alliance Rebelle, Merrick occupa le grade de Général et dirigea tous les chasseurs de la base rebelle sur Yavin 4 au sein du Commandement des chasseurs de l'Alliance. Il volait également au sein de l'escadron Blue qu'il commandait sous l'indicatif de vol Blue Leader. Lorsqu'il partait en mission, il laissait le colonel Bandwin Cor gérer le Corps des chasseurs de l'Alliance. En plus de toutes ces responsabilités, Merrick faisait partie du Haut commandement de l'Alliance, lui permettant d'avoir de l'influence sur les décisions prises par la Rébellion.[1] Lui et son ami Garven Dreis parvinrent à convaincre Bandwin Cor et le général Jan Dodonna d'utiliser le X-Wing comme épine dorsale du corps des chasseurs de l'Alliance. Peu après, il envoya un rapport à Mon Mothma sur les chasseurs employés par l'Empire.[3]

Peu de temps avant la bataille de Scarif, Merrick écouta Jyn Erso témoigner devant le Conseil Rebelle au sujet de la puissance de feu de l'Étoile de la Mort. Quand l'Alliance découvrit que l'escouade Rogue One avait infiltré Scarif, Merrick et son escadron se joignirent à la Flotte Rebelle de l'Amiral Raddus pour leur procurer le soutien nécessaire. En orbite de Scarif, son escadron de X-Wings et de U-Wings engagea le combat avant de passer à travers le portail-bouclier juste avant la fermeture de ce dernier. Ils détruisirent plusieurs CB-TT qui harcelait les forces rebelles au sol. Au cours du combat aérien contre les chasseurs TIE et les Agresseurs TIE qui s'en suivit, Merrick fut abattu et mourut dans l'explosion de son vaisseau.[2]

Traits et personnalitéModifier

Antoc Merrick était un humain à la peau claire, aux cheveux châtains et portant une moustache. Il avait les yeux bleus[2] et mesurait 1,82 mètres. Il se souciait profondément des personnes placées sous son commandement et refusait de risquer inutilement leur vie. Connaissant la responsabilité supplémentaire qu'avaient des pilotes de U-Wings envers leur équipage, il se sentait particulièrement protecteur envers eux.[1]

Conscient que la Rébellion ne pourrait jamais lever une flotte capable de rivaliser avec celle de l'Empire, Antoc Merrick était intimement convaincu que les chasseurs et les intercepteurs permettraient de faire la différence lors des affrontements.[1]

ÉquipementModifier

Comme tous les pilotes de la rébellion, Antoc Merrick portait une combinaison assortie d'un casque de vol lorsqu'il était aux commandes de son X-Wing T-65B,[2] le Blue One.[1]

En coulissesModifier

Antoc Merrick est apparu pour la première fois dans le film Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards, sorti le 14 décembre 2016, où il fut interprété par l'acteur Ben Daniels.[2] Il apparut pour la première fois dans une vidéo des coulisses du film sortie le 15 juillet 2016 pour la Star Wars Celebration[4] et fut nommé le 15 octobre 2016 dans l'application Star Wars: Collection de Cartes.[5]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .