FANDOM


Hurst Romodi était un humain général sous l'Empire Galactique.

BiographieModifier

Vétéran de la Guerre des Clones, Hurst Romodi fut blessé durant ce conflit. Peu après la Proclamation du Nouvel Ordre, Romodi devint l'un des premiers généraux de l'Armée Impériale. Il dirigea les troupes Impériales durant les Opérations de pacification des Confins Occidentaux aux côtés du Moff Wilhuff Tarkin. Romodi quitta l'armée peu après ces opérations. Cependant, il réintégra l'armée lorsque Tarkin lui demanda son aide pour préparer l'Étoile de la Mort.

Il assista ainsi au test du super-laser de la station spatiale lors de la destruction de Jedha City. Peu après, il prévint Tarkin que des rebelles attaquaient le Complexe de sécurité Impérial de Scarif et que le Directeur Orson Callan Krennic s'y trouvait. Tarkin comprit immédiatement que les rebelles voulaient mettre la main sur les plans de l'Étoile de la Mort. Il ordonna à Romodi de faire sauter l'Étoile de la Mort dans l'Hyperespace et de prévenir Dark Vador. Une fois arrivé à Scarif, Tarkin lui ordonna de cibler le complexe de sécurité.

Peu avant la bataille de Yavin, il participa à la réunion au sein de la salle de conférence de l'Étoile de la Mort avec le Grand Moff Tarkin, l'amiral Conan Antonio Motti, le général Cassio Tagge, le général Moradmin Bast, le colonel Wullf Yularen du Bureau de Sécurité Impériale et le Seigneur Sith Dark Vador. Nous ignorons si il trouva la mort durant la destruction de la station de combat.

En coulissesModifier

Hurst Romodi est apparu pour la première fois dans le film Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir où il fut interprété par l'acteur Ian Selby. Dans Rogue One: A Star Wars Story, il est interprété par l'acteur Andy de la Tour.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

GalerieModifier

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .