FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
Luminara Unduli était une Maître Jedi native de Mirial. Comme de nombreux autres Jedi, la Mirialan combattit lors de la bataille de Geonosis.

Durant la dernière année du conflit, la Jedi assista Yoda durant la bataille de Kashyyyk. Cependant suite à l'Ordre 66, elle fut capturée et enfermée dans la Flèche de Spire, la prison de Stygeon Prime.

BiographieModifier

Peu après le début de la Guerre des Clones, elle fut chargée d'accompagner le Vice-Roi Nute Gunray de la Fédération du Commerce, l'un des leaders du Conseil Séparatiste, qui avait été capturé sur Rodia. Malheureusement, Asajj Ventress parvint à le libérer de la garde de la Jedi.[5] Durant la deuxième année du conflit, Unduli fit partie des commandants participant à la seconde bataille de Geonosis.

Décès et héritageModifier

41stelite

Luminara Unduli durant la bataille de Kashyyyk.

Durant la dernière année du conflit, Luminara Unduli accompagne Yoda sur Kashyyyk afin d'aider les Wookiees à repousser les attaques Séparatistes. Cependant, durant les combats, le Chancelier Suprême Sheev Palpatine déclencha l'Ordre 66, ordonnant à tous les soldats clones d'abattre leurs supérieurs Jedi.[6] Luminara Unduli fut capturée et enfermée dans la Flèche de Spire, la prison de Stygeon Prime.[2]

L'Empire Galactique étendant son emprise sur la galaxie, tenta toujours de démasquer les derniers Jedi afin de les exterminer. Le sarcophage contenant la dépouille de Luminara était sous la garde de l'Inquisiteur, qui s'en servit en 5 ABY pour piéger le jeune apprenti Ezra Bridger et son maître Kanan Jarrus dans la prison mais l'Inquisiteur échoua.[2]

En coulissesModifier

Luminara Unduli est apparue pour la première fois dans le film Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones de George Lucas sorti le 16 mai 2002 où elle fut incarnée par Mary Oyaya. Dans le film Star Wars épisode III : La Revanche des Sith, elle fut interprétée par Fay David. Dans la série Star Wars: The Clone Wars, elle fut doublée par Olivia d'Abo.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier