FANDOM


Minerax Consulting était une société de conseil spécialisée dans les opérations minières. Elle fut durant les dernières années de la République Galactique et sous le règne de l'Empire Galactique.

HistoireModifier

Lemuel Tharsa, un inspecteur de la sécurité œuvrant pour la guilde interstellaire du thorilide survécut miraculeusement au syndrome de Shilmer après avoir été exposé à de nombreux produits chimiques au cours de ses visites d'inspection. Environ un an avant le début de la Guerre des Clones, Lemuel, devenu l'implacable Comte Denetrius Vidian, acheta dans le plus grand secret des parts de Minerax Consulting. Afin de se venger de cette économie qui avait ravagé son corps, il se servit de l'entreprise pour produire des rapports qui laissèrent à penser que les gisements de thorilide de la planète Gorse étaient épuisés. De nombreuses entreprises comme la guilde interstellaire du thorilide ou Introsphère furent ruinées.[1]

Au cours des années qui suivirent, Vidian devint un des meilleurs expert économique de l'Empire. Environ huit ans après la proclamation de l'Empire, il fut envoyé dans le système Gorse pour augmenter la production de thorilide. Au cours d'une visite d'inspecte, Vidian découvrit que Cynda, la lune de Gorse où des gisements de thorilide étaient exploités depuis quelques années, pourrait être détruite si l'Empire n'y prenait pas garde. Il décida de saisir cette opportunité pour se débarrasser de son rival, le baron Lero Danthe, et de remplir les quota de production de thorilide récemment doublé par l'Empereur. Pour cela, il conduisit un test dans la Zone Soixante-Six de Cynda et falsifia les rapports de tests à l'aide de Minerax Consulting. La conspiration fut toutefois découverte par les rebelles Kanan Jarrus, Hera Syndulla, Skelly et Zaluna Myder qui transmirent ces informations à la Capitaine Rae Sloane.[1]

En coulissesModifier

Minerax apparut pour la première fois dans Une Nouvelle Aube, un roman écrit par John Jackson Miller et publié en 2014 aux États-Unis.

ApparitionModifier

Notes et référencesModifier

Autres langues
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .