FANDOM


Carte menant à Skywalker

Rey et les membres de la Résistance observant la carte holographique d'une partie de la Galaxie menant à Luke Skywalker.

La carte menant à Skywalker était une carte holographique d'une partie de la Galaxie qui montrait la localisation du Premier Temple Jedi sur la planète Ahch-ToLuke Skywalker se cachait en exil.[1]

Lors du conflit avec la Résistance, le Premier Ordre récupéra une partie de cette carte dans les archives de l'Empire Galactique[1] tandis que l'autre partie fut transmise à Lor San Tekka par Luke. Le droïde de ce dernier, R2-D2, avait lui aussi reçu une portion de cette carte par son maître. Le droïde se mit alors en mode basse consommation d'énergie pour protéger les données qu'il conservait. En effet, il était impossible de savoir où menait la carte sans avoir toutes les parties.[2]

Le Premier Ordre avait seulement besoin de la partie de la carte conservée par Tekka pour la compléter et retrouver Luke. Kylo Ren, Gideon Hask et un détachement de stormtroopers s'en allèrent sur la planète aquatique Pillio, sur rapport de la Sécurité Jinata. Ils trouvèrent un homme mystérieux à l'Observatoire de l'Empereur. Il s'avéra alors que cet homme était Del Meeko, un ancien coéquipier de Hask dans l'Escouade Inferno. Après avoir convaincu l'homme de leur révéler où était Lor San Tekka, Kylo Ren laissa Hask se battre contre Meeko et le tuer.[3] Ils trouvèrent finalement Tekka sur Jakku sans pour autant trouver la carte qu'ils recherchaient.[1]

Après l'assaut sur la Base Starkiller, R2-D2 sortit de son mode basse consommation d'énergie. La Résistance combina alors la partie de la carte que possédait R2 avec celle de Tekka pour révéler la carte complète et localiser Luke Skywalker. La jeune pilleuse d'épaves Rey, Chewbacca et R2-D2 partirent alors sur Ahch-To à bord du Faucon Millenium et en possession de la carte. Là-bas, ils trouvèrent l'ancien Maître Jedi exilé.[1]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .