FANDOM


Les Holocrons Jedi étaient des holocrons de forme cubique et utilisés par l'Ordre Jedi pour stocker des informations.[1] Ces artefacts très rares et puissants étaient fabriqués avec de nombreux systèmes de sécurité afin d'éviter que des êtres non-sensibles à la Force puissent les ouvrir.[7] La plupart des holocrons contenait des enseignements en rapport avec la Force que les Maîtres Jedi avaient décidés de transmettre aux autres générations de Jedi. Les Holocrons Jedi étaient stockés pour la grande majorité dans la crypte des holocrons, une chambre forte située au cœur des Archives Jedi du Temple de Coruscant.[8]

Beaucoup d'Holocrons étaient étroitement liés et ne pouvaient se déverrouiller qu'avec des cristaux de mémoire.[8] C'était le cas du cristal de mémoire Kyber détenu par le Maître Jedi Rodien Bolla Ropal et qui permettait de déverrouiller l'Holocron qui contenait la liste de tous les enfants sensibles à la Force de la Galaxie. Pendant la Guerre des Clones, le chasseur de primes Cad Bane fut engagé par le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious afin de dérober cet Holocron.[1] Après avoir réussi son audacieux coup, Bane captura Bolla Ropal et lui ordonna d'ouvrir l'Holocron, ce dernier refusa catégoriquement mais Bane décida alors de capturer la jeune Padawan Ahsoka Tano et força Anakin Skywalker, le maître de cette dernière à ouvrir l'Holocron.[7]

Plus tard durant la guerre, le Maître Jedi Depa Billaba confia un Holocron qu'elle possédait à son Padawan Caleb Durne.[5] L'Holocron fut par la suite utilisé par Durne mais également par Ezra Bridger et Ahsoka Tano où il fut détruit après avoir fusionné avec un Holocron Sith.[9][10]

Le Seigneur du Crime Grakkus le Hutt rassembla plusieurs artefacts Jedi après la Purge Jedi, y compris des Holocrons qu'il stocka dans son palais sur Nar Shaddaa.[11]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .