Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki
Cet article couvre la version Canon de ce sujet.  Cliquer ici pour voir la version Légendes de ce sujet. 

"Le rapport de force entre nos droïdes et les clones de la République est de cent contre un."
―Comte Dooku, au roi Katuunko[src]

L'Armée Droïde Séparatiste était l'armée terrestre de la Confédération des Systèmes Indépendants durant la Guerre des Clones, elle faisait partie des Forces Militaires Séparatistes.

D'après le Comte Dooku, l'armée de droïdes était bien plus nombreuse que l'armée de soldats clones de la République Galactique au début de la guerre.[1] De plus, de nombreux modèles de droïdes furent élaborés afin d'essayer de prendre l'avantage dans le conflit.

Cette armée fut active dès le début de la guerre, lors de bataille de Geonosis, jusqu'à sa toute fin marquée par le massacre de Mustafar.

Structure[]

L'infanterie était principalement composée de droïdes de combat B1. Sa principale force était son nombre, les droïdes étant fabriqués beaucoup plus rapidement que les soldats clones et à moindre coût. Au cours de la Guerre des Clones, l'infanterie séparatiste s'étoffa avec l'arrivée de plusieurs modèles différents et plus performants que les droïdes B1, notamment les supers droïdes de combat B2.

Aux droïdes s'ajoutaient parfois des êtres organiques, comme les soldats Neimoidiens,[2] Geonosiens,[3] Zygerriens,[4] ou Umbariens.[5]

Véhicules[]

L'Armée Droïde Séparatiste utilisait différents tanks, comprenant le super tank[6] et le Char d'Assaut Blindé.[7] À la suite de l'adhésion d'Umbara à la cause séparatiste, les véhicules de la Milice Umbarienne furent également utilisés par la CSI.[5] En plus des tanks, les forces blindées de l'Armée Séparatiste possédaient des véhicules droïdes, tels que le droïde araignée nain DSD1, le droïde araignée traqueur OG-9, le tank droïde de classe IG-227 Hailfire.[3]

Les troupes au sol étaient transportées par le Transport Multi-Troupes, le Transport Beetle XT et le transport de troupes de la Fédération du commerce. Les Forces Militaires Séparatistes utilisaient également des speeders pour le combat et les déplacements. Elle possédait aussi des éléments d'artillerie, comme le canon à proton J-1[8] ou le canon sonique LR1K.[3]

Apparitions[]

Source[]

Notes et références[]

Advertisement