FANDOM


Tab-canon-black  Tab-legends-white 
Ki-Adi-Mundi était un puissant maître Jedi Céréen né en 92 av.BY sur Céréa et siégeant au Conseil Jedi durant les dernières années de la République Galactique. Il fut autorisé à se reproduire car le taux de reproduction des Céréens était très faible. Cependant, sa famille mourut pendant une bataille.

Biographie

Début dans l'Ordre

Arrivé au Temple Jedi très tard, il est accepté comme Padawan par la Femme Sombre, An'ya Kuro. Après avoir achevé son entraînement, il lui sera autorisé, à l'encontre des traditions Jedi, en raison du faible taux de natalité Céréen, de fonder une famille, qui perdra la vie dans la bataille de Céréa, lors d'un bombardement planétaire. Chevalier Jedi accompli, il prendra comme Padawan, le fils de son ami Jedi Tusken, Sharad Hett : A'Sharad Hett.

Lorsque sur Coruscant, les Jedi Peerce et J'Mikel sont assassinés par Aurra Sing, il se porte volontaire, à la place de son ancien mentor qui s'est vu retirer le privilège de traquer une ancienne élève déchue, de traquer Aurra Sing, accompagné d'Adi Gallia et de son Padawan, ils vont la traquer jusque dans l'espace, ou leur échappera, après avoir causé de sérieux dommages à leur vaisseau, ils sont récupérés par le sénateur Tikkes, acheteur d'une planète qui est en réalité le refuge de la Femme Sombre, arrivés sur la planète, les Jedi comprennent qu'Aurra Sing les attend et les a amené dans un piège, la Femme Sombre, qui voit arriver son ancien Padawan est blessé par erreur par les gardes de Tikkes. Alors qu'Adi Gallia est blessé par une bombe d'Aurra Sing, Ki-Adi-Mundi retrouve son ancien maître, il retrouve ensuite Maître Gallia alors qu'A'Sharad Hett affronte Aurra Sing seul à bord du vaisseau de Tikkes. Il réussit à la battre en puisant dans la colère pour tenter de détruire l'assassin de son père. Ki-Adi-Mundi refusa le départ de l'Ordre de A'Sharad Hett, et c'est la Femme Sombre qui le prit en apprentissage.

La crise de Naboo

Mundi Skywalker

Ki Adi Mundi rencontre Anakin Skywalker pour la première fois au Temple Jedi.

Lorsque le Jedi Qui-Gon Jinn a rapporté une attaque des Sith durant les événements entourant la bataille de Naboo, Ki-Adi-Mundi était choqué. "Impossible," a t-il remarqué, "Les Sith ont disparu depuis un millénaire." Pour ne pas avoir détecté la menace des Sith à temps, les Jedi ont perdu un de leurs plus grands maîtres, Qui-Gon Jinn. Ki-Adi-Mundi a voyagé sur Naboo pour assister aux sombres funérailles de Qui-Gon. Il était aussi présent à la célébration qui marquait la libération de Naboo et la réconciliation des peuples humain et Gungan.

Naissance des Séparatistes

Une décennie plus tard, le maître Jedi Ki-Adi-Mundi continuait de servir le Conseil. Il était présent lors d'une des plus grandes crises auxquelles faisait face l'Ordre Jedi : le mouvement Séparatiste qui menaçait de diviser la République Galactique. Comme plusieurs dans l'Ordre, Ki-Adi-Mundi refusait de croire que l'architecte du mouvement, le Comte Dooku, ancien Jedi, était derrière ces actions les plus violentes. Étant un idéaliste politique entraîné dans les philosophies Jedi, de tels actes seraient au-dessous de Dooku, résonna Ki-Adi-Mundi.

La Guerre des Clones

Les débuts sur Geonosis

Ki-Adi-Mundi n'était pas le seul Jedi à s'être trompé sur les limites de Dooku. L'ancien Jedi supervisa l'exécution d'Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Padmé Amidala. L'arrivée soudaine des Jedi, incluant Ki-Adi-Mundi, a permis de libérer les trois prisonniers. Ki-Adi-Mundi et plusieurs membres du Conseil Jedi se sont battus contre les Geonosiens et les forces des Séparatistes. Les Jedi étaient préparés à s'occuper des Geonosiens, mais ils furent surpris par l'immensité de l'armée des Séparatistes. Plusieurs Jedi ont succombé durant cette bataille, Ki-Adi-Mundi était un des survivants.

Lorsque les forces de la Grande Armée de la République sont arrivées, Ki-Adi-Mundi monta à bord d'un Transport d'Infanterie Offensif/Basse Altitude et dirigea des unités de soldats clones dans le cœur de la bataille. La bataille de Geonosis est devenue la première bataille de la dévastatrice Guerre des Clones.

Le conflit

Ki-Adi-Mundi effectua de nombreuses campagnes durant la Guerre des Clones, notamment avec son ancien Padawan A'Sharad Hett. Alors que Ki-Adi-Mundi dirigeait sur Hypori une équipe de combat Jedi composée de lui-même et des Jedi Shaak Ti, Aayla Secura, K'Kruhk, Daakman Barrek, Sha'a Gi, et Tarr Seirr, ils furent attaqués par le Général Grievous. Daakman Barrek, Sha'a Gi, et Tarr Seirr furent tués durant l'affrontement.

Ironiquement, ses devoirs de Général au sein de la Grande Armée de la République l'empêchèrent de porter assistance à son propre monde, Céréa, quand il fut attaqué. Toute la famille de Ki-Adi-Mundi, que ce soit ses femmes ou ses filles, périrent durant la bataille de Céréa qui eut lieu seize mois après le début du conflit.

À la même époque, Obi-Wan Kenobi fut porté disparu durant la bataille de Jabiim et Ki-Adi-Mundi se vit confier la formation de son Padawan Anakin Skywalker. Quand Obi-Wan refit surface, ce fut avec une certaine joie et un grand soulagement qu'il lui rendit son Padawan fougueux et désobéissant.

Mygeeto

La mort de Ki-Adi-Mundi

Mort de Ki-Adi-Mundi.

En 19 av.BY, maître Mundi était aux commandes des Marines Galactiques sur la planète Mygeeto. Alors qu'il allait lancer l'attaque décisive contre les Séparatistes, les clones reçurent de Palpatine l'Ordre 66 leur ordonnant de tuer tous les Jedi. Lorsqu'il vit que ses clones n'avançaient plus et le visaient avec leurs armes, il dégaina son sabre laser et commença à bloquer leurs tirs, mais trop nombreux, ceux-ci finirent par tuer Ki-Adi-Mundi. C'est le commandant clone Bacara qui commandait les soldats sur Mygeeto.

Quand l'Empire Galactique fut proclamé, un rapport officiel rédigé par Sate Pestage prétendit que Ki-Adi-Mundi avait été exécuté parce qu'il avait armé une bombe sur le pont de Mygeeto.

Apparitions

Mini logo wiki2
Star Wars Wiki possède 17 images en lien avec Ki-Adi-Mundi/Légendes.

Notes et références

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .