Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki
R2 répare.png

Modification en cours !

Noximus763 modifie actuellement le contenu de cette page.

Par courtoisie, merci de ne pas éditer cet article tant ce que ce message apparaît.

Logo Star Wars: The Bad Batch

Attention ! Cet article contient des spoilers.

Cet article contient des informations à propos de la série d'animation Star Wars: The Bad Batch. Si vous ne souhaitez pas vous faire spoiler, quittez la page !

Cet article parle de la force clone expérimentale surnommée le Bad Batch. Vous cherchez peut-être la série d'animation Star Wars: The Bad Batch ou l'épisode Le Bad Batch de la saison 7 de la série d'animation Star Wars: The Clone Wars.

"J'ai entendu des avis très mitigés sur ces types-là. Ils ont un taux de réussite de 100% !"
"C'est pas le fait qu'ils gagnent mais la façon dont ils gagnent qui m'inquiète un peu...
"
―Les clones Kix et Jesse, à propos de la Force expérimentale 99[src]

La Force Clone 99, aussi appelée Force expérimentale 99 ou Bad Batch, était une escouade de soldats clones dirigée par un sergent clone surnommé Hunter durant la Guerre des Clones. L'escouade fut nommée ainsi en référence au clone déformé 99.[1]

Cette unité de la Brigade des Opérations Spéciales de la Grande Armée de la République se composait originellement de quatre clones nés avec des mutations génétiques. Crosshair, un soldat à l'œil de lynx, tireur d'élite qui avait la faculté de faire mouche sur des tirs à longue distance de l'objectif, Wrecker, l'homme fort de l'escouade, toujours brave et dévoué pour le combat rapproché, il était doté d'une musculature imposante qui faisant de lui un adversaire redoutable. Viens ensuite, Tech, un clone expert en informatique et très intelligent qui était capable de pirater les banques de données ennemies et enfin, Hunter, chef militaire hors pair unifiant parfaitement bien l'unité et pourvu de capacités sensorielles augmentées.

Chaque homme de l'escouade avait décoré son armure avec un blason représentant un crâne, qui pourrait être considéré comme leur symbole officieux qui permet de distinguer clairement les quatre soldats du reste de l'armée républicaine. De plus, en guise de non appartenance aux autres unités, ils surnommaient "regs" les clones normaux, et d'un ton assez méprisant. Après la bataille d'Anaxes, le caporal clone Echo rejoignit l'escouade.[1]

Histoire[]

Guerre des Clones[]

Insurrection sur Yalbec Prime[]

En 19 av.BY, le Bad Batch fut envoyé sur Yalbec Prime pour mater une insurrection. Wrecker coupa le dard de la reine encore vivante et le groupe du prendre la fuite pour rejoindre Anaxes, où les attendait Cody pour une nouvelle mission.

La recherche de l'algorithme[]

La mission de Cody est simple, s'infiltrer dans un complexe de communication séparatiste pour trouver des informations sur un algorithme qu'utilisent les Séparatistes pour contrer les plans de la République sur Anaxes. Le Bad Batch, Cody, Rex, Kix et Jesse se mirent en route. Malheureusement, leur cannonière fut abattue par des droides, et s'écrasa dans un canyon.

Malgré la violence du crash, les clones s'en sortirent indemnes, à l'exception de Cody qui se retrouva coincé sous l'épave de la canonnière. Wrecker la souleva et pu le récupérer. Or l'explosion à révélé la position de l'équipe aux droides des alentours. Le Bad Batch utilisa alors leurs plan d'attaque 82 et détruisit tout les droides.

Cependant les blessures de Cody le forcèrent à arrêter la mission. Rex pris donc la tête de la mission. Crosshair fit une remarque remettant en doute les capacité de chef de Rex, provoquant une bagarre. Hunter calma les tensions en rappelant que tous étaient dans le même camp, et qu'ils allaient finir ce qu'ils ont commencé. Une fois le calme revenu, l'équipe partit en direction de l'antenne, tandis que Kix resta en arrière avec Cody en attendant les secours.

