"Au fil du temps, des leaders comme Raddus et le général Merrick ont accompli de véritables exploits, transformant ce qui aurait pu n'être qu'une armada pirate en une véritable force de combat."
―Mon Mothma[src]

Antoc Merrick était un humain originaire de Virujansi ayant servit dans la Cavalerie de l'Air Raréfié avant de devenir général et pilote au sein de l'Alliance Rebelle durant la Guerre Civile Galactique. Responsable du Corps des chasseurs de l'Alliance Rebelle et commandant de l'Escadron Blue, Antoc Merrick participa à la bataille de Scarif où il trouva la mort.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Sur Virujansi[modifier | modifier le wikicode]

Antoc Merrick naquit sur la planète Virujansi quarante-six années avant la bataille de Yavin. Le jeune humain rejoignit la Cavalerie de l'Air Raréfié, une escadrille de force de défense planétaire. Il gravit les échelons jusqu'à en devenir le chef d'escadrille. Toutefois, la carrière d'Antoc Merrick bascula avec la Proclamation de l'Empire Galactique. Le Conseil Régnant de Virujansi fut remplacé par un gouverneur impérial et la Cavalerie de l'Air Raréfié fut dissoute. Les nouvelles autorités impériales proposèrent aux pilotes de rejoindre la Marine Impériale mais Merrick refusa cette proposition. Avec le pilote Garven Dreis, Merrick décida de quitter sa planète et de rejoindre l'Alliance Rebelle dont le Corps des chasseurs démontrait un esprit de cohérence et d'inventivité faisant cruellement défaut à l'Empire.[1]

Au service de l'Alliance Rebelle[modifier | modifier le wikicode]

Général rebelle[modifier | modifier le wikicode]

Après avoir rejoint l'Alliance Rebelle, Merrick occupa le grade de Général et dirigea tous les chasseurs de la base rebelle sur Yavin 4 au sein du Commandement des chasseurs de l'Alliance. Il volait également au sein de l'escadron Blue qu'il commandait sous l'indicatif de vol Blue Leader. Lorsque le général Merrick partait en mission, il laissait le colonel Bandwin Cor gérer le Corps des chasseurs de l'Alliance. Merrick travaillait également en étroite collaboration avec le général Pitt Onoran des Forces Spéciales de l'Alliance Rebelle lorsque ses U-wings devaient transporter des soldats de la division d'Onoran. En plus de toutes ces responsabilités, Merrick faisait partie du Haut commandement de l'Alliance, lui permettant d'avoir de l'influence sur les décisions prises par la Rébellion.[1] Lui et son ami Garven Dreis parvinrent à convaincre Bandwin Cor et le général Jan Dodonna d'utiliser le X-Wing comme épine dorsale du corps des chasseurs de l'Alliance. Peu après, il envoya un rapport à Mon Mothma sur les différents chasseurs employés par l'Empire. Il écrivit également un autre rapport sur les différentes façons dont les rebelles pouvaient employer le U-Wing UT-60D.[3]

Opération Fracture[modifier | modifier le wikicode]

Antoc Merrick, après la découverte de l'Étoile de la Mort.

Deux années après la formation officielle de l'Alliance Rebelle, les Renseignements de l'Alliance découvrirent que l'extrémiste Saw Gerrera, un ancien rebelle qui était à la tête d'un groupe terroriste appelé les Partisans, venait de capturer un pilote de cargo impérial. Ce pilote prétendait être envoyé par Galen Walton Erso, un scientifique impérial, pour prévenir que l'Empire était en train de développer une arme capable de détruire des planètes. Les rebelles voulaient en savoir plus sur les informations du pilote mais leurs relations avec Gerrera étaient inexistantes depuis leur rupture. Pour pouvoir l'approcher, les Renseignements décidèrent de recruter Jyn Erso, la fille de Galen Erso qui avait été recueillie par Saw Gerrera lorsque son père fut enlevé par l'Empire. La jeune femme fut libérée d'un camp de travail impérial sur Wobani et amenée sur Yavin 4. Jyn Erso fut alors briefée par le général Davits Draven devant les membres du Haut commandement de l'Alliance dont Antoc Merrick. Après une hésitation, Erso accepta d'accompagner le capitaine Cassian Andor sur Jedha pour rencontrer Gerrera.[2]

Les rebelles parvinrent à approcher Gerrera qui leur révéla que le pilote impérial avait amené un message de Galen Erso qu'il montra à Jyn. Le scientifique détailla alors ce qu'était cette mystérieuse arme, l'Étoile de la Mort, et expliqua qu'il avait réalisé une faille de conception dans la station de combat. En exploitant cette faille, les rebelles pouvaient ainsi détruire toute la station. Mais ils devaient entrer en possession des plans de l'Étoile de la Mort sur Scarif. Au même moment, l'Empire décida de tester la station spatiale sur Jedha. La capitale de la lune, Jedha City, fut détruite mais les rebelles s'enfuirent. Andor prévint le général Draven de l'existence de l'Étoile de la Mort et décida de se rendre sur Eadu pour assassiner Galen Erso. Toutefois, le vaisseau utilisé par les rebelles s'écrasa et Yavin 4 perdit tout contact avec eux. Inquiet, le général Draven décida d'envoyer[2] l'Escadron Blue du général Merrick[3] pour bombarder la raffinerie impériale où travaillait Erso. La mission fut un succès avec la mort de Galen Erso.[2]

Bataille de Scarif[modifier | modifier le wikicode]

"C'est simple : l'Empire a des moyens de destruction que la Rébellion n'a pas."
―Antoc Merrick, au Haut commandement de l'Alliance à propos de l'Étoile de la Mort.[src]

Suite au succès de l'Opération Fracture, le Haut commandement de l'Alliance se réunit sur Yavin 4 pour décider de la suite des opérations concernant l'Étoile de la Mort. Malgré le rapport de Jyn Erso, le haut commandement se divisa sur les mesures à prendre. Certains, comme la Ministre de l'Éducation Tynnra Pamlo, cédèrent à la panique et voulurent capituler face à l'Empire. D'autres, comme l'amiral Raddus, voulaient agir et récupérer les plans de la station de combat. Antoc Merrick se montra réaliste en expliquant que l'Empire disposait d'un arsenal bien plus puissant que l'Alliance Rebelle. Malgré un discours de Jyn Erso, le Haut commandement resta divisé sur la question et faute d'unanimité, l'attaque sur Scarif fut abandonnée.[2]

Le général Merrick participa à la bataille de Scarif où il dirigea l'Escadron Blue.

Malgré cette décision, Erso et Andor montèrent une escouade de volontaires pour attaquer Scarif, sans l'autorisation des dirigeants rebelles. L'unité parvint à s'infiltrer sur Scarif et à engager le combat avec la garnison locale. Alors que Merrick était aux côtés de la chancelière Mon Mothma et d'autres membres du Haut commandement, un technicien des Renseignements, Tenzigo Weems, leur annonça qu'il avait capté des transmissions impériales qui faisaient état d'affrontements avec des rebelles sur Scarif. Mothma voulut s'entretenir avec l'amiral Raddus mais il était parti sur son vaisseau, le Profundity, pour se préparer à se battre. La chancelière décida alors de soutenir l'escouade Rogue One et d'envoyer des renforts.[2]

Le général Antoc Merrick prit ainsi la tête de l'escadron Blue et s'envola pour Scarif avec les escadrons Red et Gold. Les deux derniers escadrons devaient appuyer la Flotte Rebelle dans sa lutte avec les deux destroyers stellaires de classe Impérial gardant Scarif tandis que Merrick et l'escadron Blue devait soutenir les forces au sol en leur apportant des renforts. Le seul moyen pour accéder à la surface de Scarif, qui était protégée par un bouclier déflecteur, était de passer par le Portail-bouclier. Le commandant impérial, le Directeur Orson Callan Krennic, comprit la manœuvre des rebelles et ordonna la fermeture du portail-bouclier. Merrick fut l'un des premiers à passer le portail-bouclier juste avant que l'équipage de la station ne le ferme, coupant l'escadron en deux.[2]

Dès son arrivée à la surface de la planète, Merrick s'empressa de fournir un soutien aérien aux forces terrestres et détruisit un Cargo Blindé Tout Terrain qui menaçait les soldats rebelles. Après avoir éliminé les marcheurs impériaux, le général Merrick couvrit l'atterrissage du U-Wing UT-60D qui transportait des renforts. En riposte, la garnison impériale déploya plusieurs Agresseurs TIE. Antoc Merrick vint en aide à l'un de ses pilotes en détruisant le TIE qui le poursuivait. Toutefois, le général fut à son tour poursuivi par pas moins de trois chasseurs impériaux. Impuissant, son chasseur fut touché à plusieurs reprises et Antoc Merrick s'écrasa sur les plages de Scarif.[2]

Héritage[modifier | modifier le wikicode]

"Remarque pertinente, mais on parle d'Antoc Merrick. Il était imbattable derrière un manche."
―Poe Dameron[src]

Antoc Merrick était toujours considéré comme l'un des meilleurs pilotes de l'Alliance Rebelle plusieurs décennies après sa mort. Le pilote Poe Dameron de la Résistance admirait ainsi les talents de pilotage du général.[3]

Traits et personnalité[modifier | modifier le wikicode]

Antoc Merrick était un excellent pilote de X-wing qui n'hésitait pas à mener ses escadrons au combat.

Antoc Merrick était un humain à la peau claire, aux cheveux châtains et portant une moustache. Il avait les yeux bleus[2] et mesurait 1,82 mètres. Il se souciait profondément des personnes placées sous son commandement et refusait de risquer inutilement leur vie. Connaissant la responsabilité supplémentaire qu'avaient des pilotes de U-Wings envers leur équipage, il se sentait particulièrement protecteur envers eux. Il entretenait ainsi de mauvaises relations avec le Général Davits Draven, l'un des responsables des Renseignements de l'Alliance, qu'il trouvait trop pragmatique.[1]

Conscient que la Rébellion ne pourrait jamais lever une flotte capable de rivaliser avec celle de l'Empire, Antoc Merrick était intimement convaincu que les chasseurs et les intercepteurs permettraient de faire la différence lors des affrontements.[1]

Antoc Merrick était également un excellent pilote qui avait accumulé de nombreuses heures de vol à la fois sur U-Wing UT-60D et sur X-Wing T-65B. Toutefois, il aimait particulièrement volé à bord d'un x-wing nommé Blue One.[1] Au moment de son décès, Antoc Merrick avait 22 542 heures de vol à son compteur et avait 24 victimes confirmées.[4]

Équipement[modifier | modifier le wikicode]

Comme tous les pilotes de la rébellion, Antoc Merrick portait une combinaison assortie d'un casque de vol lorsqu'il était aux commandes de son X-Wing T-65B,[2] le Blue One.[1]

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Antoc Merrick est apparu pour la première fois dans le film Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards, sorti le 14 décembre 2016, où il fut interprété par l'acteur Ben Daniels.[2] Il apparut pour la première fois dans une vidéo des coulisses du film sortie le 15 juillet 2016 pour la Star Wars Celebration[5] et fut nommé le 15 octobre 2016 dans l'application Star Wars: Collection de Cartes.[6]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.