FANDOM


"Comme tu l'as peut-être compris, je ne suis pas comme les autres Hutts. [..] Je suis un collectionneur d'antiquités."
―Grakkus[src]
Grakkus Jahibakti Tingi, plus simplement appelé Grakkus, était un seigneur du crime Hutt vivant sur Nar Shaddaa pendant le règne de l'Empire Galactique. Il contrôlait Hutta Town et à l'instar de nombreux Hutts, il dirigeait un réseau de contrebandiers d'épices et de chasseurs de primes. Grakkus était un collectionneur d’artefacts de l'Ordre Jedi. Il se déplaçait à l'aide de douze jambes cybernétiques.

BiographieModifier

La capture de Luke SkywalkerModifier

"Il semble que tu feras une belle addition à ma collection, finalement."
"Mais... Je ne suis pas..."
"Ce que tu es, cher petit... C'est le dernier Jedi. Et à présent, tu es à moi.
"
―Grakkus et Luke Skywalker[src]
Grakkuss Jedi obsession chamber

Le palais de Grakkus et ses nombreux artefacts Jedi.

Grakkus résidait sur Nar Shaddaa, la lune des contrebandiers pendant le règne de l'Empire Galactique. Comme de nombreux Hutts, il était à la tête d'un réseau de contrebandiers d'épices, de chasseurs de primes et de voleurs. Grakkus en vint à prospérer et à profiter d'une richesse "insolente". Il mit sa fortune à contribution pour acquérir des artefacts lié à l'Ordre Jedi.[1] Avec les années, Grakkus prit le contrôle de Hutta Town, un secteur de la cité sans fin de Nar Shaddaa.[3] Il y fit construire son palais dont l'architecture n'était pas sans rappeler le Temple Jedi de Coruscant. Grakkus y stocka sa collection d'artefacts Jedi parmi lesquels se trouvaient de nombreux sabres laser, des holocrons, des statues, des hologrammes, un intercepteur léger Delta-7 Aethersprite,[1] et même les dépouilles de plusieurs Chevaliers Jedi.[4] À l'époque de la Guerre Civile Galactique, Grakkus considérait que sa collection rassemblait tout ce qu'il restait des Jedi. À cette période, il engagea le Maître des Jeux, un humanoïde à la peau rouge, pour entraîner les gladiateurs qui combattaient dans son arène. Le Hutt était toutefois loin d'imaginer que le Maître des Jeux était en réalité le sergent Kreel, un espion à la solde du Seigneur Sith Dark Vador chargé d'infiltrer le palais de Grakkus.[5]

Quelques semaines après la bataille de Yavin, Luke Skywalker, un jeune humain sensible à la Force, se rendit sur Nar Shaddaa pour trouver le moyen de rejoindre le Temple Jedi sur Coruscant.[3] L'aspirant Jedi était sans savoir que l'Empereur Palpatine s'était emparé du temple pour en faire son palais personnel.[6] Skywalker fit usage de son sabre laser quand il fut attaqué dans une cantina. Un voleur à la solde de Grakkus fut témoin de la scène. Après avoir averti son employeur de sa découverte, il déroba l'arme du jeune Jedi qui se lança immédiatement à sa poursuite.[3]

Grakkus punches Luke

Grakkus frappe violemment Luke Skywalker pour l'assommer.

Le voleur réussit à atteindre Hutta Town. Skywalker venait de récupérer son arme quand Grakkus arriva avec deux de ses Magna Gardes armés de bâtons électriques. Le Hutt ordonna à ses droïdes d'attaquer laissant ainsi le temps au voleur de lui faire un résumé de la situation. Les deux Magna Gardes réussirent à affaiblir le Jedi qui refusa toutefois de se rendre. Grakkus l'assomma d'un puissant coup de poing et l'amena jusque dans la pièce où il conservait sa collection Jedi.[1]

Au réveil de Skywalker, Grakkus lui demanda d'activer un holocron Jedi en utilisant la Force. Impressionné devant la collection du Hutt, le jeune homme se montra néanmoins dubitatif quant à sa capacité à interagir avec l'holocron. Grakkus lui laissa cinq secondes pour y parvenir. Désireux de ne pas mourir sur Nar Shaddaa, Skywalker s'ouvrit à la Force et fut capable d'ouvrir tous les holocrons présents dans la pièce. Les représentations holographiques de Maîtres Jedi commencèrent à révéler les informations qu'ils contenaient notamment la présence d'un Temple Jedi sur Vrogas Vas. Après une telle démonstration, Grakkus décida d'ajouter Skywalker à sa collection en tant que dernier Jedi encore en vie.[1]

Kongo Grakkus and Kreel

Grakkus montre Kongo au Maître des Jeux.

Grakkus confia le jeune Jedi au Maître des Jeux afin qu'il soit entraîné à combattre dans l'arène. Peu de temps après, le Hutt s'assura des progrès de Skywalker auprès du Maître des Jeux. Ce dernier lui assura que le jeune homme serait prêt pour combattre et mourir dans l'arène le moment venu. Grakkus dévoila au Maître des Jeux la créature que Skywalker allait affronter[7] : Kongo l'Étripeur, un Roggwart venant tout droit de Mustafar. Le Maître des Jeux fut choqué par la taille de la créature.[4]

Dans l'arèneModifier

Le combat qui s'annonçait attira toutes la vermine de Nar Shaddaa dans l'arène de Grakkus. Peu de temps avant son début, des pilleurs localisèrent le X-Wing T-65B de Skywalker dans lequel ils trouvèrent le "Journal de Ben Kenobi" qui fut apporter au Hutt. Grakkus avertit le jeune Jedi que s'il refusait de se battre, il le ferait souffrir avant de le tuer et d'entreposer sa dépouille avec le reste de sa collection à côté du journal. Le Hutt alla gagner sa place dans les gradins et assista à l'affrontement entre Skywalker et Kongo. Là, Grakkus avoua au Maître des Jeux qu'il était son esclave favori. S'il sentait l'affection que ce dernier portait au Jedi, il ne pouvait néanmoins le laisser vivre. Le Maître des Jeux s'éloigna et laissa Grakkus regarder le combat seul.[4]

Kreel takes down Grakkus

Kreel met Grakkus à terre en tranchant des pieds cybernétiques du Hutt.

Peu de temps après, le collier de contrôle de Kongo fut activé par le Maître des Jeux pour empêcher la créature de tuer le Jedi. L'esclave s'attaqua ensuite aux Magna-Gardes du Hutt avec un sabre laser. Grakkus fut surpris de constater que le Maître des Jeux était un espion de la 501ème Légion. Il fut arrêté par plusieurs pilotes de TIE qui l'escortèrent jusque dans l'arène. Alors que son ancien esclave pointait un blaster sur lui, Grakkus enclencha le protocole d'arène "Grakkus Cinq" libérant une impulsion électromagnétique. Il s'attaqua ensuite aux Impériaux. La foule qui était encore présente dans les gradins commença à parier sur les chances de survie du Hutt. L'IEM ayant également désactivé le collier de contrôle, Kongo commença à semer le chaos provoquant la fuite désorganisée des spectateurs. Dans sa furie, Grakkus saisit le Maître des Jeux et commença à l'étrangler. L'espion se saisit d'un des sabres laser que le Hutt portait en guise de collier. Il trancha deux des pieds cybernétiques de Grakkus qui s'écroula à terre alors qu'une légion de Stormtroopers faisait son entrée dans l'arène.[5]

Grakkus in custody

Grakkus, menotté, est escorté par des Stormtroopers.

Skywalker réussit à s'échapper grâce à l'aide ses amis Rebelles et Kongo sema le chaos dans Hutta Town en détruisant des bâtiments et en tuant des civils. Grakkus se retrouva menottés par la 501ème Légion et escorté hors de Nar Shaddaa. Dark Vador rejoignit le palais du Hutt et prit possession de la collection d'artefact Jedi de Grakkus. Le Maître des Jeux reçut une promotion pour avoir accompli sa mission avec tant de réussite.[5]

Vie en prisonModifier

Près de trente ans plus tard, Grakkus était en prison dans la prison Megalox sur Megalox Beta où il contrôlait les Grakks : un groupe de Hutts cybernétiquement modifiés. Ils habitaient au sein d'une forteresse. Grakkus reçu la visite d'une ancienne connaissance : l'agent Terex du Premier Ordre ainsi que de Poe Dameron et son escadron. Tous recherchaient les informations que Grakkus possédait sur Lor San Tekka. Il leur proposa un arrangement, celui qui le libérait de prison gagnait les informations. Terex le trahit alors en montant une émeute contre les Hutts dans la prison.

En coulissesModifier

Grakkus apparut pour la première fois dans l'arc Épreuve de Force sur Nar Shaddaa de la série de bandes dessinées Star Wars éditée par Marvel. Le personnage apparut également dans Star Wars: Dark Maul et dans Star Wars: Poe Dameron.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .