FANDOM


Praster Ommlen était un Ottegan, ancien contrebandier reconvertit au sein de la Secte du Ramulus Sacré. Il se trouvait au château de Maz Kanata sur Takodana environ trente ans après la bataille d'Endor lorsque Han Solo arriva avec Rey, Finn et BB-8.

BiographieModifier

Praster Ommlen était un Ottegan qui travaillait comme contrebandier avant de laisser sa vie de criminel derrière lui et de devenir un membre dévoué à la Secte du Ramulus Sacré, une organisation religieuse Ithorienne.[1]

Le château de Maz KanataModifier

Trente ans après la bataille d'Endor, Praster passait du temps au château de la pirate Maz Kanata où il offrit aux autres criminels, ses conseils spirituels. Lorsqu'il était au château, il fit la connaissance du bandit Narquois Pru Sweevant et de Munduri et Sonsigo, deux Bravaisiens gemmologistes. Il était présent lorsque Han Solo suivi de Rey, Finn et BB-8 arrivèrent au château. Quand Han entra dans l'enceinte, Varmik s'approcha de Praster qui se déplaça pour observer le jeu de combat de ballons droïdes qui venait de commencer. Le jeu, mais aussi tout les clients du château, furent interrompus quand Maz interpella Han en criant à travers toute la pièce.[2]

Plus tard, Praster fut présent lorsque le système Hosnian fut détruit par la Base Starkiller du Premier Ordre. Peu de temps après ces événements, le château fut attaqué par les forces du Premier Ordre avant d'être détruit.[2]

Traits et personnalitéModifier

Au château, Praster Ommlen portait une robe ascétique brune qui lui offrait peu de confort. Il avait la peau brune, les cheveux gris et les yeux noirs.[1]

En coulissesModifier

Praster Ommlen

Praster Ommlen dans l'article de Vanity Fair.

Praster Ommlen apparut pour la première fois dans le film Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force et fut joué par Mason Ball.[2] Il fut visible sept mois avant la sortie du film dans un article exclusif de Vanity Fair en mai 2015.[3] Cependant, il fut identifié dans le livre de références Star Wars : Le Réveil de la Force : L'Encyclopédie Illustrée écrit par Pablo Hidalgo et publié le 18 décembre 2015.[1]

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .