Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki
Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 

La Guerre des Clones (22 av.BY - 19 av.BY), était le nom donné au conflit galactique entre la République Galactique et la Confédération des Systèmes Indépendants. La guerre vit s'affronter deux des plus grandes armées dans l'histoire de la galaxie, tout d'abord sur leurs planètes respectives, puis le conflit s'étendit rapidement à chaque monde habité. La guerre fut initiée, poursuivie et finalement terminée par le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, dont le but final était la transformation de la République en Empire Galactique, avec lui-même en tant qu'Empereur et l'extermination totale de l'Ordre Jedi.

Origines[]

Loupe.png Article détaillé : Crise Séparatiste.

Bien que la Guerre des Clones débutât officiellement en 22 av.BY avec la première bataille de Geonosis, ses origines pouvaient être trouvées dix ans auparavant, pendant le blocus de Naboo par la Fédération du commerce. La conséquence en fut l'élection du Sénateur Palpatine au poste de Chancelier Suprême de la République Galactique. Il promit alors d'éradiquer la corruption qui avait tellement infesté le Sénat Galactique. La démilitarisation de la Fédération du commerce ne fut pas effectuée, et Nute Gunray, Vice-roi de la Fédération, réussit à éviter la plupart des conséquences dues à son rôle pendant le conflit de Naboo, en dépit de l'opposition de Padmé Amidala, qui souhaitait voir la Fédération du commerce sanctionnée.

Pendant ce temps, Palpatine, dans le rôle de Dark Sidious, entra en contact avec le Comte Dooku. Après avoir perdu Dark Maul pendant le conflit sur Naboo, tué par Obi-Wan Kenobi, Palpatine avait besoin d'un nouvel apprenti. Et Dooku, dont la foi en la République avait été brisée après la bataille de Galidraan, sembla être celui-ci. Après avoir tué son vieil ami Jedi Sifo-Dyas pour sceller son destin et devenir Dark Tyranus, Palpatine ordonna à Dooku d'éliminer toutes les références à Kamino dans les Archives Jedi, empêchant les Jedi de découvrir l'armée de clones commandée secrètement et Jango Fett, choisi pour être le modèle des soldats de cette armée.

Tandis que la future Grande Armée de la République était en préparation sur Kamino, d'autres forces des guerriers clones étaient déjà en activité dans la galaxie. Les experts cloneurs et leurs produits n'étaient d'aucun secret pour les Jedi comme Obi-Wan Kenobi et Dexter Jettster, et en 27 av.BY, les forces militaires de la République galactique furent engagées dans le combat avec des guerriers clones rendus follement dangereux, instables par une maturation trop rapide. Les vétérans de ces campagnes, tels que le futur Grand Amiral Gilad Pellaeon, considéreraient plus tard ces campagnes comme le début de la Guerre des Clones, mais pour la plupart des personnes, elles étaient simplement un symptôme du malaise dans la République.

En 24 av.BY, cela faisait huit ans que Palpatine était Chancelier Suprême. Au même moment, Dooku émergea sur Raxus Prime, déclarant ses intentions de former la Confédération des Systèmes Indépendants, un groupe d'organismes privés et de gouvernements dont le but était de faire sécession de la République. Craignant ce qui se produirait si cette faction détachée voyait le jour, le Sénat Galactique autorisa Palpatine à rester à son poste plus longtemps que la constitution galactique ne l'autorisait.

Au cours des deux années suivantes, de nombreux systèmes stellaires quittèrent la République Galactique pour rejoindre la Confédération : Ando, Geonosis, Tynna, Sy Myrth et Yag'Dhul parmi tant d'autres. Ils furent rejoints par les secteurs d'Elrood, de Danjar, de Tantra et de Sluis, apportant ainsi la route entière de Rimward de l'itinéraire du commerce de Rimma dans l'escarcelle de la Confédération. D'autres secteurs suivirent : le secteur Abrion qui fournit à la Confédération environ deux cents mondes agricoles et le secteur Lahara qui apporta Agamar, Oorn Tchis et le carrefour de l'hyperespace de Mirgoshir. Cependant, bien qu'Ando rejoignit la Confédération, les colonies libres d'Andoan demeurèrent fidèles à la République Galactique.

Le temps passant, la Confédération des Systèmes Indépendants vit arriver en son sein de grandes corporations galactiques : l'armurerie Baktoid, la Guilde du Commerce, l'Alliance des Corporations, le Techno-Syndicat, le Clan Bancaire Intergalactique et la Fédération du commerce. Sur Coruscant, le Sénat Galactique vota une loi militaire, qui donna au chancelier le droit de créer une armée pour défendre la République contre la menace grandissante des séparatistes.

Après la seconde tentative d'assassinat visant Amidala, le Haut Conseil Jedi choisit Obi-Wan Kenobi pour découvrir qui était derrière cette conspiration contre la sénatrice, alors qu'Anakin Skywalker escortait l'ancienne Reine de Naboo. Les recherches de Kenobi l'amenèrent sur Kamino, où il découvrit l'armée de clones, forte de deux cent mille unités avec un million d'autres en production. Il rencontra également Jango Fett, qui s'échappa sur Geonosis, mais fut poursuivi par Kenobi. Obi-Wan parvint à envoyer un message au Conseil Jedi, mais fut capturé.

Sur Tatooine, Skywalker reçut l'ordre de Mace Windu de rester où il était pour protéger Padmé. Cependant, celle-ci décida de partir sur Geonosis pour délivrer Obi-Wan. Ils se firent également capturer et les trois humains furent condamnés à mort. Ayant pris connaissance de l'existence de l'armée séparatiste, le Sénat Galactique, à la demande du Sénateur Jar Jar Binks donna à Palpatine les pleins pouvoirs pour faire face à cette situation d'urgence. Le Chancelier légalisa la création de l'armée des clones pour servir la République.

La guerre[]

Première bataille de Geonosis[]

Loupe.png Article détaillé : Première bataille de Geonosis.

La première bataille de Geonosis.

Obi-Wan, Anakin et Padmé livrèrent bataille dans l'Arène Petranaki contre les Droïdekas et Mace Windu arriva avec une équipe d'assaut constituée de deux-cents Jedi pour leur prêter main forte. Les Jedi furent immédiatement attaqués par une armée massive de droïdes. Bien que les Jedi parvinrent à résister par leurs propres moyens pendant un certain temps, leur nombre se réduisait. Alors qu'ils se préparaient à mourir au combat, l'armée de clones, sous les ordres de Yoda, arriva à bord des canonnières de la République. Ayant réussi à sauver les derniers Jedi survivants de l'arène, les clones engagèrent l'Armée Droïde Séparatiste sur les champs de Geonosis, afin d'empêcher leur évasion.

Cependant, la surface n'était pas le seul champ de bataille. Dans l'espace, les pilotes clones, menés par Adi Gallia, engagèrent les cuirassés de la Fédération du commerce. Dans la bataille souterraine, les combats entre les commandos clones - notamment ceux de l'escouade Delta - et les forces séparatistes, virent la victoire de la République en éliminant de nombreux chefs Geonosiens. Le Comte Dooku, voyant la bataille perdue, prit les plans pour l'arme suprême séparatiste qui n'était autre que l'Étoile Noire et s'enfuit vers un hangar secret.

Arrêté par Obi-Wan et Anakin, le Sith les combattit tous les deux, tranchant même l'avantbras droit d'Anakin. Cependant, il ne pouvait pas défaire Yoda aussi facilement, et Dooku fut forcé de recourir à la supercherie afin de s'échapper. Rentré sur Coruscant, Dooku retrouva son Maître. Il semblait clair aux deux seigneurs Sith que la bataille de Geonosis était un premier mouvement dans une guerre beaucoup plus importante. La bataille de Geonosis avait certes été une victoire pour la République, mais cent quatre-vingts Jedi périrent dans cette bataille, ce qui constituait une terrible perte pour l'Ordre Jedi.

Alliés des Séparatistes[]

Quinlan Vos, Jedi renégat qui trouvera la rédemption durant la Guerre des Clones.

Le Comte Dooku chercha plusieurs personnes sensibles à la Force pour agir en tant qu'adeptes du Côté Obscur. Ces individus furent Asajj Ventress, Sev'rance Tann, Sora Bulq, Tol Skorr, Kadrian Sey, Artel Darc, Karoc, Vinoc, Saato, Trenox et même le Jedi Quinlan Vos pendant un certain temps. Tous, excepté Ventress et Vos, furent tués pendant la guerre. En plus de ce groupe de Jedi Noirs, le Comte recruta le guerrier Cydon Prax de Chistori et le chasseur Durge de Gen'Dai. Durge avait rejoint la Confédération pour éliminer l'armée de la République des soldats clones créée à partir de l'ADN du Mandalorien Jango Fett, Mandaloriens qu'il haïssait.

Un nouvel allié pour la Confédération des Systèmes Indépendants : Jai Sheelal, plus tard connu sous le nom de Grievous.

L'un des alliés les plus importants et les plus célèbres recruté par la Confédération fut le guerrier Jai Sheelal de Qymaen, dont le corps avait été terriblement mutilé dans un accident de navette engendré, ce que Sheelal ignorait, par Dooku lui-même. Son corps détruit fut amené sur Geonosis, où le Clan Bancaire Intergalactique finança sa transformation. En effet, Sheelal fut fusionné avec son nouveau corps de droïde et il devint le commandant en chef de l'intégralité des forces de l'Armée Droïde Séparatiste. Sa nouvelle identité déclencha une peur irrépressible dans toute la galaxie.

Premières campagnes[]

Bien que la bataille de Geonosis fut une victoire pour la République Galactique, la guerre entre la République et la Confédération des Systèmes Indépendants était désormais inévitable. Les millions d'unités de soldats clones partirent de Coruscant pour des missions militaires contre la CSI. Les clones étaient menés lors de ces missions par les Chevaliers Jedi : c'était la première fois que l'Ordre Jedi dirigeait des troupes depuis la Septième Bataille de Ruusan, qui se déroula mille ans auparavant. Après la bataille, les Chevaliers Jedi Sora Bulq et Tholme furent envoyés à la base cachée de Dooku sur Bakura pour l'affronter. Malheureusement pour eux, Dooku captura puis séduisit Bulq tandis que Tholme parvenait à s'échapper.

Sept jours après la bataille de Geonosis, Mace Windu envoya deux espions Jedi, Aayla Secura et Ylenic It'kla, pour une mission sur Corellia afin de trouver le scientifique Ratri Tane du Techno-Syndicat, qui possédait des informations très importantes. Une aide inattendue survint en la personne du Jedi Corellien Nejaa Halcyon, qui rentrait juste d'une mission ratée dans le secteur de Sluis Van. Les Séparatistes Trandoshans envahirent la planète natale des Wookiees, Kashyyyk. Là, les Trandoshans capturèrent d'innombrables Wookiees et les emprisonnèrent dans leurs camps de concentration. Bien que la République Galactique parvint à chasser les Trandoshans, la bataille suivante eut lieu sur Kashyyyk.

Après cela, le Commandant Chiss Sev'rance Tann mena un assaut sur Tatooine, où ses agents apprirent qu'une nouvelle arme de la République connue sous le nom de « Decimator » était construite sur Eredenn Prime. Sur le monde, le commandant captura plusieurs Decimators et occupa ensuite Alaris Prime, une colonie Wookiee qui s'était tout juste remise de la crise sombre de Reaper. Tann fit alors escale sur Sarapin qui produisait assez d'énergie géothermique pour assurer une quantité significative de l'approvisionnement pour les Mondes du Noyau. Ceci créa des coupures énergétiques massives qui affectèrent de nombreuses planètes, dont Coruscant.

Crise de la faucheuse noire[]

Plus tard, les forces séparatistes lancèrent une attaque massive contre un avant-poste apparemment sans importance de la République, sur la planète Rhen Var. Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi parvinrent à évacuer avec succès la plupart des soldats de la République, mais ne purent rien faire pour empêcher l'invasion de l'avant-poste. Peu après, la République envoya Obi-Wan et Anakin sur Raxus Prime, afin d'enquêter sur une activité inhabituelle sur la planète décharge. Les Jedi découvrirent un immense chantier de fouilles séparatistes, fortement défendu et supervisé par le Comte Dooku en personne. Skywalker le poursuivit, mais fut capturé et emmené sur une des lunes de Kashyyyk, Alaris Prime. Ce fut là qu'Anakin Skywalker découvrit l'existence du projet faucheuse noire. Dooku cherchait à réactiver une arme Sith datant de la Grande Guerre des Sith, la faucheuse noire. Cette arme absorbait la force des êtres vivants et la canalisait afin de créer un rayon destructeur.

À l'époque, le légendaire Chevalier Jedi Ulic Qel-Droma était parvenu à contrer le pouvoir de la faucheuse et avait enseigné sa technique aux autres Jedi. La faucheuse fut finalement démantelée et ses composants cachés dans la galaxie. Dooku avait retrouvé ces composants: l'armature se trouvait sur Thule, un ancien monde Sith, et son module principal, le récolteur de Force, sur Raxus Prime. Pour que les Jedi ne puissent pas vaincre à nouveau la faucheuse noire grâce aux enseignements de Qel-Droma, il avait ordonné l'invasion du monde où se trouvait le tombeau du grand Jedi Rhen Var. Anakin parvint à fausser compagnie à Dooku et à alerter la République. À la tête d'un groupe d'assaut, Anakin reprit Rhen Var et pénétra dans le tombeau de Qel-Droma. Il y découvrit le point faible de la faucheuse grâce à un holocron de l'ancien Jedi. La bataille finale eut lieu sur Thule. Comme Ulic Qel-Droma avant lui, Anakin mit à profit son savoir pour détruire une fois pour toutes la faucheuse Noire. Cependant, cette victoire le rendit orgueilleux et renforça dangereusement son attirance pour le Côté Obscur de la Force.

Virus et défense de Kamino[]

Loupe.png Article détaillé : Première bataille de Kamino.

Quelque temps après le début du conflit, les Généraux Jedi Kit Fisto et Aayla Secura se trouvaient sur Kamino quand ils furent témoins de l'apparition d'un virus ne touchant que les clones. Une terrible nouvelle pour la toute récente Grande Armée de la République.

Cet événement fut suivi d'un autre assaut séparatiste sur Kamino où les forces séparatistes, sous l'ordre de Passel Argente, dirigeant de l'Alliance des Corporations, et le Mon Calamari Merai assaillirent Kamino afin d'essayer de détruire les équipements de clonage de la République. Cependant, les Jedi prirent connaissance de leurs plans et envoyèrent une flotte de défense composée de chasseurs Jedi pour défendre le monde aquatique. Bien que les pilotes Jedi luttèrent avec bravoure en haut, ils ne pouvaient pas empêcher les forces droïdes de débarquer dans la ville de Tipoca City. L'arrivée des Commandos de Reconnaissance Avancée repoussa l'assaut et Merai fut forcé de lancer une offensive désespérée à l'endroit supposé du générateur de bouclier de la ville.

Cependant, les Jedi étaient trop astucieux pour le tacticien Mon Calamari ; les données recueillies par l'Alliance des Corporations étaient fausses et les efforts de Merai étaient vains. Dans une attaque de la dernière chance, Merai vola dans les anneaux d'hyperpropulsion Jedi, détruisant son navire amiral le Shark pendant la manœuvre et donnant le temps nécessaire aux cuirassés de prendre la fuite. Cependant, si cela était à première vue une victoire pour la République, la bataille avait été orchestrée réellement par Dark Sidious et son apprenti, Dark Tyranus pour se débarrasser des traîtres dans les rangs de la Confédération. Suivant cela, plus des soldats clones de Kamino furent déployés, permettant de ce fait à la guerre de continuer. La République commença également la recherche dans d'autres méthodes de clonage, telles que des cylindres de Spaarti et la conscription fut présentée dans toute la République.

Capture de Mon Calamari[]

Loupe.png Article détaillé : Bataille de Dac.

En attendant, sur Mon Calamari, la planète océanique, les combattants Mon Calamaris, placés sous les ordres du Jedi Kit Fisto défirent la ligue d'isolement Quarren. Après la bataille, Fisto découvrit que la ligue était alliée avec le Moappa. Le Jedi informa les Mon Calamaris qu'ils devaient faire la paix et respecter le Moappa. En dépit de cela, beaucoup de membres Quarrens libérèrent Dac, arrangeant sur les mondes séparatistes de Pammant et de Minntooine, où le Corps des Ingénieurs Volontaires Libres de Dac créa des chantiers navals. Les Destroyers légers de classe Recusant furent créés sur Minntooine et les Destroyers de classe Providence, conçus par les Chantiers de Pammant, allèrent à la marine confédérée.

Bataille de Dantooine et défense d'Ilum[]

Loupe.png Article détaillé : Bataille de Dantooine/Légendes.

Le Général Mace Windu fut envoyé sur la planète Dantooine pour affronter les forces séparatistes qui s'y regroupaient. Le Jedi attaqua les droïdes à mains nues au milieu du champ de bataille avant d'avoir affaire à un tank sismique.

Ilum était une planète enneigée abritant un Temple Jedi sacré que les droïdes envoyés par le Comte Dooku saccagèrent. La Padawan Barriss Offee termina la conception de son sabre laser devant son Maître Luminara Unduli. Juste après, elles durent combattre les droïdes saboteurs qui détruisirent la caverne aux cristaux. Le Grand Maître Jedi Yoda, ressentant un danger sur Ilum, alla les sauver.

La bataille d'Hypori[]

Loupe.png Article détaillé : Bataille d'Hypori.

Pendant la bataille d'Hypori, la République Galactique dut faire face à l'une des plus grandes menaces de son temps. Le Général Grievous mena une armée massive de droïdes sur Hypori pour détruire plusieurs vaisseaux de la République. Durant l'affrontement, une armée entière de la République fut décimée et le décès de plusieurs Jedi fut à déplorer, notamment Tarr Seirr, Daakman Barrek et Sha'a Gi.

L'intervention opportune du Capitaine Fordo et d'un peloton de soldats CRA du Général Kenobi de Muunilinst empêcha les quelques Jedi survivants d'être également tués. Seuls Shaak Ti, Ki-Adi-Mundi, Aayla Secura et K'Kruhk survécurent à la sanglante bataille d'Hypori.

La bataille de Jabiim[]

Loupe.png Article détaillé : Bataille de Jabiim.

La deuxième bataille de Jabiim fut une bataille importante entre la Confédération des Systèmes Indépendants et la République Galactique qui eut lieu en 21 av.BY sur la planète Jabiim. La République intervint dans une guerre civile qui faisait rage sur la planète depuis quelques mois afin de préserver ses intérêts économiques essentiels dans l'exploitation de Jabiim. La Confédération soutenait une faction anti-républicaine sur Jabiim en fournissant armes et droïdes. La République remporta des victoires importantes au début des hostilités, mais épuisa rapidement ses ressources. Les confédérés, menés par Alto Stratus, prirent rapidement le dessus.

Après avoir subi de lourdes pertes, les forces restantes de République battirent en retraite vers l'hémisphère sud de la planète. Seul un vaillant baroud d'honneur, formé dans la précipitation par les soldats clones restants et les Padawans, empêcha la débâcle totale en repoussant les forces Séparatistes pendant quelques jours au cours de la bataille de la station Cobalt. Durant cette bataille, Obi-Wan Kenobi fut porté disparu et tous les Padawans présents furent tués, excepté Anakin Skywalker. Ce dernier découvrit durant ce conflit qu'il pouvait se servir de la Force pour étrangler quelqu'un.

Les chasseurs de primes[]

Durant la Guerre des Clones, la Guilde des chasseurs de primes était neutre, mais le Comte Dooku demanda à un Twi'lek d'offrir des primes sur les Généraux Jedi, ce qui entraîna la mort de plusieurs d'entre eux. Le problème fut réglé par un quatuor de Maîtres Jedi : Mace Windu, Kit Fisto, Saesee Tiin et Agen Kolar.

Victoire sur Praesitlyn et Dreadnoughts de Rendili[]

Praesitlyn était une planète de haute importante pour la République, car elle accueillait le centre de communications intergalactique. Cependant, ce dernier fut pris par les Séparatistes et deux Jedi y furent alors envoyés pour le récupérer : le Maître Jedi Nejaa Halcyon et Anakin Skywalker. Skywalker sauva le complexe de communications, puis détruisit la flotte séparatiste en approche à travers une manœuvre suicide. Ses hauts faits sur ce monde lui valurent l'accession au rang de Chevalier Jedi.

La flotte de Rendili, qui avait toujours été l'une des flottes sur laquelle la République pouvait compter en cas de crise, en vint à se demander si elle ne rallierait pas les séparatistes au lieu de la République. Pour régler le problème, le Haut Conseil Jedi envoya plusieurs Jedi, à savoir Plo Koon, Obi-Wan Kenobi, Saesee Tiin et le Chevalier Jedi tout récemment promu, Anakin Skywalker.

Bataille de Coruscant[]

Loupe.png Article détaillé : Bataille de Coruscant.

La bataille de Coruscant, à la surface.

Sur Coruscant, la flotte Séparatiste, placée sous le commandement de Dooku et de Grievous, lança un siège d'une semaine contre la capitale galactique. Les barges de débarquement de la Confédération des Systèmes Indépendants furent envoyées sur la planète, avec des essaims de droïdes de combat auto-propulsés à géométrie variable Mark I et de Tri-chasseurs droïdes pour les escorter.

Plusieurs centaines de millions de droïdes de combat B1 et de super droïdes de combat B2 ravagèrent les rues de la cité planétaire, endommageant de propriétés et ôtant la vie de nombreuses personnes. En réponse, la République déploya des forces de clones contre les droïdes séparatistes et les Jedi combattirent avec bravoure, de sorte qu'un grand nombre de droïdes fut mis hors d'état de combattre. Cependant, les Jedi découvrirent ensuite que l'attaque n'était qu'une diversion de grande ampleur afin que Grievous puisse enlever le Chancelier Suprême Palpatine sans le moindre mal.

La bataille spatiale de Coruscant.

Les deux Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker furent sélectionnés pour le libérer sur la Main Invisible, où Grievous avait emmené son otage durant la bataille spatiale qui faisait rage. Se rendant compte qu'ils avaient été leurrés pour se retrouver bien loin de Coruscant, Obi-Wan et Anakin rejoignirent le monde-capitale et tentèrent de sauver Palpatine. S'infiltrant dans la Main Invisible, qui servait de vaisseau-amiral aux séparatistes, ils rencontrèrent le Comte Dooku, qui, à nouveau, fit face aux Jedi.

Leur duel fut violent et Kenobi fut rapidement mis hors de combat par le Comte, mais Anakin revint à la charge, prenant finalement l'avantage. Il désarma son adversaire et, devant Palpatine, prisonnier, il décapita Dooku, faisant subir un coup terrible pour le mouvement séparatiste et marquant un pas déterminant vers le Côté Obscur. Obi-Wan, qui n'avait rien vu, pensa qu'Anakin avait tué Dooku en se défendant, pas en succombant à des émotions négatives.

Bataille d'Utapau[]

Loupe.png Article détaillé : Bataille d'Utapau.

Comme les Séparatistes sur Coruscant avaient été éliminés, Palpatine soumit comme contrainte que la menace séparatiste ne finirait pas jusqu'à ce que le terrifiant Général Grievous soit à son tour tué. Des espions clones purent localiser le bastion séparatiste sur Utapau. Palpatine communiqua à Anakin, son représentant auprès du Haut Conseil, l'information et le convainquit qu'il devrait être choisi pour cette mission. Toutefois, le Haut Conseil Jedi assigna à Kenobi la charge d'apporter la justice, érodant davantage la confiance d'Anakin pour le Conseil. Arrivant sur Utapau, il fut salué par le Pau'an Tion Medon, qui l'informa de l'endroit où se réfugiait Grievous. Après avoir choisi un varactyl appelé Boga, Kenobi partit à sa manière au dixième niveau de Pau City, où il s’engagea dans un bref duel avec le cyborg.

Peu de temps après, le 212e Bataillon d'attaque, mené par le commandant clone Cody arriva et engagea le combat. Saisissant l'occasion de fuir, Grievous monta à bord d'une moto-roue individuelle TSMEU-6 et s'enfuit. C'était sans compter sur Obi-Wan qui poursuivit le général en plein champ de bataille jusqu'à ce qu'ils atteignent le chasseur Belbullab-22 personnel du général, où ils combattirent une fois de plus. Grievous eut le dessus sur Obi-Wan jusqu'à ce que son blaster fut utilisé par le Maître Jedi pour mettre à feu ses organes internes, le tuant. Les clones détruisirent alors les tourelles anti-aériennes de sorte que des renforts en Transports d'Infanterie Offensif/Basse Altitude puissent être apportés par les forces de République pour mener bataille contre les forces droïdes. Lorsque l'Ordre 66 fut promulgué, les clones ouvrirent le feu sur Obi-Wan et Boga, sa monture. Après la destruction des droïdes envoyés à la recherche de l'ex-Général Jedi, présumant la mort d'Obi-Wan, la bataille continua normalement jusqu'à la mise en déroute des forces droïdes.

Bataille de Kashyyyk[]

Loupe.png Articles détaillés : Bataille de Kashyyyk et Ordre 66/Légendes.

Sur Kashyyyk, une force combinée de la République et de Wookiees repoussa une deuxième invasion séparatiste. Kashyyyk fut considérée comme une planète importante pour la navigation dans le quart de cercle du sud-est de la galaxie, faisant d'elle un système stratégiquement important qui avait longtemps été une cible pour les militaires séparatistes. Les chefs confédérés demandèrent aux Wookiees de rejoindre leur rébellion, mais les familles royales de Kashyyyk refusèrent. Le Général Grievous, commençant grandement à s'impatienter à propos de leur décision de rejoindre ou non la Confédération, décida d'envoyer des droïdes de combat pour « les persuader ». Les droïdes tuèrent involontairement le Prince Rikummee. Le Roi Grakchawwaa décida donc de s'opposer aux séparatistes.

Après un certain nombre de discussions tout au long de la guerre, les séparatistes convinrent finalement d'une invasion complète de la ville de Kachirho dans l'archipel de Wawaatt. Il s'agissait de se servir d'un pont situé à proximité de la plage pour accéder dans le reste de la planète couverte par des forêts. À cet effet les séparatistes firent l'usage particulier de l'hostilité historique entre les Wookiees et leurs voisins Trandoshans pour se préparer à leur attaque. Les Trandoshans firent ceci d'un certain nombre de manières, en particulier en pillant la ville et en prenant son chef, prisonnier du Général Tarfful, en utilisant leurs activités asservissantes comme couverture pour le réel objectif. Secrètement, les Séparatistes débarquèrent une grande force de droïdes et se préparèrent à leur attaque. Cependant, alors que le système était un endroit stratégiquement important et que les deux côtés pensaient que la bataille est véritable, elle était en fait une déviation voulue par Dark Sidious.

Les commandos clones de l'escouade Delta furent dépêchés sur Kashyyyk à la suite d'un appel au secours envoyé par les Wookiees. Des esclavagistes Trandoshans avaient réussi à capturer un de leurs chefs, Tarfful. Les commandos devaient le libérer et organiser la résistance contre les esclavagistes. La mission prit une toute autre tournure lorsque l'escouade Delta découvrit que les Trandoshans étaient alliés avec les Séparatistes et les aidaient à préparer une invasion de la planète à partir de la ville de Kachirho. Les commandos aidèrent les Wookiees à s'organiser, parvinrent à repousser l'attaque et à détruire un croiseur de la Guilde du Commerce. Ce fut pendant cette opération que Sev, le tireur d'élite de l'escouade, fut attaqué et porté disparu. Ce ne fut qu'à la fin de leur mission que les commandos apprirent que l'opération n'était qu'un prélude à une invasion de la planète par la République.

Kashyyyk ayant été jugée trop importante pour être prise par les Séparatistes, des bataillons de soldats clones du 41e Corps d'élite, complétées par des unités attribuées à la 501e Légion, furent envoyés à l'origine pour aider les les forces Wookiees engagées dans la bataille contre l'Armée Droïde Séparatiste. Yoda, compte tenu de ses bonnes relations avec les Wookiees, devint ainsi le commandant des forces de la République envoyées dans le système. Il était assisté dans la direction des forces combinées du Général Tarfful et Chewbacca, les chefs de la force de défense locale Wookiee. Les Maîtres Jedi Luminara Unduli et Quinlan Vos, ayant été réaffectés à partir de Boz Pity, étaient également présents. Les Séparatistes effectuaient déjà un blocus de la planète au moment où les forces de Yoda arrivèrent. Toutefois, le Général Yoda fut en mesure de pénétrer le blocus et d'atterrir sur la surface. La bataille spatiale continua, coupant les détachements droïdes qui avaient déjà atterri du reste de la flotte séparatiste. Les bataillons droïdes établirent leurs postes de commandement et attaquèrent Kachirho, leur objectif.

Sur le front, les véhicules Wookiees furent aidés par des Juggernauts, Nacelles d'Attaque Tout Terrain, Transports de Reconnaissance Tout Terrain et autres véhicules de toute sorte. Ils se heurtèrent à une immense opposition des séparatistes qui déployaient des tank droïdes NR-N99 de classe Persuader, des droïdes araignées nains DSD1 et des canonnières droïdes. Malgré les efforts combinés de la défense Wookiee et républicaine, Kachirho fut bientôt menacée d'être envahie par les séparatistes. Deux éléments réussirent à sauver les Wookiees : la soudaine désactivation de l'armée droïde et la promulgation de l'Ordre 66. Malheureusement, ces deux mesures devaient entraîner une catastrophe qui serait encore pire pour eux.

Conséquences[]

Après avoir envoyé Obi-Wan Kenobi à la poursuite du Général Grievous sur Utapau et Maître Yoda sur Kashyyyk, le Chancelier Suprême Palpatine put exercer avec plus d'aisance une sorte de séduction sur Anakin Skywalker en l'attirant du Côté Obscur. Palpatine, connaissant la vérité sur la liaison entre Padmé Amidala et le Jedi et de sa mort en couche probable, proposa au Jedi de devenir son apprenti pour sauver sa femme « d'une mort certaine », en faisant notamment usage des pouvoirs Sith. Anakin, en proie au doute le plus profond, décida de prévenir Mace Windu sur la véritable identité du Chancelier. Ce dernier partit au Sénat Galactique en compagnie de trois Maîtres Jedi pour arrêter le Chancelier. Anakin dut rester en retrait, car considéré comme trop instable.

Pendant ce temps, Dark Sidious élimina Agen Kolar, Saesee Tiin et Kit Fisto avec une aisance déconcertante, puis se retrouva seul face à Mace Windu. Ce dernier prit l'avantage et aurait pu en finir avec le Sith si Anakin Skywalker n'était pas intervenu en protégeant Palpatine, car un Jedi ne tuait pas un adversaire désarmé. Ce geste provoqua la naissance de Dark Vador, la destruction du visage du futur Empereur et le début de la Grande Purge Jedi qui commença avec la mort de Mace Windu. Après avoir tué tous les dirigeants de la Confédération des Systèmes Indépendants, Anakin Skywalker désactiva les armées droïdes séparatistes, sauf les droïdes araignées nains qui eurent par la suite pour mission de soumettre les derniers bastions séparatistes situés dans les Territoires de la Bordure Extérieure assurant une victoire totale pour le tout nouvel Empereur, Dark Sidious.

En coulisses[]

La version française de Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir utilise à plusieurs reprises l'expression « Guerre Noire » afin de transposer l'anglais « Clone Wars » en collant au mieux aux lèvres des acteurs (selon la même logique que « Death Star »). Il n'y a toutefois aucune discussion sur le fait que cela ne désigne autre chose que la Guerre des Clones.

Apparitions[]

Guerre des Clones
Chronologie galactique

Précédent : Crise Séparatiste

Suivant : Grande Purge Jedi

Batailles de la Guerre des Clones
Crise Séparatiste (antérieure au conflit) Ansion · Coruscant · Kamino · Geonosis
22 av.BY Geonosis (I) et (II) · Transport Républicain · La Roue · Kamino (I) · Ohma-D'un · Teyr · Lianna · Ruul · Queyta · Christophsis · Teth · Palais de Jabba · Palais de Ziro · Aargonar · Ryloth · Rugosa · Abregado · Système Ryndellia · Nébuleuse Kaliida (I) et (II) · Mimban · Lune de Rishi · Falleen · Bothawui · Vulture's Claw · Couloir extérieur · Station Skytop · Rodia (I) · Tranquility · 3ème lune de Vassek · Vanqor · Florrum (I) · Quell · Maridun · Orto Plutonia
21 av.BY Laboratoire de Nuvo Vindi · Iego · Felucia (I) · Temple Jedi (I) · Dévaron (I) · Glee Anselm · Rodia (II) · Naboo (I) · Station Black Stall · Mustafar (I) · Station médicale de Felucia · Malastare · Cato Neimoidia (I) · Mon Cala (I) · Dantooine · Muunilinst · Yavin 4 · Hypori · Brentaal IV · Nar Shaddaa · Dorin · Geonosis (III) · TB-73 · Capture d'Eeth Koth · Saleucami (I) · Croiseur de la République · Coronet · Conspiration pour assassiner Satine Kryze · Kamino (II) · Pantora · Attentat à la bombe sur Coruscant · Raxus
20 av.BY Sullust · Dévaron (II) · Toydaria · Capture d'Even Piell · Lola Sayu · Felucia (II) · Mon Cala (II) · Naboo (II) · Patitite Pattuna · Sauvetage d'Adi Gallia · Umbara · Kiros · Zygerria · Kadavo · Theed · Onderon · Flotte d'Obi-Wan Kenobi · Florrum (II) · Planète non-identifiée · Vaisseau amiral d'Aut-O · Abafar · Carida · Sarrish
19 av.BY Cato Neimoidia (II) · Ringo Vinda · Scipio · Oba Diah · Moraband · Coruscant · Toola · Saleucami (II) · Kashyyyk · Utapau · Mygeeto · Felucia (III) · Cato Neimoidia (III) · Bureau de Palpatine · Ordre 66 · Temple Jedi (II) · Mustafar (II) et (III) · Sénat
Articles et sujets connexes
République Galactique · Confédération des Systèmes Indépendants · Ordre Jedi · Sith · Traité Clan Hutt–République · Négociations de paix · Conférence de paix · Conférence sur la stratégie de la République · Attentat au Temple Jedi · Procès d'Ahsoka Tano · Sièges de la Bordure Extérieure · Proclamation du Nouvel Ordre
  [Source]
Advertisement