FANDOM


"J’étais le plus grand des Seigneurs de la Sith. Mon nom est Exar Kun"
―Exar Kun, à Kyp Durron[src]

Exar Kun était un chevalier Jedi humain qui tomba du Côté Obscur de la Force et devint un Seigneur Noir des Sith tristement célèbre à l'époque des Anciennes Guerres Sith.

Tout au long de sa formation de Padawan, Kun montra une curiosité inhabituelle pour les enseignements interdits, à tel point qu'une fois sa formation terminée, il abandonna son maître et partit à la recherche du savoir des anciens Sith. Il se rendit en premier sur la planète Onderon puis sa lune forestière, Dxun, où il pénétra dans le tombeau du Seigneur Noir des Sith Freedon Nadd. L'esprit de Nadd s'éveilla suite à cette intrusion.

Séduit par Nadd grâce à la promesse d'un grand pouvoir via le côté obscur de la Force, Kun accepta de devenir l'apprenti de Nadd. Comme Kun progressait rapidement dans sa maîtrise de la magie Sith, Nadd l'envoya sur Yavin 4 où le Jedi déchu acquit des pouvoirs Sith encore plus puissants. Il détruisit ensuite l'esprit de Nadd et entreprit sa propre quête pour la domination galactique.

Kun était conscient de l'existence d'autres recrues potentielles de Nadd et les voyait comme des obstacles à son ascension au rang de seigneur noir. C'est pourquoi il se rendit dans le système de l'Impératrice Teta pour éliminer le culte du Krath, les autres adeptes du Côté Obscur instruits par Nadd. Après une brève confrontation avec le seigneur de guerre du Krath Ulic Qel-Droma, Kun et son opposant furent visités par le spectre du seigneur Sith de l'antiquité Marka Ragnos. Ragnos compléta leur initiation au côté obscur et éleva Kun à la dignité de seigneur noir et lui donna Qel-Droma comme apprenti. Kun s'allia donc avec le Krath de Qel-Droma pour former la confrérie des Sith, de triste renommée. Ensemble ils menèrent une guerre totale contre la République Galactique et l'Ordre Jedi qui la protégeait.

Après s'être rendu sur Ossus et y avoir tué Odan-Urr, le gardien des antiquités Jedi, Exar Kun vola un holocron Sith antique sous la garde du maître Draethos et l'utilisa pour corrompre de nombreux chevaliers Jedi à sa cause, formant les fondations d'un empire inspiré des Sith. Il ordonna ensuite à ses convertis de tuer leurs maîtres dans le but de déstabiliser l'Ordre Jedi ; Kun lui-même affronta son ancien Maître Jedi, Vodo-Siosk Baas sur Coruscant pendant le procès d'Ulic Qel-Droma où il élimina à la fois le Chancelier Suprême de la République et maître Baas. Kun libéra ensuite Qel-Droma et les deux seigneurs Sith reprirent leur campagne de terreur à l'échelle de la galaxie.

Après avoir fomenté la destruction de l'amas stellaire de Cron, Exar Kun mena ses forces en un raid sur le monde-forteresse des Jedi sur Ossus où il vola autant d'artefacts Jedi que possible. Il se retira ensuite dans temple sur la lune de Yavin 4 sans savoir qu'Ulic Qel-Droma l'avait trahi au profit des Jedi et les menait vers Yavin pour porter le coup de grâce au seigneur noir. Utilisant une ancienne technique Sith qu'il ne comprenait pas vraiment, Kun sépara son esprit de son corps pour échapper à la capture. Cependant il fut vaincu quand Nomi Sunrider dirigea la création d'un mur de lumière du côté lumineux formé par les milliers de Jedi présents. Son pouvoir dévasta entièrement la planète et piégea l'esprit du seigneur Sith dans les murs de son temple à jamais.

Des milliers d'années plus tard, l'esprit de Kun fit son retour pour semer la confusion parmi les élèves du praxeum de maître Luke Skywalker sur Yavin 4. Après avoir hanté plusieurs apprentis, l'esprit de Kun corrompit l'un d'entre eux nommé Gantoris et l'entraîna du côté obscur de la Force. Il le tua quand le jeune Jedi tenta de rejeter l'influence du seigneur noir. Il corrompit aussi Kyp Durron et arracha l'âme de maître Skywalker à son corps mais fut finalement vaincu par le pouvoir combiné des élèves de Luke.

BiographieModifier

Le Seigneur SombreModifier

Exar Kun était un grand Seigneur Noir des Sith qui n'était, au départ, qu'un Padawan parmi tant d'autres, certes très talentueux, mais que l'arrogance grandissante et le trop fort appétit de puissance consuma et finit par mener au Côté Obscur. Après quelques mois passés sous la tutelle du maître Jedi Vodo-Siosk Baas, durant lesquels la rage intérieure et la suffisance qui l'habitaient ressortaient pendant les entraînements avec d'autres padawans comme Crado ou Sylvar, Exar Kun ouvrit un Holocron Sith. Son maître ressentit un grand malaise à l'annonce de cette nouvelle, car il sentait bien que la tentation du Côté Obscur sur un esprit aussi imprévisible était grande. En effet, Exar Kun, devinant grâce à lui une manière plus rapide d'appréhender la Force et d'augmenter son pouvoir, fut dès lors convaincu qu'il devait apprendre le Côté Obscur. Malgré les avertissements répétés de son maître, qui tenta de le sauver de cette influence, son arrogance lui fit croire qu'il pourrait revenir de cette quête inchangé, et faire ensuite profiter l'académie Jedi de ses nouvelles connaissances, sans succomber pour autant. Exar Kun ne réalisait pas combien était profonde l'abîme où il s'engageait.

Il quitta donc son maître et voyagea jusqu'à Onderon. Là, il apprit l'existence d'un sarcophage enfermant dans une tombe les restes du puissant Sith Freedon Nadd, exilé sur Dxun, et s'y rendit. L'esprit du Sith mort, décelant en ce jeune rebelle l'ambition qui le dévorait, apparut devant lui et lui enseigna la voix Obscure. Puis, il décida Exar Kun à se rendre sur Korriban, planète toute entière consacrée au culte, à la mémoire Sith et à leur science, à la recherche d'un cristal contenant l'esprit d'anciens Jedi Déchus. Exar Kun ne sentit pas le piège, et arrivé dans la grotte où se trouvait ce cristal, il vit celui-ci exploser, sous l'action de Freedon Nadd qui voulait le tester, et libérer les esprits enfermés, qui se déchaînèrent sur lui. Les tonnes de roches de la grotte s'effondrant ensevelirent le jeune homme, qui, blessé et trop faible pour savoir user correctement de la Force et s'en sortir, s'abandonna à la seule issue que lui présentaient les esprits : accepter de se soumettre entièrement au Côté Obscur. La rage et la peur le guidant, il puisa dans celui-ci pour s'échapper et se guérir. Lorsqu'il ressortit du piège tendu délibérément par les esprits morts, sa conversion était faite, Exar venait de sombrer définitivement.

Cependant, s'il avait accepté de puiser dans le Côté Obscur, l'envie de le dominer encore sans s'y abandonner complètement lui restait. Il quitta donc Korriban pour se rendre sur Yavin 4, là où, 1 000 ans auparavant, le Sith Naga Sadow s'était exilé. Il fut très vite capturé par les descendants d'une ancienne expérience du Sith, les Massassi. Ce qui lui restait de jugement libre, Exar Kun le perdit là-bas, où, sur le point d'être dévoré par une Wyrm Sith géante, lâchée par les Massassi sur lui, il puisa de nouveau sur les conseils de Freedon dans le Côté Obscur tapi en lui, et en embrassa complètement les convictions. Tuant la créature à l'aide d'une amulette Sith trouvée dans les trésors de Naga, Exar Kun en profita pour se débarrasser aussi de l'esprit de Freedon Nadd, contre lequel il gardait rancune pour le piège de la grotte. Sa nouvelle force lui permit également de faire des Massassi ses esclaves, qu'il employa pour la construction de nombreux et massifs temples utilisés pour les cérémonies Sith. Progressant rapidement dans l'apprentissage d'anciennes techniques Sith, de Magie et d'Alchimie, Exar Kun fit des Massassi sa garde personnelle, et manipula de nombreuses autres créatures grâce au Coté Obscur, avant de décider d'imposer son pouvoir au delà de Yavin et ses lunes en cherchant les opposants potentiels à sa puissance.

Son plus gros challenge fut réalisé en la personne d'Ulic Qel-Droma, contre lequel Exar Kun s'opposa en un duel gigantesque. Comme ils combattaient, les amulettes que chacun des deux combattants portaient réagirent tout d'un coup, de l'énergie qui en jaillit se matérialisa un groupe d'anciens Sith. Marka Ragnos, le plus puissant d'entre eux, prit alors la parole pour déclarer les deux combattants nouveaux Seigneurs Noirs des Sith, et comme Ulic était moins puissant, Exar Kun devint officiellement le nouveau seigneur Sith, et Ulic son Apprenti Sith, pour ensemble restaurer l'Empire Sith. La Grande Guerre des Sith commençait. 

La chuteModifier

Exar se rendit à l'Académie Jedi d'Ossus, tua Odan Urr, puis avec l'aide d'un Holocron Sith, ramena de Yavin 4 une vingtaine d'élèves parmi les plus brillants, qu'il convertit au Côté Obscur avant de les envoyer tuer leurs anciens maîtres et semer la terreur dans la galaxie. Il dut aussi se rendre sur Coruscant, pour libérer Ulic Qel-Droma, qui avait tenté de son coté de conquérir le pouvoir seul. Ce fut là-bas que le chemin d'Exar croisa celui de Vodo-Siosk Baas, son ancien maître, qu'il n'eut aucun mal à tuer lors d'un duel grâce au pouvoir obscur, et à son sabre laser à double lame, le premier connu. Il put ensuite tuer le président du sénat devant lequel Ulic avait été traduit. Puis il repartit pour Yavin 4. Désirant faire d'une pierre deux coups, à savoir attaquer de nouveau l'Académie d'Ossus et se débarrasser de certains de ses adeptes trop gênants, il envoya Aleema Keto et Crado utiliser un artefact Sith dont la puissance bien trop grande déclencha une supernova dans l'amas de Cron, détruisant plusieurs mondes et les millions d'êtres vivants s'y trouvant, y compris les deux adeptes. Ossus aussi était menacée par la supernova créée, et l'Académie commença l'évacuation, ce que désirait Exar Kun, qui profita de la panique pour attaquer par surprise et tenter de s'emparer de nombreux artefacts Jedi et de leur puissance. Il y parvint d'ailleurs et retourna sur Yavin avec ces objets. Mais Ulic rencontra dans la fuite d'Ossus son frère, qu'il tua, au cours d'une bataille sanglante, enfermé dans sa rage. Cet acte horrible brisa cependant l'emprise qu'avait sur lui le Côté Obscur, et, ouvrant les yeux, Ulic, dans l'horreur de ce dernier meurtre, fut capturé par Nomi Sunrider, privé de ses pouvoirs et de la Force, et dans un acte de rédemption tardif, révéla aux Jedi l'emplacement de la base secrète d'Exar Kun. 

Il semblerait qu'il ait construit une arme nommée Dark Reaper capable d'arracher la vie à une armée entière d'après le journal de Dark Malgus. Il s'avérera, d'après une note de Dark Vador, que cette arme se trouvait sur Raxus Prime alors que l'ordre Sith du temps de Malgus cherchait sur Ord Radama.

Bannissement finalModifier

ExarKunspirit egtf

L'esprit d'Exar Kun fait face aux élèves de Skywalker.

Les Jedi se réunirent alors pour que leurs forces conjuguées arrivent à anéantir le Seigneur Sith. Sentant sa fin proche, Exar risqua le tout pour le tout, et, sacrifiant ses guerriers Massassi en leur prenant leur énergie vitale, il transféra son esprit dans une tombe de granite, dans les temples qu'ils avaient construits.

Passant ainsi pour mort aux yeux de l'univers entier, il attendit patiemment de pouvoir prendre sa revanche. Cette occasion arriva 4 000 ans plus tard, sous la Nouvelle République. Yavin 4, après avoir servi de base pour l'Alliance Rebelle, fut le site que choisit Luke Skywalker pour ériger la Nouvelle Académie Jedi et reconstruire l'Ordre. Ce fut la présence de certains Padawans très réceptifs à la Force qui réveilla son esprit endormi depuis si longtemps. Il apparut au Padawan Gantoris, qui, inexpérimenté et peu puissant, fut tué aussitôt, rendant ainsi après des siècles d'abstinence l'appétit et l'ambition à l'esprit d'Exar Kun. Il put corrompre plus facilement le talentueux Kyp Durron. Il s'attaqua même à Luke Skywalker, qu'il faillit tuer, séparant pour un moment son esprit de son corps. Mais les Jedi firent cercle autours de lui, et ensemble, avec l'aide de l'esprit de Luke et de celui de l'ancien maître d'Exar Kun, ils vainquirent l'esprit du seigneur Sith. Exar Kun mourut cette fois pour de bon, son temple fut détruit par Corran Horn.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Seigneur Noir des Sith avec Ulic Qel-Droma
Freedon Nadd[6]
3997 av.BY3996 av.BY[10] Éventuellement Dark Revan[11]

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .