FANDOM


Le Concordat Galactique, aussi appelé Concordance Galactique, était le traité de paix qui entérina la fin de la Guerre Civile Galactique opposant la Nouvelle République et l'Empire Galactique. Il fut signé sur Coruscant après la bataille de Jakku où l'Empire connut une défaite majeure.

ConditionsModifier

Le Concordat Galactique mit officiellement fin aux hostilités entre la Nouvelle République et l'Empire Galactique. Il stipulait que le territoire de l'Empire se limiterait à une région prédéterminée des Mondes du Noyau et de la Bordure Intérieure. Outre sa reddition, l'Empire était tenu de cesser toutes ses campagnes de recrutement, de démobiliser ses stormtroopers et d'abandonner ses nombreuses Académies Impériales à travers la galaxie. L'Empire était également tenu de cesser toutes revendications à l'égard de Coruscant et d'abandonner la pratique de la torture.[1]

HistoireModifier

Avènement et chute de l'Empire GalactiqueModifier

En proclamant l'avènement de son Nouvel Ordre par, le Chancelier Suprême Palpatine mit fin à la République Galactique et instaura l'Empire Galactique dont il devint le premier Empereur. Après s'être assuré de la disparition de la République et de l'Ordre Jedi (par le biais d'une Purge Jedi efficacement menée par les clones de la Grande Armée de la République), Palpatine supervisa l'impitoyable expansion de l'Empire à travers la galaxie - et les actions génocidaires de son régime - dans l'espoir de la contrôler et de supplanter toute autorité.[5]

Finalement une coalition de cellules rebelles se forma pour remettre en question la suprématie impériale. Elles devinrent l'Alliance Rebelle environ un an avant la destruction de l'Étoile de la Mort. La menace de ce mouvement de résistance se faisant de plus en plus fort, l'Empereur mit en branle un formidable effort de guerre pour écraser la Rébellion et ses membres. Les quatre années de conflit qui suivirent furent le théâtre de nombreuses batailles où l'Empire ne parvint jamais à triompher de ceux qu'il qualifiait volontiers de terroristes.[6] La guerre civile connut un tournant majeur lors de la bataille d'Endor où l'Empire se vit infliger une défaite majeure. La seconde Étoile de la Mort fut détruite, l'Empereur vaincu par le Jedi Luke Skywalker, aidé de son père Dark Vador, ayant lui même disparu, et la flotte Impériale se retrouva en déroute.[7] Forte de cette victoire, l'Alliance Rebelle forma un nouveau gouvernement qu'elle appela la Nouvelle République. Les hostilités continuèrent au cours de l'année qui suivit jusqu'à aboutir à la bataille de Jakku où l'Empire connut à nouveau une sévère défaite. Affaibli par des luttes intestines, la perte de nombreux mondes au profit de la Nouvelle République et sa puissance militaire n'étant plus qu'une chimère, l'Empire se vit contraint de signer le Concordat Galactique abandonnant de ce fait le combat et ses rêves de domination.[3][1]

Presque immédiatement après la signature du traité de paix, des navires de guerre impériaux rejoignirent les Régions Inconnues.[1]

Violations du Premier OrdreModifier

La ratification du traité permit l'avènement d'une nouvelle ère de paix. Bien décidée à ne pas reproduire les erreurs de l'ancienne République Galactique durant la Guerre des Clones, la Nouvelle République, sous l'impulsion de sa chancelière Mon Mothma, se démilitarisa. Ce fut une des premières lois adoptées par le Sénat Galactique de la Nouvelle République. Les effectifs de la marine et de l'armée furent réduits de près de 95%. Si ces forces ne représentaient qu'une infime fraction de la taille de l'armée pendant la Guerre des Clones, les effectifs restants étaient plus que suffisants pour maintenir la paix dans la galaxie.[1]

Le Sénat étant convaincu que l'Empire ne serait dorénavant plus une menace porta toute son attention sur la politique galactique et il fut décidé que Coruscant ne serait pas sa capitale. Ainsi, un monde membre de la Nouvelle République se verrait accueillir le gouvernement pendant une période donnée et un processus d'élection permettrait de déterminer la nouvelle capitale. Cette rotation devait permettre en autre à la république de ne pas devenir un nouvel Empire et encourager le ralliement des nombreux systèmes stellaires mécontents qui s'étaient retirés de la République Galactique au cours de la Crise Séparatiste.[1]

Estimant que cette nouvelle ère de paix serait durable, les sénateurs et le chancelier Lanever Villecham se concentrèrent sur l'amélioration des relations commerciales avec les systèmes neutres de la frontière Trans-Hydienne en dépit de la menace représentée par le Premier Ordre. Ce mouvement composé d'anciens impériaux qui avaient fuis vers les Régions Inconnues au moment de la signature du Concordat Galactique gagna toujours plus en puissance. Alors que le chancelier Villecham pensait que ce groupe respectait les termes du traité de paix, le Premier Ordre l'avait en réalité contourné. Parmi les signes plus manifestes, on retrouvait l'utilisation de Destroyers Stellaires de classe Resurgent ou l'achat en masse d'armements. Le Premier Ordre se lança également dans une expansion de ces rangs et développa une nouvelle génération de droïdes interrogateurs violant les lois interdisant la torture.[1]

En dépit de ces nombreuses violations, le Sénat jugea que les rumeurs et les rapports sur la puissance du Premier Ordre n'étaient qu'un discours alarmiste. Des individus, tels que Leia Organa, réclamèrent que la Nouvelle République se mobilise pour endiguer cette menace. Toutefois l'ignorance et la corruption de ses sénateurs ne conduisirent qu'à ternir l'image et la réputation de l'ancienne princesse d'Alderaan. Estimant que la Nouvelle République ne serait pas en mesure de protéger ses citoyens, Leia Organa créa la Résistance : une force militaire privée financée par les sénateurs qui partageaient les craintes de l'ancienne héroïne de la Rébellion. Toutefois, pour éviter les sanctions de la Nouvelle République et tout incident diplomatique vis-à-vis des vestiges de l'Empire qui respectaient les termes du Concordat Galactique, la Résistance ne reçut qu'un soutien officieux du Sénat.[1][4]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Guerre Civile Galactique
Chronologie galactique

Précédent: Première rébellion contre l'Empire Galactique · Purge Jedi · Insurrection sur Jedha

Concurrent: Insurrection sur Ryloth · Campagnes des Partisans de Saw Gerrera

Suivant: Conflit Premier Ordre - Résistance

Batailles de la Guerre Civile Galactique
0 av.BY Scarif · Tatooine (I) · Le Désastre · Vir Aphshire · Étoile de la Mort · Yavin
0 ap.BY Taanab · Yavin · Survivants d'Alderaan · Cyrkon · Llanic · Rodia · Denon · Giju · Système tertiaire d'Usaita · Devaron · Tibrin · Chantiers Spatiaux de Kuat · Imdaar · Cymoon 1 · Tatooine (II) · Nébuleuse de Monsua · Nar Shaddaa · Vrogas Vas · Coruscant (I) · Prison du Zénith · Lune Fantôme · Harbinger · Tureen VII · C-3PO · Skorii-Lei (II) · Planète océanique · Akiva (I) · Horox III
1 ap.BY Frégate d'escorte Nébulon-B EF76 · Prison Accresker · Jedha · Mon Calamari · Docks de Mako-Ta · Retraite de la Bordure Médiane (Phorsa Gedd · Bataille de Bamayar · Haidoral Prime · Coyerti (Avant-poste Impérial · Fort Impérial · Distillerie · Garnison Impériale) · Système Enrivi · Système Chonsetta · Système Redhurme)
3 ap.BY Flotte Rebelle · Hoth · Cité des Nuages · Duel sur Bespin
Opération Anneau Brisé (Mardoma III · Nakaia · Obuumbo · Najan-Rovi · Ceinture d'astéroïdes de Kuliquo · Naator · Xagobah) · Inyusu Tor
4 ap.BY Opération Lune Jaune (Basteel · Sesid · Jeresh)
Indéfectible · Tatooine (III) · Système Hudalla · Endor (I) (Étoile de la Mort) · Durkteel · Guerre civile de Coruscant (Place des Monuments) · Endor (II) · Beltire · Cawa City
Opération : Cendres (Fondor · Vardos · Naboo (I) · Abednedo)
Tayron · Blocus de Fer · Malastare · Akiva (II) · Naalol · Geonosis · Uyter · Akiva (III) · Bespin
5 ap.BY Vetine · Arkanis · Nag Ubdur · Kuat (II) · Kashyyyk · Naboo (II) · Jakku
Autres Skorii-Lei (I) · Beroq 4 · Gorma
Articles et sujets connexes
Empire Galactique · Jedi · La rébellion · Alliance Rebelle · Sith · Nouvelle République · Étoile de la Mort · Étoile de la Mort II · Dissolution du Sénat Impérial · Cérémonie royale · Funérailles d'Anakin Skywalker · Contingence · Journée de la Libération · Concordat Galactique
  [Source]
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .