Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki
Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 
Pour les autres utilisations, voir Jedi (homonymie).

Les Jedi Noirs (Jen'jidai en langue Sith), également connus sous le nom de « Jedi perdus », étaient des êtres sensibles à la Force, souvent d'anciens Jedi qui avaient choisi de nier le Côté Lumineux pour suivre le Côté Obscur.

Bien que le terme Jedi Noir désignait à l'origine un Jedi qui était tombé dans le Côté Obscur, il pouvait également se référer à un être non initié sensible à la Force qui n'avait pas reçu de formation Jedi, mais qui avait commencé sa carrière sous la tutelle d'un Jedi Noir.

Dans certains cas, le terme de « Jedi Noir » incluait les êtres « artificiellement » sensibles à la Force qui servaient le Côté Obscur, comme les Reborn ou les Shadowtroopers. Le premier Jedi Noir connu était Xendor, meneur du Premier Grand Schisme ; même si les premiers adeptes du Côté Obscur remontaient aux guerres de la Force, dont les noms furent perdus dans les oubliettes de l'histoire.

Description[]

"Quelle réclamation, mais tu n'es pas Sith. Tu portes les vêtements des Sith, tu combats comme les Sith… mais cependant, cela peut être imité. Il te manque une qualité essentielle qu'on trouve chez tous les Sith. Les Sith n'ont pas peur, et je sens beaucoup de peur en toi."
"Tu es un vieil homme fou qui ne connaît rien au Côté Obscur !"
"Vraiment ?
"
―Dooku et Asajj Ventress[src]

Un Jedi Noir Bpfasshi durant la Guerre des Clones.

Malgré le fait que les deux groupes servaient le Côté Obscur de la Force, les Jedi Noirs n'étaient pas des Sith, bien que le premier groupe de Jedi Noirs fusse les prédécesseurs de Seigneurs Noirs dans l'Ancien Empire Sith.

Le terme de Jedi Noir était un nom vague et collectif désignant les praticiens du Côté Obscur qui faisaient usage des pouvoirs de la Force et d'un sabre laser, mais qui n'avaient pas toujours été membres d'une certaine organisation, tandis que le terme Sith se référait à l'héritage d'un culte ou d'une idéologie définie. Certains Jedi Noirs étaient alliés aux Sith ou d'autres organisations, tandis que d'autres se montraient solitaires. Parce qu'ils étaient notoirement dangereux, instables et prompts à la trahison, les Jedi Noirs formaient rarement d'eux mêmes des groupes bien organisés afin de développer leurs suivants ou renforcer leur force. Une exception notable à cela était le Jedi Noir Miraluka Jerec et son cortège de séides.

Les Sith, cependant, étaient un ordre qui suivait leur code et étudiait leur histoire, leurs propres compétences et techniques, et possédaient des secrets comme l'alchimie Sith et la manipulation des midi-chloriens. En outre, après la création de la Règle des Deux, l'Ordre Sith se retrouva limité à seulement deux membres, un Maître et son Apprenti, tandis que les Jedi Noirs n'étaient pas une organisation et n'étaient pas soumis à de telles réglementations.

Les Sith essayaient souvent de convaincre les Jedi Noirs de travailler pour eux, sans vraiment leur accorder toute leur connaissance des techniques des Sith. Pourtant, la plupart des Jedi Noirs étaient disposés à servir les Sith, voire même à intégrer leur ordre, et considéraient cela comme un moyen d'approfondir leurs connaissances de la Force. Comme les Sith, ils utilisaient habituellement un sabre laser à lame rouge, mais pouvaient également utiliser une grande variété de couleurs de sabre.

De nombreux praticiens du Côté Obscur, comme le Comte Dooku, estimaient que la puissance d'un Jedi Noir n'était rien par rapport à la puissance des Sith. D'autres personnes, comme Dark Vador, pratiquaient aussi bien des techniques des Jedi Noirs que des Sith. Selon Dooku, la différence essentielle entre les Jedi Noirs et les Sith était que les Sith ne connaissaient pas la peur.

Histoire[]

Premier Grand Schisme et débuts[]

Après la création de l'Ordre Jedi, des divisions commencèrent à apparaître dans la structure de l'ordre, conduisant au Premier Grand Schisme, (vers 24500 av.BY), lorsque plusieurs Jedi plongèrent dans le Côté Obscur de la Force. Ce fut notamment le cas du Jedi Noir Xendor et ses alliés, avec le Maître du Teräs Käsi, Arden Lyn et ses Suivants de Palawa de Bunduki. Xendor fut tué dans une bataille climatique. La Maître Jedi Awdrysta Pina arrêta le cœur d'Arden avec le morichro et Lyn tua Pina avec un talisman Kashi Mer. Après la guerre, le reste de ces dissidents connus comme les Légions de Lettow furent vaincus.

Second Grand Schisme et Cent Année Obscures[]

Pendant plus de dix-sept millénaires, les crises impliquant les Jedi Noirs étaient plutôt isolées. Un exemple connu fut une femme Chevalière Jedi, nommée Halbret, qui avait rassemblé un contingent de Chevaliers Jedi aux environ de 11500 av.BY pour vaincre un puissant Jedi Noir qui avait asservi l'espèce Kathol.

Autour de 7000 av.BY, toutefois, une deuxième guerre éclata entre les Jedi et les Jedi Noirs qui dura une centaine d'années. Les Jedi Noirs furent finalement défaits à la bataille de Corbos et exilés dans l'extrême limite de l'espace. Ces exilés atterrirent finalement sur la planète Korriban, asservirent les Sith, et, finalement, se croisèrent avec ceux-ci et créèrent une nouvelle organisation basée sur la Force qui deviendrait la plaie de la galaxie pendant des millénaires : le Culte Sith.

Grande Guerre de l'Hyperespace[]

Après leur défaite au cours de la première guerre civile Jedi, appelée Second Grand Schisme, les adeptes du Côté Obscur fuirent l'espace de la République Galactique et s'instalèrent sur le monde de Korriban, où ils régnèrent sur les indigènes à peau rouge Sith comme des dieux. Avec le temps, les Jedi Noirs s'éteignirent et les Sith indigènes prirent la relève. La caste dirigeante jura aux derniers Jedi Noirs mourants que l'Empire les vengerait quand le moment sera venu.

En attendant, les Sith formèrent un très riche et puissant empire bâti sur le Côté Obscur, qui alimentait la technologie peut-être adaptée des ruines dispersées de l'ancien Empire Infini des Rakata. Malgré l'issue funeste de la Grande Guerre de l'Hyperespace pour l'Empire et son peuple, cette civilisation inspira des centaines de générations de Jedi Noirs qui s'acharnèrent à le recréer et le venger.

Troisième Grand Schisme et Cataclysme de Vultar[]

En 4250 av.BY, le Troisième Grand Schisme éclata sur Coruscant et conduisit à la destruction des Jedi Noirs durant ce conflit dans le cataclysme de Vultar.

Héritage des Sith[]

La période entre la Grande Guerre de l'Hyperespace en 5000 av.BY et la fin de l'Empire Sith Ressuscité de Dark Vitiate fut une période de grande confusion pour les chroniqueurs. En 4400 av.BY, Freedon Nadd rencontra l'esprit du Seigneur Sith Naga Sadow sur Yavin 4 et tomba sous l'emprise du Côté Obscur. Puis, quatre cent ans plus tard, l'esprit de Freedon Nadd vint lui-même corrompre Exar Kun sur Dxun. De nombreux Jedi séduits par Exar Kun rejoignirent la Confrérie Sith. Après la mort de Kun, de nombreux Jedi Noirs existaient toujours et servirent pour de nouveaux Seigneurs Sith, comme Dark Revan, puis après sa rédemption, Dark Malak et le Triumvirat Sith après sa mort.

Pourtant, tous ces mouvements étaient en rivalité avec l'Empire Sith établi sur Dromund Kaas, seul héritier légitime des Sith de Korriban. Cette ambiguïté subsistera jusqu'à la fin de l'Empire Sith. Par la suite, d'autres Jedi déchus tels Dark Ruin et Dark Kaan ressusciteront l'Empire et combattront la République au nom des Sith. En 1000 av.BY, les deux ordres Jedi et Sith frôlèrent l'extinction. Dark Bane, dernier survivant, fonda la Règle des Deux avec Dark Zannah, et fit passer l'Ordre dans la clandestinité.

Guerre des Clones[]

Après la mort de Dark Maul, Dark Sidious forma Dark Tyranus qui, à son tour, instruisit plusieurs apprentis Jedi Noirs, notamment Asajj Ventress et Sora Bulq. Il eut aussi certainement sous son aile le Jedi, devenu Jedi Noir, Quinlan Vos. Ventress et Bulq ne travaillèrent pratiquement jamais ensemble, dans la mesure où elle collabora principalement avec un chasseur de primes Gen'Dai nommé Durge. Vingt-sept mois après la première bataille de Geonosis, la crise des Jedi Noirs de Bpfassh eut lieu. Un groupe de Jedi Noirs Bpfasshi étaient responsables d'un déchaînement de terreur et de destruction dans tout le système Bpfassh et, en réalité, l'ensemble du secteur Sluis. Une équipe spéciale Jedi dirigée par Yoda fut envoyée pour les arrêter et réprimer le soulèvement.

Vers la fin de la Guerre des Clones, tout se passa mal pour Dooku. Asajj Ventress, après avoir fait croire à sa propre mort, fuit vers un lieu inconnu. Sora Bulq fut tué par Quinlan Vos, après que celui-ci fut revenu dans la lumière, pendant le Siège de Saleucami. Un autre Jedi Noir, nommé Tol Skorr, fut également tué par Quinlan au cours de la bataille. Quelques semaines après le siège, le comte lui-même fut tué par Anakin Skywalker à bord du navire amiral du Général Grievous, la Main Invisible. Peu de temps après, Skywalker devint Dark Vador, le nouvel apprenti de Palpatine et les Sith régnèrent à nouveau sur la galaxie. Cela conduisit à l'emploi de beaucoup plus de Jedi Noirs.

Sous l'Empire Galactique[]

L'inquisiteur Jerec et l'un de ses Jedi noir, Desann.

Pendant toute le règne de l'Empire Galactique, Palpatine établit sa propre force d'élite du Côté Obscur, qui était composée de Jedi Noirs. De nombreux Padawan de « l'AgriCorps » furent capturés par Vador après l'exécution de l'Ordre 66. Les seuls Padawan que Vador n'avait pas tué furent formés au Côté Obscur par plusieurs adeptes du dit Côté Obscur. Palpatine ne prenant plus le risque de former un autre apprenti après en avoir perdu trois, l'élite du Côté Obscur devint son bras droit. Palpatine forma également plusieurs Mains de l'Empereur, des assassins qui servait son désir. Ceux-ci incluaient la célèbre belle-fille de Dark Vador, Mara Jade, et Shira Brie, qui devint plus tard Lumiya. Mara retourna plus tard à la lumière grâce à son futur mari, Luke Skywalker et devint un Maître Jedi.

Ère post-Palpatine[]

Après la bataille d'Endor, des Jedi Noirs apparurent sporadiquement au fil des ans, jusqu'à la création du Second Imperium. Beaucoup de Jedi Noirs, dirigés par un ancien Jedi nommé Brakiss, attaquèrent l'Académie Jedi de Luke Skywalker située sur Yavin 4. Brakiss fut finalement tué lorsqu'un garde royal, qui faisait partie d'un groupe falsifiant une énième résurrection de Palpatine, déclencha un engin explosif, détruisant l'académie de l'ombre ainsi que les rêves du Second Imperium. Un autre groupe de Jedi Noir se rallia à Jerec dans un effort pour localiser et absorber la puissance de la Vallée des Jedi. Cette faction, souvent connue sous le nom de Sept Jedi Noirs, fut vaincue par Kyle Katarn.

Apparitions[]

Sources[]

Advertisement