FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
Geonosis était une planète située dans les Territoires de la Bordure Extérieure, dans le secteur Arkanis. C'était la planète natale des Geonosiens.

DescriptionModifier

Monde rocheux situé à moins d'un parsec de Tatooine, Geonosis était une planète se trouvant au delà des frontières de la République Galactique.[7] Sa surface peu engageante était dominée par les rochers, les crevasses et les déserts. Le sol et le ciel étaient teintés de rouge et les créatures qui évoluèrent sur Geonosis étaient bien équipées pour survivre dans ce milieu hostile.[8]

La forme de vie la plus évoluée de la planète était l'espèce des Geonosiens, une espèce insectoïde qui habitait dans des ruches sous le sol de la planète dans des myriades de tunnels et de galeries.[8] Les Geonosiens construisirent de grandes usines pour la fabrication des droïdes et des armes qu'ils exportèrent dans la galaxie entière, particulièrement pour le compte de la Confédération des Systèmes Indépendants lors de la Guerre des Clones.[7]

HistoireModifier

La Guerre des ClonesModifier

Les fonderies de droïdes et l'éloignement de Geonosis par rapport au centre de la République Galactique firent de la planète une base idéale pour les opérations du mouvement Séparatiste. Vingt-deux ans avant la bataille de Yavin, l'Archiduc Poggle le Bref accueillit une réunion importante du conseil de la CSI. Les organisations commerciales Séparatistes mirent leurs forces militaires mécaniques au service du Comte Dooku, le chef du mouvement Séparatiste. Ils étaient prêts à faire la guerre, mais le chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi découvrit leur plan.[7]

Le Jedi fut emprisonné par les Geonosiens, bien qu'il soit parvenu à envoyer un appel de détresse au Haut Conseil Jedi. Avec la majorité des Jedi dispersés à travers la galaxie, le Conseil Jedi ne put rassembler qu'une petite partie de ses forces sur Geonosis pour le sauver. Pendant ce temps, Obi-Wan Kenobi fut condamné à mort dans l'arène Petranaki. Anakin Skywalker, Padmé Amidala et lui durent faire face à un acklay, un nexu et un reek avant que les renforts n'arrivent.[7]

En dévoilant leur présence, les Jedi découvrirent qu'ils devaient faire face non seulement au peuple Geonosien mais également à une partie de l'armée droïde. Une masse de droïdes de combat B1 et de super droïdes de combat B2 entra dans l'arène, et beaucoup de Jedi succombèrent face à leur nombre. Seule une poignée survécut suffisamment longtemps pour être sauvé par la Grande Armée de la République sous le commandement du Grand Maître Yoda. La bataille qui s'en suivit fut la première de la Guerre des Clones. Sous les ordres des Jedi, les forces armées de la République prirent d'assaut les Séparatistes qui furent forcés de battre en retraite.[7]

Durant cette guerre, l'Archiduc Poggle le Bref, avec le soutien financier du Clan Bancaire Intergalactique, pu faire reconstruire d'énormes usines de droïdes. Les plans de l'usine principale furent découverts par Padmé Amidala, ce qui permit à la République de préparer l'assaut sur Geonosis.[14] Après un débarquement meurtrier des forces de la République, les Jedi parviennent finalement à détruire l'usine principale et à reprendre le contrôle de Geonosis.[15][16]

Par la suite, alors que Luminara Unduli traquait Poggle le Bref à travers la planète avec un soldat clone, ces deux derniers disparurent après avoir suivit la trace de l'Archiduc jusqu'au Temple Progate. Skywalker, Kenobi et le commandant clone Cody prirent alors un détachement de clones et partirent sauver la Maître Jedi. Ils découvrirent bientôt le corps du clone qui était avec Luminara puis ils s'engouffrèrent dans les tunnels Geonosiens.[10]

Ils furent bientôt attaqués de toute part par d'étranges soldats Geonosiens, qui ne semblaient pas reculer ni succomber. Ils avaient en réalité à faire à des morts-vivants contrôlés directement par la Reine Geonosienne Karina la Grande. Cette dernière était à même de pondre deux types d'œufs, soit des œufs qui donnaient naissances à des Geonosiens, soit à des vers parasites, qui s'insufflaient en des êtres morts ou vivants pour en prendre le contrôle.[10]

D'après Obi-Wan Kenobi, l'existence d'une Reine Geonosienne relevait jusqu'à présent du mythe, de la légende, car on en avait encore jamais eut la preuve concrète. Luminara fut sauvé, Poggle capturé, et la Reine périt ensevelit sous les décombres de la caverne où elle se trouvait, avec ses morts-vivants et ses œufs.[10]

Peu après cette bataille, la République occupa Geonosis et débuta la construction de l'Étoile de la Mort en orbite de la planète. L'accès au système était bloqué par une multitude de Destroyers Stellaires de classe Venator[11]

Sous l'EmpireModifier

Sous l'Empire Galactique, les Geonosiens furent asservis et forcés de construire l'Étoile de la Mort.[17] La planète fut ensuite bombardée de gaz toxiques, entraînant de-facto la mort de la majorité des formes de vie la peuplant, la quasi totalité des Geonosiens furent décimés.[18] Près le deux ans avant la bataille de Yavin, les rebelles de Lothal, en mission sur la planète afin découvrir ce qui était arrivé à l'équipe de reconnaissance de Saw Gerrera, rencontrèrent un survivant : Klik-Klak, un Geonosien de la classe des ouvriers qui a réussit à échapper au génocide et qui cachait avec il un œuf de reine.[19]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier