FANDOM


Pour les autres utilisations, voir Escouade Inferno.
L'Escouade Inferno, ou plus simplement Inferno, était une unité des Forces Spéciales de l'Empire Galactique commandée par Iden Versio durant la Guerre Civile Galactique. Une des premières missions de l'escouade fut d'infiltrer et de détruire les Rêveurs, un groupe extrémiste composés de survivants des Partisans de Saw Gerrera. Quatre ans après la bataille de Yavin, l'Amiral Garrick Versio, le père d'Iden, ordonna à l'Escouade Inferno de prendre part à l'Opération : Cendres. Pour ses déplacements, l'escouade possédait le Corvus, une corvette de classe Raider.

HistoireModifier

FormationModifier

L'Escouade Inferno fut formée par l'Amiral Garrick Versio quelques jours après la bataille de Yavin. Son poste au sein du Bureau de Sécurité Impériale lui permit de savoir comment les plans de l'Étoile de la Mort avaient été dérobé sur Scarif et utilisé par les Rebelles pour détruire la station spatiale au cours de la bataille qui eut lieu dans le système Yavin. Convaincu que ce drame aurait pu être évité, Versio obtint l'autorisation de former une unité des Forces Spéciales Impériales. L'Escouade Inferno aurait la tâche de retrouver toute information nuisible pour l'Empire si elles tombaient entre de mauvaises mains.[1]

L'Amiral Versio sélectionna les meilleurs éléments de l'Empire Galactique pour cette unité. La lieutenante Iden Versio : elle était la fille de Garrick Versio et avait été éduquée pour repousser sans cesse ses limites. Le lieutenant Gideon Hask : major de sa promotion à l'Académie Royale Impériale de Coruscant, ce pilote de Chasseur TIE avait été décoré de la Crimson Star pour ses prouesses au combat. La lieutenante Seyn Marana : cette jeune cryptologue de l'Agence du Renseignement Naval possédait une mémoire eidétique qui lui avait permit de terminer major de sa promotion avec un an d'avance sur ses camarades. Pour finir, le Lieutenant commandant Del Meeko : il avait été Stormtrooper puis Shoretrooper avant de devenir l'Ingénieur en Chef du Destroyer Stellaire Implacable.[1]

Après avoir analysé les plans proposés par les membres de l'escouade, l'Amiral Versio décida de confier le commandement à sa fille Iden. La première mission, récupérer des informations que le Moff Jaccun Pereez s'apprêtait à revendre pour éponger ses dettes, fut un succès retentissant. Le commandement permanent de l'Escouade Inferno fut confié à Iden promue au grade de Capitaine pour l'occasion.[1]

Destruction des PartisansModifier

La cellule NébuleuseModifier

Après avoir laissé quelques semaines à l'unité pour s'entraîner avec le nouvel équipement qui lui avait été mis à disposition, l'Amiral Versio confia une nouvelle mission à l'Escouade Inferno : traquer les Partisans de Saw Gerrera. Si la plupart des membres du groupe de Gerrera avaient trouvé la mort lors de la destruction de Jedha City, une petite partie d'entre eux n'était pas présent sur la lune au moment des faits. Un nouveau groupe, les Rêveurs, avait émergé pour reprendre les flambeaux et permettre au rêve de Saw Gerrera de perdurer. Non content d'employer des méthodes extrêmes, ces rebelles agissaient avec une précision laissant à penser qu'ils avaient accès à des données Impériales.[1]

Afin d'en apprendre d'avantager sur les Rêveurs, l'Escouade Inferno fut chargée d'organiser l'extraction de Bokk Naarg, un membre de la cellule Nébuleuse. Ce rebelle était en contact un agent de l'Agence du Renseignement Naval et souhaitait échanger ses connaissances contre son extraction. L'Empire ne pouvant se permettre de risquer la couverture de son agent (qui possédait de nombreux contacts), la tâche incomba donc à l'escouade. L'extraction fut organisée dans le club Singularité de la station Tellik Quatre, une station spatiale sous contrôle Impérial se trouvant aux abords d'une des principales routes hyperspatiales de la galaxie.[1]

La mission manqua de tourner au désastre quand la duplicité de Hask fut découverte par les Rebelles. Si l'Escouade Inferno parvint à récupérer une datapuce contenant des données sur les Rêveurs, ils ne réussirent pas à extraire Naarg qui trouva la mort.[1]

Infiltration des RêveursModifier

Pendant le débriefing, l'Amiral Versio ne leur tint par rigueur de la disparition de Naarg : l'Empire ayant décidé de le tuer une fois qu'il aurait révélé toutes les informations en sa possession, son sort était scellé depuis le départ. Si tous les rebelles de la cellule Nébuleuse avaient trouvé la mort sur la station Tellik Quatre, l'Escouade Inferno devait néanmoins encore découvrir comment les Rêveurs obtenaient ses informations sur l'Empire. Pour cela, ils allaient devoir infiltrer le groupe rebelle.[1]

Grâce aux informations trouvées dans la datapuce, l'Empire avait maintenant connaissance de l'identité du meneur des Rêveurs – un dénommé Staven – de quelques-uns de leurs contacts et de leur prochaine cible : la plaque tournante d'Otor. L'Escouade Inferno allait exploiter chacune de ces informations pour infiltrer les Rêveurs. Marana se ferait passer pour une esclave au service de l'une des cibles des Rêveurs sur la plaque tournante d'Otor. Hask et Meeko prétendraient être frères et les uniques survivants de la cellule Nébuleuse. Iden allait devoir devenir un symbole de la résistance et la nouvelle porte-parole des Partisans.[1]

Marana, Hask et Meeko rejoignirent la base des Rêveurs sur la Face Cachée de la planète Jeosyn. Iden fut la dernière à infiltrer le groupe rebelle. Elle fut sauvée et amenée par Azen Novaren environ un mois après sa "trahison" de l'Empire. Pendant les premiers jours de la mission d'infiltration, les membres de l'escouade ne purent échanger entre eux. Iden était entraînée par le Mentor à devenir la nouvelle voix des Rêveurs. Meeko aidait Piikow le Chadra-Fan dans les différentes tâches de maintenance. Hask se voyait refuser de prouver qu'il était un pilote émérite et se retrouvait cantonné à réparer un chasseur TIE endommagé. Marana se servait de ses quelques talents de faussaires pour produire des documents pour les Rêveurs. Rapidement, l'Escouade Inferno put se rendre compte de la rivalité opposant Staven et le Mentor.[1]

Élimination du traîtreModifier

La mémoire eidétique de Marana lui permit d'identifier Azen Novaren. Il s'agissait en fait d'un agent du Bureau de la Sécurité Impériale répondant au nom de Lar Kantayan. L'Escouade Inferno profita d'une mission des Rêveurs sur Affadar pour éliminer ce traître. Cette planète sur laquelle l'Empire effectuait des opérations minières voyait sa population – humaine et T'Laeem – empoisonnée par la cupidité de l'Éphore Emoch Akagarti. En effet, il avait détourné l'argent devant servir à mettre en place une usine de traitement de l'eau. La station d'épuration ne proposait finalement qu'une eau non filtrée possédant d'importantes quantités de métaux lourds et de bactéries. L'opération devant avoir lieu trois jours après, les membres de l'Escouade Inferno s’organisèrent pour piéger pour Novaren et posèrent un mouchard à bord du vaisseau des rebelles.[1]

Sur Affadar, les Rêveurs investirent sans problème la maison de l'Éphore où tout se déroula selon leur plan. Tandis que Kaev gardait en otage la famille d'Akagarti, l'Éphore fut emmené jusqu'à la station d'épuration. Sous le regard de l'holo-enregistreur tenu par Nadrine, rebelle et compagne de Staven, Iden donna un discours – préparé avec l'aide du Mentor – pointant du doigt la corruption d'Akagarti. Elle conclut sa prestation en demandant à l'Éphore de boire de l'eau "purifiée" par l'usine. Ce dernier s'exécuta sans se faire prier. Comprenant que la vidéo ne serait pas exploitable en l'état, Iden décida d'improviser et contacta Kaev. Elle lui demanda de servir un verre d'eau du robinet et de le faire boire à Taryai, le jeune fils d'Akagarti. L'Éphore ne voulut pas mettre la santé de son fils en danger et admit que l'eau était impropre à la consommation. L'enregistrement se termina sur Iden jeta Akagarti dans une des citernes d'eau.[1]

De son côté, Hask, qui se trouvait à bord du vaisseau rebelle en compagnie de Novaren, activa la balise. Il laissa l'agent de l'ISB seul aux commandes le temps d'aller aux toilettes. Le signal avertit les autorités Impériales. Iden et Staven furent les seuls à pouvoir rejoindre le vaisseau des Rêveurs. Kaev eut tout juste le temps d'avertir Staven qu'il avait étourdi la famille d'Akagarti avant d'être abattu par cinq Stormtroopers. Nadrine, isolée du reste du groupe, tua un ennemi avant que Staven ne perde le contact avec elle.[1]

De retour sur Jeosyn, Staven ordonna à Piikow et Meeko de faire la lumière sur les événements qui avaient eu lieu pendant la mission. En analysant le contenu de l'ordinateur de bord du vaisseau, Piikow découvrit de nombreuses informations révélant le statut d'agent double de Novaren. Surpris de la présence de ces informations dans l'ordinateur, l'Impérial se trahit confirmant ainsi sa duplicité. Après sept heures de torture et d'interrogatoire, il trouva la mort.[1]

Inferno-QuatreModifier

Suite à ces événements qui avaient amputé les Rêveurs de trois de ces membres, personne ne se préoccupa de l'Escouade Inferno qui put se réunir au grand complet pour la première fois depuis le début de la mission sur Jeosyn. Après s'être félicités d'avoir su éliminer un traître, ils se mirent d'accord pour exploiter la tension apparente entre Staven et le Mentor pour découvrir la véritable source d'information des Rêveurs sur l'Empire. Iden demanda à Gideon d'exploiter la mort de Nadrine et la trahison de Novaren pour faire douter Staven de la fiabilité de ses compagnons. Elle demanda à Del de convaincre Piikow que leur leader n'était plus digne de confiance. Seyn devrait continuer à s'intégrer avec la famille Vushan tandis qu'Iden essayerait d'obtenir des informations auprès du Mentor.[1]

La tension ne fut pas en mesure de redescendre lorsque les Rêveurs entamèrent les préparatifs de leur prochaine mission. Marana et Sadori, le fils Vushan, devaient profiter de l'inauguration d'une usine d'armement sur Anukara pour tuer le général Ivel Toshan et le Moff Rys Deksha dans un attentat à la bombe. Pour cela, ils devaient se mêler aux étudiants d'une école voisine de l'usine pour placer les explosifs avant le discours du général. Le Mentor et plusieurs Rêveurs firent savoir leur désapprobation. Staven refusa d'entendre raison arguant qu'ils avaient affaire à de futurs Impériaux en puissance.[1]

Le jour dit, Marana et Sadori se firent passer pour deux étudiants et infiltrèrent l'usine. En retrait, Iden et Staven se chargèrent de piloter le vaisseau des rebelles tandis que Del suivait la progression des deux benjamins des Rêveurs. La mission prit un tour inattendu quand Seyn décida de retarder l'explosion de la bombe afin d'épargner la vie des élèves présents. Quand Sadori se rendit compte que la mise à feu des explosifs n'avait pas eu lieu à temps, il rebroussa chemin sans que Seyn ne parvienne à le retenir. Lorsqu'elle voulut s'élancer à sa suite, elle fut interceptée par Del qui la ramena jusqu'au vaisseau. Les Rêveurs décollèrent quand l'usine fut secouée par une explosion.[1]

Bien que difficile et douloureux, le briefing fut étonnamment calme. Marana s'en tint à dire que l'explosion n'avait pas eu lieu à temps et que Sadori s'était sacrifié pour mener leur mission à bien. Officiellement, la disparition du jeune Vushan était due à la malchance.[1]

Au cours de la semaine qui suivit la mission d'Anukara, Marana se trahit malgré elle. Alors qu'elle épiait les conversations des Rêveurs grâce aux nombreuses langues qu'elle parlait, la jeune cryptologue répondit en langage Chadra-Fan à Dahna et Piikow. Rapidement, les rebelles comprirent que la jeune femme avait menti sur ses origines. Staven qui se méfiait toujours d'Iden lui ordonna de mener l'interrogatoire de Marana. Afin de sauver les siens, Marana se jeta sur la vibroépée tenue par sa supérieure. Lançant un ultime "Pour l'Empire", Marana usa de ses dernières forces pour s'empaler un peu plus sur l'arme d'Iden avant de s'écrouler. Inferno-Quatre venait de perdre la vie. Iden dut prouver ensuite à Staven qu'elle n'était pas elle aussi une Impériale. La jeune femme s'en tira en expliquant n'avoir aucun intérêt pour le rêve de Saw Gerrera et qu'elle haïssait simplement son père au point de vouloir jeter le déshonneur sur lui.[1]

La Fin du RêveModifier

La mort de Seyn secoua l'Escouade Inferno. Considérant avoir failli à son devoir envers ses compagnons, Iden prit ses responsabilités. Par comlink, elle annonça à ses coéquipiers que leur opération allait prendre fin rapidement et qu'ils allaient agir de manière coordonnée. L'Escouade Inferno s'arrangea pour que les Rêveurs quittent tous la base au même moment. Meeko suggéra à Piikow de montrer au Mentor leur découverte des droïdes laissés par l'ancienne civilisation de Jeosyn. Dahna et les Vushans partirent se réapprovisionner en fruits. Quand Staven décida d'aller se changer les idées au cours d'un vol, Hask lui annonça qu'il resterait dans le campement avec Iden pour aider Meeko dans ses tâches. Pendant que Meeko et Hask préparaient le vaisseau rebelle pour leur futur départ, Iden fouilla dans les affaires du Mentor – découvrant au passage sa véritable identité : Lux Bonteri – et remit en place ses affaires en faisant attention à donner l'impression que quelqu'un tentait de couvrir ses traces.[1]

Au retour des Rêveurs, le Mentor tomba dans le piège tendu par Iden et attrapa Staven pour l'accuser. Une dispute éclata entre les deux. Staven revint en annonçant qu'il y allait avoir du changement et Iden prévint les rebelles qu'elle allait voir comment Bonteri allait. Pendant l'absence d'Iden, Staven demanda à Gideon de tuer le Mentor. Il accepta et demanda au chef des Rêveurs de lui confier son blaster. Enfin armé, Gideon avec l'aide de Del captura les Rêveurs. De son propre chef, il décida de tous les abattre. Quand Iden revint à la base, elle fut choquée de découvrir les corps des rebelles. Elle tenta de lui expliquer que ce n'était pas nécessaire et qu'ils n'étaient pas des assassins avant de lui reprocher d'avoir désobéi à ses ordres. Avant qu'ils ne puissent enterrer les cadavres, les droïdes laissés par l'ancienne civilisation de Jeosyn vinrent récupérer les corps.[1]

L'Escouade Inferno quitta Jeosyn après cela. Le débriefing fut mené par Garrick Versio en personne. Cachant à peine sa déception d'apprendre la perte de Seyn Marana, il interrogea Del, Gideon et Iden les uns après les autres. L'amiral finit par conclure le débriefing d'Iden en demandant l'attribution du Laurier Noir pour Marana et recommanda des félicitations pour le reste de l'Escouade Inferno.[1]

Le lendemain, l'Escouade Inferno se retrouva à bord du Corvus pour leur nouvelle mission : découvrir l'identité du maître chanteur d'un Moff. Avant de décoller, l'Escouade Inferno trinqua à la mémoire de Seyn Marana avec un verre de whiskey tevraki. Del porta le toast en Ahak Maharr fait par Marana lors de la formation de l'Escouade Inferno.[1]

EndorModifier

Inferno-Squadron-SWBF2

Les membres de l'escouade au moment de la bataille d'Endor.

Du temps de la bataille d'Endor, la commandante Iden Versio commandait l'escouade et plusieurs hommes combattirent au sol sur la lune Forestière d'Endor à ses côtés. Ils furent témoins de la destruction de la seconde Étoile de la Mort. Après la destruction de l'arme, l'escouade s'engagea à venger la mort de l'Empereur Galactique Palpatine mort lors de l'explosion. À cette époque, l'escouade possédait la corvette de classe Raider Corvus.[2]

En coulissesModifier

L'Escouade Inferno fut révélée pour la première fois sur le site officiel le 17 février 2017 lors de l'annonce du roman Battlefront II : L'Escouade Inferno. Le 14 avril 2017, le compte Twitter EA Star Wars posta une vidéo pour annoncer la diffusion d'un trailer du jeu vidéo Star Wars Battlefront II pendant la convention Star Wars Celebration qui se tenait à Orlando le jour suivant. Cette vidéo contenait également un texte écrit en Aurebesh qui une fois traduit donnait "Inferno Squad". Pendant la conférence de la convention, il fut révélé que l'escouade serait présente dans la campagne solo du jeu.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .