Cet article couvre la version Canon de ce sujet.  Cliquer ici pour voir la version Légendes de ce sujet. 

Les banthas étaient des grosses créatures poilues possédant une paire de longues cornes disposées en spirale. Ces mammifères herbivores vivaient dans le désert de la planète Tatooine et étaient trouvables sur de nombreux autres mondes de la galaxie où ils étaient élevés pour leur lait, leur viande, leur fourrure et leur cuir. Les banthas vivaient en troupeau et étaient aussi domestiqués par les Tuskens pour leur servir de monture.

Biologie et apparence[modifier | modifier le wikicode]

Un troupeau de banthas dans le désert de Tatooine.

Les banthas étaient des mammifères quadrupèdes imposants[1] mesurant de 2 mètres[5] à 2,5 mètres de haut.[1] Un adulte pesait en moyenne 4000 kilogrammes.[2] Les banthas possédaient une fourrure dense de couleur brune à noire.[1] Mâles et femelles possédaient une paire de longues cornes disposées en spirale sur le haut de la tête ; ces cornes grandissant d'un anneau par an.[6] Les banthas possédaient aussi une bouche large et une paire d'yeux brillants.[5] Leur corps se terminait sur une grosse queue trainant par terre lorsqu'il se déplaçaient et leur quatre membres se terminaient par des pieds larges et plats, à quatre doigts.[3] Les bruits sourds qu'ils émettaient pouvaient ressembler à ceux d'un dewback.[7]

Comportement[modifier | modifier le wikicode]

Les banthas vivaient en troupeau dans le désert de la planète Tatooine.[3] Il s'agissait de paisibles herbivores.[1]

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le lait de bantha était une boisson populaire dans la galaxie.

Les banthas étaient une espèce facilement domesticable et ils étaient ainsi élevés sur de nombreux mondes de la galaxie.[5] Ils étaient largement utilisés comme montures. Leur lait, nommé le lait bleu à cause de sa couleur typique, était bu nature et était aussi transformé en yaourt, en crème et en beure. La viande de bantha était consommée et cuisinée. Elle était ainsi mangée sèche, en steak ou en burger. Leur cuir était broyé avec des graines pour faire une boisson nommée Ardees, ou jus de Jawa. Plus communément, leur cuir était teinté et utilisé pour faire des habits ou des accessoires. Leur sang, une fois purifié, se buvait dans une boisson pétillante. Enfin, leurs bouses pouvaient servir de combustible.[2] Les jeunes banthas étaient nommés des veaux.[8]

Sur Tatooine, les Tuskens domestiquaient les banthas et les montaient ; ils partageaient un lien fort avec ces derniers. Chaque enfant Tusken recevait ainsi un bantha de son sexe et lorsque deux Tuskens se mariaient, leurs deux banthas formaient aussi un couple. Si son maître mourrait, un bantha périssait peu de temps après. Au contraire, si le bantha mourrait avant son propriétaire, ses restes étaient placés dans un grand cimetière qui était traité avec beaucoup de respect par les Tuskens et les autres banthas. Les Tuskens ne blessaient jamais les banthas et ne mangeaient pas leur viande non plus,[2] mais ils les montaient lorsqu'ils combattaient.[9] En langage Tusken, le Pont B'Thazoshe était nommé d'après les banthas ; "B'Thazoshe" signifiant "corne de bantha transformée en pierre" en basic.[10]

Le mécanicien Kadas'sa'Nikto Neeku Vozo provenait d'une longue lignée familiale d'éleveurs de banthas.[11] La crêpe au beurre de bantha partageait son nom avec le bantha.[12]

Dans la galaxie[modifier | modifier le wikicode]

Espèce commune sur Tatooine, les banthas pouvaient être observés à l'état sauvage, errant dans les vastes étendues désertiques de la planète,[13] domestiqués par les Tuskens[3] ou encore dans les villes telle que Mos Espa.[14] Ils partageaient leur nom avec le bantha Blanc de Nelvaan.[2]

Les banthas faisaient l'objet de plusieurs phrases d'argot et d'insultes, tel que "Bantha poodoo" en Huttese ;[14] cette expression signifiant que la personne visée était sans valeur.[2]

Durant la Guerre des Clones, un Transport d'Infanterie Offensif/Basse Altitude de la Grande Armée de la République était customisé d'un dessin montrant un bantha volant, larguant des bombes.[15] Sur Onderon, les rebelles soutenus par la République Galactique disposaient d'un véhicule sur lequel était accroché un crâne de bantha.[16]

Durant l'Ère Impériale, Obi-Wan Kenobi, en exil sur Tatooine, domestiqua un troupeau de banthas dont deux nommés Dolo et Nara.[4]

Près de cinq ans après la bataille de Yavin, Malakili, ancien dresseur pour Jabba le Hutt, gardait avec lui une tresse porte-bonheur faite de fourrure et de dents de bantha.[17] La même année, le shérif de Mos Pelgo Cobb Vanth avait obtenu l'aide d'un groupe de Tuskens pour chasser le syndicat du crime des Pillards de la Clé Rouge hors de Tatooine. Les Tuskens combattirent à dos de banthas. L'un de ces banthas, particulièrement gros, avait une cicatrice à un œil, une fourrure emmêlée de crasse et des blessures aux os ouverts et aux articulations rouillées.[9]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.