Sur leurs chemin, les clones tombèrent sur un avant-poste séparatiste. Hunter demanda à Rex si'il fallait y aller en douceur. Celui-çi répondit qu'il préférait utiliser la méthode de la Force Clone, "foncer dans le tas". Une fois l'avant poste nettoyé de ses droides, le groupe avança jusqu'a l'objectif de la mission, l'antenne de communication. Les soldats lancèrent l'assaut, et Tech pu accéder à la base de donnée. Il découvrit que l'outil des séparatistes n'était pas un programme, mais un signal envoyé depuis une autre planète, Skako Minor. Le signal était audible et ressemblait à des gémissements humains. Quand Tech demanda qui était l'envoyeur du signal, la réponse fût : "CT-1409";

Rex était sous le choc. Mais la section ne pouvait pas rester là, plusieurs pelotons de droides étaient sur eux. Crosshair ammena un véhicule et les soldats purent s'enfuir de l'antenne. Tech demanda a Rex ce que signifiait le code énoncé par le signal, et celui-çi lui répondit que c'était le matricule de Echo, et qu'il est donc toujours en vie.

Le sauvetage d'Echo[]

Malgré le fait que les généraux n'eurent pas approuvés le lancement d'une mission sur Skako Minor, la section accompagnée de Rex et du chevalier Jedi Anakin Skywalker pris sa navette et se rendit quand même sur place. Il y firent la rencontre des autochtones, les Polectec. Ceux-ci enlevèrent Anakin à l'aide d'une créature volante, le keeradak et le ramenèrent à leur village. La section les pris en chasse et rejoignit le général. Les Poletecs ne parlant pas le Basic, Tech servit d'interprète. Le chef ne voulant pas de la guerre chez lui, il enleva le général en espérant que les républicains s'en irait. Rex proposa alors un marché: Les clones et Skywalker entrent dans la cité de Wat Tambor à l'aide des Polectecs, repartent avec Echo et quittent définitivement la planète. Les autochtones acceptent et des éclaireurs accompagnèrent donc l'équipe jusqu'à la cité. Cependant Tech perdit le signal d'Echo. Hunter pensait que les séparatistes avaient juste préparés un guet-apens et que Echo était définitivement mort. Rex rétorqua que toute les missions étaient probablement des guet-apens et que celle-ci ne faisait pas exception. Il insista également sur le fait qu'il était certain d'avoir reconnu la voix de Echo lors de la lecture du signal sur Anaxes. Crosshair le prévenant avec son air cynique habituel, de ne pas se laisser emporter par ses émotions et sa culpabilité de l'avoir laissé pour mort à la citadelle. Il ajouta que lui aussi l'aurai laissé pour mort car ce n'était qu'un "reg". Rex le frappa puis menaça Wrecker qui avais interrompu ses coups avant que Anakin ne fasse revenir le calme en envoyant la section chercher une entrée de la cité pendant qu'il s'entretenait avec Rex.

Une fois entrés, Anakin demanda aux soldats clones de rester discret mais ils furent immédiatement repérés par des droides D-Wing. Après s'en être débarrassé, ils avancèrent dans le complexe et Tech perdit à nouveau le signal de Echo. Le groupe se sépara pour couvrir plus de terrain. Tech récupéra une nouvelle fois le signal, ce qui les amena devant une porte. Cependant ils furent encerclés et pris au piège par des droides. Pendant que Tech essaya d'ouvrir la porte, le reste du groupe tint la position. Une fois la porte déverrouillée, Tech et Rex s'y engouffrèrent et Hunter souhaita de tout cœur à Rex de trouver ce qu'il était venu chercher.

Une fois à l'intérieur, ils découvrirent un caisson de stase. Tech le déverrouilla et libéra Echo qui se trouvait à l'intérieur. Or les droides devenant de plus en plus nombreux, le reste du Bad Batch du se réfugier dans la salle, et elle condamna les portes. Wat Tambor arriva avec un nombre conséquent de droides devant ma porte et envoya le Décimeur éliminer les Républicains. Echo déverrouilla une trappe au plafond menant aux conduits de ventilation. Le groupe pu s'enfuir et Wrecker prit le soin de placer des explosifs dans la salle pour réduire à néant les années de recherches de Tambor.

Une fois sortis des conduits, il fallait traverser un tuyau pour rejoindre une autre aile de la station qui contenait un hangar. Malheureusement, les droides arrivèrent et bloquèrent les clones. Cependant, Tech à enregistré le cris de détresse des keeradaks et le reutilisa pour les faire venir à eux. Il purent enfin s'enfuir de la cité de Tambor. Or les droides furent capables de voler et se mirent à les pourchasser. Les keeradak retournèrent au village, en enmmenant les clones et le jedi avec eux. Une fois arrivé au village, ils abbatirent les droides, sauf un qui parvint a s'échapper pour aller prévenir Wat Tambor de la position des clones.

Le chef Poletec fut très mécontent, il disait que la promesse n'avais pas été tenue. Ils sont revenus au village et ont amenés la guerre chez les Poletecs. Rex lui confirma qu'il n'ont pas respecté leur promesse, mais qu'il fallait regarder ce que Wat Tambor avait fait à Echo. Le chef accepta de les aider. Tambor ayant envoyé des troupes d'assaut conséquentes, les Poletecs et les clones se mirent en position d'embuscade, et la bataille commenca. Durant les combats, les clones sauvèrent à plusieurs reprise le chef Poletec de la mort. Les droides, vaincus, se replièrent vers la cité de Tambor. Les républicains et les Poletecs avaient gagnés.

Avant de partir, Anakin remercia chaleureusement les Poletecs, et le chef lui répondit que les Jedi trouveront toujours un allié sur Skako Minor.

Bataille d'Anaxes[]

"Dites-moi qu'on va là-bas pour tout faire exploser ?"
"Désolé Wrecker, c'est une mission furtive."
"Je déteste ce mot!
"
―Wrecker et Anakin Skywalker[src]

Pour permettre à la République d'inverser le cours de la guerre sur Anaxes, Echo proposa un plan: Lancer un assaut frontal sur l'usine d'assemblage pendant que le Bad Batch, Rex et lui-même s'infiltrent sur le croiseur de l'Amiral Trench, qui sert de nouveau centre de communication.

Avant de partir, Tech émet ses doutes à Rex à propos de la loyauté de Echo. Rex rétorqua qu'il était certain que Echo était toujours loyal envers la République. Durant le trajet, Wrecker demanda si'il pouvait tout faire exploser, ce a quoi Anakin lui répondit que c'était une mission furtive. Cela mit en rogne Wrecker.

Une fois dans le vaisseau, Echo se connecta à un terminal et envoya de faux ordres à l'amiral Trench en les faisant passer pour des informations issues de l'algorithme. L'amiral envoya donc tous ses droides sur les troupes de la République, et Echo déclencha une impulsion électromagnétique qui les détruisit tous d'un coup. La Bad Batch fut repérée et évacua le vaisseau pour rejoindre leur navette.

Une fois à l'intérieur, Anakin remit à Wrecker un détonateur dérobé à Trench, et le clone pu détruire toute la flotte des séparatistes. Après être revenus sur Anaxes, Hunter proposa une place à Echo dans l'équipe, ce que celui-ci accepta, devenant le cinquième membre de l'équipe.

Avènement de l'Empire[]

Mission sur Kaller et Ordre 66[]

Dans les dernières heures de la Guerre des Clones, l'escouade se trouva sur Kaller afin d'aider les troupes présentes sur place à repousser les Séparatistes.

Lors de l'émission de l'Ordre 66, les clones assistèrent au meurtre du Maitre Jedi Depa Billaba par ses propres troupes. Aucun des soldats de l'équipe - hormis Crosshair - n'obéit, leurs mutations génétiques ayant altéré le fonctionnement de la puce inhibitrice implantée en chaque clone depuis le premier stade de croissance. Quand à Echo, ses modifications apportées lors de sa captivité chez les séparatistes détériorèrent la puce. Cependant, la puce de Crosshair se conforma malgré tout à l'Ordre 66, celui-ci obéit donc et tenta de tuer le Padawan Jedi Caleb Dume apres l'avoir pris en chasse dans la forêt avec Hunter.[5]

Retour sur Kamino et désertion[]

Après le retour de l'escouade sur Kamino, les clones passèrent un test sur ordre de l'Amiral Wilhuff Tarkin, qui voulait vérifier leurs aptitudes au combat. Après l'avoir réussi avec brio, la Force Clone se vit confier une mission, éliminer un groupe d'insurgés séparatistes sur Onderon. Une fois sur place, les clones découvrirent que les insurgés étaient en réalité des soldats de la République, dirigés par Saw Gerrera, accompagnés de civils. Les véritables intentions de l'Amiral étaient de vérifier leur loyauté envers l'Empire nouvellement créé. Refusant d'accomplir leur mission - malgré les protestations de Crosshair - le Bad Batch retourna sur Kamino.

Ayant appris de Tech que Omega était également un clone, il se préparèrent à aller la chercher, mais ils furent arrêtés et enfermés pour leur désobéissance juste après avoir atterrit. Une fois en cellule, ils y retrouvèrent Omega, qui y a été emprisonnée pour s'être introduite dans les quartiers de la Force expérimentale sans autorisation. Crosshair fut demandé par Tarkin et placé dans un scanner. L'Amiral demanda alors d'intensifier les effets de la programmation de sa puce inhibitrice. Le reste de l'équipe réussi à s'échapper de la prison et à rejoindre le hangar. Après s'être équipés, ils furent prêts à partir chercher Crosshair.

Cependant l'alarme se déclencha et la porte du hangar s'ouvrit, révélant Crosshair accompagné de 6 soldats d'élites. Il s'attaqua à ses anciens frères d'armes qui n’ont pas d'autre choix que de riposter. Le reste de la Clone Force 99 réussi malgré tout à s'échapper de Kamino à l'aide de leur Navette de classe Omicron en emmenant Omega avec eux.[5]

Fuite sur Saleucami[]

Après avoir quitté Kamino, le groupe se rendit sur Saleucami pour y rencontrer de vieux amis, Cut et Suu Lawquane. Une fois atterris, ils apprirent que Rex était passé la veille pour leur informer de la situation ainsi que la trahison des clones. Cut les informa que les clones saisissaient les vaisseaux militaire et civils, ainsi que de son envie de quitter la planète avec Suu et les enfants. En allant en ville pour acheter les billets d'une navette de transport, ils apprennent l'existence du code d'identité qui sert a ficher tous les citoyens, document indispensable pour monter dans la navette. Le problème est que Cut ne peux pas faire de demande officielle du fait qu'il est un clone. Hunter décida alors que Tech falsifiera des codes pour Cut et sa famille.

Pour obtenir de quoi fabriquer les codes, il fallait s'introduire dans le spatioport, Tech eu donc l'idée d'envoyer un message aux clones pour qu'il viennent saisir leur navette et la déposent dans le spatioport alors qu'il se cacherait avec Echo à l'intérieur. Or ils ne se doutaient pas que Oméga était aussi à bord. Une fois saisie et emmenée, Echo s'infiltra dans un poste de garde et copia les données ainsi que le matériel nécessaire pour fabriquer les codes, et les rapporta à Tech. Celui-ci en fabriqua cinq mais ne pu rejoindre le reste du groupe situé en ville car il y avais trop de clones sur la piste d'atterrissage. Pendant qu'ils cherchaient une solution, Oméga en profita pour récupérer en douce les codes et traversa la piste sans se faire repérer pour les apporter à la famille Lawquane. Echo essaya donc pendant ce temps de libérer le vaisseau du sabot installé par les clones mais se fit prendre par un garde qui pu appeler du renfort avant d'être assommé.

L'échange de tir permis de créer une diversion pour qu'Oméga puisse sortir sans encombre du spatioport. Or elle se cogna contre un droide qui tenta d'alerter les gardes mais qui fut vite assommé par Wrecker. Celui-ci parti aider Tech et Echo pendant que Oméga rejoignit Hunter et les Lawquane pour leur donner les codes. Signalant à Hunter qu'il y en avait un de trop, le sergent lui expliqua que le cinquième était pour elle, pour qu'elle puisse vivre une vie paisible et sans danger avec Cut et Suu, vie quelle n'aurai pas avec la Force Clone. Elle parti à contrecœur avec Suu et Cut au poste de garde pour effectuer la vérification des codes. Hunter rejoignit son escouade pour s'enfuir et ils repoussèrent les clones. Echo n'arrivant toujours pas à détacher le sabot, Wrecker utilisa sa force brute et libéra le vaisseau. La section vit la navette de Cut et Suu partir au loin et furent donc soulagés. Au moment de rentrer Wrecker prévient Hunter de l'abcense d'Oméga, mais avant que le chef ne pu répondre, Oméga accouru vers eux et rejoignit la navette. Le groupe pu embarquer et s'enfuir indemne de Saleucami.

Apparitions[]

La Force Clone 99.

Sources[]

Notes et références[]

Advertisement