FANDOM


Berch Teller était un humain, capitaine dans les Renseignements Militaires de la République Galactique durant la Guerre des Clones. Il dirigea plus tard une cellule rebelle qui combattit l'Empire Galactique.

BiographieModifier

Agent de la RépubliqueModifier

Durant la Guerre des Clones, Berch Teller servait la République Galactique au sein de l'agence de Renseignement en tant que Chef de station. Il était l'un des officiers qui débriefèrent le capitaine Wilhuff Tarkin alors en possession des coordonnées de la Route Nexus après son évasion de la Citadelle. Sous la supervision de Dodd Rancit et en association avec Knotts, un agent en poste sur Lantillies, il travailla avec les loyalistes des mondes alliés ou occupés par la Confédération des Systèmes Indépendants afin de faire d'eux des résistants et combattants pour la République. Au cours de la dernière année du conflit, il fut affecté à la lune Gotal Antar 4 et participa à l'armement des loyalistes Gotals et Koorivars.[1]

Résistant à l'EmpireModifier

A la fin de la guerre, Teller s'attendit à ce que l'Empire Galactique épargne les loyalistes en raison de leur travail pour la République et fit remonter auprès de ses supérieurs les informations nécessaires pour leur extraction. Toutefois, la COMPORN refusa de coopérer et quand les forces militaires sous le commandement de Wilhuff Tarkin débarquèrent sur Antar 4, loyalistes et séparatistes furent traités de la même manière : arrêtés, déportés et exécutés. Ce qui fut connu sous le nom des "Atrocités d'Antar" mit profondément en colère Berch Teller. Il déserta peu de temps après son affectation sur la Station Désolation, une base avancée impériale se concentrant sur le projet secret de la construction de l'Étoile de la Mort. L'ancien espion républicain créa alors sa propre cellule de résistance afin de lutter contre l'Empire.[1]

Les actions les plus notables de cette cellule eurent lieu environ cinq ans après la formation de l'Empire. Avec l'aide du Vice-amiral Dodd Rancit, Berch Teller et sa cellule rebelle complotèrent pour voler le Pic de la Charogne, le vaisseau personnel de Tarkin et un bijou de technologie. Pour cela, ils laissèrent l'Agence du Renseignement Naval apprendre qu'une technologie ayant permis au Comte Dooku de pirater l'HoloNet pendant la guerre se trouvait sur Murkhana. Peu de temps après, la cellule opéra une attaque éclair sur la base Sentinelle commandée par Tarkin avant de disparaître. Ce semblant de coïncidence alerta Coruscant et l'Empereur décida d'envoyer Dark Vador et Tarkin enquêter sur Murkhana. Alors que les fidèles lieutenants de Palpatine exploraient l'entrepôt, Berch Teller et ses complices se débarrassèrent des stormtroopers en faction et du capitaine du Pic de la Charogne. Les Impériaux restants sur Murkhana forcèrent Faazah, un vendeur d'armes Sugi local, à céder un vieux croiseur des Forces Judiciaires et se lancèrent à la poursuite du vaisseau. Toutefois, Teller et son équipage parvinrent à s'enfuir. Fort de cette nouvelle acquisition, la cellule rebelle se lança dans une campagne en s'attaquant à des cibles impériales telles que la station de Galidraan. Ils semèrent chaos et destruction dans une partie de la Bordure Extérieure et de la Bordure Intérieure grâce aux informations transmises par Dodd Rancit. Ayant conscience que la confiance qu'il pouvait accorder à Rancit était plus que limitée, la méfiance de Berch Teller permit à son équipe de ne pas tomber dans un piège.[1]

Tandis que Rancit fut arrêté pour sa trahison, les rebelles menèrent une ultime attaque sur un convoi transportant des pièces d'une importance critique pour le projet de l'Étoile de la Mort. Ils furent toutefois contrés par l'arrivée inopinée de Tarkin à bord d'un Destroyer Stellaire. Teller parvint à s'échapper mais tous ses camarades furent capturés et exécutés dans les semaines qui suivirent. Teller suivit Tarkin avec l'intention de venger ses amis jusque sur Eriadu, la planète natale de ce dernier, où le Grand Moff retourna dans une zone sauvage. Berch Teller tomba dans un piège et se brisa la cheville. Tarkin choisit toutefois de ne pas l'achever et laissa la possibilité à Berch Teller d'essayer de s'en sortir. S'il y parvenait - et ce malgré la contrée inhospitalière dans laquelle il allait être abandonné, le gouverneur serait prêt à travailler avec lui.[1]

HéritageModifier

Bien des années plus tard, le général Airen Cracken, chef des Renseignements de l'Alliance Rebelle, utilisa l'exemple de Berch Teller pour convaincre la chancelière Mon Mothma de débloquer des fonds pour la propagande rebelle.[2]

ApparitionModifier

  • Tarkin (première apparition)

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .