FANDOM


"Nous ne sommes pas dans une épopée ou un récit héroïque. Nous ne sommes pas le perdant qui se bat avec l’énergie du désespoir, le gladiateur au grand cœur qui fait tomber le régime de l’oppresseur qui l’a condamné à finir dans l’arène. Ce sont eux qui occupent cette place dans ce scénario. C’est notre camp qui a soumis des planètes entières peuplées de non-humains. C’est nous qui avons construit une arme appelée l’Étoile de la Mort, sous le commandement d’un vieux sorcier décrépit qui croyait au « Côté Obscur » d’une ancienne religion de tarés."
―Jylia Shale.[src]

Jylia Shale était une humaine qui servit l'Empire Galactique durant la Guerre Civile Galactique. Elle était un des plus anciens stratèges et tacticiens de l'Empire et officiait comme général au sein de l'Armée Impériale. Le Destroyer Stellaire Ascension était sous ses ordres.

Suite à la disparition de l'Empereur au cours de la bataille d’Endor, Shale devint un des membres du Conseil de l'Avenir Impérial, un groupe de dignitaires de hauts rangs qui se rencontrèrent sur la planète Akiva afin de déterminer le sort des ruines de l’Empire. Le général Shale fut capturée lorsque la jeune Nouvelle République prit d’assaut Akiva après avoir appris l’existence du sommet secret.

BiographieModifier

Sommet sur AkivaModifier

"Si nous nous rendons, la clémence aberrante de la Nouvelle République s'appliquera peut-être à nous. Nous pourrions peut-être garder nos têtes."
―Jylia Shale.[src]
Au cours de sa vie, Jylia Shale rejoignit les forces militaires de l'Empire Galactique où ses compétences de stratèges l'amenèrent à gravir les échelons de la hiérarchie jusqu'à devenir un général respecté. À l'époque de la Guerre Civile Galactique, elle était un des plus anciens tacticiens impériaux.[2]

Après que l’Empereur ait disparu au cours de la bataille d'Endor où l'Alliance Rebelle connut une écrasante victoire sur l'Empire, la générale Shale fut invitée à participer à un sommet impérial secret sur Akiva, une planète de la Bordure Extérieure, par l'amirale Rae Sloane. Ce sommet devait marquer la première réunion du Conseil de l'Avenir Impérial, un groupe de dignitaires de hauts rangs devant décider et planifier l’avenir de l’Empire.[2]

Jylia Shale estimait que les forces impériales avaient tout à gagner si elles se rendaient auprès de la Nouvelle République. Entre le fait que l'Empire ait un rôle d'oppresseur et qu'il n'ait aucune stratégie viable pour affronter les rebelles, elle considérait que la reddition leur permettrait au moins de sauver leurs têtes. Toutefois son avis n'était pas partagé au sein du Conseil de l'Avenir Impérial. L’auto proclamé Grand Moff Valco Pandion souhaitait passer à l’offensive - et se servir des planètes encore sous contrôle impérial pour enrôler de force de nouveaux soldats. Le banquier et esclavagiste Arsin Crassus souhaitait négocier avec l’ennemi. Yupe Tashu, l'ex-conseiller de l'Empereur Palpatine était de ceux qui estimaient que les forces impériales restantes devaient quitter la galaxie et se retirer de l’autre côté du voile des étoiles afin de découvrir la source du Côté Obscur.[2]

Toutefois, le Conseil de l’Avenir Impérial fut étouffé dans l’oeuf. Au début du sommet, l’amiral Rae Sloane captura le pilote rebelle Wedge Antilles alors que ce dernier effectuait une mission de reconnaissance dans la Bordure Extérieure. Malgré plusieurs séances de tortures et une jambe blessée, Antilles parvint un premier temps à prévenir une ancienne pilote de l’Alliance, Norra Wexley, qui organisa un début de révolte contre l’Empire dans la capitale d’Akiva, Myrra. Wedge Antilles parvint ensuite à contacter directement la Nouvelle République qui envoya une flotte dans le système stellaire. Les dignitaires tentèrent de fuir à bord de la Harpe Dorée, le yatch personnel d’Arsin Crasus, au cours de la bataille d'Akiva. Toutefois, le vaisseau s'écrasa à bord du Destroyer Stellaire de classe Impérial Vigilance où Jylia Shale fut capturée avec Yupe Tashu.[2]

Prisonnière de la Nouvelle RépubliqueModifier

Jylia Shale fut conduite jusque sur Chandrila où elle fut présentée aux autorités de la Nouvelle République. Comme elle l'avait évoqué lors du Conseil de l'Avenir Impériale : Shale répondit sincèrement aux questions qui lui furent posés lors d'interrogatoire. Si bien que la générale put profiter de condition de détention aménagée : sa cellule était équipée d'un coin cuisine et d'une salle de bain. Au cours de la dernière année de la Guerre Civile Galactique, Shale reçut la visite de Sinjir Rath Velus et du fils de Norra Wexley, Temmin. Les deux hommes souhaitaient l'interroger sur la présence de fugitifs Impériaux dans une zone de l'Espace Sauvage. Shale fut incapable de leur donner satisfaction et les redirigea vers Yupe Tashu.[1]

Pendant le chaos généré l'attaque sur Chandrila, Shale fut assassinée par le garde du Sénat renégat Windom Traducier sur l'ordre de l'amiral de la flotte Gallius Rax.[1]

Traits et personnalitéModifier

Jylia Shale était une vieille humaine ratatinée aux épaules penchées vers l'avant. Ses cheveux étaient noués en un chignon et elle portait un uniforme impérial gris. Lorsqu'elle se déplaçait, elle était escortée par deux gardes impériaux membres de la protection royale de feu Palpatine.[2]

Jylia Shale était assez lucide sur le rôle que jouait l'Empire Galactique au sein de l'Histoire galactique - celui d'un oppresseur. Bien qu'elle ne partageait pas la vision de la Nouvelle République, elle avait conscience que les principes sur lesquels le gouvernement autoproclamé était bâti étaient une chance pour les hauts gradés impériaux de ne pas être exécuté s'ils choisissaient la reddition.[2]

En coulissesModifier

Jylia Shale est apparue pour la première fois en 2015 dans le roman Riposte de Chuck Wendig. L'année suivante, en 2016, elle fit également une brève apparition dans sa suite Riposte : Dette de vie.

ApparitionsModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .