Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki
Cet article parle de la guerre. Vous cherchez peut-être l'Histoire Galactique.
Revan logo.jpg

Certains passages de cet article concernent des événements liés à la destinée de Revan.

Ces éléments parlent de la version officielle dans laquelle Revan est un homme s'engageant sur la voie du côté lumineux. Néanmoins, les choix du joueur dans le jeu vidéo (KOTOR) peuvent amener à un scénario différent.

La Guerre Civile des Jedi, appelée également la Seconde Guerre des Sith en référence à la Grande Guerre des Sith, opposa l'Empire Sith de Dark Malak et Dark Revan à la République Galactique et à l'Ordre Jedi.

Elle commença peu après la débâcle finale des Guerres Mandaloriennes sur Malachor V, en 3958 av.BY, et s'acheva en 3956 av.BY par la bataille de la Forge Stellaire.

Prélude[]

Loupe.png Article détaillé : Guerres Mandaloriennes.

Après la victoire sur Malachor V, qui mit un terme aux Guerres Mandaloriennes, Revan et Alek Squinquargesimus continuèrent seuls le combat contre les troupes en déroute de Mandalore, comme animés d'une fureur meurtrière. Ils étaient incapables de déposer les armes et d'accepter l'idée de laisser en vie un seul guerrier Mandalorien, combattant ou non. Ils considéraient que ces ennemis, que le désir de puissance avait poussé à la guerre, étaient ce qui se rapprochaient le plus du Côté Obscur de la Force.

Or après le traumatisme de la guerre d'Exar Kun, qui avait coûté la vie de tant de Jedi, il n'était pas question de lui laisser la moindre de chance de survie. Les deux héros ne se rendaient pas compte que ce faisant, ils commençaient eux-mêmes à frôler la barrière fragile qui les séparait du Mal. Cependant, en pourchassant les fuyards Mandaloriens, Revan et Alek remontèrent progressivement la piste de celui qui tirait depuis le début les ficelles de cette guerre : l'Empire Sith, et plus précisément son Empereur, Dark Vitiate. Horrifiés de découvrir que l'héritage maléfique de Korriban perdurait encore, les deux Jedi décidèrent qu'il était de leur devoir d'y mettre un terme.

Ils atterrirent sur Dromund Kaas et infiltrèrent les appartements de l'Empereur afin de l'affronter et le vaincre, ensemble. Malheureusement, le Seigneur Noir des Sith sentit la rage et la fureur qui animaient ses deux adversaires. Il plia leur esprit à sa volonté et acheva de les faire passer du Côté Obscur. Conscient de leur potentiel, il les envoya comme émissaires dans le territoire de la République Galactique afin d'y rallier des partisans et préparer le retour de l'Empire. Ils avaient notamment la mission de s'emparer de cartes menant à la légendaire Forge Stellaire, construite par les Rakatas vingt-cinq siècles auparavant.

Grâce à cette arme, l'Empereur comptait accélérer la construction de son armada, et entamer d'ores et déjà sa vengeance contre l'Ordre Jedi et la République. Néanmoins, une fois revenu, Revan préféra travailler pour son propre compte : il s'autoproclama Seigneur Noir des Sith et prit son lieutenant et ami Alek comme Apprenti. Il prit le nom de Dark Revan et son apprenti celui de Dark Malak. Ils découvrirent la Forge Stellaire, mais Revan renonça finalement à la puissance de la Forge, conscient que celle-ci était trop dangereuse pour lui permettre de créer un empire viable. Il partit alors à la conquête de la galaxie et prit sans peine possession d'une bonne partie de la Bordure Extérieure.

La guerre[]

Premières campagnes[]

Retour des Sith[]

Pendant longtemps, on n'entendit plus parler d'eux : certains les déclaraient morts, d'autres les oublièrent, jusqu'au jour où ils revinrent dans le territoire républicain. Non pas en héros comme la dernière fois où ils sont apparus, mais bien comme conquérants redoutés à la tête d'une immense flotte d'invasion. Dark Revan, autoproclamé Seigneur Noir des Sith, et Dark Malak s'apprêtaient à conquérir la galaxie. Ils avaient découvert la Forge Stellaire, mais la République l'ignorait, ne connaissant même pas son existence.

Quoi qu'il en soit, le Haut Conseil Jedi ne pouvait pas ignorer cette menace comme avec les Mandaloriens ; ils durent malgré eux venir en aide au gouvernement républicain. Tout d'abord, Dark Revan signa un traité avec la Corporation Czerka pour l'effort de guerre, bien qu'il possédât déjà une puissante armée grâce à la Forge Stellaire. Cette dernière créa un modèle de droïdes pour les Sith, en échange de l'acquisition de certaines planètes envahies.

Bombardement de Telos IV[]

Loupe.png Article détaillé : Bombardement de Telos IV.

Le premier grand avertissement fut le bombardement de Telos IV. Brillant tacticien, Revan voulait au départ envahir la planète de façon à ce que les systèmes planétaires de défense soient préservés et puissent atterrir entre ses mains. Cependant, Malak, son apprenti, poussa Saul Karath à bombarder la planète, de sorte à ce que la République se terre encore un peu plus devant eux. En contournant subtilement les systèmes de sécurité de la planète, le capitaine du Léviathan permit aux bombardiers Sith de s'infiltrer avant toute mise en garde du côté des assiégés.

Ce n'était que le début, et le Léviathan arriva bientôt lui-même sur l'orbite de Telos. L'attaque fut dévastatrice. Carth Onasi, auparavant capitaine aux ordres de Saul Karath, son mentor, fut profondément choqué. Sa famille se trouvait sur le monde à ce moment là et il jura de faire payer Karath, d'abord pour sa trahison, en rejoignant les Sith, et ensuite pour cet acte terrifiant. Dark Revan en voulait lui à son apprenti pour avoir désobéi.

Inverser la tendance[]

Malak amputé par son Maître[]

Depuis sa chute vers le Côté Obscur, ce dernier aspirait secrètement au rang de Seigneur Noir des Sith à la place de son Maître. Il avait découvert l'immense étendue de ses pouvoirs au sein des ténèbres et attendait patiemment son heure. Un jour, durant un entraînement, son Maître lui adressa un exceptionnel coup de sabre laser qui lui arracha la mâchoire inférieure.

Après cet épisode, sa haine ne fit que s'accroître. Il y eut plusieurs batailles, comme par exemple à Iridonia. Dark Revan et son armée avançaient toujours facilement vers les mondes du noyau et l'Ordre Jedi était débordé. De plus, ces membres passaient soit du Côté Obscur, corrompus, soit mouraient.

Capture de Dark Revan[]

Loupe.png Article détaillé : Capture de Dark Revan.

Dark Revan est capturé par Bastila Shan.

Cependant, Dark Revan et Dark Malak furent un jour ralentis par une jeune Jedi, nommée Bastila Shan. Cette dernière possédait un don particulier : la méditation de combat. Grâce à ce pouvoir, la République remporta d'importantes batailles, mais pas assez pour arrêter définitivement les Sith. Le Haut Conseil Jedi de Coruscant décida alors de tenter de capturer le Seigneur Sith, mission qui serait assurée par Shan.

Elle mena une escouade à travers le vaisseau de Revan, après l'avoir infiltré lors d'une bataille spatiale. Ils devaient aller sur le pont, car c'était le lieu où se trouvait le Sith. Une fois arrivés, ils virent qu'il les attendait. Bastila lui lança un dernier avertissement, mais Revan brandissait déjà sa lame rouge en signe de refus. Le duel allait s'avérer être des plus terribles. Ce fut alors que Dark Malak, depuis son vaisseau, le Léviathan, ordonna à ses canonniers d'attaquer l'appareil de son Maître.

Tous ses ennemis se trouvaient à bord ; Bastila Sha avec sa méditation et son maître Revan, dont il voulait prendre la place. De puissantes explosions retentirent sur le pont. Tous les camarades Jedi de Bastila furent tués, mais par chance, elle s'en sortit presque indemne. Quant à lui, Dark Revan était à terre. Elle sentit qu'il était vivant, mais gravement menacé de mort. Son respect pour toute vie, en raison de sa formation de Jedi, lui fit secourir le Sith alors que Malak ignorait tout de la survie de son Maître.

Bastila Shan emmena un Dark Revan inconscient hors du vaisseau, qui ne tarda pas à exploser sous les tirs. Elle partit pour Dantooine, car il s'y trouvait là-bas une enclave Jedi, située bien plus proche de Coruscant. Les Maîtres Jedi décidèrent de ne pas tuer Revan, comme Bastila l'avait fait, et ils le « reprogrammèrent » pour qu'il croit n'être qu'un simple soldat de la République Galactique, ce qui fut effectivement le cas à son réveil. Il fut affecté à l'Endar Spire, commandé par Carth Onasi tandis que Bastila fut chargée de le surveiller.

Dark Malak, nouveau Seigneur Noir des Sith[]

De nouvelles priorités[]

De son côté, Dark Malak fut critiqué par des Sith pour ne pas avoir su attaquer Revan en face, préférant le tuer à distance. Le nouveau Maître autoproclamé les fit taire rapidement et écrasa toute opposition au sein de l'Ordre Sith. Comme il avait désormais entre ses mains l'incroyable pouvoir que procurait la Forge Stellaire, Malak prit comme apprenti Dark Bandon, fraîchement sorti de l'académie de Korriban. Bandon était un élève talentueux qui, comme lui, avait déserté les rangs Jedi.

En outre, Malak ne mit pas longtemps à apprendre la survie de Bastila Shan lors de la trahison qu'il avait faite. Le Sith découvrit qu'elle se trouvait sur un vaisseau Républicain, nommé l'Endar Spire. Il réfléchit alors aux talents qu'elle pouvait mettre à sa disposition et décida d'essayer de la capturer afin de la faire basculer du Côté Obscur de la Force.

Attaque contre l'Endar Spire et bombardement de Taris[]

Loupe.png Articles détaillés : Attaque de l'Endar Spire et Bombardement de Taris.

L'Endar Spire est attaqué au-dessus de Taris par des chasseurs Sith.

Dark Malak prit en embuscade l'Endar Spire alors qu'il se trouvait au-dessus de Taris. Toutefois, la jeune Jedi parvint à s'échapper à bord d'une capsule de sauvetage, provoquant la colère de Malak. Il mit en place un imposant blocus tout autour de la planète pour l'empêcher de s'enfuir à nouveau. À bout de patience après quelques jours de recherche sans succès, Malak décida de la tuer en bombardant la planète.

Lorsqu'il donna ses ordres à l'Amiral Karath, l'homme fut d'abord réticent. Le bombardement de Telos avait provoqué la mort de nombreuses personnes et il ne souhaitait pas recommencer un massacre. Devant les menaces de Malak, il fut bien obligé d'accepter et mit en place la flotte pour le bombardement. Pendant ce temps, Revan, s'étant lui aussi échappé à temps de l'Endar Spire avec Bastila, avait finalement réussi à subtiliser un vaisseau à Davik Kang, seigneur du crime de Taris, l'Ebon Hawk.

Peu de temps après, le bombardement de Taris commença. L'immense ville située sur la planète se trouva rapidement en proie aux flammes et peu survécurent dans cette fournaise. Le carnage était terrifiant et le désastre fut par la suite connu dans toute la galaxie et les Sith craints pendant des centaines d'années. L'équipage de l'Ebon Hawk parvint à s'enfuir et partit pour Dantooine.

Formation du nouveau Revan[]

La Carte Stellaire découverte par Revan et Bastila dans des ruines Rakatas sur Dantooine.

Revan ignorait toujours son passé et ne le redoutait même pas. Ainsi, quand Bastila Shan parla de lui aux Maîtres de l'enclave Jedi de Dantooine, ils acceptèrent de le reformer pour qu'il maîtrise à nouveau la Force malgré les risques que cela présentait. Durant sa formation, l'homme progressait beaucoup plus vite que les autres. Il traversait en quelques semaines le parcours que d'autres apprentis faisaient en plusieurs années. Le Conseil lui donna alors le titre de Padawan et lui confia sa première mission : enquêter au sujet des ruines trouvées sur la planète, qui n'étaient pas ordinaires, et où s'étaient peut-être rendus Alek et le Revanchiste des années plus tôt.

Revan, toujours accompagné de Bastila, découvrit un droïde qui parlait d'une Forge Stellaire et d'une Carte Stellaire indiquant différentes planètes : Kashyyyk, Manaan, Tatooine et Korriban. Bastila conclut que Dark Revan était lui aussi passé par là et que c'était cette Forge Stellaire qui lui avait donnée une telle armée. Le Conseil Jedi leur confia la lourde tâche d'enquêter sur cette forge, pensant que le nouveau Revan aurait peut-être, du fait de son passé, plus de facilités. La quête de la Forge Stellaire commença alors, assurée par l'ensemble de l'équipage de l'Ebon Hawk.

Quête de la Forge Stellaire[]

Poursuite à travers la galaxie[]

Dark Malak avait envoyé de nombreux sbires, dont le célèbre chasseur de primes Calo Nord, à la recherche de Bastila Shan. La mort de ces derniers survint pourtant, alors que ses hommes étaient nombreux. Les rapports des survivants indiquaient qu'un autre Jedi aidait Shan. Malak décida d'envoyer son Apprenti, Dark Bandon, mais celui-ci ne revint jamais.

L'académie de Korriban, avec son directeur, Uthar Wynn, fut détruite, tout comme la base Sith de Manaan. Bastila Shan seule n'aurait pas pu faire cela. Fait assez troublant, Manaan et Korriban possédaient une Carte Stellaire qui menait à la Forge. Il se trouvait que Malak les avait déjà parcourues avec son Maître, Revan. Ainsi, Malak commença à douter de la mort de son ancien mentor lors de sa trahison.

Revan et Bastila[]

Pendant ce temps, Revan et Bastila avaient développé une relation amoureuse. Le cachant au reste de l'équipage, dont deux Jedi, Jolee Bindo et Juhani, ils n'osaient pas non plus en parler l'un avec l'autre. Cependant, Bastila demanda un jour à son ami de venir discuter dans un recoin du vaisseau. Malgré les doutes qu'ils éprouvaient et leur entraînement de Jedi, ils s'embrassèrent. Néanmoins, Bastila se dégagea et désolée de son geste, promit d'en reparler uniquement lorsqu'ils auraient ensemble détruit Malak.

Attaque sur Dantooine[]

Ce dernier connaissait depuis longtemps déjà, puisqu'il fut auparavant Jedi, l'existence de l'enclave Jedi de Dantooine. Il partit avec plusieurs troupes d'élite et se résigna à la détruire. Ils atterrirent au niveau de l'académie et entamèrent sa destruction. L'enclave fut complètement dévastée au niveau supérieur, mais les bibliothèques furent gardées intactes. De nombreux Jedi périrent, bien que quelques-uns parvinrent à s'échapper, comme Vandar Tokare ou Vrook Lamar.

Capture par le Léviathan[]

Pendant ce temps, Saul Karath parvint à localiser l'Ebon Hawk et à le capturer à bord du Léviathan sans l'aide de Malak, occupé sur Dantooine. La crainte de son Seigneur était confirmée : Dark Revan était bel et bien vivant et il paraissait ignorer totalement son passé. De plus, Karath retrouva son ancien ami Carth Onasi qu'il avait autrefois pris sous son aile. Celui-ci comptait se venger du bombardement de Telos IV qui avait, selon lui, tué toute sa famille. Bastila Shan était également présente.

Karath appela immédiatement Dark Malak, qui partit directement pour le Léviathan. Malheureusement pour l'amiral, les trois prisonniers s'enfuirent de leur cellule commune grâce à l'aide d'un de leurs compagnons, récupérèrent leurs armes et commencèrent à filer. Cependant, Saul Karath s'interposa avec l'aide de Jedi Noirs et de troupes d'élite. À l'issue de ce rude combat, il se trouvait au bord de la mort. Avant de mourir, il appela Carth Onasi et lui révéla la terrible vérité sur son compagnon : celui-ci était Dark Revan, l'ancien Seigneur Noir des Sith.

Carth hurla alors sur Bastila pour ne leur avoir rien dit. Bastila leur promit de reparler de cela en sécurité sur l'Ebon Hawk, mais Revan ne comprenait toujours pas. Dans leur fuite, ils rencontrèrent Dark Malak en personne qui était revenu à bord de son vaisseau. Après un dialogue très tendu, il dévoila alors à Revan son passé ainsi que la trahison des Jedi dont Bastila, qui n'avait rien dit. Au lieu de s'effondrer et de se mettre en colère après son amie, Revan resta très calme et lui pardonna son silence, affirmant qu'il comprenait.

Dark Malak s'étonna de cela et sentait en son ancien Maître une puissance fracassante malgré le passage du Côté Lumineux de ce dernier. Pourtant, il ne s'en fit pas, persuadé que le Côté Obscur le rendrait toujours beaucoup plus puissant que n'importe qui. Paralysant Bastila Shan et Carth Onasi grâce à la Force, il fit signe à Revan de venir. Les deux hommes sortirent leurs sabres laser et le duel fatidique entre Revan et Malak commença. Le Seigneur Noir des Sith dut reculer à plusieurs reprises face au Chevalier Jedi.

Après de longues minutes de combat étourdissant, les deux duellistes étaient épuisés. Malak employa alors l'une de ses nombreuses techniques pour paralyser son adversaire - comme il l'avait fait peu de temps plus tôt contre Bastila Shan et Carth Onasi -, et lui porter un coup fatal. Bastila, qui venait de se délivrer, s'interposa et obligea Malak à riposter. Revan sauvé par son amie ne put que la regarder se sacrifier avant que le Sith ne referme sur lui et elle une porte anti-souffle. Carth Onasi arriva ensuite et ils s'enfuirent à bord de l'Ebon Hawk, comme leur avait ordonné Bastila. Ils partirent pour la dernière planète désignée par la Carte Stellaire des ruines de Dantooine, où ils allaient forcément découvrir l'emplacement de la Forge Stellaire.

Bastila, apprentie de Malak[]

Dark Malak, quant à lui, emmena Bastila capturée sur Lehon, dans le système de la Forge, pour la faire basculer du Côté Obscur et profiter de son don, la méditation de combat. La jeune Jedi fut par la suite durement torturée par le Seigneur Sith. Elle comptait sur l'arrivée de Revan pour la sauver, mais il ne vint pas. Finalement, après une semaine de résistance héroïque, elle succomba, pervertie par la haine.

De leur côté, Revan et ses compagnons partirent pour le système de la Forge Stellaire. Carth Onasi prévint l'Amirale Forn Dodonna de l'emplacement de la Forge Stellaire et lui déclara qu'il fallait immédiatement attaquer, car ils n'auraient peut-être pas de seconde chance. L'amirale prit avec elle la flotte la plus grande possible et un allié de poids en la personne de Vandar Tokare, qui avait survécu à l'attaque de l'enclave Jedi de Dantooine.

Dodonna partit donc pour rejoindre les coordonnées transmises par Onasi. L'Ebon Hawk fut malheureusement pris dans un champ gravitationnel intense et dut se poser en urgence sur Lehon. Revan cherchait un moyen de désactiver le champ pour participer à la bataille et surtout éviter que la moitié de la flotte ne s'écrase comme eux. À bord de la Forge Stellaire, Dark Malak sentit des perturbations dans la Force et envoya sa nouvelle apprentie enquêter sur la planète.

Revan et deux de ses amis arrivèrent finalement dans un Temple Rakata. Bastila sentit leur présence et leur objectif, et se mit devant la commande de désactivation afin de les empêcher de pouvoir repartir lorsqu'ils arrivèrent. Elle proposa à Revan de s'allier avec elle pour renverser Malak et devenir les maîtres de la galaxie. Naturellement, il refusa et essaya à son tour de la ramener du Côté Lumineux. Elle déclara qu'il était désormais trop faible et l'attaqua alors.

Revan réussit à la vaincre, mais dut toutefois se replier, car Shan était toujours convaincue de la supériorité du Côté Obscur sur le Côté Lumineux. Il désactiva le champ gravitationnel et la flotte républicaine arriva, entamant ainsi la bataille de la Forge Stellaire. Bastila revint auprès de son nouveau Maître, Malak, et elle lui raconta ce qui s'était passé. Il déclara qu'elle aurait la possibilité de tuer Revan par la suite et lui ordonna d'exercer sa méditation de combat en faveur des Sith, car la bataille avait commencé.

L'ultime bataille[]

Loupe.png Article détaillé : Bataille de la Forge Stellaire.

La bataille de la Forge Stellaire.

L'Ebon Hawk, appuyé par des chasseurs Aurek pilotés par des Jedi, partit pour la Forge Stellaire, se frayant un chemin entre les tirs et les chasseurs Sith. Le vaisseau parvint à entrer et Revan se dirigea vers le pont d'observation de la Forge, y sentant Dark Malak, qui préparait alors la défense avec l'Amiral Varko. De nombreux sbires du Seigneur Sith essayèrent de l'arrêter, sans succès. Revan rencontra une nouvelle fois Bastila Shan et après un duel frénétique, la ramena du bon côté. Elle utilisa alors sa méditation en faveur de la République. Le Jedi alla par la suite trouver Malak. Après un combat acharné, il porta finalement le coup fatal au commandant des Sith, qui s'écroula.

De son côté, Forn Dodonna engagea ses vaisseaux dans une brèche et ses croiseurs de classe Hammerhead détruisirent les stabilisateurs de la Forge, provoquant sa chute sur un soleil et sa disparition définitive. Revan, Bastila, Carth et l'ensemble de l'équipage de l'Ebon Hawk se dégagèrent de la station à temps. Les vestiges de l'armée Sith, dont on avait enlevé le commandant et la Forge Stellaire, s'éparpillèrent à travers la galaxie. La République avait donc gagné la Guerre Civile des Jedi, mais à quel prix.

Conséquences[]

Loupe.png Articles détaillés : Première Purge Jedi, Guerre Civile des Sith et Guerres Noires.

Après la guerre, les rangs de l'Ordre Jedi sont grandement clairsemés. La République fut également fortement atteinte par ce nouveau conflit dévastateur. Les élections pour le Chancelier Suprême arrivèrent, et Tol Cressa fut élu. Pour la question du bombardement de Telos IV, le nouveau Chancelier Suprême, Cressa, mit en place un plan de restauration de la planète. La Station Citadelle fut construite et des zones de restauration créées. Un groupe d'Ithoriens était particulièrement impliqué dans la survie de l'écosystème Télosien. Néanmoins, il subsistait encore cinq ans après de nombreux problèmes non résolus, preuve que le plan n'avait pas aussi bien fonctionné que les Télosiens l'espéraient.

Après la guerre, Revan eut de nombreuses visions dans lesquelles figuraient les vrais sith, cachés dans l'ombre, attendant leur heure. D'une certaine manière, il avait également prévu la menace des Yuuzhan Vongs, car Canderous Ordo, l'un des ses compagnons, relata un jour un évènement de sa vie où il avait rencontré un vaisseau astéroïde, probablement en corail yorik, qui avait décimé son groupe avec une boule bleue. Revan partit en tout cas à bord de l'Ebon Hawk avec T3-M4 et HK-47 pour arrêter ce danger inconnu, laissant sa femme Bastila seule. L'Ebon Hawk fut de retour de l'exploration en 3951 av.BY sur Telos IV, cette fois aux mains de l'Exilée. Cependant, Revan ne revint jamais, au grand désespoir de Bastila.

À cause de la disparition prématurée de Revan repenti, bien de ses anciens partisans tentèrent de continuer son œuvre en tant que Sith. Ainsi, à la Guerre Civile succéda la terreur imposée par le règne du Triumvirat, ainsi que la Première Purge Jedi.

Apparitions[]

Sources[]

Guerre Civile des Jedi
Chronologie galactique

Précédent : Guerres Mandaloriennes

Concurrent : Désordres de Kanz

Suivant : Guerres Noires

Événements de la Guerre Civile des Jedi
3959 - 3957 av.BY Iridonia (I) · Dantooine (I) · Rakata Prime · Foerost · Roche
Axxila · Allanteen · Yag'Dhul · Telos IV · Iridonia (II)
Rodia · Mon Gazza · Système Lannik
Vaisseau de Revan · Sernpidal · Capture de Revan
3956 av.BY Taris (I) · Endar Spire · Sauvetage de Bastila Shan (Base Vulkar)
Taris (II) · Vieille futaie · Tatooine · Kashyyyk · Manaan (I)
Station Hrakert · Dantooine (II) · Léviathan · Korriban · Lehon
Rakata Prime · Nyriaan · Manaan (II)
Autres Basilisk · Chazwa · Commenor · Czerka 431 · Czerka AB-343
Daalang · Denon · Devaron · Foless · Gizer · Iridonia (III)
Ithor · New Cov · Palanhi · Passe Corellienne · Randon
Rhommamool · Sullust · Teyr · Voie Marchande Corellienne · Vulta
Articles et sujets connexes
Corporation Czerka · Enclave Jedi de Dantooine · Empire Infini · Ordre Jedi
Empire Sith · Dark Malak · Revan · Bastila Shan · Forge Stellaire · Carte Stellaire · Temple des Anciens
  [Source]