FANDOM


La Harpe Dorée était un yacht datant de la Guerre des Clones appartenant à l'esclavagiste Arsin Crassus qui se trouvait être un des bailleurs de fonds de l'Empire Galactique.

DescriptionModifier

"C’est confort."
"Sans blague, amiral : tout brille ! Et ces fauteuils... J’ai l’impression que je m’enfonce encore dedans.
"
―L'amiral Rae Sloane et la pilote Morna Kee.[src]
La proue de la Harpe Dorée ressemblait à un bec de faucon coulé dans le bronze. Ses hublots noirs étaient bordés par d'étroits tuyaux rouge et or. Deux ailes étaient inclinées vers le bas et remontaient vers les extrémités du vaisseaux rappelant les mains d'un moine en prière.[1]

HistoireModifier

Yacht personnel d'Arsin Crassus, la Harpe Dorée amena son propriétaire jusqu'à la planète Akiva lorsqu'il fut convié à participer à la première réunion du Conseil de l'Avenir Impérial organisée par l'amiral Rae Sloane.

Quand la situation devint intenable sur Akiva - une émeute fut provoquée par un petit groupe mené par l'ex-rebelle Norra Wexley et la présence de l'Empire Galactique éventée par un appel de détresse émis par Wedge Antilles, pilote de la Nouvelle République - la Harpe Dorée fut réquisitionné par l'amiral Sloane pour permettre l'évacuation des dignitaires impériaux. Toutefois, le vaisseau fut touché par un tir de turbolaser, déclenché par le sergent-major Jom Barell, au moment du décollage. La pilote Morna Kee réussit à garder le contrôle du yacht et lui fit quitter l'atmosphère d'Akiva. Malgré la perte d'un pan entier du vaisseau, Morna Kee manœuvra la Harpe Dorée à travers la bataille opposant les forces de l'Empire et de la Nouvelle République dans le système d'Akiva. Elle ne parvint pas à faire décélérer le vaisseau et s'écrasa finalement à bord du Destroyer Stellaire de classe Impérial Vigilance, tuant sur le coup plusieurs de ses passagers dont Arsin Crassus.[1]

ApparitionModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 Riposte
Autres langues
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .