Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki
Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 

Ryloth était la seconde planète du système Ryloth et le monde natal des Twi'leks. Elle se situait dans la Bordure Extérieure et était la dernière planète de la Passe Corellienne. Sur Ryloth, une journée et une année avaient une période identique, ce qui faisait qu'une partie de la planète était toujours face au soleil et l'autre perpétuellement dans l'obscurité. La face exposée au soleil était appelée les terres lumineuses.

Description[]

Ryloth, la deuxième planète du système Ryloth, était un monde de déserts et de montagnes, avec de l'eau pratiquement inexistante en surface, excepté sous forme de glace sur le coté nocturne de la planète. Ryloth possédait une atmosphère mince, mais respirable et elle possédait cinq lunes, qui eurent des effets de marée sur le noyau liquide et les réserves souterraine d'eau de la planète.

En raison de sa division (côté jour et nuit), et parce que son axe de rotation était parallèle à son plan d'orbite, les conditions atmosphériques sur la surface de Ryloth étaient caractérisées par les vents extrêmement forts (atteignant 500 kilomètres par heure) récurant la surface et sculptant le paysage. De plus, des tempêtes imprévisibles de chaleur pouvaient faire monter la température à plus de 300 degrés. Cette chaleur parfois très violentes pouvait rendre des cavernes près de la surface temporairement inhabitables. Tandis qu'au contraire, la température descendait extrêmement bas du coté nocturne, où si par folie vous osiez vous y aventurer, vous risqueriez de mourir très rapidement.

Les habitants de Ryloth, les Twi'leks, survivaient à ces conditions de vie en construisant de gigantesques cités souterraines. Ces villes, qui pouvaient être immenses, étaient construites hors des dangers de la surface (tel que des tempêtes et des ouragans), et abritaient parfois des centaines de milliers d'individus. La plupart de ces cités étaient reliés entre elles mais pouvaient vivre en autarcie. La plupart des Twi'leks se rendaient rarement à la surface, et ceux-ci pouvaient seulement voir le ciel par vidéo. Les seuls contacts avec l'extérieur étaient faits par l'intermédiaire des spatioports, équipés d'imposantes sécurités et de portes blindées pour lutter contre les catastrophes météorologiques de la surface. Les orages extrêmement violent de la surface, qui parfois arrivaient à percer la surface de Ryloth et à endommager les souterrains, on poussé les Twi'leks à établir des mesures pour descendre encore plus bas dans le sol lors de ces orages.

Ryloth constituait une destination attirante pour nombre de marchands en raison des deux principaux "produits" d'exportation qu'offrait la planète : la drogue connue sous le nom de Ryll d'une part, et les esclaves d'autres part. Le Ryll était une épice que l'on extrayait dans les mines, possédant des propriétés médicinales ou hallucinogènes selon le type de préparation. L'utilisation la plus commune du Ryll était de l'associer à du Glitterstim afin de créer une drogue très puissante connue sous le nom de Glitteryll. Le second "produit" d'exportation était les esclaves, accepté par Ryloth dans la mesure du "raisonnable", c'est-à-dire à condition de ne pas être affiché à tout le monde. Les danseuses Twi'leks étaient particulièrement ciblées sur ce marché à peine caché.

En dépit de ces activités douteuses, Ryloth était un havre de paix très accueillant envers les étrangers de tous bords. Chaque visiteur était traité de manière la plus convenable possible, et les règles Twi'leks concernant la relation avec les hors monde assuraient une certaine sécurité à tout un chacun, du moins dans les quartiers "normaux", c'est-à-dire les niveaux supérieurs des villes. Il était plus que douteux que les criminels peuplant les bas-fonds respectaient également ces principes de courtoisie.

Histoire[]

En dépit de son éloignement géographique par rapport au centre de la galaxie, Ryloth fut l'une des premières planètes de la Bordure Extérieure découverte par les explorateurs de la République Galactique, environ 10 000 ans avant la bataille de Yavin. Les premiers arrivants hors monde découvrirent une civilisation relativement primitive au regard des standards de l'époque, mais les Twi'leks montrèrent une réelle curiosité vis-à-vis de leurs visiteurs et de leur technologie, et acquirent rapidement les principes de base de la civilisation républicaine. C'est ainsi que Ryloth commença à envoyer des vaisseaux au loin et fonda de nombreuses enclaves, principalement le long de la Passe Corellienne, qui était le principal axe de communication sûr du secteur à cette époque.

En très peu de temps, les Twi'leks devinrent des figures familières sur des planètes aussi éloignées de Ryloth que Coruscant, Chandrila ou Kuat. Les Twi'leks s'intégrèrent très rapidement à la société galactique et notamment à la politique. Beaucoup occupèrent des postes plus ou moins importants dans l'administration centrale de la République, d'autres devinrent sénateurs ou hommes d'affaires connus. En même temps que les Twi'leks s'intégraient à la société civile, Ryloth devenait une plaque tournante du commerce de Ryll et d'esclaves. Toutefois, en raison de son éloignement, Ryloth n'était pas vraiment une planète stratégiquement intéressante, ce qui lui valut d'échapper à la plupart des conflits qui secouèrent la République. Les Twi'leks se contentèrent de profiter du système galactique, tant au niveau légal qu'illégal, ce qui ne les dérangeait pas le moins du monde. La société Twi'lek, bien qu'ayant accès désormais à l'ensemble des technologies répandues dans la galaxie, n'en profita pas pour développer ses propres laboratoires ou usines, et se reposa entièrement sur l'extérieur pour prospérer. De fait, en dehors du Ryll et des esclaves, Ryloth ne produisait pas grand-chose, et ne vendait quasiment rien d'autre.

Plus tard, Orn Free Taa représentait sa planète durant les dernières années de la République Galactique. Durant la Guerre des Clones, Ryloth fut revendiquée par la Confédération des Systèmes Indépendants. Elle fut protégée par la République mais finalement prise par les Séparatistes. Wat Tambor s'y installa et pilla sa capitale, Lessu. Le sénateur Orn Free Taa contesta la prise de sa planète au Sénat Galactique et il fut écouté. La planète fut le site d'une bataille menée par Mace Windu pour sa libération. La bataille fut une victoire pour la République, et Ryloth en sortit relativement indemne.

L'avènement de l'Empire Galactique et le combat que le nouveau régime mena contre la toute jeune Alliance Rebelle ne modifièrent pas davantage la façon de voir des Twi'leks. Ces derniers continuèrent ainsi à rester dans une neutralité confortable, qui leur permettait de s'enrichir en commerçant avec tout le monde sans montrer le moindre parti pris dans la Guerre Civile Galactique. Et si certains Twi'leks prirent fait et cause pour l'Alliance, ce fut rarement par idéalisme, mais plutôt parce que la situation de conflit larvé leur apparaissait comme plus profitable pour leurs affaires que l'existence d'un Empire tout-puissant et incontesté.

Après la chute de l'Empire, Ryloth rejoignit la Nouvelle République, retrouva une place au Sénat Galactique, et tout continua comme avant. Il fallut l'invasion des Yuuzhan Vong pour modifier un peu la donne : lorsque les Twi'leks s'aperçurent que les envahisseurs semblaient hermétiques à leurs produits fétiches - drogue et esclaves - le gouvernement de Ryloth changea son fusil d'épaule. Il estima en effet que les Yuuzhan Vong apparaissaient non seulement comme des "tueurs de marché" en occupant les planètes et réduisant leurs habitants en esclavage, mais également, potentiellement, en grave menace à côté de laquelle l'Empire aurait pu passer pour une bonne plaisanterie. C'est donc en quelque sorte à contrecœur que Ryloth rejoignit la Nouvelle République dans la lutte contre les extragalactiques jusqu'à la complète victoire.

Apparitions[]

Notes et références[]

Advertisement