Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki
Cet article couvre la version Canon de ce sujet.  Cliquer ici pour voir la version Légendes de ce sujet. 

Les chantiers de Santhe, aussi connu sous le nom de chantiers navals Corelliens, étaient localisés sur la planète Corellia sous la République Galactique puis sous l'Empire Galactique.

Histoire[]

Sous la République[]

Durant les dernières années de la République Galactique, les croiseurs de classe Consular du Corps Diplomatique de la République furent construits dans les chantiers navals Corelliens.[6]

Sous l'Empire[]

Au moins une fois sous son règne, les agents de l'Alliance Rebelle ont rapporté au Général Airen Cracken le statut des chantiers navals.[2]

Un Destroyer Stellaire de classe Venator non-identifié sortit de ces chantiers navals pour le compte de l'Empire.[1]

Pendant la mission à la Station Faos, les Partisans et les membres des rebelles de Lothal s'infiltrèrent à bord d'un cargo civil. Lors de l'analyse de la cargaison du cargo, Saw Gerrera déclara que les matériaux transportés étaient utilisés pour la construction de vaisseaux pour le compte de la Marine Impériale. Sabine Wren déclara par la suite que ces matériaux pourraient provenir de Corellia ou de toutes autres planètes possédant un chantier naval.[7]

Apparitions[]

Sources[]

Notes et références[]

  1. 1,0 et 1,1 Catalyseur : A Rogue One Novel
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Star Wars : Les archives secrètes des Rebelles
  3. Star Wars : Solo : Le Guide Visuel
  4. AhsokaS1 Logo Star Wars: Ahsoka – "Troisième partie"
  5. Le livre de références Star Wars: Complete Vehicles indique que le croiseur de classe Consular est construit dans les chantiers navals Corelliens or le livre de références Ultimate Star Wars indique que le croiseur Consular est construit par la Corporation Technique Corellienne donc nous pouvons en déduire que les Chantiers navals Corelliens sont affiliés à la Corporation Technique Corellienne.
  6. Star Wars: Complete Vehicles
  7. Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "Au Nom de la Rébellion"
Advertisement