FANDOM


Qâzoi Kyantuska est un pouvoir du Côté Obscur propre à la Magie Sith. Il permet de totalement contrôler un ou plusieurs individus.

DescriptionModifier

Ce pouvoir que l'on peut traduire en Basic par Contrôler un esprit, Supprimer toute pensée ou encore Affliger un esprit, offre la possibilité à un individu de contrôler et influencer les esprits de quiconque est sa cible.

Qâzoi Kyantuska

Cartariun employant le rituel contre Wedge Antilles

Pour employer ce pouvoir, il faut qu’un utilisateur de la Force domine en usant de la télépathie l’esprit d’un être en particulier ou d’un ensemble d’individus simultanément. Aucune incantation ou geste en particulier n’est requis pour le mettre en pratique : il faut juste être en présence de sa cible. Cette dernière est alors plongée dans une transe comme hypnotisée, paralysée et incapable d’avoir le contrôle sur ses propres facultés mentales et physiques.

Si l'utilisateur le désire, la victime peut mettre un terme à sa vie sans que sa propre volonté ne puisse s’y opposer. Si l’obscur adepte de cette technique peut rentrer physiquement en contact avec sa cible, il a accès directement à l’esprit de cette dernière et a alors la possibilité de faire d’elle ce que bon lui semble.

Utilisateurs notoiresModifier

Satal Keto employa ce pouvoir pour prendre le contrôle des Chaos fighters du Krath et d’en faire de véritables armes vivantes. Ces pilotes kamikazes connurent tous la mort à cause de l’influence qu’il exerça sur leurs esprits. Ce denier les força à se crasher sur les forces de la République.

KunSidrona

Exar Kun employa le rituel contre le Chancelier Suprême Sidrona

Exar Kun eut également recours à ce pouvoir durant le procès d’Ulic Qel-Droma. Il mit un terme à l’audience en « gelant » l’assemblée toute entière à l’exception du Chancelier Suprême Sidrona et quelques autres. Kun s’empara de la tête du Chancelier et quand son amulette commença à retentir par l’intermédiaire du Côté Obscur, les mots qu’employèrent Sidrona ne furent pas les siens même ceux du Sith. Quand il relâcha son emprise, l’homme gisait sans vie sur le sol.

ApparitionsModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .