FANDOM


"La guerre civile a exterminé presque tout son peuple, d'où sa haine pour la violence"
―Obi-Wan Kenobi au sujet du pacifisme de la duchesse Kryze.[src]
La Guerre Civile Mandalorienne fut un conflit qui se déroula sur Mandalore quelques années avant la Guerre des Clones. Les Nouveaux Mandaloriens mirent finalement un terme au conflit et la duchesse Satine Kryze devint la dirigeante de Mandalore.

HistoireModifier

"Maître Qui-Gon et moi avons passé une année sur Mandalore pour protéger la duchesse contre les insurgés qui menaçaient sa planète. Ils avaient lancé des chasseurs de primes à nos trousses. Nous passions notre temps à fuir, continuellement à l'affût, sans avoir de quoi demain serait fait."
―Obi-Wan Kenobi[src]
Dans les années qui précédèrent la Guerre des Clones, une guerre civile éclata sur Mandalore, un monde de la Bordure Extérieure. Beaucoup de Mandaloriens périrent dans ce conflit qui sema la dévastation.[1]

Pendant la guerre, le Maître Jedi Qui-Gon Jinn et son Padawan, Obi-Wan Kenobi, passèrent un an sur Mandalore pour protéger la duchesse Satine Kryze, la dirigeante du régime pacifiste connu sous le nom de "Nouveaux Mandaloriens". Les insurgés tentèrent de tuer le trio en embauchant des chasseurs de primes, forçant la duchesse et les Jedi à vivre dans la fuite. Au cours de cette période, Kanobi et Kryze tombèrent amoureux l'un de l'autre.[1]

ConséquencesModifier

"Quand elle est rentrée, elle a dû assumer seule la reconstruction de son monde."
―Obi-Wan Kenobi sur Satine Kryze.[src]
Le lourd bilan de la guerre devint la raison principale pour laquelle Kryze fut une des plus grandes adversaires de l'usage de la violence. A la fin de sa vie, Kenobi choisit de retourner dans l'Ordre Jedi bien qu'il admit des années plus tard que si Kryze lui en avait fait la demande, il aurait abandonné ses pairs. La duchesse ne fut plus obligée de vivre cachée et elle entama la reconstruction de son monde natal. Elle régna sur Mandalore pendant de nombreuses années, y compris lors de la Guerre des Clones.[1] Mandalore sombra à nouveau dans la violence lorsque les membres de la Death Watch, sous la direction du Gouverneur Pre Vizsla, tentèrent de prendre le pouvoir en s'alliant avec le Comte Dooku de la Confédération des Systèmes Indépendants.[5] Après un premier échec et la trahison de Dooku, le groupe qui fut contraint à l'exil rencontra les Seigneur Sith Dark Maul et son frère Savage Opress.[6][7] Ensemble, ils formèrent le Collectif des Ombres, une alliance formée à partir de la Death Watch, du Soleil Noir et du Syndicat Pyke, qui prit le contrôle de Mandalore.[8] Kryze fut tuée par Maul sous les yeux de Kenobi.[9]

En coulissesModifier

La Guerre Civile Mandalorienne fut mentionnée pour la première fois dans "Le Voyage de la Tentation",[1] un épisode de la seconde saison de la série animée Star Wars: The Clone Wars.[10] Le livre de références Ultimate Star Wars identifia pour la première fois ce conflit sous le nom de Guerre Civile Mandalorienne.

ApparitionModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .