FANDOM


Pour les autres utilisations, voir Chancelier.
Chancelier était le titre donné à l'individu dirigeant le Sénat Galactique de la Nouvelle République. Mon Mothma fut la première à porter ce titre lorsque la Nouvelle République fut formée après la victoire rebelle à la Bataille d'Endor.

Trente ans après la création de la Nouvelle République, durant le conflit entre le Premier Ordre et la Résistance, Lanever Villecham était le chancelier jusqu'à sa mort lors de la destruction du système Hosnian.

PouvoirsModifier

"La charte du Chancelier maintient les pouvoirs d’urgence accordés à Palpatine et cela ne peut plus durer. Ces pouvoirs sont un poison pour la démocratie. Ils amoindrissent mon rôle."
―Mon Mothma, première Chancelière de la Nouvelle République.[src]
Les pouvoirs du Chancelier de la Nouvelle République étaient tirés de la charte du Chancelier et ils furent accordés pour la première fois après la mise en place du nouveau Sénat Galactique sur Chandrila. La première chancelière de la Nouvelle République, Mon Mothma, reçut des pouvoirs d'urgence, les mêmes qui avait été accordés au Chancelier Suprême Palpatine lors de la Guerre des Clones. Mon Mothma, qui avait passé une partie non négligeable de la Guerre des Clones à s'opposer à la montée en puissance de Palpatine, fut décidée à rendre au plus vite ces pouvoirs d'urgence. En effet, malgré l'autorité de facto dont elle bénéficiait sur les forces armées de la Nouvelle République, elle estimait qu'elle n'avait pas à décider seule de l'endroit où ils devaient mener les batailles. Au lieu de cela, elle soumit à la volonté du Sénat toutes les questions qui méritaient d'être débattues y compris les questions militaires comme le désarmement de la flotte républicaine.[1]

HistoireModifier

La chancellerie de la Nouvelle République tire ses origines de la République Galactique,[1] où le Chancelier Suprême était le chef de file du Sénat Galactique et de la République elle-même. Au cours de la Guerre des Clones, le Chancelier Suprême Palpatine gagna en puissance politique à mesure qu'il récupérait de plus en plus de pouvoirs exécutifs. Cet accaparement du pouvoir lui permet au terme de la guerre de pouvoir s'autoproclamer Empereur Galactique et il transforma la République en un Empire Galactique tout puissant.[3] Le titre de chancelier fut utilisé ensuite au sein de l'Alliance Rebelle où il servait à désigner le leader politique de la Rébellion.[4]

Après la disparition de l'Empereur Palpatine pendant la bataille d'Endor, l'Alliance Rebelle forma la Nouvelle République. Un nouveau Sénat Galactique fut créé sur Chandrila et Mon Mothma fut élue comme la première chancelière. Le début de son mandat fut consacré à la suppression de ses pouvoirs d'urgence accordés par la charte du Chancelier et à l'élaboration d'une loi visant à démilitariser la flotte républicaine une fois que la Guerre Civile Galactique serait terminée. Cette proposition vit le jour après la signature du Concordat Galactique, le traité de paix qui fut signé par la Nouvelle République et l'Empire Galactique après la bataille de Jakku.[1] Ce désarmement ainsi que la décision de ne pas garder Coruscant comme capitale galactique fut faite pour convaincre les systèmes stellaires méfiants que la Nouvelle République ne comptait pas reproduire les erreurs qui avaient été commise durant les dernières décennies de la République Galactique.[2]

Vingt-neuf ans après la bataille d'Endor, la chancellerie était toujours en place et Lanever Villecham, le sénateur du système Tarsunt fut élu à ce poste. Il chercha à améliorer les relations commerciales avec les mondes neutres de la Frontière Trans-Hydienne. Contrairement à la sénatrice Leia Organa, il n'estimait pas que le Premier Ordre représentait une menace ou que ce dernier violait le Concordat Galactique. Leia Organa qui avait finalement créé la Résistance eut finalement raison lorsque le Premier Ordre utilisa sa Super-arme, la Base Starkiller et détruisit Hosnian Prime, la capitale de la Nouvelle République, tuant le chancelier et le reste de la population.[2][5]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .