FANDOM


Construit par Yoda, le dernier Grand Maître de l'Ordre Jedi, ce sabre laser possédait une poignée plus petite que celles rencontrées habituellement. La lame était elle aussi plus courte afin de s'adapter à la petite taille du Maître Jedi.

Au cours de la Guerre des Clones, Yoda se servit de nombreuses fois de son sabre laser. Il perdit finalement l'arme au cours du duel qui l'opposa au Seigneur Noir des Sith Dark Sidious dans le bâtiment du Sénat Galactique.

CaractéristiquesModifier

Le sabre laser du Maître Jedi Yoda était d'une conception fort simple : une poignée et une lame unique de couleur verte. La particularité de ce sabre laser résidait dans sa taille. Plus petit que les sabres maniés par les autres Jedi, il était adapté à la morphologie de Yoda.[1]

HistoireModifier

Comme le firent de nombreux Jedi pendant des centaines d'années, Yoda construisit son sabre laser sous la surveillance du professeur Huyang, un droïde architecte travaillant de concert avec l'Ordre Jedi.[5]

Yoda fit usage de son sabre lors de la bataille de Geonosis où il affronta en duel son ancien apprenti, le Comte Dooku, devenu Dark Tyranus.[6]

Pendant les années où la Guerre des Clones consuma la galaxie, ce sabre laser servit son maître à de multiples occasions.[1] Toutefois, Yoda perdit son arme lorsqu'il affronta en duel le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious dans le bâtiment du Sénat. Sidious utilisa des éclairs d'énergie pour désarmer le Maître Jedi et le contraignit à la fuite.[2]

Après l'avènement de l'Empire Galactique, Mas Amedda dirigea le rassemblement célébrant l'éradication de l'Ordre Jedi. Pendant son discours, il montra le sabre laser de Yoda à la foule avant de le jeter avec ceux des autres Jedi tombés au combat. Ces sabres furent incinérés et les cristaux Kyber des sabres finirent par exploser et libérèrent une déflagration de couleur bleu.[3]

ApparitionsModifier

Apparition non canoniqueModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .