FANDOM


Le chasseur d'assaut/bombardier Y-wing BTL-A4, plus simplement bombardier léger Y-Wing ou chasseur Y-Wing, était un chasseur mono ou biplace fabriqué par Manufacture Koensayr. Il fut utilisé par la Marine de la République Galactique pendant la Guerre des Clones et le Corps des chasseurs de l'Alliance Rebelle pendant la Guerre Civile Galactique.

CaractéristiquesModifier

Y-wing blueprints

Schéma technique d'un Y-Wing BTL-A4.

Utilisé dès la Guerre des Clones, le chasseur d'assaut/bombardier Y-wing BTL-A4 était manœuvré par un pilote protégé par une verrière intégrale en transparacier. Un emplacement permettait d'accueillir un droïde astromécano à l'arrière du cockpit. Le chasseur d'assaut mesurait près de 23,4 mètres de long. De forme triangulaire, son cockpit était situé à l'avant de l'appareil. Au contraire du Y-Wing BTL-B, la carrosserie qui enveloppait ce modèle fut démontée révélant ainsi sa structure et ses composants. Il possédaient deux moteurs à réaction ionique R200, placés de part et d'autre du chasseur lui donnant la forme dont il tirait son surnom. Les moteurs se voyaient également pourvus d'anneaux abritant des gouvernes qui dirigeaient les flux d'ions et amélioraient la manœuvrabilité du vaisseau. Chaque moteur était surmonté d'un dôme en composite qui laissait passer les signaux et couvraient les sondes de cible longue distance.

Du côté de l'armement, le Y-Wing BTL-A4 pouvait compter sur deux canons laser IX4 ainsi que deux lances-torpilles à proton Flex Tube. Il était surmonté d'une tourelle canon à ion SW-5.

HistoireModifier

Produits par Manufacture Koensayr, ces chasseurs, que se soit le modèle Y-Wing BTL-A4 ou le Y-Wing BTL-B, furent l'un des piliers de la Marine de la République Galactique pendant la Guerre des Clones et assurèrent la plupart des opérations de bombardement dans la lutte contre la Confédération des Systèmes Indépendants.[1]

Avec l'avènement de l'Empire Galactique, le Y-Wing tomba en désuétude quand la Marine Impériale décida de mettre l'accent sur les vaisseaux amiraux au sein de sa flotte. Koensayr perdit son important contrat avec le gouvernement. Pour cette raison, l'entreprise fut forcée de vendre ses surplus lors d'appels d'offres de mondes désirant améliorer leur défense planétaire. Toutefois, l'Empire mit un terme à cette pratique et saisis les Y-Wings invendus qui furent destinés à la casse.[1]

Station Reklam Y-Wings

la destruction de plusieurs Y-Wings fut programmé à la station Reklam.

Quelques cellules de la rébellion contre l'Empire saisirent cette opportunité pour voler plusieurs Y-Wings au cours d'attaques.[1] L'un de ses raids eut lieu environ deux ans avant la bataille de Yavin. Les membres de l'escadron Phoenix attaquèrent la station Reklam et volèrent cinq Y-Wings BTL-A4 pour l'unité du Général Jan Dodonna.[7] Peu de temps après, ces attaques permirent au Y-Wing de devenir un appareil que l'on trouvait communément au sein des cellules de la rébellion. L'Académie Skystrike, une école de pilotage Impériale, utilisa des Y-Wings lors de ses simulations afin de permettre à ses cadets d'apprendre à les affronter.[9] Au cours de cette période, cinq Y-Wings de l'escadron Gold escortèrent la sénatrice en fuite, Mon Mothma, jusqu'à Dantooine où la Flotte Rebelle se réunit en masse pour former l'Alliance Rebelle.[10]

Après sa création, l'Alliance Rebelle, utilisa massivement le Y-Wing pendant la Guerre Civile Galactique contre l'Empire.[2] Si ce vaisseau servit de chasseur d'assaut dans un premier temps, il fut cantonné aux missions de bombardements lorsque la Rébellion commença à se procurer des X-Wings dont la manœuvrabilité était bien supérieure.[11] Bien que le B-Wing de Slayn & Korpil fut un remplaçant potentiel pour ce vétuste chasseur,[12] le Y-Wing continua d'être utilisé grâce à sa durabilité et participa à toutes les plus grandes batailles contre l'Empire.[11]

Le vaisseau participa notamment à la bataille de Scarif, où l'escadron Gold aida à la destruction du portail-bouclier permettant le vol des plans de l'Étoile de la Mort. Sous le commandement du capitaine Jon Vander, les Y-Wing infligèrent des dégâts au portail-bouclier et mirent hors d'état de nuire un Destroyer Stellaire de classe Impérial.[13] L'escadron Gold fit ensuite partie du groupe de chasseurs qui se lança à l'assaut de l'Étoile de la Mort tandis que la station spatiale approchait de Yavin 4 pour détruire le base cachée de l'Alliance. Vander remonta la tranchée méridionale et tenta de tirer des torpilles à proton dans le conduit d'aération pour détruire la station de combat. Au cours de la bataille, tous les chasseurs Y-Wing, à l'exception de celui d'Evaan Verlaine, furent détruits. À bord de son TIE Avancé x1, Dark Vador fut à l'origine de la destruction de trois Y-Wings. Luke Skywalker, un fermier originaire de Tatooine[4] et fils de Vador,[14] parvint toutefois à détruire l'Étoile de la Mort.[4]

Suite à la défaite des Rebelles au cours de la bataille de Hoth, les Y-Wings faisaient partie des vaisseaux de la flotte de l'Alliance qui rejoignirent le point de rendez-vous.[14] Le Y-Wing BTL-A4 fut également utilisé pour attaquer l'Étoile de la Mort II à Endor. Pendant l'affrontement, les Y-Wings de l'escadron Gray furent déployés. Sous les ordres du Général Lando Calrissian, ils participèrent à l'attaque d'un Destroyer Stellaire Impérial. Ils suivirent ensuite Calrissian à l'intérieur de l'Étoile de la Mort quand le groupe d'assaut de Han Solo détruisit le le générateur de bouclier de la station.[15] À l'intérieur de l'Étoile de la Mort, un des Y-Wings, piloté par Norra Wexley, rompit la formation et emmena les chasseurs TIE lancés à sa poursuite loin de Calrissian.[16] La Nouvelle République fit appel aux Y-Wings, ainsi que des X-Wings, A-Wings et B-Wings, lors de la bataille de Jakku.[8]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .