FANDOM


Tab-canon-black  Tab-legends-white 

La corvette CR90, communément appelée Corvette corellienne ou le forceur de blocus rebelle était un petit vaisseau capital multi-rôle produit par la Corporation Technique Corellienne

La CR90 fut exploitée par de nombreux utilisateurs dans la galaxie, de pirates à forces armées galactiques en passant par des entreprises privées. Elle fut mise en service opérationnel au moins avant 52 av.BY et était toujours utilisée en 113 ap.BY. Elle possédait la polyvalence légendaire des productions de la CTC qui permettait de l'utiliser aussi bien comme transporteur de fret qu'escorteur de mission diplomatique.

CaractéristiquesModifier

Tantive IV

Une corvette corellienne CR90.

La corvette corellienne était un vaisseau très populaire et on le voyait partout à travers la galaxie, utilisé aussi bien par des gouvernements que des intérêts particuliers. Sa conception très modulable lui permettait une reconfiguration très rapide d'une fonction à une autre. D'autres modèles de la corvette, comme la corvette CR70, pouvaient facilement être améliorés (avec par exemple le pack Vanguard c20 pour devenir un CR90).

Parmi les configurations de base, il y avait "transport de troupe", "vaisseau d'escorte léger", "cargo" ou "transport de passagers". Sa modularité était une marque de fabrique de la CTC et augmentait le prix de revente du vaisseau.

Pour un vaisseau de tonnage moyen, pouvant transporter jusqu'à 3000 tonnes métriques de fret, la corvette restait très bien armée et très rapide. L'armement variait, même si la configuration standard contenait deux doubles turbolasers H9 de Taim & Bak et quatre canons lasers. La corvette CR-90 pouvait transporter un armement très impressionnant : huit turbolasers, six canons laser, et quatre canons à ions. Les emplacements des armes étaient étudiés pour que celles-ci soient aisément démontables afin d'être remplacées par d'autres armes, des rayons tracteurs ou des projecteurs de boucliers déflecteurs supplémentaires. Avec la configuration standard, la corvette CR-90 était réputée car ces tourelles ne pouvaient atteindre quoi que se soit qui se trouvait près des moteurs de la corvette.

Après la configuration standard, on trouvait une seconde configuration, très commune, plutôt orientée vers le militaire. Elle consistait en six doubles turbolasers H9. Un armement similaire était trouvable sur la corvette de classe Assassin, le successeur du CR-90 qui avait été développé uniquement pour un usage en combat.

Les onze propulseurs subluminiques indépendants permettaient au vaisseau de distancer quasiment n’importe quel adversaire. C'est pourquoi les gangs de pirates, ayant adopté la corvette corellienne pour leurs activités illégales, la surnommèrent « Anti-Blocus » ou « Forceur de blocus ». De plus, la corvette CR90 disposait d’un système de senseurs à longue portée permettant de détecter n’importe quel vaisseau croisant dans le même secteur.

Si, la corvette devait affronter un ennemi, elle pouvait compter sur ses projecteurs de boucliers déflecteurs, de très bonne qualité, capables de subir de lourds assauts. Afin de protéger les passagers ou la marchandise, la corvette corellienne pouvait embarquer un petit contingent d’une trentaine de soldats afin de faire face à un abordage. Le vaisseau était équipé d’en moyenne huit capsules de sauvetage légères.

Le navire était capable de supporter des accélérations jusqu'à 2.100 G et pouvait transporter près de 600 passagers. Cependant, son système d'hyperpropulsion était d'une classe très faible par rapport aux autres vaisseaux de taille similaire. L'équipage standard était de 8 officiers et de 38 hommes d'équipage, mais ceci variait de 30 à 165, selon la configuration.

Nombre de malandrins de tous poils adoptèrent la corvette corellienne pour leurs activités illégales. Qu’ils soient contrebandiers, pirates, esclavagistes, indépendants ou au service des Hutts, la rapidité et la capacité du vaisseau à se défendre les convainquirent de l’utiliser dans leur trafic afin d’échapper à toute poursuite des autorités impériales ou locales. Pour les mêmes raisons, mais à des fins plus louables, l’Alliance Rebelle en acquit beaucoup pour compléter sa flotte. Sa puissance de feu et sa vitesse difficilement égalable en faisait un gibier insaisissable et dangereux. Les rebelles les ayant adopté les rebaptisèrent « Anti-Blocus rebelles » et elles leur permirent d’échapper à de nombreux pièges tendus par les forces de l’Empire.

Un détail intéressant concernant le CR-90 est qu'elle pouvait être pilotée par une seule personne grâce à un joug de direction, comme le prouva Wedge Antilles quand il pilota tout seul la corvette modifiée Night Caller.

HistoireModifier

Au service de la RépubliqueModifier

Durant les dernières décennies de la République Galactique, la corvette CR-90 fut introduite à la place des corvettes vieillissantes comme le CR-70 qui fut retirée, petit à petit, de la circulation. Les CR-90 de la République servaient aux Forces Judiciaires et plus tard dans la Marine Républicaine où elles furent réintroduites après la Guerre des Clones.

Au service de l'EmpireModifier

La corvette CR-90 était très petite par rapport à des géants comme le Destroyer Stellaire de classe Impérial de la Marine Impériale, elle fut donc reléguée à la diplomatie et l'escorte par l'Empire Galactique. Dans les combats, les CR-90 furent chargées d'attaquer les chasseurs ennemies ou durent fuir le champ de bataille avec un chargement important.

Au service de la RébellionModifier

Contrairement aux Impériaux, l'Alliance Rebelle utilisa ses CR-90 comme des vaisseaux de première ligne durant les combats pendant les premières années de la Guerre Civile Galactique. L'acquisition facile des pièces de rechange pour CR-90 fit que ce vaisseau était parfaitement adapté à une Rébellion à bout. Sa facilité d'utilisation la popularisa auprès des rebelles, des pirates et des contrebandiers. Elle reçut aussi le surnom de forceur de blocus grâce à son aisance à passer à travers les lignes Impériales. Cependant, elle n'était pas très efficace contre les vaisseaux plus larges comme le Destroyer Stellaire de classe Impérial.

Au service de la Nouvelle RépubliqueModifier

Suivant la transformation de l'Alliance en la Nouvelle République, les corvettes CR90 continuèrent à jouer un rôle important dans la nouvellement Flotte de Défense de la Nouvelle République jusqu'à ce que son remplaçant arrive avec le programme Nouvelle Classe.

ApparitionsModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .