Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki

Sansizia Chreet, une pirate informatique.

Un pirate informatique était un individu qui piratait les systèmes et les programmes informatiques.

Histoire[]

Neuf mois après la bataille de Geonosis, les scientifiques du chef Séparatiste Comte Dooku réussirent à pirater le réseau de communication HoloNet de la République en inondant les voies spatiales d'hypers-ondes d'un nouveau concept. Dooku utilisa alors cet accès à HoloNet pour y diffuser des messages de propagandes.[1]

Sansizia Chreet était une pirate informatique qui piratait les droïdes des arènes de combat sur la planète Vandor-1.[2]

Huit ans après la chute de l'Empire Galactique, sur la planète Gorse, l'expert en explosif Skelly construisit tout ses ordinateurs à l'aide de kits afin d'éviter tout risque de piratage tandis qu'il recueillait des preuves que l'Empire continuait d'exploiter Cynda, la lune de Gorse, ce qui aboutirait au déchirement de la lune.[3]

Zaluna Myder, chef d'équipe pour une société de surveillance, était capable de pirater divers systèmes informatiques Impériaux. Lorsque Myder rejoignit Skelly, Kanan Jarrus et Hera Syndulla dans le but d'arrêter le plan du Comte Denetrius Vidian qui visait à détruire Cynda, elle fut en mesure de pirater des systèmes de surveillance et de communication. Cependant, lorsqu'ils eurent l'occasion d'explorer des fichiers téléchargés, Myder ne réussit à déchiffrer aucun de ces fichiers, et elle affirma qu'elle n'était pas une pirate informatique. Lorsque qu'elle fut confrontée à Vidian, le matériel de Myder tomba de son sac, ce qui laissa croire au Comte qu'elle était vraiment une pirate informatique.[3]

Sabine Wren possédait des connaissances en piratage informatique.[4]

Deux ans après la bataille d'Endor, les Ewoks qui avaient pris par à ce combat trouvèrent du travail. L'un d'entre eux, Peekpa, trouva un emploi en tant que pirate informatique au sein de la Nouvelle République.[5]

Le Maître du Décryptage et DJ étaient des pirates informatiques professionnels.[6]

Apparitions[]

Apparition non-canonique[]

Sources[]

Notes et références[]

Dans d’autres langues
Advertisement