FANDOM


"Nos amis de la Fédération du Commerce nous ont promis leur soutien. Leurs droïdes de combat venant s'ajouter aux vôtres, nous aurons une armée sans équivalents dans toute la galaxie."
―Le Comte Dooku, au Conseil Séparatiste durant leur première réunion.[src]
Le Conseil Séparatiste était une organisation gouvernementale de la Confédération des Systèmes Indépendants. Rassemblant les représentants des principaux soutiens de l'Alliance Séparatiste, le Conseil était composé de l'Alliance des Corporations, du Clan Bancaire Intergalactique de la Fédération du Commerce, de la Guilde du Commerce, du Techno-Syndicat et de plusieurs anciens sénateurs. Formé durant la Crise Séparatiste, le Conseil Séparatiste joua un rôle clé durant la Guerre des Clones. Le massacre de ses membres sur Mustafar marqua la fin du conflit.

HistoireModifier

FormationModifier

"Comme je vous l'ai dit, je suis sûr que dix mille systèmes supplémentaires se rallieront à notre cause avec votre soutien."
―Le Comte Dooku, au Conseil Séparatiste durant leur première réunion.[src]

Le Conseil Séparatiste fut formée pendant la Crise Séparatiste, une période d'instabilité politique qui suivit la fondation de la Confédération des Systèmes Indépendants. Le dirigeant de la cause séparatiste, le Comte Dooku, invita les principaux soutiens de la cause séparatiste sur Géonosis, le siège de l'Alliance Séparatiste. Là, industriels, hommes d'affaires et politiciens officialisèrent leur alliance avec la Confédération et rejoignirent le Conseil Séparatiste. Ainsi, Nute Gunray, Vice-Roi de la Fédération du Commerce ; Passel Argente, Magistrat de l'Alliance des Corporations ; Po Nudo, dirigeant du Cartel des Hypercommunications ; Poggle le Bref, Archiduc de Géonosis ; San Hill, Président du Clan Bancaire Intergalactique ; Shu Mai, Présidente de la Guilde du Commerce ; Tikkes, ancien sénateur de Mon Cala et Wat Tambor, Émir du Techno-Syndicat entrèrent au sein du Conseil Séparatiste. Toutefois, cette réunion fut espionnée par le Chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi qui annonça au Conseil Jedi que les principales puissances commerciales et industrielles de la galaxie finançaient l'effort de guerre séparatiste.[1]

SecessionistMovement

La première réunion du Conseil Séparatiste sur Géonosis.

La République Galactique essaya de tuer dans l'oeuf le Mouvement Séparatiste en lançant une offensive sur Géonosis. Tandis que les droïdes de combat séparatistes et les Géonosiens de la Caste des guerriers affrontaient les soldats clones de la Grande Armée de la République, les conseillers séparatistes supervisaient les affrontements depuis la Ruche Stalgasin. Si la bataille tourna en défaveur des séparatistes, les membres du Conseil parvinrent à fuir Géonosis.[1]

Guerre des ClonesModifier

"Si vous refusez, je suis certain que le Conseil Séparatiste sera plus que ravi de m'offrir ce que je demande."
―Le pirate Hondo Ohnaka, menaçant le Chancelier Suprême Sheev Palpatine de vendre le Comte Dooku au Conseil Séparatiste.[src]

Peu après le début du conflit, le conseiller séparatiste Nute Gunray fut capturé par la République Galactique au cours d'une mission diplomatique sur Rodia.[3] Néanmoins, il fut rapidement libéré par les séparatistes alors que la République le conduisait en détention.[4] Au même moment, Wat Tambor supervisa l'invasion de la planète Ryloth[5] mais fut capturé par la République.[6] Peu de temps plus tard, le Comte Dooku fut capturé par le pirate Hondo Ohnaka. Le Weequay décida d'offrir le Sith à la République Galactique en échange d'une rançon d'un million de crédits tout en sachant que le Conseil Séparatiste était également prêt à payer cette rançon.[7]

L'année suivante, le conseiller Poggle le Bref supervisa les troupes séparatistes durant la Seconde bataille de Geonosis.[8] Il fut capturé au terme de l'affrontement.[9] Durant la détention de l'archiduc de Geonosis sur Coruscant, le Lieutenant-commandant Orson Callan Krennic, du Groupe des armes avancées, essaya de persuader le Géonosien que ses partenaires du Conseil Séparatiste le sous-estimait et l'avaient délibérément abandonné. Si Poggle le Bref collabora brièvement avec la République sur la construction de l'Étoile de la Mort, il profita de cette collaboration pour s'enfuir.[10] De même, Wat Tambor parvint à quitter les geôles de la République et à retourner sur Skako Minor.[11] Tout au long du conflit, la République permit aux membres de la Guilde des chasseurs de primes, via la Base de Données d'Application de la République, de toucher une prime s'ils capturaient des membres du Conseil.[12]

DissolutionModifier

"Quand vous aurez tué tous les Jedi dans le temple, allez dans le système de Mustafar. Supprimez le vice-roi Gunray et les autres leaders séparatistes."
―L'Empereur Sheev Palpatine, à Dark Vador.[src]
Conseil Séparatiste Mustafar

Les derniers instants du Conseil Séparatiste sur Mustafar.

Durant les derniers jours de la Guerre des Clones, le Conseil Séparatiste se réfugia sur Utapau. Après la bataille de Coruscant, où le comte Dooku trouva la mort, Dark Sidious, le mystérieux dirigeant de la Confédération, ordonna au général Grievous de déplacer le Conseil Séparatiste sur Mustafar, une planète volcanique du Techno-Syndicat. Si le Vice-Roi Nute Gunray s'opposa à Grievous en rappelant au cyborg qu'il avait laissé échapper le Chancelier Suprême Sheev Palpatine, le Conseil fut quand même déplacé sur Mustafar.[2]

Dans le même temps, le Chancelier Palpatine, qui était en réalité Dark Sidious, déclencha un coup d'État en éliminant l'Ordre Jedi avec l'Ordre 66. Il ordonna ensuite à son nouvel apprenti, Dark Vador, de se rendre sur Mustafar pour éliminer les Conseillers Séparatistes. Sidious annonça l'arrivée de Vador aux séparatistes en leur faisant croire qu'il allait les protéger. Tandis que Palpatine proclamait la fondation de l'Empire Galactique au Sénat Galactique, Vador arrivait sur Mustafar. Dès qu'il fut entré dans le complexe minier où était réfugié le Conseil Séparatiste, l'ancien Jedi utilisa la Force pour verrouiller toutes les portes. Puis, il commença à tuer les Conseillers Séparatistes et leurs assistantes. Le Sith se débarrassa aisément des soldats Neimoidiens et des droïdes de sécurité. Les officiers Neimoidiens qui assistaient le Conseil tombèrent les uns après les autres sous les coups de sabre laser. Les dirigeants de l'Alliance des Corporations (Passel Argente et Denaria Kee) et du Cartel des Hypercommunications (Po Nudo et Nank Tun) moururent ensemble. Ce fut ensuite au tour de Poggle le Bref de mourir coupé en deux. Après avoir tué l'assistant Rute Gunnay et un officier séparatiste, Dark Vador se rendit dans une salle de conférence où avait trouvé refuge les conseillers Rune Haako et Wat Tambor et les tua. Enfin, l'ancien Chevalier Jedi alla vers sa dernière victime, Nute Gunray, qu'il tua d'un coup de sabre en travers du torax.[2]

Avec la mort des dirigeants séparatistes, Dark Vador ordonna aux vaisseaux de la Fédération du Commerce de désactiver leurs armées de droïdes, ce qui mit un terme à la Guerre des Clones.[2]

FonctionnementModifier

"Il faut engager tous les droïdes disponibles."
―Le Vice-Roi Nute Gunray, supervisant la Bataille de Geonosis.[src]
Fame Drimal

Un soldat Neimoidien assurant la sécurité du Conseil Séparatiste.

Le Conseil Séparatiste était une organisation disposant du pouvoir exécutif et qui supervisait ainsi l'effort de guerre séparatiste durant la Guerre des Clones.[1] Ses membres pouvaient être chargés de missions diplomatiques auprès de planètes neutres[3] et pouvaient superviser des opérations militaires comme Wat Tambor sur Ryloth[5] ou Poggle le Bref sur Geonosis.[8] Le Conseil Séparatiste était également en charge du financement de la Confédération des Systèmes Indépendants.[13] Les Conseillers Séparatistes étaient accompagnés de leurs propres assistants.[1] Il était possible qu'un simple assistant puisse devenir un Conseiller Séparatiste comme ce fut le cas de Rune Haako. Le Conseil Séparatiste était également entouré d'officiers Neimoidiens de la Marine Séparatiste et de droïdes de commandement OOM.[2] Matériellement, les Conseillers Séparatistes disposaient de navettes de classe Sheathipede pour se déplacer d'une planète à une autre.[1]

Le Conseil Séparatiste était également protégé par des droïdes de sécurité et des Soldats Neimoidiens des Légions de Défense Territoriale de la Fédération du Commerce.[2]

CompositionModifier

"Le Clan Bancaire signera votre traité."
―Le Président San Hill, annonçant son ralliement au Conseil Séparatiste.[src]
Po-Nudo

Po Nudo, chef du Cartel des Hypercommunications, était l'un des membres du Conseil Séparatiste

Liste des membres du Conseil Séparatiste et de leurs assistants :

En coulissesModifier

Le Conseil Séparatiste est apparu pour la première fois en 2002 dans le film Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones de George Lucas. Il fut identifié dans l'épisode La Capture du Comte Dooku de la saison 1 de la série Star Wars: The Clone Wars, sorti le 2 janvier 2009. Dans le version française de l'épisode, le terme Conseil Séparatiste est simplement traduit par "les Séparatistes".

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .