Cet article couvre la version Canon de ce sujet.  Cliquer ici pour voir la version Légendes de ce sujet. 
Pour les autres utilisations, voir Palpatine (homonymie).

"Une fois de plus, les Sith imposeront leur loi à la galaxie... Et... Nous connaîtrons alors la paix..."
―Dark Sidious à Dark Vador[src]

Sheev Palpatine, aussi connu sous le nom de l'Empereur Palpatine ou Dark Sidious, était un Seigneur Noir des Sith originaire de Naboo et qui occupa successivement les postes de Chancelier Suprême de la République Galactique et d'Empereur Galactique de l'Empire Sith qu'il avait lui-même créé après un coup d'état à la fin de la Guerre des Clones.

Fin stratège et très puissant dans le côté obscur, il exécuta avec grand soin le plan millénaire des Sith visant à supplanter la République Galactique pour laisser place à un Empire basé sur les règles ancestrales des Sith. Malgré ses efforts et le règne incontesté de l'Empire Galactique durant plus de vingt ans, ce dernier finit par chuter sous la pression de l'Alliance Rebelle et Sidious fut finalement tué par son propre apprenti Dark Vador. Cependant, l'Empereur survécut miraculeusement à cette première mort et fomenta dans l'ombre des Régions Inconnues l'ascension d'un nouvel ordre afin d'assouvir de nouveau sa suprématie sur la Galaxie. Toutefois ses plans furent de nouveau mis en échec mais cette fois-ci, ce fut sa propre petite-fille, Rey, qui l'abattit grâce au pouvoir des anciennes générations de Jedi qui sommeillaient en elle, mettant ainsi un terme définitif aux 119 ans d'existence du maléfique Seigneur Noir des Sith.

Sommaire

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jeunesse et ascension[modifier | modifier le wikicode]

"Mon mentor m'a tout appris sur la Force... jusqu'à la vraie nature du côté obscur."
―Palpatine à Anakin Skywalker à propos de son maître Dark Plagueis[src]

Sheev Palpatine naquit sur la planète Naboo[6] environ 84 ans avant la bataille de Yavin.[2] C'est durant sa jeunesse qu'il fit la rencontre du Seigneur Noir des Sith Dark Plagueis qui découvrit son affinité avec la Force et qui le prit sous son aile pour en faire son apprenti. Pendant sa formation aux côtés de Plagueis, Palpatine apprit à utiliser le côté obscur de la Force et assista notamment son maître dans sa quête de l'immortalité et de la manipulation des midi-chloriens. Cependant, Plagueis refusa toujours d'apprendre ce savoir à son apprenti et Palpatine ne parvint jamais à égaler son maître dans ce domaine par la suite.[5]

En même temps que sa formation se poursuivait, Palpatine garda un certain aura public et se lança dans une carrière politique jusqu'à représenter son monde natal comme sénateur au Sénat Galactique de la République.[7] Durant son mandat, il adhéra au parti de Kalpana qui était alors Chancelier Suprême et fit la rencontre de Wilhuff Tarkin avec qui il partagea sa vision de la République. Admirant le potentiel de Tarkin, Palpatine fit alors jouer ses relations pour le faire entrer au sein des Forces Judiciaires de la République. Au fur et à mesure, les deux hommes devinrent alors de plus en plus proches et Tarkin devint un confident pour Palpatine, étant alors l'une des rares personnes à l'appeler par son prénom.[6] C'est à peu près à cette même période que Sidious, n'ayant plus besoin de l'enseignement de son maître et s'étant assuré de lui-même une carrière brillante, décida d'assassiner Plagueis dans son sommeil.[5]

Après avoir tué son maître, Sidious prit le Zabrak Dark Maul comme apprenti afin qu'il devienne son bras armé.

Gardant son identité Sith secrète, Sidious prit alors la relève dans l'exécution du plan millénaire visant à supplanter la République par un nouvel Empire Sith et à détruire l'Ordre Jedi. À la recherche d'un apprenti Sith en accord avec la Règle des Deux, il se rendit alors sur la planète Dathomir où il rencontra Mère Talzin, la guide spirituelle du clan des Sœurs de la Nuit. Partageant leurs connaissances sur le côté obscur de la Force, Sidious promit à Talzin de faire d'elle son apprenti et sa main droite. Toutefois, le Seigneur Sith trahit la sorcière et kidnappa le fils de cette dernière, un dénommé Maul. Le jeune Zabrak devint alors l'apprenti de Sidious et fut formé de manière brutale afin de servir les desseins de Sidious, aveuglé par la perte des Jedi et sa quête de pouvoir.[11][15][16]

Alors qu'il formait Dark Maul, Sidious entra peu à peu en contact avec le Maître Jedi Dooku qui avait alors développé un dégoût profond pour la corruption qui sévissait au sein de la République et qui trouvait les techniques de l'Ordre Jedi de plus en plus décadentes. Il s'arrangea donc pour l'attirer le Jedi vers le côté obscur et Dooku quitta alors les Jedi, devenant un pion sur le futur échiquier de Sidious.[17][18] Dans le même temps, il utilisa ses relations pour placer Nute Gunray à la tête de la Fédération du Commerce.[19]

Calculateur, Palpatine se lia rapidement d'amitié avec le Chancelier Suprême Finis Valorum afin de pouvoir le manipuler par la suite.

Au fil des années, Palpatine s'arrangea pour se lier d'amitié avec le nouveau Chancelier Suprême Finis Valorum afin de s'assurer d'être dans ses bonnes grâces et de pouvoir aisément le manipuler par la suite.[20]

Quelques années plus tard, peu avant l'Invasion de Naboo, Palpatine décida de tester son apprenti Maul. En effet, il avait appris qu'une jeune Padawan du nom d'Eldra Kaitis avait été capturée par le Cartel Xrexus. Or, son apprenti s'impatientait et voulait affronter un Jedi à tout prix. Ainsi, Sidious voulut voir si Maul allait oser défier son autorité comme le ferait un véritable Sith.[21] Pour se faire, il interdit à Maul de se confronter à un Jedi et l'envoya dans le système Kellux afin de prêter main forte à ses alliés de la Fédération du Commerce qui étaient attaqués par des pirates. Maul apprit alors de la bouche d'un des pirates l'existence de la Padawan et décida de se mesurer à elle contrairement aux indications de son maître, confirmant ainsi qu'il était prêt à devenir un vrai Seigneur Sith.[22]

Premières victoires[modifier | modifier le wikicode]

Invasion de Naboo[modifier | modifier le wikicode]

"Enfin nous nous ferons connaître des Jedi, enfin nous aurons notre revanche."
"Tu as été bien formé mon jeune apprenti, ils ne feront pas le poids face à toi..."
Dark Maul et Dark Sidious à propos de leur plan[src]

Plus de trente ans avant la bataille de Yavin, Palpatine parvint à prendre complètement l'ascendant sur le Chancelier Suprême Finis Valorum dont le pouvoir politique s'était tellement amenuisé au fil des années qu'il avait perdu toute capacité à agir sur le Sénat Galactique.[20] Sous les traits de Dark Sidious, Palpatine conspira alors avec le Vice-Roi Nute Gunray qui lui était redevable et fomenta le blocus commercial de la planète Naboo en prétextant qu'il s'agissait d'une protestation contre la taxation des routes commerciales des systèmes éloignés mis en place par le Sénat. Cependant, Valorum, exaspéré par l'inactivité du Sénat, envoya secrètement les deux Jedi Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi en tant que médiateurs auprès de la Fédération du Commerce.[1]

Dark Sidious et son apprenti Dark Maul manipulant à leur gré la Fédération du Commerce et son cupide Vice-Roi Nute Gunray.

Cependant, quand Sidious apprit l'identité des médiateurs, il ordonna aux Neimoidiens de commencer l'invasion de Naboo sans tarder et de se débarrasser des deux Jedi. Quand Nute Gunray s'interrogea sur la légalité de ces actions, Sidious répondit qu'il s'arrangerait pour les rendre légales. Le leader de la Fédération du Commerce passa alors à l'action mais les Jedi survécurent à la tentative d'assassinat et parvinrent à rejoindre la surface de planète. Au même moment, Palpatine fut contacté par la Reine Padmé Amidala à propos du démenti publié par la Fédération du Commerce au sujet de la venue des deux émissaires Jedi promise par le Chancelier Suprême. Tandis que le sénateur feignait d'être surpris par cette révélation, la communication fut brutalement coupée par la Fédération qui avait commencé l'invasion de la planète.[1]

En moins d'une journée, les armées droïdes de la Fédération prirent la capitale Theed et les régions environnantes. De plus, Amidala, ses conseillers et sa suite furent capturés et forcés à signer un traité légitimant l'occupation territorial de la Fédération. Cependant, les Jedi parvinrent à les libérer avant que la Fédération ne puisse faire ratifier son traité puis réussirent à forcer le blocus à bord du vaisseau de la reine.[1]

La traque d'Amidala[modifier | modifier le wikicode]

"Voici mon apprenti, Dark Maul... Il retrouvera votre vaisseau et ses occupants."
―Dark Sidious au Vice-Roi Nute Gunray après que ce dernier l'ait informé de son échec à garder Amidala prisonnière[src]

Lorsque Gunray informa Sidious de son échec, le Seigneur Sith décida d'envoyer son apprenti Dark Maul afin de retrouver Amidala. Pendant ce temps et à cause des dégâts subis par leur vaisseau alors qu'ils forçaient le blocus, les Jedi et la Reine Amidala furent contraints de se poser sur la planète Tatooine, un monde désertique de la Bordure Extérieure. Après que Maul ait découvert où se cachaient les fugitifs, Sidious lui ordonna de s'occuper en priorité des Jedi et de capturer Amidala une fois qu'ils seraient morts. Dark Maul se rendit alors sur Tatooine mais il ne parvint pas à se débarrasser des Jedi ni à s'emparer de la reine.[1]

La chute de Valorum[modifier | modifier le wikicode]

"La République n'est plus ce qu'elle fut autrefois : le Sénat a été envahi par des délégués cupides et querelleurs. Le bien commun n'intéresse plus personne."
―Le Sénateur Palpatine à propos de la République.[src]

Le Sénateur Palpatine accueillant la Reine Amidala sur Coruscant après sa fuite de Naboo.

Malgré ce revers, Palpatine eut l'occasion de s'entretenir avec la reine lorsque cette dernière rallia Coruscant afin d'y plaider la cause de Naboo. Dans ses appartements, le sénateur prévint Amidala que le Sénat était depuis bien longtemps sous l'influence des bureaucrates et que malgré toute la bonne volonté du Chancelier Valorum, ce dernier était incapable de sortir Naboo de la crise qu'elle connaissait. Profitant de ce contexte, Palpatine proposa alors deux moyens de sortir de la crise : proposer un vote de défiance et ainsi pousser à l'élection d'un nouveau Chancelier Suprême plus fort ou porter l'affaire devant les tribunaux galactiques, la prévenant au passage que la seconde option prendrait des mois à mettre en place et à être résolue. Désirant sauver son peuple le plus rapidement possible, la jeune souveraine opta alors pour la première solution.[1]

"Les bureaucrates entrent en scène... les véritables dirigeants de la République... à la solde de la Fédération du Commerce est-il besoin de la dire. Et c'est là que l'autorité du Chancelier Valorum s'efface comme par enchantement."
―Le Sénateur Palpatine expliquant à la Reine Amidala les rouages du Sénat Galactique[src]

Le Sénateur Palpatine encourageant Amidala à demander un vote de défiance à l'encontre du Chancelier Suprême Valorum.

Au cours d'une session extraordinaire du sénat durant laquelle la Reine Amidala défendait la cause de sa planète et accusait la Fédération du Commerce d'invasion illégale, Lott Dod, le représentant de la Fédération, contesta avec ferveur les déclarations de la souveraine et proposa la mise en place d'un comité chargé d'enquêter sur ces allégations. Alors que le Chancelier Suprême Valorum allait protester, le Vice-Chancelier Mas Amedda l'en empêcha en lui rappelant le pouvoir des bureaucrates et Valorum fut contraint d'accepter la création de la commission d'enquête. Outrée par cette lâcheté, la Reine Amidala demanda alors un vote de défiance à l'encontre du Chancelier Valorum et de nombreux Sénateurs la soutinrent alors en demandant l'application directe et effective de cette motion de censure.[1]

À l'instar des sénateurs Bail Antilles d'Alderaan et de Ainlee Teem de Malastare, Palpatine se retrouva alors en lice pour briguer le poste de Chancelier Suprême. Toutefois, lorsqu'il annonça la nouvelle à la Reine Amidala, cette dernière lui fit savoir qu'elle comptait retourner sur Naboo afin d'affronter la Fédération du Commerce et de rester auprès de son peuple. Malgré l'expression d'une certaine inquiétude, Palpatine essaya de la convaincre de rester sur Coruscant mais n'insista pas plus sur le sujet. Souhaitant bonne chance à Palpatine pour l'élection, Amidala retourna ensuite sur Naboo en compagnie des Jedi Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi.[1]

Bataille de Naboo[modifier | modifier le wikicode]

"Supprimez-les tous... jusqu'au dernier !"
―Dark Sidious ordonnant au Vice-Roi Gunray d'exterminer l'Armée Gungan et les partisans d'Amidala[src]

Une fois la reine partie de Coruscant, Sidious contacta le Vice-Roy Nute Gunray et lui demanda de tuer Amidala et les forces rebelles remettant en question son autorité. Il envoya également Maul afin de s'assurer que ses ordres soient bien exécutés et que les deux Jedi protégeant la reine soient bien exterminés. Cependant, contre toute attente, la reine réussit à revenir sur Naboo sans se faire capturer et parvint à forger une alliance avec les Gungans lors d'une rencontre dans les marais afin d'affronter les forces de la Fédération du Commerce. Convaincu que l'alliance de Naboos et des Gungans ne ferait pas le poids contre l'armée de droïdes, il donna alors son approbation aux Neimoidiens pour un affrontement direct.[1]

Exécutant son plan à la perfection, Palpatine accéda finalement à la plus haute fonction de la République Galactique et fut élu Chancelier Suprême suite à l'éviction de Valorum qu'il avait lui-même orchestrée.

Par la suite, Palpatine remporta l'élection sénatoriale et devint le nouveau Chancelier Suprême de la République Galactique. Entre temps, l'armée de la Fédération du Commerce avait été vaincue et Nute Gunray capturé par les forces d'Amidala. Maul, quant à lui, fut présumé mort sous la lame d'Obi-Wan Kenobi non sans avoir tué le Maître Jedi Qui-Gon Jinn auparavant. Palpatine apprit alors que Naboo devait sa victoire grâce à l'intervention inattendue d'Anakin Skywalker, un jeune esclave de Tatooine sensible à la Force récemment affranchi et destiné à être formé en tant que Jedi. Lors de leur rencontre lors de la célébration de la victoire à Theed, il le félicita et lui promit de garder un œil attentif sur sa future carrière de Jedi.[1]

Préparer le retour des Sith[modifier | modifier le wikicode]

"Parfait, tout se déroule comme prévu."
―Dark Sidious à son apprenti Dark Tyranus concernant ses plans[src]

Après la chute de Dark Maul, Sidious s'ofrit les services du Comte Dooku qui devint son nouvel apprenti sous le nom de Dark Tyranus.

Durant les dix années suivant son accession à la chancellerie de la République,[23] le Chancelier Suprême Palpatine œuvra pour le bien commun au sein de la République et s'attira nombre de fervents défenseurs parmi les sénateurs et les habitants de la Galaxie. Dans le même temps, il suivit avec grande attention l'évolution du jeune Anakin Skywalker et commença à se lier d'amitié pour lui, n'hésitant pas à le féliciter sur ses capacités de Jedi et à le comparer aux grands maîtres du Haut Conseil Jedi. Anakin, qui était frustré par la stricte vie que l'Ordre Jedi lui dictait, trouvait un certain réconfort dans les paroles de Palpatine et appréciait ses conseils, ignorant cependant le véritable plan de Sidious qui visait à le corrompre pour en faire son éventuel nouvel apprenti.[7][11]

Toutefois, Sidious, très clairvoyant, savait pertinemment qu'il ne pourrait retourner le jeune Skywalker avant de nombreuses années et décida de choisir un autre apprenti suite à la mort de Maul. Ainsi, il se tourna vers le Comte Dooku qui avait récemment quitté l'Ordre Jedi afin de retourner à une vie plus coutumière sur Serenno.[18] Ce dernier accepta et devint Dark Tyranus. Ensemble, ils orchestrèrent l'assassinat du Maître Jedi Sifo-Dyas et passèrent la commande d'une armée de soldats clones auprès des Kaminoens. Afin de ne pas révéler ce plan aux Jedi, Sidious ordonna à Dooku d'effacer toute présence de la planète Kamino au sein des Archives Jedi.[24] Par la suite, ils embauchèrent le chasseur de primes Jango Fett pour servir de modèle aux soldats clones[7] et firent en sorte d'introduire une puce inhibitrice dans chaque soldat clone afin de pouvoir mieux les contrôler par la suite.[25]

Palpatine avait l'habitude d'inviter le jeune Anakin Skywalker dans ses bureaux pour lui apporter conseil et réconfort.

Au fil des années, Palpatine ne se détourna cependant pas du jeune Skywalker et à de maintes reprises, il le fit venir dans ses bureaux au Sénat Galactique pour le féliciter de son évolution au sein de l'Ordre Jedi. Conscient que le jeune Skywalker était tourmenté par ses émotions, il demanda alors au Maître Jedi Mace Windu de lui envoyer Skywalker, prétextant qu'il pouvait l'aider à les contrôler.[26] Quand Skywalker se présenta, accompagné d'Obi-Wan Kenobi, Palpatine lui demanda de l'accompagner faire une course dans les rues de Coruscant. Alors qu'Obi-Wan rappela au Chancelier qu'Anakin n'avait encore achevé sa formaton de Jedi, Palpatine lui répondit qu'il ne doutait nullement des capacités de son protégé. Ainsi, le duo se rendit dans les bas-fonds de Coruscant et atteignit le Niveau 2685, endroit où Palpatine aimait se rendre dès qu'il avait du temps libre. Ils se rendirent ensuite au Club Kasakar.[27]

Dans cet endroit, Palpatine commença à parler à Anakin et lui dit qu'il enviait sa vie de Jedi qui était déjà toute tracée depuis sa plus tendre enfance contrairement à la carrière politique qu'il avait entreprit. Il lui expliqua également que le club dans lequel ils étaient était essentiellement fréquenté par des sénateurs. Il pointa notamment le Sénateur Colandrus qui venait ici pour jouer à des jeux d'argent et ajouta que ce dernier était corrompu. Inspiré par l'idée de rétablir l'équilibre, Anakin utilisa alors ses pouvoirs pour truquer les lancés de dés du sénateur, lui faisait perdre de grandes sommes d'argent. Cependant, quand le sénateur entendit Palpatine rire de sa mauvaise fortune, Colandrus ordonna à l'un de ses gardes du corps de se débarrasser de lui mais Palpatine prétexta alors que son fils avait juste dit une blague et assura qu'ils allaient quitter les lieux sous peu. Peu convaincu, Colandrus accepta tout de même de les laisser partir.[28]

Une fois de retour dans son bureau, Palpatine s'excusa auprès d'Anakin de l'avoir embarqué dans de tels lieux mais Anakin l'informa que les Jedi avaient le pouvoir d'arrêter le Sénateur Colandrus. Cependant, le Chancelier refusa et lui expliqua que si les Jedi exécutaient le moindre de ses ordres, il serait alors vu comme un dictateur, chose qu'il ne souhaitait pas. Il demanda ensuite à Anakin de ne pas informer ses maîtres de ce qu'il s'était passé ce soir-là puis finit par lui demander s'il était heureux au Temple Jedi. Alors que le jeune garçon répondit positivement, Palpatine ressentit la vérité à travers la Force puis remercia une nouvelle fois le jeune garçon de son action lors de la bataille de Naboo avant de lui assurer qu'il aurait toujours sa place auprès de lui.[29]

Galli et la Contingence[modifier | modifier le wikicode]

"Tu vas retourner sur Jakku. L'endroit dans la terre où mes droïdes opéraient est précieux. Pas seulement pour moi, mais pour la galaxie en général. C'est important. C'était important il y a mille ans et ce sera encore important. Tu vas y retourner et tu vas surveiller mes droïdes qui creusent le sol. Ensuite, j'enverrai d'autres droïdes et ils construiront quelque chose sous terre. Je veux que tu veilles sur cet espace. Tu peux faire ça ?"
―Palpatine au jeune Galli en lui demandant, à son insu, de surveiller la construction de son observatoire sur Jakku[src]

Dans l'optique d'un éventuel échec de ses futurs plans, Palpatine entreprit la construction d'installations sur de nombreuses planètes et notamment sur Jakku sur laquelle il rencontra le jeune Galli, un jeune garçon qui deviendra par la suite son bras droit.

Prévoyant un éventuel échec de ses plans, Palpatine entreprit un voyage jusqu'à la planète Jakku près de trente ans avant la bataille de Yavin[30] avec Yupe Tashu, un loyaliste Sith. Après s'être posé avec son yacht Impérialis sur le Plateau de la Main Plaintive, Tashu ordonna l'excavation d'une énorme trou par des droïdes. Après avoir programmé les droïdes pour qu'ils creusent, l'Impérialis reprit sa route mais un petit garçon nommé Galli et âgé de douze ans avait réussi à s'introduire à bord. Palpatine ressentit la présence de l'enfant et lui laissa le choix entre mourir ou le servir. L'enfant choisit de servir et Palpatine lui demanda alors de retourner à l'endroit de l'excavation et de garder les lieux de toute incursion d'intrus éventuels. Il ajouta que personne ne devait altérer le site et lui permit de tuer les intrus qui souhaiteraient le faire. Il se présenta finalement par son vrai prénom, Sheev.[31]

Les années qui suivirent, Galli suivit à la lettre les consignes de Palpatine et, dix années plus tard, Palpatine se rendit de nouveau sur Jakku et invita cette fois le jeune homme à le suivre à bord de l'Impérialis comme son invité d'honneur. À son insu, Galli avait ainsi permit la bonne fonction de l'Observatoire de Jakku, l'un des nombreux observatoires créés par Palpatine visant à prévenir sa possible mort prématurée. Dans son yacht, il explique ensuite à Galli ses plans afin de devenir Empereur Galactique et ajouta que s'il venait à mourir prématurément, son Empire Galactique ne devait alors pas lui survivre et demanda à Galli d'être l'exécuteur privilégié de la Contingence qu'il avait imaginée si cela devait subvenir. Afin de garder Galli à ses côtés, Palpatine lui promit ensuite une place au sein des forces militaires de son prochain nouvel Empire. Par la suite, Galli prit le nom de Gallius Rax[32] et entra dans la Marine Impériale dans laquelle il gravit les échelons toujours en restant fidèle à l'Empereur.[31]

Les pleins pouvoirs[modifier | modifier le wikicode]

"Je dois avouer que c'est presque à contre-cœur que j'ai accepté cette mission car j'admire la démocratie, j'ai la passion de la République. Les pouvoirs que vous me confiez, je les rendrai ! Dès que cette crise aura été résolue. Et mon premier acte concret et fort de ma nouvelle autorité sera de créer une Grande Armée de la République pour contrer la menace grandissante des Séparatistes."
―Le Chancelier Suprême Palpatine après l'obtention des pleins pouvoirs.[src]

Palpatine acceptant les pleins pouvoirs.

Dans les années qui suivirent la bataille de Naboo, Sidious s'employa également à fragmenter la République Galactique grâce à l'aide de son apprenti Dark Tyranus. Ainsi, Dooku rallia de nombreux systèmes stellaires de la Galaxie sous l'égide d'un nouveau gouvernement, la Confédération des Systèmes Indépendants. Au fil du temps, ce groupe ne cessait de croître et ses idées séparatistes ne cessaient d'affaiblir la République. Palpatine, se montrant fort et bienveillant sur le devant de la scène, tentait tant bien que mal de limiter la progression des Séparatistes mais sans armée et avec le peu de Jedi, la paix ne pouvait être maintenue.[7]

Après la découverte des armées de droïdes de combat que les Séparatistes construisaient, Palpatine utilisa alors cet argument pour se faire attribuer les pleins pouvoirs. Utilisant la faiblesse d'esprit du Représentant Jar Jar Binks, il le poussa à proposer le vote des pleins pouvoirs au Chancelier Suprême afin qu'il puisse créer une armée. Le Sénat Galactique acclama alors l'initiative et Palpatine, feignant sa peur à l'idée de tant de pouvoir, les accepta tout de même et déclara la création d'une Grande Armée de la République pour éradiquer la menace Séparatiste. Utilisant l'armée des clones créée sur Kamino et découverte par Obi-Wan Kenobi peu de temps auparavant, des milliers de soldats clones furent alors envoyés sur Geonosis pour détruire les usines de droïdes. Cette bataille fut la première de la Guerre des Clones qui plongera la galaxie dans le chaos durant trois ans et ne cessera de diviser les deux factions.[7]

La Grande Armée de la République créée par Palpatine fut le principal vecteur de la chute de la République Galactique et de la formation de l'Empire Galactique.

Guerre des Clones[modifier | modifier le wikicode]

"Du côté obscur, le voile vient de se déchirer. De débuter vient juste, la Guerre des Clones."
Yoda à Obi-Wan Kenobi à propos de la Guerre des Clones[src]

Durant la Guerre des Clones, Palpatine resta fidèle aux idées républicaines face au Sénat Galactique et parût comme le grand sauveur de la République face aux Séparatistes. Grâce aux pleins pouvoirs, il affirma petit à petit son autorité sur les institutions et plongea peu à peu la République dans une démocratie militarisée. Dans le même temps, dans l'ombre, il orchestrait également les différents mouvements de la Confédération des Systèmes Indépendants via son apprenti le Comte Dooku et était ainsi le seul à tirer un réel avantage de la guerre, jouant seul la grande partie d'échecs qui lui permettrait de réaliser les desseins des Sith.[5]

Négociations avec les Hutts[modifier | modifier le wikicode]

"Bientôt, les Jedi ne seront plus seulement en guerre avec vous, Comte, mais également avec le Clan Hutt."
―Dark Sidious à son apprenti Dark Tyranus[src]

Jabba Desilijic Tiure demandant l'aide de la République Galactique pour retrouver son fils Rotta en réalité enlevé sur ordre de Palpatine dans le but de faire accuser les Jedi et ainsi former une alliance entre le Clan Hutt et la Confédération des Systèmes Indépendants.

Après la prise de contrôle des principales routes hyperspatiales par la Confédération des Systèmes Indépendants, Sidious ordonna à son apprenti Dooku et à son assassine Sith Asajj Ventress d'enlever Rotta le Hutt, le fils de Jabba Desilijic Tiure. Après l'avoir emmené sur Teth, Sidious contacta ensuite Dooku et Ventress et leur assura que les Jedi seraient bientôt également en proie à la guerre avec le Clan Hutt en plus de la Confédération des Systèmes Indépendants. En effet, le plan de Sidious était de faire accuser les Jedi de l'enlèvement pour attirer la colère des Hutt sur la République.[33]

Peu de temps après l'enlèvement, Palpatine reçut alors un message officiel des Hutt lui demandant de sauver son fils. Malgré les réserves de Mace Windu de s'allier avec le cartel criminel, Palpatine argumenta qu'ils avaient besoin des routes hyperspatiales contrôlées par les Hutt pour acheminer leurs troupes sur les terrains d'opérations. Windu accepta alors et envoya Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker secourir le jeune Hutt. Par la suite, Palpatine apprit que les Hutt pensaient que les Jedi étaient à l'origine de l'enlèvement de son fils et en informa la Sénatrice Padmé Amidala. Jabba refusant de parler au Chancelier, Amidala alla alors voir Ziro Desilijic Tiure, l'oncle de Jabba qui résidait sur Coruscant pour tenter de le convaincre malgré les mises en garde de Palpatine. Toutefois, Kenobi, Skywalker et sa Padawan Ahsoka Tano parvinrent à sauver Rotta et à le ramener aux Hutts, permettant ainsi l'alliance de la République avec le Clan Hutt contrairement aux plans initiaux prévus par Palpatine.[33]

L'affaire Gunray[modifier | modifier le wikicode]

"La capture de Gunray pourrait être une sérieuse menace pour nous mon ami... Le Vice-Roi ne résistera pas très longtemps à un interrogatoire Jedi."
"J'ai d'ores et déjà mis mon plan en action monseigneur, mon meilleur agent, Asajj Ventress, va infiltrer le vaisseau Jedi et doit soit libérer Gunray soit le réduire au silence."
―Dark Sidious à son apprenti Dark Tyranus[src]

Plus tard dans la guerre, la Sénatrice Padmé Amidala se rendit sur Rodia pour y visiter le Sénateur Onaconda Farr, un ami proche. Sur le trajet, elle fut contactée par Palpatine qui lui conseilla de se prémunir d'une escorte armée pour voyager à travers la Galaxie. Cependant, Amidala lui assura qu'elle croyait en la diplomatie et le Chancelier n'insista pas. Une fois sur Rodia, elle découvrit que le peuple Rodien souffrait de famine et qu'Onaconda Farr s'était rallié à la Confédération des Systèmes Indépendants pour éviter qu'ils meurent de faim, autorisant par la même occasion l'annexion de la planète par la Fédération du Commerce et Nute Gunray. Toutefois, le Représentant Binks, faisant partie de la délégation, parvint à mettre en déroute les plans des Séparatistes et le Vice-Roi Gunray fut capturé par la Grande Armée de la République.[34]

Dark Sidious, redoutant une trahison de la part de Gunray, ordonna à son apprenti Dark Tyranus de le faire libérer ou tuer.

Quand il apprit ce retournement, Palpatine s'empressa d'adresser ses félicitation à la sénatrice, assurant que le ralliement de Rodia à la République était une grande victoire. Cependant, dans l'ombre, il comprit que la capture de Gunray pourrait s'avérer gênante pour la suite de ses plans, le Neimoidien n'ayant pas les capacités de résister à un interrogatoire Jedi. Il demanda alors à Asajj Ventress, l'assassine du Comte Dooku, d'aborder le vaisseau de transport de la République et de libérer ou de tuer Nute Gunray pour l'empêcher de parler. La mission fut couronnée de succès et le Vice-Roi de la Fédération du Commerce fut sauvé et put rejoindre les rangs des Séparatistes sain et sauf, évitant ainsi des révélations dévastatrices pour la suite des plans du Seigneur Sith.[35]

Tirer les ficelles[modifier | modifier le wikicode]

"Par le Seigneur Noir des Sith cette toile est tissée. Pour l'instant, jouer son jeu, nous devons."
―Le Maître Jedi Yoda à propos de la Guerre des Clones[src]

Palpatine, oeuvrant dans l'ombre, manipula durant tout le conflit les deux côtés et parvint à discréditer l'Ordre Jedi et le pouvoir du Sénat Galactique.

Alors que la guerre s'enlisait, le Chancelier Suprême Palpatine ne cessa de tirer profit des affrontements en manipulant les deux côtés à sa guise, discréditant peu à peu les Jedi et affaiblissant le pouvoir politique du Sénat Galactique.

À un moment donné, il se tourna vers le chasseur de primes Cad Bane et lui ordonna de s'introduire dans le Temple Jedi afin d'y dérober un holocron[36] indiquant la position des enfants sensibles à la Force à travers la Galaxie.[37] Une fois l'artefact en sa possession, Sidious lui demanda ensuite de capturer plusieurs de ces enfants et de les amener sur Mustafar pour qu'il commence leur formation et en fasse une armée d'adeptes Sith. Cependant, les Jedi découvrirent la machination et parvinrent à sauver les jeunes enfants des plans de Palpatine.[38]

Palpatine vit en la Bête de Zillo une ressource potentielle pour créer un matériau résistant aux sabres laser et décida de rapatrier la créature sur Coruscant pour la cloner.

Plus tard, durant la bataille de Malastare, la bête de Zillo, une antique créature, fut réveillée et commença à dévaster la planète. Palpatine ordonna alors son exécution mais quand le Général Jedi Anakin Skywalker et la scientifique Sionver Boll l'informèrent que la créature avait une peau pouvant résister à n'importe quoi, Palpatine y vit là une opportunité de créer des armures indestructibles pouvant même résister aux sabres laser.[39] Il ordonna alors le rapatriement de la bête sur Coruscant pour analyse. Cependant, une fois sur la planète-capitale, la bête parvint à s'enfuir de ses entraves et commença à ravager le District Fédéral, contraignant Palpatine à ordonner sa mise à mort pour éviter une catastrophe planétaire.[40]

Encore plus tard au cours de la guerre, Palaptine eut vent que la Sénatrice Mina Bonteri de la Confédération des Systèmes Indépendants avait pour intention d'entamer des procédures de paix avec la République. Afin d'éviter cela, il fomenta alors son assassinat avec son apprenti Dark Tyranus puis fit accuser la République de cet acte, rompant ainsi tout espoir de paix.[41][42] Après cela, Palpatine parvint à faire passer un nouvel amendement autorisant la production de plus de soldats clones pour la Grande Armée de la République.[43]

Au milieu de la guerre, Sidious, sentant que Asajj Ventress, l'assassine du Comte Dooku, ne cessait de gagner en pouvoir, ordonna à son apprenti de s'en débarrasser pour qu'elle ne se retourne pas contre eux et de trouver un nouvel assassin plus malléable. Dooku s'exécuta et ordonna alors à ses troupes de la laisser pour morte après la bataille de Sullust mais la Dathomirienne survécut à cet abandon et jura alors de se venger de son maître.[44]

Enseignant ensuite à son apprenti les préceptes millénaires des Sith, Sidious ordonna à Tyranus de s'allier avec l'Empire Esclavagiste Zygerrien, lui expliquant que les anciens Empires Sith étaient basés sur l'esclavage.[45]

Le retour de Maul[modifier | modifier le wikicode]

"Souviens toi, quelle est la première et seule réalité des Sith ? Il ne peut y en avoir que deux."
―Dark Sidious à Maul après avoir tué Opress[src]

Dans les mois qui suivirent, Maul, l'ancien apprenti de Sidious supposé mort sur Naboo, refit surface aux côtés de Savage Opress, son frère Dathomirien et le nouvel assassin Sith du Comte Dooku. Ensemble, ils formèrent un Collectif des Ombres et commencèrent à profiter de la guerre pour imposer leur loi dans divers systèmes de la Galaxie et notamment sur Mandalore. Bien que les Jedi aient prévenu le Chancelier Suprême Palpatine de cette nouvelle menace, ce dernier ne la considéra pas et préféra rester concentrer sur les Séparatistes.[46] Toutefois, quand Maul s'empara totalement du pouvoir sur Mandalore, il constata que son ancien apprenti était devenu trop fort et qu'il perturbait le fragile équilibre de la Règle des Deux.[47]

Dark Sidious affrontant Maul et Savage Opress afin de rétablir l'équilibre de la Règle des Deux.

Il décida donc de se rendre personnellement à Sundari, la capitale de Mandalore, pour y confronter Maul et Savage Opress. Là, Maul le supplia de redevenir son apprenti mais Sidious ne céda pas et s'attaqua aux deux frères. Ne pouvant se confronter à la puissance d'un Seigneur Noir des Sith, les deux Zabrak furent vaincus par Sidious qui tua finalement Opress afin de rétablir l'équilibre. Cependant, il ne tua pas son ancien apprenti, savant pertinemment que ce dernier pourrait lui être utile à l'avenir.[47]

Le procès d'Ahsoka Tano[modifier | modifier le wikicode]

"Ahsoka Tano, vous êtes accusée d'avoir fomenté une sédition contre l'Ordre Jedi et contre la République. Ce tribunal va sceller votre sort."
―Le Chancelier Suprême Palpatine inaugurant le procès d'Ahsoka Tano[src]

Palpatine présida le procès de la Jedi Ahsoka Tano et l'acquitta de tous ses chefs d'accusation quand son innocence fut prouvée.

Plus tard, quand la Padawan Ahsoka Tano fut accusée de trahison, radiée de l'Ordre Jedi et placée en détention, le Chancelier Suprême Palpatine fut chargé de présider son procès. Bien qu'il savait pertinemment que la jeune Tano était innocente, il était tout de même prêt à la condamner, voyant là une façon de discréditer une nouvelle fois les Jedi. Cependant, Anakin Skywalker, le maître d'Ahsoka, réussit finalement à prouver l'innocence de son apprentie et Palpatine acquitta alors Tano de toutes les accusations faites à son encontre.[48]

Des plans en péril[modifier | modifier le wikicode]

"Notre plan n'a pas été découvert Maître, le clone en question est maintenant mort et le Jedi ne suspecte toujours rien."
"Bien, détruis toutes les preuves ; quand le moment viendra, personne ne pourra stopper notre plan destiné à exécuter l'Ordre 66..."
―Dark Tyranus et Dark Sidious après que leur plan ait failli être découvert[src]

Peu avant la fin de la guerre, durant la bataille de Ringo Vinda, le soldat clone Tup fut atteint d'un dysfonctionnement au niveau de sa puce inhibitrice et assassina la Maître Jedi Tiplee. Après sa mort, il fut emmené sur Kamino pour pratiquer des analyses sur son corps. Cependant, Dark Sidious, ayant jadis corrompu les Kaminoens, leur demanda expressément de classer rapidement cette affaire pour ne pas éveiller les soupçons des Jedi.[25] Toutefois, Fives, un soldat clone camarade de Tup, sentit que quelque chose n'allait pas et découvrit, avec l'aide d'un droïde médical, l'existence des puces inhibitrices. Il en fit alors part à la Maître Jedi Shaak Ti qui l'amena jusqu'au Chancelier Suprême Palpatine. Là, Fives s'expliqua mais Palpatine feignit de ne pas croire ses dires, lui assurant que c'était un parasite endémique de Ringo Vinda qui était à l'origine du comportement de Tup. Par la suite, Palpatine, afin d'enterrer définitivement l'histoire et ne pas alerte les Jedi, discrédita Fives en le poussant à attaquer ses gardes puis le déclara lui aussi atteint du parasite. Accusé de trahison, Fives fut par la suite exécuté, emportant dans la tombe le lourd secret qu'il avait découvert.[49]

Le Maître Jedi Sifo-Dyas fut le vecteur qui apprit aux Jedi que les Sith étaient à la manoeuvre depuis le début, ayant eux-mêmes commandité l'armée de soldats clones de la République.

Plus tard encore, le sabre laser du Maître Jedi Sifo-Dyas, disparu des années plus tôt et connu pour étant le commanditaire de l'armée des soldats clones de la République, fut retrouvé par Plo Koon durant une mission. Intrigué par cette histoire, Yoda alla alors voir le Chancelier Suprême pour lui demander de plus amples détails sur la mission durant laquelle Sifo-Dyas périt. Palpatine, redoutant que cela ne le mène à la vérité, envoya alors Yoda consulter l'ancien Chancelier Suprême Finis Valorum qui était en poste à cette époque puis contacta son apprenti le Comte Dooku pour le réprimander d'avoir mal exécuté sa mission des années auparavant. Furieux, il lui ordonna alors de régler cette affaire au plus vite.[24]

Dooku se rendit alors sur Oba Diah pour effacer les traces de son implication dans la mort de Sifo-Dyas mais découvrit avec stupeur que les Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker étaient déjà sur les lieux pour enquêter de leur côté. Tentant de ne pas éveiller les soupçons, Dooku tua alors le dernier témoin de sa machination et affronta les Jedi avant de quitter Felucia. Cependant, durant leur combat, Kenobi et Skywalker apprirent que Dark Tyranus était le nom Sith de Dooku et déduisirent qu'il était l'investigateur premier de l'armée de soldats clones. Ainsi, les Jedi purent conclure que les Sith étaient à l'origine de leur armée mais décidèrent de garder cette information pour eux, craignant que cela créé la panique parmi les populations.[24]

Briser Yoda[modifier | modifier le wikicode]

"Nous n'avons pas réussi à briser Maître Yoda, il est fort ! Il va nous falloir plus de temps pour le vaincre lui et les Jedi..."
―Dark Sidious après l'échec de l'illusion obscure créée pour briser Yoda[src]

Dark Sidious et Dark Tyranus invoquant une illusion obscure afin de tromper Yoda alors en mission sur Moraband, le monde ancestral des Sith.

Enfin, alors que Yoda se rendait sur Moraband pour y percer le secret de l'immortalité à travers un spectre de Force, Sidious détecta sa présence sur le monde ancestral des Sith et convoqua alors Dark Tyranus sur Coruscant pour tendre un piège à Yoda. Utilisant le lien unissant Dooku et Yoda, il pratiqua d'occultes incantations en Balc, un dialecte Sith, dans le but de créer une illusion obscure. La technique fonctionna et Sidious proposa alors à Yoda de lui révéler sa véritable identité s'il le rejoignait. Cependant, Yoda refusa. Alors l'illusion obscure se transforma et montra alors à Yoda qu'il était en train de poursuivre les deux Seigneurs Sith dans les Usines avec Anakin Skywalker et la 501ème Légion. Alors que l'illusion se perpétuait, Yoda refusa de sacrifier la vie de Skywalker quand ce dernier fut en danger et préféra mourir lui plutôt que de laisser s'en aller l'Élu. Victorieux de l'épreuve, l'illusion de Sidious s'évapora alors, Yoda l'ayant vaincue.[50]

La mort de Talzin[modifier | modifier le wikicode]

"Cette sorcière n'a jamais rien appris — il y a ceux qui ont du pouvoir et ceux qui rêvent du pouvoir... et son existence n'était rien d'autre qu'un rêve."
―Dark Sidious à propos de Talzin[src]

Dark Sidious combattant Talzin et son fils Maul sur Dathomir.

Pendant ce temps, plusieurs Super commandos Mandaloriens libérèrent Maul alors emprisonné dans la Flèche de Stygeon Prime.[51] Une fois libre, Maul reprit alors le combat mais fut défait par les forces du Général Grievous sur Zanbar. Après cette défaite, il demanda alors l'aide de sa mère comme Dark Sidious l'avait prévu depuis le début. Cependant, Talzin perçut que les Seigneurs Sith étaient à l'oeuvre et ordonna à Maul d'attirer les Séparatistes sur Ord Mantell où il parvint à défaire et capturer le Comte Dooku.[52] Maul contacta alors Sidious et l'informa de la capture de son apprenti mais le Seigneur Noir des Sith lui conseilla d'exécuter ses prisonniers, prétextant qu'il n'avait plus besoin d'eux. Quand Maul prévint Dooku de la traîtrise de son maître, le Comte de Serenno s'allia alors avec Maul.[15]

Les deux Sith s'envolèrent alors vers Dathomir où Talzin les attendait dans le but de drainer la force vitale de Dooku pour enfin regagner sa forme originelle. Cependant, ses plans furent mis en échec quand Sidious et Grievous débarquèrent sur la planète et attaquèrent les Sœurs de la Nuit, Maul et Dooku qui était alors possédé par Talzin. Toutefois, Talzin décida de se sacrifier pour permettre à son fils de s'échapper, se laissant transpercer par les sabres laser de Grievous. Malgré la fuite de Maul, Sidious fut tout de même satisfait de la destruction complète du Collectif des Ombres et de la mort de Talzin.[53]

La fin de Dooku[modifier | modifier le wikicode]

"Tu as bien fait Anakin... Il était trop dangereux pour qu'on le laisse vivre."
―Le Chancelier Suprême Palpatine à Anakin Skywalker après que ce dernier ait exécuté le Comte Dooku[src]

À la toute fin de la guerre, Dooku et le Général Grievous lancèrent une grande offensive sur la planète-capitale Coruscant. Pendant que les forces spatiales des Séparatistes et de la République s'affrontaient dans l'espace, Grievous se rendit à la surface pour y capturer le Chancelier Suprême Palpatine. Dans le même, les Jedi Shaak Ti et Roron Corobb, accompagnés de soldats clones, furent chargés de protéger Palpatine mais Corobb et les clones tombèrent rapidement sous la supériorité de Grievous et Ti dut alors l'affronter seule. Cependant, Grievous parvint également à prendre le dessus sur la Jedi et l'électrisa avec des câbles, la rendant inconsciente. Il se saisit ensuite de son sabre laser et emmena Palpatine sur son vaisseau amiral Main Invisible.[54]

Le Comte Dooku s'apprêtant à être exécuté par Anakin Skywalker sur ordre de son propre maître.

Alors que Palpatine était retenu captif, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker furent appelés alors qu'ils préparaient la reconquête de Mandalore et durent aller libérer le Chancelier Suprême. Dans leur chasseur, ils rejoignirent alors l'une des baies de la Main Invisible et se dirigèrent vers le pont supérieur où ils trouvèrent Palpatine attaché sur une chaise et contraint à observer la bataille. Sur le pont, ils furent accueillis par Dooku et plusieurs super droïdes de combat B2 qu'ils abattirent rapidement. Cependant, ils furent contraints d'affronter Dooku et ce dernier mis hors d'état de combattre rapidement Kenobi, le laissant seul face à Anakin. Toutefois, Anakin parvint à le battre et lui trancha les deux mains avant de se saisir de son sabre laser. Alors qu'il le menaçait des deux sabres, Palpatine ordonna alors à Anakin de tuer Dooku. Malgré le conflit intérieur qui rongeait Skywalker à ce moment là, il décida d'abattre Dooku, désobéissant ainsi aux préceptes Jedi. Toutefois, Palpatine profita de cet écart au côté lumineux pour le féliciter de son acte en arguant que Dooku était bien trop dangereux pour qu'il reste en vie.[5]

Par la suite, Anakin se saisit du corps blessé d'Obi-Wan et tenta de rejoindre les hangars avec le Chancelier Suprême pour s'enfuir. Cependant, la Main Invisible fut alors attaqué par le Guarlara et subit de lourdes avaries. Déséquilibré, le vaisseau commença alors à se disloquer et entama sa chute inexorable vers la surface. Les trois décidèrent alors d'emprunter les ascenseur pour descendre mais une fois dans l'un des couloirs, ils furent contenus dans un bouclier à rayon et capturés par les Séparatistes qui les amenèrent sur la passerelle de commandement où se trouvait le Général Grievous. Toutefois, R2-D2 parvint à distraire les droïdes et Grievous et permit à Kenobi et Skywalker de se libérer et de prendre le dessus. Malgré la fuite de Grievous pendant le combat, Anakin prit les commandes du vaisseau mais parvint uniquement à alléger le crash du navire qui s'écrasa finalement à la surface. Toutefois, les Jedi et le Chancelier Suprême survécurent et furent par la suite escortés jusqu'au bâtiment du Sénat Galactique.[5]

Un nouvel apprenti[modifier | modifier le wikicode]

"J'aurais très bientôt un nouvel apprenti... Beaucoup plus jeune et, beaucoup plus puissant."
―Dark Sidious au Général Grievous[src]

Dark Sidious contant l'histoire tragique de Dark Plagueis le Sage à Anakin et lui expliquant la façon dont il est parvenu à vaincre la mort en manipulant les midi-chloriens.

Suite à la mort de Dooku, Palpatine savait alors que la fin de la guerre était proche et qu'il devrait se trouver rapidement un nouvel apprenti. Misant depuis le début sur la corruption d'Anakin Skywalker, il décida alors de redoubler d'effort pour attirer le jeune Jedi vers le côté obscur de la Force. Il décida alors d'utiliser le peu de confiance accordée par les maîtres du Haut Conseil Jedi à Anakin pour le retourner contre eux et décida de le nommer son représentant personnel auprès de l'instance. Malgré le refus du Haut Conseil de nommer Anakin au rang de Maître Jedi, il accepta cependant qu'il y siège conformément aux attentes de Palpatine mais demanda alors au jeune Skywalker de leur servir d'espion auprès de Palpatine, prétextant que ce dernier était bien trop puissant et ne cessait de resserrer son emprise sur le Sénat Galactique.[5]

Cette nouvelle mission confiée par le Haut Conseil permit à Anakin et Palpatine de passer beaucoup de temps ensemble et permit ainsi au Seigneur Sith de profiter de la crédulité d'Anakin pour le corrompre petit à petit. Ainsi, durant une représentation à l'Opéra Galactique, Palpatine profita qu'ils soient tous les deux pour lui conter l'histoire de Dark Plagueis le Sage qui était un Seigneur Noir des Sith ayant développé l'habilité de pouvoir manipuler les midi-chloriens pour empêcher les choses de mourir. Anakin, alors tourmenté par des visions de Padmé Amidala qui mourrait en couche, s'intéressa grandement aux dires du Chancelier Suprême et alla jusqu'à lui demander comment il était possible d'acquérir un tel pouvoir. Palpatine, attendant cette question, lui répondit alors qu'il ne pourrait jamais l'apprendre de la part d'un Jedi.[5]

Le Chancelier Suprême Palpatine révélant à Anakin Skywalker qu'il est en réalité le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious.

Par la suite, alors que la bataille d'Utapau faisait rage, Anakin se rendit une nouvelle fois dans le bureau de Palpatine et exprima son dégoût de ne pas avoir été choisi pour mener la bataille. Palpatine profita alors de ce sentiment et annonça à Anakin que le Haut Conseil ne croyait pas en lui et qu'il prévoyait sans aucun doute de supplanter le pouvoir du Sénat Galactique pour prendre le contrôle de la République. Anakin lui demanda alors comment il pouvait savoir cela et Palpatine lui avoua alors qu'on lui avait enseigné les nombreux mystères de la Force, y compris ceux du côté obscur. En apprenant cela, Anakin conclut rapidement que Palpatine n'était autre que le Seigneur Noir des Sith tant recherché par les Jedi et se saisit de son sabre laser mais se ravisa alors quand Palpatine ajouta qu'il pouvait lui enseigner les pouvoirs des Sith et notamment la façon dont manipuler les midi-chloriens pour éviter la mort. Anakin tenta alors de peser le pour et le contre mais ne put sombrer dans le côté obscur et décida alors d'alerter Mace Windu de sa découverte. Ce dernier lui ordonna alors de rester au Temple Jedi pendant qu'il irait arrêter le Chancelier Suprême et lui promit que si ce qu'il disait s'avérait vrai, il aurait alors gagner toute sa confiance, laissant une fois de plus Anakin en retrait de l'action.[5]

Chute de la République[modifier | modifier le wikicode]

Duel dans le bureau du Chancelier[modifier | modifier le wikicode]

Loupe.png Article détaillé : Duel dans le Bureau de Palpatine.
"Au nom de l'assemblée galactique du Sénat de la République, vous êtes en état d'arrestation Chancelier !"
"Vous osez me menacer ?"
"Le Sénat décidera de votre sort."
"C'est moi le Sénat !"
"Pas encore."
"L'heure est la trahison alors..."
―Le Maître Jedi Mace Windu arrêtant le Chancelier Suprême Palpatine[src]

Le vrai visage de Palpatine.

Après avoir appris l'identité de Palpatine, Windu se rendit alors dans le bureau du Chancelier Suprême avec les Maîtres Jedi Kit Fisto, Saesee Tiin et Agen Kolar et confronta Palpatine. Ce dernier nia les faits mais quand Windu insista, le Seigneur Noir des Sith se révéla et attaqua les Jedi, tuant rapidement Fisto, Tiin et Kolar. Seul contre Windu, un féroce combat s'engagea alors et malgré toute la puissance de Sidious, Windu parvint à le tenir en échec et le désarma avant de le menacer de son sabre laser. Palpatine tenta alors d'utiliser la Foudre Sith pour abattre Windu mais ce dernier détourna le flux grâce à la lame de son sabre laser.[5]

Jugeant qu'il ne pouvait laisser Sidious en vie, Windu s'apprêtait alors le tuer mais Anakin Skywalker, qui avait réalisé que Palpatine était le seul espoir qu'il avait pour sauver Padmé Amidala des funestes visions qu'il avait eues, s'interposa alors et supplia Windu de laisser à Palpatine la chance d'être jugé. Cependant, le Maître Jedi affirma qu'il avait la main mise sur les cours de justice et qu'il devait mourir. Au moment où il allait abattre sa lame sur le Sith, Anakin se jeta alors sur Windu et lui trancha le bras, faisant chuter son sabre laser et permettant à Sidious de l'électrocuter avec ses éclairs de Force et de le faire chuter dans le vide. Après cela, Palpatine se releva alors, son visage tuméfié par l'énergie vitale qu'il avait dû utiliser pour produire autant de Foudre Sith. Satisfait de l'action d'Anakin Skywalker, il en fit son nouvel apprenti et lui donna le nom de Dark Vador puis lui ordonna de se rendre sur Mustafar afin d'assassiner les membres du Conseil Séparatiste et de mettre ainsi un terme à la Guerre des Clones.[5]

L'avènement de Dark Vador, le nouvel apprenti de Sidious.

Ordre 66 et chute des Jedi[modifier | modifier le wikicode]

Loupe.png Article détaillé : Ordre 66.
"Commandant Cody, le moment que nous attendions est venu : exécutez l'Ordre 66."
―Dark Sidious au Commandant clone Cody et aux autres soldats clones de la Grande Armée de la République leur intimant ainsi d'exécuter leurs chefs Jedi[src]

Dark Sidious ordonnant au Commandant clone Cody d'exécuter l'Ordre 66.

Peu de temps après l'avènement de Vador, Palpatine ordonna aux soldats clones de la Grande Armée de la République d'exécuter l'Ordre 66 leur intimant d'assassiner leurs chefs Jedi. Ce protocole clone, implanté dans des puces inhibitrices dès la naissance des soldats clones, ne pouvait être contourné et les clones, ne pouvant alors penser par eux-mêmes à ce moment-là, étaient alors contraints de suivre aveuglément leur programmation. L'Ordre 66 causa ainsi la mort de presque tous les Jedi qui étaient en opération sur des théâtres de guerre, causant ainsi une grande perturbation dans la Force.[5]

Suite à cet ordre, Dark Vador fut chargé de traquer et tuer les Jedi survivants qui étaient restés au Temple Jedi. Accompagné de sa 501ème Légion, il pénétra alors le lieu sacré et y commit d'innombrables massacres, y compris en assassinant de jeunes initiés Jedi. Pendant ce temps, aux quatre coins de la Galaxie, nombre de Jedi moururent des suites de l'Ordre 66 mais certains parvinrent à survivre comme Obi-Wan Kenobi,[5] Cal Kestis,[55] Yoda[5] ou encore Caleb Dume[56] mais furent contraints de se cacher pour éviter d'être retrouvés et exécutés.[5]

Proclamation de l'Ordre Nouveau[modifier | modifier le wikicode]

Loupe.png Article détaillé : Proclamation du Nouvel Ordre.
"Pour garantir la sécurité dans la continuité et la stabilité, la République sera bientôt réorganisée et deviendra la première puissance galactique Impériale... pour une société fondée sur l'ordre et la sécurité !"
―Le Chancelier Suprême Palpatine proclamant la dissolution de la République et sa réorganisation en l'Empire Galactique[src]

Le Chancelier Suprême Palpatine annonçant la chute de la République Galactique et l'avènement de l'Empire.

Durant l'Ordre 66, Palpatine profita de la chute de l'Ordre Jedi et convoqua une session extraordinaire du Sénat Galactique pour accuser les Jedi d'avoir fomenté un attentat contre sa personne afin de s'emparer de la République Galactique. Il ajouta que cet attentat avait laisser de terribles cicatrices sur son visage mais promit que cela n'arriverait plus jamais, annonçant ainsi aux Sénateurs qu'il avait ordonné la traque et l'exécution systématique du moindre Jedi. Enfin, arguant les bienfaits d'une société plus sûre, il déclara que la République Galactique serait réorganisée en un Empire Galactique, sonnant ainsi le glas de la démocratie et l'avènement de l'Ordre Nouveau.[5]

Duel dans la chambre du Sénat[modifier | modifier le wikicode]

Loupe.png Article détaillé : Duel au Sénat.
"C'est un moment que j'attendais depuis bien longtemps misérable petite créature verte..."
―Dark Sidious à Yoda[src]

Après ce discours, Obi-Wan et Yoda, qui s'étaient retrouvés, décidèrent de se rendre au Temple Jedi pour tenter d'y trouver des survivants mais découvrir la désolation laissée par Dark Vador. Kenobi lança alors un message de détresse à tous les Jedi survivants de la Galaxie en leur intimant l'ordre de rester cachés puis décida de visionner les hologrammes de sécurité pour connaître l'auteur de ces crimes. Quand il constata qu'il s'agissait de son propre Padawan Anakin Skywalker, il ne put y croire mais Yoda le ramena à la raison et lui ordonna d'aller affronter Skywalker pendant qu'il irait lui-même affronter Sidious.[5]

Yoda affrontant Sidious dans la chambre du Sénat Galactique.

Ainsi, Yoda se rendit au Sénat et alla y trouver Palpatine. Là, il mit hors d'état de nuire les gardes royaux du nouvel Empereur Palpatine puis entreprit un combat contre lui. S'affrontant dans la chambre du Sénat Galactique, aucun des deux, alors de force égale, ne parvint à prendre le dessus. Cependant, Sidious commença alors à utiliser la Force pour déplacer des capsules et les projeta sur Yoda. Ce dernier, affaibli, parvint difficilement à les repousser et fut finalement projeté à terre. Impuissant devant la puissance du Seigneur Noir des Sith, il préféra fuir et laissa alors Palpatine seul dans la chambre du Sénat jubiler de sa victoire.[5]

La naissance de Vador[modifier | modifier le wikicode]

"Seigneur Vador ? Est-ce que vous m'entendez ?"
"Oui, maître."
―Dark Sidious à Dark Vador après ce dernier ait subi des opérations pour lui redonner forme humaine[src]

Dark Sidious retrouve son apprenti Dark Vador gravement blessé après son duel contre Obi-Wan Kenobi.

Par la suite, Sidious ressentit que son nouvel apprenti était en danger et ordonna au Grand Vizir Mas Amedda que l'on prépare sa navette pour Mustafar. Une fois sur la planète avec un détachement de soldats clones, il constata avec stupeur que Vador avait été vaincu par son ancien maître, Obi-Wan Kenobi, qui lui avait tranché les deux jambes et les deux bras et l'avait laissé pour mort sur la planète volcanique inhospitalière. Quand Palpatine arriva, Vador était alors très mal en point et le peu de corps qui lui restait était en proie aux cendres volcaniques qui le rongeaient.[5]

Palpatine ordonna alors son transfert sur Coruscant[5] et rechercha alors activement les meilleurs experts de la Galaxie et cybernétique afin de maintenant son apprenti en vie. À un moment, il découvrit l'existence du Docteur Cylo et lui demanda de s'occuper de Vador.[57] Il emmena ensuite Vador au Grand Centre Médical de la République et plusieurs droïdes commencèrent alors à construire une armure adaptée sous la supervision du Docteur Cylo. Après plusieurs longues heures de travail, Vador fut enfin remis sur pied et grâce aux implants cybernétiques pratiqués, il put de nouveau marcher. Cependant, lorsqu'il put de nouveau ressentir la Force, il constata avec effroi que Padmé était morte et déchaîna alors toute sa haine contre les droïdes médicaux qui l'avaient maintenu en vie.[5] Enfin, il s'en prit à l'Empereur Palpatine qui lui avait menti en affirmant qu'il pourrait la sauver.[58]

Palpatine avoua son échec mais ajouta qu'avec cette mort, énormément de peine avait envahi Vador, déchaînant sa colère et faisant de lui un être très puissant dans le côté obscur. Lui rappelant que c'est cette colère qui lui permettrait de subsister, Vador relâcha alors son emprise sur Palpatine et affirma qu'il choisissait alors la vie. Satisfait, Sidious déchaîna alors sa Foudre Sith sur son apprenti en l'avertissant de ne plus jamais utiliser la Force contre lui et en le menaçant qu'il n'hésiterait pas à achever ce que Kenobi n'avait pu se résoudre à faire s'il osait s'attaquer à lui de nouveau.[58]

La naissance de Dark Vador sous les yeux de son maître.

Immédiatement après, Palpatine amena Vador jusqu'à un balcon d'où ils purent observer une cérémonie célébrant la fin de l'Ordre Jedi. Menée par Mas Amedda, la cérémonie vit l'incinération des sabres laser des Jedi tués dans le Temple. Tout en écoutant le discours du Grand Vizir, Palpatine demanda à Vador s'il savait pourquoi les lames des Sith étaient rouges. Son apprenti répondit qu'il ne savait pas, les enseignements Jedi étant incomplets à ce sujet. L'Empereur expliqua alors que les cristaux Kyber pouvaient ressentir la douleur comme n'importe quelle créature vivante et qu'ils pouvaient également saigner. Il redemanda ensuite à Vador s'il comprenait et de dernier lui répondit que oui puis déclara que Palpatine aurait pu lui donner l'un des sabres laser Jedi qui brûlaient mais affirma que les Sith ne recevaient pas de cristal Kyber, ils l'arrachaient à un Jedi.[58]

La cérémonie terminée, Palpatine amena alors Vador jusqu'à un monde désertique de la Bordure Médiane et il le chargea de traquer un Jedi afin de lui prendre son cristal Kyber et de se fabriquer son propre sabre laser.[58]

L'Empereur tout-puissant[modifier | modifier le wikicode]

"Il n'y a qu'un unique plan — un unique et grand dessein qui régira l'univers — le mien."
―Dark Sidious à propos de son Empire Galactique tout-puissant[src]

Après la création de l'Empire et l'avènement de Dark Vador, Palpatine décida de faire de l'ancien Temple Jedi de Coruscant son Palais Impérial. De plus, le temple ayant été construit sur un ancien Sanctuaire Sith afin d'y canaliser les émanations du côté obscur, Palpatine décida de le réhabiliter et engagea plusieurs droïdes sous la supervision du droïde de protocole 11-4D ayant autrefois appartenu à Dark Plagueis. Durant son règne, Sidious mena d'une main de fer la machine de guerre Impériale et imposa sa domination à la plupart des mondes de la Galaxie, n'hésitant pas à utiliser la peur et l'endoctrinement pour arriver à ses fins.[6]

Toutefois, n'oubliant pas son désir de trouver la source originelle du côté obscur, il envoya de nombreux explorateurs aux quatre coins de la Galaxie et fit construire plusieurs laboratoires secrets sur des lunes et des astéroïdes afin d'y étudier le caractère de la Force et du côté obscur. En parallèle de ces recherches et en application de la Contingence qu'il avait prévue depuis le début, il envoya également des explorateurs dans les Régions Inconnues afin d'y établir des bases, des chantiers navals et des laboratoires. Connue uniquement de lui-même et d'un groupe restreint trié sur le volet, l'existence de ces installations resta de nombreuses années inconnue du grand public.[59][60]

L'Initiative Tarkin[modifier | modifier le wikicode]

Loupe.png Article détaillé : Initiative Tarkin.

Ami de longue date de Palpatine, Wilhuff Tarkin fut nommé à une place de choix au sein de l'Empire Galactique en supervisant la construction de l'Étoile de la Mort.

Après s'être lié d'amitié avec Wilhuff Tarkin durant ses années en tant que sénateur, Palpatine lui conseilla de se lancer dans de la politique mais ce dernier préféra embrasser une carrière militaire et servit dans la Marine Républicaine durant la Guerre des Clones. Après l'avènement de l'Empire, Palpatine resta en contact avec Tarkin et finit par apprendre que ce dernier avait subit une éducation très stricte sur sa planète natale Eriadu et découvrit que les idées de la Famille Tarkin se rapprochaient grandement des préceptes Sith malgré qu'ils ne soient pas sensibles à la Force.[6]

Il décida donc de lui donner un poste à hautes responsabilités au sein des forces armées de l'Empire Galactique et le chargea par la suite du développement et la construction de l'Étoile de la Mort, une super-arme capable d'anéantir une planète entière et destinée à faire régner la terreur sur la Galaxie.[61] Étant l'une des rares personnes à posséder la confiance de l'Empereur, Tarkin servit aveuglément les dogmes Impériaux durant sa carrière et n'hésita pas à utiliser la terreur et l'horreur pour arriver à ses fins, qualités fortement appréciées par Palpatine.[6]

Le test de Vador[modifier | modifier le wikicode]

"Nous sommes, tous autant que nous sommes, mis à l'épreuve à chaque instant, mon ami. Les épreuves nous rendent plus forts, et la force est le pouvoir, et le pouvoir est tout ce qui compte. Nous devons donc surmonter toutes les épreuves. Ou succomber en nous y efforçant."
―Dark Sidious à son apprenti Dark Vador sur Ryloth[src]

Cinq ans après l'avènement de l'Empire Galactique, Cham Syndulla, héros de la Guerre des Clones sur Ryloth, se rebella contre les forces Impériales et fonda le mouvement libre de Ryloth qui prit rapidement de l'ampleur. Afin de contrer cette menace terroriste grandissante, Palpatine décida alors de faire de Ryloth un exemple de la toute-puissance de l'Empire et décida de se rendre en personne sur Ryloth avec Dark Vador pour éradiquer les rebelles.[62]

Durant leur voyage vers Ryloth à bord du Périlleux, Palpatine ordonna au navire de se rendre dans le système Denon pour une réunion avec plusieurs chefs de la Marine Impériale sur le croiseur d'entraînement l'Insoumis. Une fois à bord, Palpatine ordonna à son apprenti de superviser les exercices d'entraînement en compagnie du Commandant Pell Baylo pendant qu'il participait aux réunions. Cependant, durant l'entraînement, Baylo, fomentant un assassinat contre l'Empereur, programma un trajet hyperspatial menant directement le Insoumis sur l'un des soleils de Christophsis. Toutefois, Vador et la Cadette Rae Sloane découvrirent la tentative et confrontèrent Baylo. Traîne devant Palpatine, Baylo avoua alors que l'Empire Galactique n'était qu'un régime autoritaire et hostile ayant défait la République Galactique. Vador tua alors Baylo sans le consentement de son maître qui voulait d'abord le faire souffrir. Pour rappeler à son apprenti qu'il était son maître, Palpatine renomma le vaisseau Docile puis ils reprirent leur route vers Ryloth.[63]

Dark Sidious et son apprenti Dark Vador sur Ryloth.

Une fois dans le système Ryloth, le Périlleux fut attaqué par le mouvement libre et pris d'assaut. Ayant eu vent de l'arrivée de l'Empereur et de Vador sur Ryloth, Cham Syndulla avait en effet programmé une attaque de grande ampleur afin de tuer les deux chefs de l'Empire sur le coup. Cependant, malgré la destruction du Périlleux, Vador et l'Empereur purent s'enfuir à bord d'une navette et rejoignirent la surface de Ryloth sur laquelle leur navette s'écrasa. Accompagnés de quelques gardes royaux survivants, les deux Sith furent alors contraints de retrouver la civilisation par eux-mêmes, perdus dans la dense forêt équatoriale de la planète.[62]

Profitant de cette mission, Palpatine décida de faire passer plusieurs tests à son apprenti afin qu'il détruise à jamais les spectres de son passé. Ne montrant jamais la véritable étendue de ses pouvoirs, Sidious permit ainsi à Vador de se débrouiller seul face aux dangers et à combattre ses propres peurs. Après plusieurs jours de perdition, les deux Sith retrouvèrent enfin la civilisation et mirent un terme aux agissements des rebelles en découvrant la présence d'un traître dans les rangs Impériaux. Une fois cette mission terminée, Sidious fut pleinement satisfait de son apprenti qui avait su vaincre avec brio les différentes épreuves.[62]

L'avènement de Tarkin[modifier | modifier le wikicode]

"Si l'Empereur a su naviguer parmi les eaux croupies qui ont caractérisé les dernières années de notre République et s'il est resté à la barre tout au long d'une guerre catastrophique qui s'est étendue à la Galaxie entière, c'est qu'il n'a jamais eu le moindre intérêt pour le rang ou le culte de la personnalité. Bien au contraire, il s'est inlassablement dévoué à l'unification de la Galaxie et au bien-être de ses innombrables populations."
―Le Grand Moff Tarkin glorifiant l'Empereur Palpatine dans sa doctrine[src]

Suite à sa nomination à la tête du Projet Étoile de la Mort, Tarkin, possédant alors le grade de Moff, attira vite la jalousie des autres hauts gradés et fut rapidement confronté à un problème de taille en la personne de Berch Teller, un ancien agent des renseignements de la République Galactique luttant contre l'Empire Galactique après que ce dernier, sous l'égide de Tarkin, ait commis les Atrocités d'Antar, un massacre sans précédent qui vit la mort de civils Gotal et Koorivar. Secrètement aidé par le Vice-amiral Dodd Rancit de la Marine Impériale, Teller décida alors de s'en prendre à Tarkin et lui déroba sa navette le Pic de la Charogne, un vaisseau furtif équipé d'une haute technologie et auquel Tarkin tenait par dessus tout.[6]

Tarkin et Vador au service de leur Empereur.

Une fois l'Empereur informé de cet affront, il demanda à Tarkin de retrouver son vaisseau et de mettre un terme aux agissements de Teller avec l'aide de Dark Vador. Pensant secrètement que cette mission leur servirait de test, l'Empereur avait également décelé qu'un traître agissait dans l'ombre et préféra donc mettre ses deux plus fidèles bras droits sur le coup afin de s'assurer que le mouvement ne prenne pas une plus grande ampleur.[6]

Après leur mission qui les amena aux quatre coins de la Galaxie, Tarkin et Vador démasquèrent Rancit et reçurent les félicitations de l'Empereur qui fit alors du ménage dans les rangs Impériaux et qui décida de créer le grade de Grand Moff spécialement pour Tarkin, lui conférant ainsi pleine autorité sur tous les systèmes de la Bordure Extérieure. Loyal et fidèle à l'Empire, Tarkin profita alors de sa promotion de Moff à Grand Moff pour faire un grand discours qui fut par la suite appelé la Doctrine Tarkin et qui glorifiait la bienfaisance qu'apportait l'Empire Galactique à la Galaxie.[6]

Le Chiss des Régions Inconnues[modifier | modifier le wikicode]

"[...] Anakin m'avait parlé de votre perspicacité. Je suis heureux d'apprendre qu'il avait raison. Les Régions Inconnues m'intriguent, Mitth'raw'nuruodo. Il y a beaucoup de potentiel, là-bas."
―L'Empereur Palpatine à Thrawn lors de leur première rencontre[src]

La rencontre entre le Chiss Thrawn et l'Empereur Palpatine.

Très intéressé par les Régions Inconnues et le potentiel qu'elles représentaient, l'Empereur Palpatine s'entoura des meilleurs spécialistes et explorateurs au cours de son règne mais il vit en l'apparition du Chiss Thrawn un allié inattendu. En effet, ce dernier ayant par le passé aidé le Chevalier Jedi Anakin Skywalker devenu Dark Vador,[64] Palpatine savait pertinemment qu'il connaissait nombre de secrets des Régions Inconnues et décida de lui donner un poste dans la Marine Impériale en échange de ces précieuses données. Thrawn, en réalité au service de l'Ascendance Chiss pour espionner l'Empire Galactique, accepta et s'engagea alors dans les forces Impériales.[65]

Au fil des années, Thrawn démontra d'incroyables capacités de stratégie militaire et se forgea un nom au sein de la Marine Impériale[65] jusqu'à être promu Grand Amiral après sa victoire sur Batonn, un titre qui lui donnait toute autorité sur les forces navales de l'Empire.[66]

Les Jedi contre-attaquent[modifier | modifier le wikicode]

"C'est là une opportunité que nous ne pouvons laisser passer. L'apprentie de Skywalker pourrait nous mener à d'autres Jedi disparus. [...] envoyez d'autres Inquisiteurs pour les traquer."
―Dark Sidious à son apprenti Dark Vador après que ce dernier ait découvert la survie de la Padawan Ahsoka Tano[src]

Dans les années qui suivirent la chute des Jedi, les quelques survivants durent se terrer pour échapper aux traques systématiques des Impériaux. Cependant, quelques uns d'entre eux échappèrent finalement aux forces de l'Empire et Palpatine décida alors de créer l'Inquisitorius, un groupe d'êtres sensibles à la Force placé sous la tutelle du Seigneur Vador et chargé de traquer et de tuer les Jedi. L'une des premières missions de l'Inquisitorious fut confiée au Grand Inquisiteur qui dut alors traquer le Jedi Kanan Jarrus qui, avec les rebelles de Lothal, commettaient des actes de sédition sur la planète Lothal.[67]

Malgré les efforts du Grand Inquisiteur, les rebelles parvinrent à lui échapper et ce dernier trouva la mort dans un combat contre Kanan qui causa également la destruction du Destroyer Stellaire personnel du Grand Moff Tarkin. Humilié, l'Empereur décida alors d'envoyer son apprenti pour mettre hors d'état de nuire les rebelles.[68] Après la mise en échec des dissidents par Vador, ce dernier contacta alors son maître et lui annonça sa victoire. Dans le même temps, il informa Sidious qu'il avait senti que l'ancienne Padawan d'Anakin Skywalker, Ahsoka Tano, était encore vivante. Content d'apprendre cette nouvelle, Sidious pensa alors que Tano pourrait leur être utile pour trouver la localisation d'autres dissidents Jedi et ordonna alors à son apprenti d'envoyer de nouveaux Inquisiteurs pour la traquer elle, Jarrus et son apprenti Ezra Bridger.[69]

Le Grand Amiral fut chargé par Tarkin et l'Empereur de réduire les rebelles de Lothal à néant après la défaite des Inquisiteurs.

Malgré les efforts de plusieurs Inquisiteurs, ils furent tout de même tenus en échec par les rebelles et le Grand Moff Tarkin décida alors d'envoyer le nouvellement promu Grand Amiral Thrawn pour éradiquer une bonne fois pour toute la menace rebelle.[66] Après de nombreuses victoires contre les rebelles, Thrawn parvint finalement à localiser la base opérationnelle de la cellule rebelle Phoenix sur Atollon et lança une offensive de grande ampleur. Cependant, sa victoire fut en demi-teinte car les rebelles parvinrent à fuir la base.[70]

Après la bataille d'Atollon, Thrawn dut cependant mettre en attente sa traque des rebelles car il fut rappelé sur Coruscant par l'Empereur qui avait décelé une grande perturbation dans la Force au sein des Régions Inconnues. Profitant de cette perturbation, Palpatine envoya alors Thrawn et son apprenti Vador sur Batuu pour résoudre ce mystère mais essentiellement pour tester Vador sur son passé et Thrawn sur sa loyauté.[64]

Palpatine consultant le Ministre Veris Hydan après la découverte du Temple Jedi de Lothal.

Une fois cette mission effectuée, Thrawn reprit sa traque des rebelles et parvint à les acculer sur Lothal, forçant Kanan Jarrus à se sacrifier pour sauver les siens.[71] Par la suite, après la découverte du Temple Jedi de la planète, l'Empereur Palpatine dépêcha le Ministre Veris Hydan, un loyaliste non sensible la Force mais très cultivé sur les arts Sith, sur Lothal afin d'y étudier le Temple Jedi. Plus tard, Hydan découvrit une représentation picturale des Dieux de Mortis sur l'un des murs du temple et en informa alors l'Empereur qui lui ordonna d'accélérer ses recherches, pressentant que la mort de Jarrus avait engendré un grand bouleversement sur Lothal.[72]

Plus tard, Palpatine utilisa l'alchimie Sith pour se rendre dans le monde entre les mondes et y corrompre Ezra Bridger qui avait réussit à pénétrer cette dimension grâce au Temple Jedi de Lothal. Cependant, Ezra ne se laissa pas distraire et put ainsi sauver Ahsoka Tano des griffes de Vador durant leur duel sur Malachor. Après avoir sauvé Tano, Sidious tenta alors de les tuer tous les deux et contraignit ainsi Bridger et Tano à se séparer et à rejoindre deux portails différents.[73]

Palpatine tentant de corrompre le jeune Ezra Bridger sous une forme rajeunie.

Par la suite, lors de la bataille pour libérer Lothal, Ezra se rendit à l'Empire et fut conduit sur le Chimaera, le vaisseau amiral de Thrawn. Sur ce dernier, il fut conduit dans une salle à part en compagnie de plusieurs gardes royaux, de plusieurs Stormtroopers et d'un hologramme de Palpatine sous sa forme rajeunie qui le félicita pour être parvenu à activer le portail du monde entre les mondes. Une fois de plus, Sidious tenta alors de corrompre Ezra en créant des images factices de ses parents mais ce dernier résista aux viles machinations de l'Empereur, poussant alors ce dernier à dévoiler son véritable visage et à ordonner à ses gardes d'exécuter le jeune Bridger mais en vain car ce dernier utilisa la Force pour mettre hors d'état de nuire les soldats et parvint à s'enfuir de la salle.[74]

Guerre Civile Galactique[modifier | modifier le wikicode]

La dissolution du Sénat Impérial[modifier | modifier le wikicode]

"Le Sénat Impérial ne sera bientôt plus un obstacle sur notre route. Je viens juste d'être avisé que l'Empereur a enfin dissous le conseil permanent. Les derniers vestiges de l'Ancienne République sont aliénés à tout jamais."
"Mais c'est impossible ! Comment est-ce que l'Empereur pourra gouverner sans les fonctionnaires ?"
"Les gouverneurs régionaux ont désormais toute autorité sur leur territoire. La peur... voilà ce qui bâillonnera les systèmes séditieux."
―Le Grand Moff Tarkin et le Général Cassio Tagge à propos de la dissolution du Sénat Impérial[src]

Au tout début de la Guerre Civile Galactique, alors que l'Alliance Rebelle commençait à devenir un vrai mouvement organisé, un escadron d'élite mené par Jyn Erso et le Capitaine Cassian Andor entreprit une mission sur la planète Scarif afin d'y dérober les plans de l'Étoile de la Mort. Première grande défaite de l'Empire, cette mission fut couronnée de succès malgré les nombreuses pertes rebelles et les plans furent transmis à Leia Organa, sénatrice d'Alderaan, qui s'échappa du champ de bataille stellaire à bord du Tantive IV.[75]

Le Seigneur Vador poursuivant le Tantive IV et les plans de l'Étoile de la Mort sur ordre de l'Empereur.

Poursuivie par le Seigneur Vador, la corvette atteignit alors la planète Tatooine où Leia Organa put envoyer ses droïdes transmettre un message d'urgence à Obi-Wan Kenobi alors reclus en ermite sur la planète désertique. Dans le même temps, Vador aborda le Tantive IV et capture Leia Organa, l'accusant de haute trahison et permettant ainsi à l'Empereur d'avoir un prétexte pour dissoudre le Sénat Impérial. À la suite de l'effondrement du dernier symbole démocratique qui subsistait au sein de l'Empire, le pouvoir législatif fut conféré aux hauts dignitaires militaires et aux gouverneurs régionaux et plus spécialement au Grand Moff Tarkin.[76][77]

L'Ordre Nouveau en péril[modifier | modifier le wikicode]

"Nous avons gardé le squelette de la République pendant près de vingt ans durant toute la construction de l'Etoile de la Mort. Vingt ans, mon apprenti... Toute cette organisation est maintenant un simple nuage de poussières en orbite autour de Yavin. Désormais, nous n'avons plus le Sénat pour rétablir l'ordre, plus d'Etoile de la Mort pour l'y forcer. Notre plus grande arme est détruite. Nos productions ne sont plus que cendres. Nous sommes assiégés de toutes parts. Durant toutes ces années, nous n'avons jamais été aussi près du désastre..."
―Dark Sidious à son apprenti après la destrution de l'Étoile de la Mort[src]

Malgré la peur instillée par l'Étoile de la Mort, cette dernière fut détruite et l'ancien Maître Jedi Obi-Wan Kenobi fut vaincu par Dark Vador. Cependant, Vador fut troublé des derniers mots d'Obi-Wan et de la disparition de son corps après sa mort et commença à se poser des questions. Cependant, l'Empereur le rassura et lui ordonna de détruire la rébellion une bonne fois pour toute.[78]

Le Grand Moff Tarkin et Dark Vador sur l'Étoile de la Mort quelques temps avant sa destruction par l'Alliance Rebelle.

Après la destruction de l'Étoile de la Mort, nombre de hauts chefs militaires furent tués y compris le Grand Moff Tarkin. Seuls Vador et le Général Cassio Tagge en réchappèrent. La victoire des rebelles à Yavin 4 fut suivie de près par une autre victoire sur Cymoon 1 durant laquelle les rebelles détruisit une usine majeure de production Impérial, l'usine d'armement Alpha. Par la suite, les forces rebelles lancèrent un grand nombre de bombardements sur des installations Impériales comme sur Imdaar ou sur Kuat.[77][79][80][81]

En plus de ces nombreuses pertes Impériales dans un court laps de temps, les pirates profitèrent de la faiblesse de l'Empire à ce moment-là pour se développer et commencèrent à attaquer les convois Impériaux. Le mouvement rebelle poussa également de nombreux mondes à remettre en question la domination Impériale comme sur Shu-Torun, un monde minier fournissant de grandes quantités de matériel à l'Empire qui prévoyait déjà de construire une seconde Étoile de la Mort. Fatigué par la surexploitation Impériale, la planète se rebella alors contre l'autorité de l'Empire Galactique et stoppa son approvisionnement en matière première.[77][79][80][81]

Le Seigneur Sith Dark Vador et le Grand Général Cassio Tagge au service de leur Empereur.

Déterminé à éradiquer rapidement les menaces à son Empire Galactique, l'Empereur Palpatine réorganisa alors rapidement le Haut Commandement Impérial et nomma Cassio Tagge au rang de Grand Général, lui donnant ainsi toute autorité sur les forces militaires. Par la suite, Tagge s'opposa à l'idée de voir l'Étoile de la Mort II comme seule arme de masse de l'Empire, estimant qu'une armée était plus apte à remplir ce rôle qu'une unique arme. Dans le même temps, Vador, ayant échoué à éviter la destruction de l'Étoile de la Mort et de l'Usine d'armement Alpha, fut rétrogradé et obligé à servir sous les ordres du Grand Général Tagge. Les deux hommes décidèrent alors de mater les poches de rébellion dans la Bordure Extérieure et de s'occuper des pirates ainsi que des criminels ayant profité de la déroute Impériale.[77][80][82]

Les seuls qui échappèrent à la colère de l'Empereur furent les Hutts qui présentaient un grand potentiel pour la machine de guerre Impériale. Vador fut alors envoyé sur Tatooine pour traiter avec eux. Leur promettant d'éradiquer les autres syndicats criminels et de les laisser agir dans l'ombre, l'Empire espérait ainsi profiter des explorations de matière première du Clan Hutt. Convaincu, Jabba Desilijic Tiure accepta l'échange et forgea une alliance avec l'Empire.[82]

Par la suite, alors que la rébellion sur Sho-Torun battait son plein après que Vador ait contré une tentative d'assassinat sur sa personne commanditée par le Roi de Sho-Torun, le Seigneur Sith fut envoyé sur la planète pour mater définitivement la révolte et rétablir le gouvernement Impérial sous l'égide de la Reine Trios.[81][83]

Le yacht Impérialis, propriété privée de l'Empereur Palpatine.

Plus tard encore après la bataille de Yavin, l'Impérialis, le yacht de luxe privé de l'Empereur, fut volé par le contrebandier Lando Calrissian et ses associés alors qu'il était en réparation sur le chantier naval CC-24 en orbite autour de la planète Castell. Le Grand Vizir Mas Amedda informa l'Empereur de cette perte[13] et en réponse, l'Empereur envoya trois Destroyers Stellaires commandés par le Commodore Idel, le Capitaine Shan et le Capitaine Conro pour retrouver son yacht. En représailles, les trois vaisseaux détruisirent le chantier naval CC-24 mais ne parvinrent cependant pas à retrouver le bien de l'Empereur qui décida alors d'envoyer la chasseuse de primes Chanath Cha pour retrouver le vaisseau ou bien le détruire si elle ne parvenait pas à le récupérer.[84] La chasseuse de primes, ne voulant pas causer d'ennuis à ses anciens amis Lando et Lobot, décida alors de détruire le yacht personnel de l'Empereur[85] dont les ruines furent éparpillées sur Quantxi, l'une des lunes d'Ord Mantell.[31]

L'affaire Cylo[modifier | modifier le wikicode]

"Ne sous-estimez pas ô combien vous m'avez décu sur Mustafar. Je vous ai sauvé mais vous n'avez fait que me montrer vos échecs. [...] Le côté obscur est la puissance. S'ils vous défont, c'est qu'ils sont plus puissants. Si vous les battez, vous prouverez alors le contraire. Telle est la voie des Sith."
―Dark Sidious à son apprenti Dark Vador après que ce dernier l'ait encore déçu[src]

Peu de temps après la destruction de l'Étoile de la Mort et la disgrâce de Dark Vador, Sidious fut contacté par le Docteur Cylo qui avait jadis aidé l'Empereur à réhabiliter Vador après son duel sur Mustafar et qui travaillait désormais pour l'Initiative Tarkin sur l'amélioration des espèces organiques. Cylo exposa alors le fruit de ses recherches à l'Empereur et lui fit part de sa vision du monde : éradiquer les faiblesse organiques en les améliorant technologiquement. Prétendant que la Force serait obsolète dans quelques temps, il s'attira les foudres de l'Empereur qui lui rappela que tout était Force mais ce dernier jugea intéressant d'en apprendre plus sur les technologies développées par Cylo et accorda alors crédit à ses démonstrations.[57][86][87]

L'Empereur Palpatine s'entretenant avec le Docteur Cylo pour créer un sentiment de jalousie chez son apprenti Dark Vador.

Cylo profita alors de la récente disgrâce de Vador aux yeux de l'Empereur pour lui présenter ses nouveaux sujets technologiquement améliorés et lui assurer qu'ils pourraient à terme remplacer Vador dans ses missions de maintien de l'ordre Impérial. Sidious, intrigué par cette audacieuse demande, fut curieux de savoir le potentiel de ces avancées technologiques et décida de laisser Cylo lui présenter ses créations.[86][87] Toutefois, l'Empereur savait que Cylo était devenu très puissant grâce aux financements de l'Initiative Tarkin mais ne pouvait cependant rien faire tant que la communauté scientifique Impériale était de son côté. Il profita alors de la tentative de Cylo pour remplacer Vador pour en informer secrètement son apprenti en le convoquant peu avant sa rencontre avec Cylo. Ainsi, quand l'Empereur congédia Vador pour recevoir Cylo, le Seigneur Sith demanda à son maître qui était ce scientifique et l'Empereur refusa de répondre, entraînant son apprenti à vouloir en apprendre plus comme il l'avait prévu.[57][77]

Ainsi, Vador engagea le chasseur de primes Krrsantan le Noir pour traquer le scientifique.[77] Une fois capturé, Vador envoya son droïde 0-0-0 pour torturer Cylo qui, dans son quatrième corps amélioré, succomba à ses blessures. Cependant, une fois Cylo-IV mort, un nouveau Cylo réapparut dans l'une de ses bases de recherche secrètes[88] et ce nouveau Cylo-V contacta l'Empereur pour l'informer de la tentative de Vador de l'assassiner. Sidious s'enquit alors de rejoindre Cylo-V et stoppa de justesse Vador avant qu'il n'abatte de nouveau le scientifique[86] puis demanda à Cylo-V de lui présenter ses nouveaux sujets technologiques améliorés.[87]

Après la bataille qui opposa Vador aux sujets améliorés de Cylo, l'Empereur mit les technologies du scientifique au service de l'Armée Impériale[83] puis ordonna à Vador de rester en dehors de l'histoire tant qu'il n'aurait pas reprouver sa valeur à ses yeux depuis sa défaite sur Mustafar.[87] Cependant, le Seigneur Sith ne l'entendit pas de cette oreille et fit tout pour évincer Cylo. Quand il constata que son apprenti l'avait défié, Sidious fut à la fois en colère et satisfait car Vador avait pu ainsi mettre en évidence la puissance de Cylo et la menace qu'il représentait désormais. Fier de son apprenti, Sidious lui ordonna alors de terminer son oeuvre et d'anéantir une bonne fois pour toute Cylo.[57]

Un nouveau Skywalker[modifier | modifier le wikicode]

"Il y a soudain un grand trouble dans la Force."
"Je l'ai senti."
"Nous avons un nouvel ennemi : le jeune rebelle qui a détruit l'Etoile Noire. Tout me conduit à penser que ce garçon est le fils d'Anakin Skywalker..."
"Comment est-ce possible ?"
"Lisez dans votre cœur, Seigneur Vador, et vous comprendrez que c'est la vérité..."
―Dark Sidious à son apprenti à propos de sa découverte de l'existence de Luke Skywalker[src]

L'hologramme de Palpatine annonçant à son apprenti l'existence de Luke Skywalker.

Plus tard, alors qu'il était occupé à superviser la poursuite du Faucon Millenium à bord de l'Executor suite à leur fuite après la bataille de Hoth, Dark Vador fut interrompu par l'Amiral Firmus Piett qui l'informa que l'Empereur souhaitait le contacter. Celui-ci ordonna alors à ce que l'Executor quitte le champs d'astéroïdes dans lequel il était pour avoir accès à une communication claire et de bonne qualité.[10]

Le Seigneur Sith se rendit ensuite dans une vaste salle où il s'agenouilla tandis que l'hologramme de son maître apparut. L'Empereur Palpatine l'informa alors qu'il avait senti un bouleversement dans la Force suite à l'apparition de quelqu'un suivant la voie des Jedi : Luke Skywalker, le fils d'Anakin Skywalker.[10] Vador, sachant depuis sa défaite sur Cymoon 1 que son fils était encore vivant,[87] fit alors remarquer que s'il pouvait être séduit par le côté obscur, il deviendrait un allié puissant. Palpatine souligna sa remarque et lui demanda alors de mettre en oeuvre ce plan.[10]

Dernier combat[modifier | modifier le wikicode]

"[...] la Force est avec lui. Le fils de Skywalker ne doit jamais devenir un Jedi."
"Si nous pouvions le convertir, il deviendrait un allié très puissant."
"Oui... ce serait même un atout d'un grand intérêt... Est-ce faisable ?"
"Il sera notre allié où il mourra, mon maître."
―Dark Sidious à son apprenti à propos de Luke Skywalker[src]

Dans les mois qui suivit l'escarmouche dans la Cité des Nuages, Luke Skywalker continua de démontrer ses capacités de Jedi et son évolution dans le côté lumineux de la Force mais Sidious pensa cependant que sa corruption était toujours possible.[3]

Ainsi, dans l'espoir de faire de Luke son nouvel apprenti et de terminer la Guerre Civile Galactique,[3] il permit aux Rebelles d'obtenir les plans de l'Étoile de la Mort II qui était en construction au-dessus de la lune forestière d'Endor afin d'attirer l'Alliance Rebelle dans un piège. Sûr de sa victoire, il commença alors à préparer le déploiement des plus grandes flottes d'invasion stellaires pour contenir les bastions rebelles comme sur Chandrila et Mon Cala avant que l'Étoile de la Mort II ne les détruise.[89]

L'Empereur Palpatine se rendant personnellement sur l'Étoile de la Mort II.

Dans le même temps, l'Empereur se rendit en personne sur l'Étoile de la Mort II pour y superviser la fin des travaux et ainsi observer de ses propres yeux la destruction finale des Rebelles.[3] Peu de temps avant la bataille d'Endor, Sidious ressentit une grande perturbation obscure au sein des Régions Inconnues et cru un instant qu'il avait ressentit et trouvé la source du côté obscur mais lui-même avait des doutes sur ce qu'il ressentait et préféra se concentrer sur l'anéantissement de l'Alliance Rebelle.[32]

Première mort[modifier | modifier le wikicode]

"Tu n'as pas compris qu'à chaque moment que tu laisses passer, tu deviens un peu plus mon esclave."
"Non !"
"C'est inévitable... Car tel est ton destin : tu es tout comme ton père maintenant... à moi !"
―L'Empereur à Luke Skywalker sur l'Étoile de la Mort II[src]

Plus tard, alors que la bataille d'Endor faisait rage, Luke Skywalker se rendit personnellement à son père Dark Vador sur la lune forestière d'Endor après avoir détruit le bunker du générateur de bouclier d'Endor.[3]

Dans le même temps, l'Empereur convoqua son protégé Gallius Rax sur l'Étoile de la Mort II et l'informa qu'il avait pressenti un grand changement au sein de la Force et lui demanda de se préparer à appliquer la Contingence s'il venait à disparaître. Il ordonna ensuite à Rax de prendre le commandement du Super Destroyer Stellaire Ravageur et de l'emmener jusqu'à la Nébuleuse Vulpinus en attendant ses ordres.[32]

L'Empereur profitant du combat qu'il a lui-même engendré entre Luke Skywalker et son père Dark Vador.

Peu après cette entrevue, Vador amena Luke Skywalker jusqu'à l'Empereur où ce dernier tenta alors de corrompre le jeune Jedi mais en vain. Tentant d'attiser la haine chez le jeune Skywalker en lui faisant apprécier le spectacle de la destruction de la Flotte Rebelle, Palpatine s'attira les foudres de Luke qui se saisit de son sabre laser pour abattre l'Empereur mais il fut stoppé par la lame de Vador qui croisa la sienne. Sous les yeux jubilants de Sidious, un combat commença alors entre le père et son fils.[3]

La_mort_de_Palpatine

La mort de Palpatine

La première mort de l'Empereur sur l'Étoile de la Mort II.

Nimbé par la haine, Luke usa de toutes ses forces pour l'emporter sur Vador et parvint à défaire le Sith en lui tranchant la main. L'Empereur, constatant que son ancien apprenti avait été vaincu, profitant de l'instant pour conseiller à Luke de le rejoindre du côté obscur de la Force mais ce dernier refusa une nouvelle fois, s'attirant le colère de l'Empereur qui commença à utiliser la Foudre Sith contre lui. Vador, affaibli, ressentit la douleur de son fils et ne put l'accepter. Combattant ses démons, il se retourna alors contre son maître qui se tourna alors ses éclairs vers Vador. Cependant, l'apprenti utilisa le peu de force qui lui restait pour résister et parvint à jeter l'Empereur dans l'une des fosses énergétiques de l'Étoile de la Mort II, causant sa perdition.[3]

L'Empereur déchu[modifier | modifier le wikicode]

La Contingence[modifier | modifier le wikicode]

"Amiral Versio, l'Opération Cendres doit être lancée dès maintenant. Réistance, rébellion, défi. Ce sont-là des concepts qui ne peuvent perdurer."
―Un des messages préenregistrés par Dark Sidious et adressé à l'Amiral Garrick Versio[src]

Peu après sa disparition, l'Empire tenta de supprimer toute trace de leur échec à Endor. Ainsi, le secteur Anoat fut bouclé par un blocus Impérial et les systèmes de propagande Impériale clamèrent que l'Alliance Rebelle avait été éradiquée. Malgré le fait que Luke Skywalker ait été témoin de la mort des deux chefs de l'Empire, les rumeurs sur leur survie commencèrent à voir le jour et à persister.[59] L'Empire assura alors que la mort de l'Empereur n'était qu'une machination des rebelles.[90] Dans le même temps, Palpatine, ayant prévu son éventuelle disparition, ordonna alors l'exécution de l'Opération : Cendres, un grand schisme visant à détruire les mondes principaux rebelles et notamment son monde natal, Naboo.[91]

Les jours qui suivirent la mort de l'Empereur plongèrent toutefois l'Empire dans le chaos et de nombreuses révoltes éclatèrent dans toute la Galaxie.[92] Des mois après la défaite d'Endor, des loyalistes Sith comme les Acolytes de l'au-delà commencèrent à vénérer le souvenir de Dark Vador sur de nombreuses planètes comme sur Taris. Dans le même temps, d'anciens hauts dignitaires Impériaux, comme la Générale Jylia Shale, se félicitèrent de la mort de Palpatine et de son adoration du côté obscur.[59]

La Contingence voulue par l'Empereur vit la défaite totale des forces Impériales lors de la bataille de Jakku.

Quelques temps plus tard, un an après la défaite d'Endor, alors qu'elle cherchait des indices sur la mort de l'Empereur,[31] la Grande Amirale Rae Sloane découvrit que l'Eclipse, le Super Destroyer Stellaire de l'Empereur, avait mystérieusement disparu des registres et n'avait pas été détruit par la Nouvelle République. Elle trouva également une image sur laquelle figuraient Palpatine entouré de plusieurs gardes royaux, du Grand Vizir Mas Amedda, de Wullf Yularen, de Dodd Rancit, de Terrinald Screed et de Gallius Rax qui avait été élevé au ranf d'amiral de la flotte et qui servait l'Empereur dans l'ombre à son insu. Par la suite, après l'attaque sur Chandrila, Rax ordonna aux Vestiges de l'Empire de se rendre sur Jakku pour exécuter les dernières volontés de l'Empereur.[31]

Ainsi, sur Jakku, Rax mit en oeuvre la dernière partie de la Contingence qui visait à détruire les dernières forces Impériales et celles de la Nouvelle République pour pouvoir rebâtir un nouvel Empire par la suite. Dans le même temps, il chargea plusieurs Impériaux de confiance comme Brendol Hux et son fils ainsi que des enfants soldats de rejoindre les Régions Inconnues pour rejoindre les nouvelles bases de cet Empire. Cependant, La Grande Amirale Sloane découvrit les plans de Rax et le tua mais ne put empêcher la réalisation de la Contingence qui conduisit finalement à la destruction de la majorité des forces Impériales en présence sur Jakku.[32]

Le Premier Ordre[modifier | modifier le wikicode]

"Mon garçon, j'ai créé Snoke."
―Dark Sidious révélant à Kylo Ren qu'il était l'investigateur du Premier Ordre, tirant ainsi les ficelles dans l'ombre depuis le début[src]

Snoke, créé de toutes pièces par Sidious, commanda le Premier Ordre durant de longues années et permit ainsi à son maître de retrouver ses forces dans les Régions Inconnues.

Par la suite, dans les années qui suivirent, l'Empereur commença à construire les bases de son nouveau régime et fomenta le Premier Ordre qu'il mit sous l'égide du Suprême Leader Snoke, un clone qu'il avait lui-même créé[4] et qui était très puissant dans le côté obscur de la Force. Ayant pour vocation de briser la Nouvelle République pour laisser ensuite place à la vraie renaissance des Sith, le Premier Ordre se développa rapidement et sema le chaos dans la Galaxie,[93] toujours selon les plans de Palpatine qui œuvrait dans l'ombre.[4]

Des années après[94] la création du Premier Ordre, la jeune pilleuse d'épaves Rey, sensible à la Force et souhaitant devenir une Jedi, entendit la voix de Sidious lors d'une vision de Force qu'elle eut dans le château de Maz Kanata sur Takodana.[95] Plus tard, lors de son entraînement sur Ahch-To, Luke Skywalker informa Rey que Dark Sidious et son Empire, tout comme son père, avait été le plus grand échec de l'Ordre Jedi qui n'avait pu les empêcher de semer la destruction dans la Galaxie.[96]

L'Éternel Sith[modifier | modifier le wikicode]

Le Dernier Ordre[modifier | modifier le wikicode]

"Enfin, la destinée de toutes les générations est accomplie. La grande erreur est corrigée. Le temps de la victoire est maintenant à portée de mains. Le temps de notre revanche, le temps des Sith !"
―Dark Sidious s'apprêtant à vivre à jamais à travers sa petite-fille Rey[src]

Dark Sidious sur Exegol.

Une fois que le Premier Ordre eut vaincu la Nouvelle République et la Résistance, Dark Sidious décida alors de dévoiler enfin l'étendue de ses forces au reste de la Galaxie. Caché dans l'ombre sur la planète Exegol, il avait en effet miraculeusement survécu à sa mort sur l'Étoile de la Mort II et était parvenu à reconquérir l'ancestral Trône des Sith avec l'aide des loyalistes de la secte de l'Éternel Sith.[4]

Durant plusieurs années, il manipula ainsi Snoke et le Premier Ordre tout en construisant sa nouvelle suprématie basée sur les anciens dogmes Sith, le Dernier Ordre. Sur Exegol, il parvint à faire construire une immense flotte de Destroyers Stellaires destructeurs de planètes. Cependant, quand Kylo Ren tua le Suprême Leader Snoke et prit le contrôle du Premier Ordre, Sidious dut revoir ses plans et l'attira sur Exegol pour le corrompre puis lui promit la toute-puissance de sa flotte en échange de la mort de Rey qui se révéla être sa petite-fille biologique.[4]

En secret, Palpatine voulait en réalité que Rey la rejoigne sur Exegol pour qu'elle devienne la nouvelle Impératrice Galactique de son ordre et envoya alors Ren la traquer pour attiser sa haine contre lui afin qu'elle le tue en accomplissant un ancestral rituel Sith qui lui permettrait de survivre à travers elle. Ainsi, alors que Ren tentait de faire basculer Rey du côté obscur, Sidious envoya un message à travers toute la Galaxie annonçant son retour, poussant la Résistance et Rey à le démasquer avant qu'il ne puisse agir. Durant sa recherche d'indices sur la position de Sidious, Rey fut confrontée à Kylo Ren qui lui annonça que Palpatine était son grand-père. Par la suite, elle découvrit que Sidious avait fait assassiner ses parents des années plus tôt et que ces derniers l'avaient sauvée en la cachant sur Jakku, l'éloignant ainsi de l'influence de Dark Sidious.[4]

Quand elle apprit cela, Rey fut alors déterminée à tuer son grand-père et commença petit à petit à laisser la haine l'envahir. Pendant ce temps, Sidious sentit que Ren l'avait trahi et se tourna alors vers le Général Allégeant Enric Pryde pour commander le Premier Ordre et sa Flotte Sith. Plus tard, alors que les forces de Palpatine se rassemblaient sur Exegol, Rey parvint à la planète et se présenta à Palpatine.[4]

Une postérité compromise[modifier | modifier le wikicode]

"Rien ne pourra arrêter le retour des Sith !"
―Dark Sidious[src]

Rey confrontant son grand-père Palpatine sur Exegol.

Devant son grand-père, la jeune Rey l'informa alors qu'elle était venue pour le tuer et Palpatine, qui n'attendait que ça, fut satisfait de l'entendre dire. Il lui expliqua alors qu'elle deviendrait l'Impératrice Palpatine et que tous les Sith vivraient à travers elle si elle le terrassait sur un accès de colère. Rey, se rappelant alors la formation des Jedi, s'apaisa alors et refusa de détruire l'Empereur pour l'empêcher de subsister.[4]

Dans le même temps, Kylo Ren, qui était redevenu Ben Solo grâce à Rey avec laquelle il formait une dyade de Force, revint sur Exegol pour l'aider et ensemble, il affrontèrent Palpatine. Toutefois, Palpatine, toujours aussi puissant dans la Force, les mis hors d'état de nuire facilement et commença à puiser dans leur lien vital. Il découvrit alors la dyade de Force qu'ils formaient tous deux et regagna peu à peu son apparence d'autrefois en absorbant l'énergie de leur lien. De nouveau apte à diriger lui-même, il se débarrassa alors de Ben Solo en le jetant au loin et laissa sa petite-fille pour morte, épuisée par l'énergie vitale que Palpatine lui avait volée. Cependant, elle parvint à se relever et se saisit du sabre laser de Luke Skywalker pour repousser la Foudre Sith que l'Empereur lui lançait. Alors que Palpatine semblait plus fort, elle se saisit finalement du sabre laser de Leia Organa et contra le flux d'éclairs avec ses deux sabres, repoussant ces derniers sur son lanceur et causant sa perte. Palpatine, vaincu, disparut alors dans une violente explosion d'éclairs qui entraîna la chute de son Dernier Ordre et des siens, mettant ainsi un terme définitif à ses agissements et à la suprématie des Sith sur la Galaxie.[4]

Héritage[modifier | modifier le wikicode]

"Je suis tous les Sith !"
―Dark Sidious à sa petite-fille Rey avant de mourir[src]

Après la chute de Palpatine, Rey s'écroula à terre, terrassée par la quantité d'énergie utilisée pour abbattre Sidious. Cependant, elle fut sauvée par Ben Solo qui lui transmis le peu d'énergie vitale qui lui restait, se sacrifiant pour elle et permettant ainsi aux Jedi de subsister. Cette dernière, reniant toute affiliation avec la famille Palpatine, prit alors le nom de Rey Skywalker, laissant ainsi s'éteindre le nom de son grand-père et des terribles actes qu'il avait commis.[4]

Traits et personnalité[modifier | modifier le wikicode]

Apparence[modifier | modifier le wikicode]

Toujours richement vêtu, Palpatine n'hésitait pas à rappeler l'importance de son titre à travers son apparence comme ici lorsqu'il était Chancelier Suprême de la République Galactique.

Lors de ses jeunes années en tant que sénateur, Palpatine était un homme grand aux cheveux grisonnants et aux yeux bleus. Richement vêtu à la mode de sa planète natale Naboo, il représentait parfaitement l'archétype du sénateur attentionné.[1] Lors de son accession à la Chancellerie Suprême de la République, Palpatine continua à s'habiller avec extravagance et meuble également son bureau à son image, y disposant d'impressionnantes statues et œuvres d'art auxquelles il prêtait une grande attention.[7]

Cependant, après sa révélation en tant que Seigneur Noir des Sith et son combat contre Mace Windu qui lui défigura le visage en raison de la Foudre Sith qu'il utilisa et qui fut détournée contre lui, le visage de Palpatine fut lourdement marqué et de profondes rides apparurent sur tout son visage, lui donnant l'apparence d'un être d'une autre espèce. Nimbé par le côté obscur, ses yeux changèrent alors peu à peu et furent imprégnés d'un jaune lugubre, symbole qu'il assumait désormais pleinement le côté obscur. Afin de camoufler cette apparence peu commune, Palpatine décida alors de s'habiller plus modestement à l'image des anciens Sith, revêtant ainsi une simple tunique noire et restant encapuchonné la plupart du temps.[5]

Le vrai visage de Palpatine, nimbé et tuméfié par le côté obscur, laissait ressortir toute sa haine.

Lors de son règne sur l'Empire Galactique, Palpatine renforça sa position de vieillard gouvernant et s'affubla d'une canne afin de laisser paraître sa désuétude.[3] Toutefois, cela ne l'empêchait de maîtriser à la perfection le côté obscur qui lui permettait alors des libertés physiques surnaturelles.[5] Plus tard, après sa première mort, l'Empereur Palpatine fut gravement blessé et son corps meurtri. Survivant miraculeusement à sa chute sur l'Étoile de la Mort II, il fut par la suite contraint d'être assisté par d'imposantes machines qui le maintenaient en vie. À cette époque, son visage était tuméfié de toutes parts, ses yeux sont devenus blancs et ses doigts devinrent des lambeaux de peau décrépie. Lourdement affaibli, il perdit sa force physique mais le côté obscur, toujours aussi puissant en lui, lui permit de résister mentalement et de préparer son grand retour.[4]

Des années plus tard, après qu'il ait vaincu sa petite-fille Rey et Ben Solo puis absorbé l'énergie vitale de la Dyade de Force qu'ils formaient, il retrouva peu à peu son apparence et ses pouvoirs d'antan et se drapa d'une luxueuse et imposante tunique rouge, marquant son retour à la tête des Sith.[4]

Comportement[modifier | modifier le wikicode]

"Bien... Sers-toi de tes sentiments agressifs, mon garçon. Laisse-toi envahir par la haine."
―Dark Sidious à Luke Skywalker, tentant ainsi de le corrompre[src]

Avant la création de l'Empire Galactique, Palpatine, soucieux de camoufler son identité de Sith, se montra dès lors comme un serviteur du bien. Toujours habillé de manière luxueuse et chic, il n'hésitait pas à adopter le comportement d'un vieux politicien animé par son seul devoir de servir l'intérêt général depuis bien longtemps.[23] Toutefois, Palpatine démontra en réalité d'habiles capacités de stratège puisqu'il orchestra à lui-seul de nombreux événements qui menèrent à la Guerre des Clones et à la chute de la République Galactique.[11]

En outre, Palpatine était un excellent manipulateur, utilisant le côté obscur de la Force pour percer à jour les plus enfouis sentiments de ses interlocuteurs, il les utilisait ensuite pour corrompre et manipuler ses derniers comme il le fit avec Anakin Skywalker.[5] Cependant, sa grande confiance en soi lui joua souvent des tours comme lorsqu'il essaya de corrompre le jeune Ezra Bridger sur Lothal[74] ou bien même Luke Skywalker sur l'Étoile de la Mort II.[3]

Après son accession à la tête de l'Empire Galactique, Palpatine décida de se retirer de la vie publique et de vivre pleinement comme un Seigneur Noir des Sith. Malgré cette vie, sa véritable identité resta un grand secret puisque seuls Vador, quelques gardes royaux et une élite sélectionnée personnellement par l'Empeureur savaient qu'il était un Sith. Même le Grand Moff Tarkin, l'un des plus loyaux serviteurs de Sidious après Vador, ignorait la véritable nature de Palpatine même s'il eut des doutes au cours de sa vie. Lors de ces années de règne incontesté sur la Galaxie, Palpatine montra alors son vrai visage : cruel et sadique, il n'hésitait pas à arriver à ses fins en pratiquant la torture,[47] qu'elle soit physique ou mentale, et ce même envers ses propres hommes et y compris envers son apprenti Dark Vador.[62] Ce règne de la terreur, clé de voûte de son Empire, donna à l'Empereur Palpatine une image de tyran qui provoquait la peur parmi les populations et même parmi son entourage.[6]

Déléguant la gestion de son Empire au Conseil Impérial, Palpatine passa la plupart de son temps en tant qu'Empereur à méditer sur les dogmes Sith et se rendait souvent au sein du Sanctuaire Sith situé sous le Palais Impérial. Rêvant de percer le secret de l'immortalité comme son maître était parvenu à le faire jadis, il consacra de grands moyens à ce dessein, le plus connu d'entre eux étant le Projet Blackwing visant à percer ce secret grâce à l'Alchimie Sith.[97] Cependant, le projet échoua mais Palpatine ne s'avoua pas vaincu, son véritable but étant de trouver la source du côté obscur pour ensuite manipuler la réalité en elle-même.[6]

Toutefois, malgré son calme et son humilité apparents, Sidious se révéla être un être à la fois arrogant et hypocrite, n'hésitant pas à jubiler et à rire durant ses combats qu'il savait alors gagnés d'avance.[3][5][6][47] Se considérant comme un fin stratège ayant réussi tous ses desseins, il n'hésita pas à affirmer qu'il représentait à lui-seul l'autorité du Sénat Galactique lorsqu'il se fit arrêter par Mace Windu.[5] Plus tard, après sa première mort et sa renaissance sur Exegol, il se considéra comme le seul légataire de la toute-puissance des Sith, ces derniers vivant alors à travers lui.[4]

En outre, très attaché aux dogmes ancestraux des Sith et au pouvoir conféré par la Force, il déniait comprendre le potentiel des avancées scientifiques et refusait de voir un jour la technologie surpasser le pouvoir de la Force, considérant que tout avait été créé selon sa volonté.[87] Toujours en suivant les préceptes Sith, Sidious savait dès le début que personne ne devrait subsister après la chute de son Empire et prépara de longues années à l'avance le plan Contingence afin de détruire les ruines de son Empire après sa chute.[32]

Cependant, après sa première mort à laquelle il échappa miraculeusement, Palpatine ne s'avoua pas vaincu et malgré le fait qu'il dû détruire son Empire Galactique pour en construire un nouveau, il attenta alors patiemment dans les Régions Inconnues son retour sur le devant de la scène, orchestrant tout de même dans l'ombre la chute de la Nouvelle République en créant Snoke, un clone sensible à la Force qui prit la tête du Premier Ordre et qui imposa sa loi à travers la Galaxie. Après que son disciple qu'il manipulait à son insu ait achevé ses desseins, il décida alors de révéler au grand jour le Dernier Ordre, son nouvel Empire Sith basé essentiellement sur l'appui militaire d'une flotte destructrice de Destroyers Stellaires tueurs de planètes qu'il avait construite dans les Régions Inconnues durant de longues années.[4]

Toutefois, malgré la toute-puissance de ce nouvel ordre qui suivait encore de plus près les dogmes Sith des anciens jours, Palpatine ne put prévoir que sa propre descendance, en la personne de sa petite-fille Rey, la trahirait et ne sombrerait pas du côté obscur de la Force. Ainsi, Sidious, ayant encore une fois démontré un trop grand excès de confiance, fut finalement vaincu et disparu définitivement.[4]

Pouvoirs et habilités[modifier | modifier le wikicode]

Maîtrise de la Force[modifier | modifier le wikicode]

"Luke... Luke, surtout... Surtout ne sous-estime pas les pouvoirs de l'Empereur ou le même sort que ton père tu subiras."
Yoda à Luke Skywalker avant de s'éteindre sur Dagobah[src]

En tant que Seigneur Noir des Sith, Dark Sidious fut très puissant dans la Force et possédait une grande connaissance des arts obscurs. Grand amateur de la Foudre Sith, son pouvoir dans ce domaine était quasiment surnaturel, pouvant ainsi provoquer de puissants orages d'éclairs[4] et torturer qui il voulait.[5] En outre, il possédait de puissantes capacités télékinétiques et était capable de faire se mouvoir d'imposants objets et véhicules.[5][62] Adorateur des arts anciens, il était même parvenu à utiliser le pouvoir de l'aura obscure qui lui permettait de fabriquer un nuage d'énergie malveillante qui ralentissait les mouvements et provoquait d'affreuses douleurs dans un périmètre donné.[98]

En plus de ces capacités purement physiques, Sidious possédait une habilité certaine dans la Force mentale puisqu'il était capable de lire les sentiments d'une personne et de les utiliser par la suite pour le corrompre.[5][74] En outre, il parvint à camoufler le côté obscur qui le nimbait aux yeux de l'Ordre Jedi durant plusieurs dizaines d'années et ce, y compris aux grands pouvoirs télépathiques de Yoda.[1][7] Toujours en rapport avec les anciens rites Sith, Sidious connaissait l'Alchimie et la Magie Sith et n'hésitait pas à s'en servir quand la situation paraissait favorable.[50] Enfin, lors de sa longue vie, Sidious parvint finalement à acquérir un grand pouvoir demandant une grande dextérité dans la Force puisqu'il s'agissait du Drainage de Force, une capacité lui permettant d'absorber l'énergie vitale des utilisateurs de la Force, lui permettant ainsi de regagner lui-même cette énergie.[4]

Combat au sabre laser[modifier | modifier le wikicode]

Ses sabres laser[modifier | modifier le wikicode]

Loupe.png Article détaillé : Sabres laser de Palpatine.

Dark Sidious cachait ses sabres laser dans une sculpture en neuranium situé dans ses appartement au sein du Sénat Galactique. À l'image de leur porteur, les sabres de Palpatine étaient élégants et dangereux. De plus, le sabre qu'il utilisa pour combattre Mace Windu et Yoda après sa révélation en tant que Sith était d'autant plus précieux que sa poignée était recouverte d'un alliage de phrik et le régulateur de lame, lui, était fait en aurodium. Sidious n'avait pas l'habitude de porter ses sabres à la ceinture comme les Jedi ou les autres Sith mais préférait les caler dans ses manches puis les dégainer rapidement grâce à la Force.[99]

Maîtrise au combat[modifier | modifier le wikicode]

Sidious manipulant son sabre laser.

Malgré son apparence rachitique et frêle, Dark Sidious était très doué au combat au sabre laser et fut l'un des plus grands duellistes de son temps, résistant aux plus grands bretteurs de l'Ordre Jedi à l'image de Saesee Tiin, Agen Kolar, Kit Fisto et Yoda. Utilisant une technique particulièrement agressive et imprévisible, Sidious n'hésitait pas à utiliser la Force pour se mouvoir plus rapidement durant les duels et ainsi prendre le dessus sur son adversaire qu'il prenait alors par surprise. En réalité, le seul adversaire l'ayant battu fut le puissant Maître Jedi Mace Windu et ce, après un rude combat.[5]

De plus, Sidious, bien que préférant n'utiliser qu'un sabre laser, possédait toutefois d'incroyables capacités lorsqu'il s'agissait de manier deux sabres comme en témoigne son combat contre Maul et Savage Opress sur Mandalore durant lequel il ne fut en danger à aucun instant, maniant ses deux sabres avec une précision et une dextérité sans égal.[47]

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Naissance du personnage[modifier | modifier le wikicode]

L'Empereur Palpatine tel qu'il apparaissait à l'origine dans L'Empire contre-attaque. Il était alors joué par l'actrice Marjorie Eaton.

En créant le premier Star Wars, George Lucas n'avait encore aucune idée de qui serait à la tête de l'Empire. Dans Star Wars épisode V : L'Empire contre-attaque, l'Empereur apparaît pour la première fois, en hologramme, tel que George venait de le penser : un cyborg humanoïde extraterrestre. Il n'avait en faite aucune idée de ce qu'il faisait, et avait choisi un maquillage "par défaut" pour un personnage dont le background n'avait pas encore été imaginé. Ce n'est que dans Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi que l'Empereur devint ce qu'il est maintenant bien qu'il ne soit jamais appelé par son nom de famille ou bien même par son nom Sith. Il fallut en effet attendre Star Wars épisode I : La Menace Fantôme pour que les noms de Palpatine et Sidious soient pour la première fois donnés.

Plus tard, George Lucas profita du maquillage que portait l'acteur Ian McDiarmid en 2005 pour le tournage de Star Wars épisode III : La Revanche des Sith pour lui faire jouer la scène originale, et l'insérer à la place du premier Empereur.

Inspirations[modifier | modifier le wikicode]

George Lucas compare notamment l'histoire de Sidious à la vie de personnes réelles et notamment à de grands tacticiens militaires et dictateurs à l'image de Jules César, Napoléon, Adolf Hitler ou Joseph Staline. Il avoue également que Richard Nixon l'inspira également pour le création de Palpatine car la présidence de Nixon fut considérée comme très ferme en plus d'être entachée par les scandales.

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Apparitions non-canonique

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Mini logo wiki2.png
Star Wars Wiki possède 74 images en lien avec Sheev Palpatine.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 1,10 1,11 1,12 1,13 1,14 1,15 1,16 1,17 1,18 1,19 1,20 et 1,21 Star Wars épisode I : La Menace Fantôme
  2. 2,0 et 2,1 Le roman Tarkin indique que Sheev Palpatine est né environ 65 ans avant l'avènement de l'Empire Galactique. La Proclamation du Nouvel Ordre se déroulant en 19 av.BY, un simple calcul permet de déduire que Palpatine est né 84 ans avant la bataille de Yavin.
  3. 3,00 3,01 3,02 3,03 3,04 3,05 3,06 3,07 3,08 3,09 et 3,10 Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi
  4. 4,00 4,01 4,02 4,03 4,04 4,05 4,06 4,07 4,08 4,09 4,10 4,11 4,12 4,13 4,14 4,15 4,16 4,17 4,18 et 4,19 Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker
  5. 5,00 5,01 5,02 5,03 5,04 5,05 5,06 5,07 5,08 5,09 5,10 5,11 5,12 5,13 5,14 5,15 5,16 5,17 5,18 5,19 5,20 5,21 5,22 5,23 5,24 5,25 5,26 5,27 5,28 5,29 5,30 5,31 et 5,32 Star Wars épisode III : La Revanche des Sith
  6. 6,00 6,01 6,02 6,03 6,04 6,05 6,06 6,07 6,08 6,09 6,10 et 6,11 Tarkin
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 7,4 7,5 7,6 7,7 7,8 et 7,9 Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones
  8. Star Wars : L'Encyclopédie Visuelle
  9. StarWars-DatabankII.png Galerie biographique de Dark Sidious dans la Databank image 1
  10. 10,0 10,1 10,2 et 10,3 Star Wars épisode V : L'Empire contre-attaque
  11. 11,0 11,1 11,2 11,3 et 11,4 StarWars.com Encyclopedia Palpatine/Dark Sidious dans l'Encyclopedia (lien obsolète ; lien de sauvegarde sur Archive.org)
  12. StarWars-DatabankII.png Empereur Palpatine/Dark Sidious dans la Databank
  13. 13,0 et 13,1 Lando 1
  14. Star Wars : Le Réveil de la Force : L'Encyclopédie Illustrée
  15. 15,0 et 15,1 Dark Maul - Fils de Dathomir 3
  16. StarWars.com Encyclopedia Dark Maul dans l'Encyclopedia (lien obsolète ; lien de sauvegarde sur Archive.org)
  17. SWYTlogo.png Sifo-Dyas and the Sith: The Clone Wars - The Lost Missions Q&A sur la Chaîne Youtube officielle Star Wars
  18. 18,0 et 18,1 StarWars.com Encyclopedia Comte Dooku dans l'Encyclopedia (lien obsolète ; lien de sauvegarde sur Archive.org)
  19. Star Wars : Sur le Front
  20. 20,0 et 20,1 StarWars.com Encyclopedia Chancelier Suprême Valorum dans l'Encyclopedia (lien obsolète ; lien de sauvegarde sur Archive.org)
  21. Dark Maul 5
  22. Dark Maul 1
  23. 23,0 et 23,1 StarWars.com Star Wars: Episode II - Attack of the Clones sur StarWars.com (galerie biographique ; image 4)
  24. 24,0 24,1 et 24,2 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Jedi oublié"
  25. 25,0 et 25,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Complot"
  26. Obi-Wan & Anakin 1
  27. Obi-Wan & Anakin 2
  28. Obi-Wan & Anakin 3
  29. Obi-Wan & Anakin 4
  30. Le roman Riposte : Dette de vie indique que les événements concernant la première rencontre entre Gallius Rax et Sheev Palpatine remontent à trois décennies avant la bataille de Jakku quand Rax n'avait que 12 ans.
  31. 31,0 31,1 31,2 31,3 et 31,4 Riposte : Dette de vie
  32. 32,0 32,1 32,2 32,3 et 32,4 Riposte : Chute de l'Empire
  33. 33,0 et 33,1 Star Wars: The Clone Wars (film)
  34. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Jedi Bombad"
  35. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Cape des Ténèbres"
  36. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Vol de l'Holocron"
  37. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Dangereuse Cargaison"
  38. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Enfants de la Force"
  39. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Bête de Zillo"
  40. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Bête de Zillo contre-attaque"
  41. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Héros des deux côtés"
  42. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "À la poursuite de la paix"
  43. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Meurtre au Sénat"
  44. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Sœurs de la nuit"
  45. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Évadés de Kadavo"
  46. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Retour en force"
  47. 47,0 47,1 47,2 47,3 et 47,4 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Sans foi ni loi"
  48. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "La Fausse Coupable"
  49. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Les Ordres"
  50. 50,0 et 50,1 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Sacrifice"
  51. Dark Maul - Fils de Dathomir 1
  52. Dark Maul - Fils de Dathomir 2
  53. Dark Maul - Fils de Dathomir 4
  54. Star Wars Lightsabers: A Guide to Weapons of the Force
  55. Star Wars Jedi: Fallen Order
  56. Une Nouvelle Aube
  57. 57,0 57,1 57,2 et 57,3 Dark Vador 20: En Bout de Course 1
  58. 58,0 58,1 58,2 et 58,3 Dark Vador: Seigneur Noir des Sith 1: L'Élu 1
  59. 59,0 59,1 et 59,2 Riposte
  60. Star Wars épisode VIII : Les Derniers Jedi (roman)
  61. Dark Vador 3: Vador 3
  62. 62,0 62,1 62,2 62,3 et 62,4 Les Seigneurs des Sith
  63. SWInsider.png "Orientation" – Star Wars Insider 157
  64. 64,0 et 64,1 Thrawn : Alliances
  65. 65,0 et 65,1 Thrawn
  66. 66,0 et 66,1 Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Au Cœur des ténèbres"
  67. Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Prémices d'une Rébellion"
  68. Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Galaxie en flammes"
  69. Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Le Siège de Lothal"
  70. Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Assiégés"
  71. Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Mission de sauvetage"
  72. Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Les Loups et le passage"
  73. Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "À la croisée des mondes"
  74. 74,0 74,1 et 74,2 Rebels-mini-logo.png Star Wars Rebels – "Réunion de famille"
  75. Rogue One: A Star Wars Story
  76. Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir
  77. 77,0 77,1 77,2 77,3 77,4 et 77,5 Dark Vador 1: Vador 1
  78. "Palpatine" — From a Certain Point of View
  79. 79,0 et 79,1 Star Wars 4: Skywalker passe à l'Attaque 4
  80. 80,0 80,1 et 80,2 Dark Vador 2: Vador 2
  81. 81,0 81,1 et 81,2 Dark Vador Annuel 1
  82. 82,0 et 82,1 Dark Vador 7: Ombres et Mensonges 1
  83. 83,0 et 83,1 Dark Vador 16: La Guerre de Shu-Torun 1
  84. Lando 2
  85. Lando 5
  86. 86,0 86,1 et 86,2 Dark Vador 5: Vador 5
  87. 87,0 87,1 87,2 87,3 87,4 et 87,5 Dark Vador 6: Vador 6
  88. Dark Vador 4: Vador 4
  89. Cible mouvante
  90. Star Wars : Insurrection
  91. Les Ruines de l'Empire 2
  92. L'Escadron Alphabet
  93. Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force
  94. Star Wars Atlas Galactique
  95. Star Wars Super Graphic: A Visual Guide to a Galaxy Far, Far Away
  96. Star Wars épisode VIII : Les Derniers Jedi
  97. Star Wars: Commander
  98. Star Wars Battlefront II
  99. Ultimate Star Wars
Sénateur de Naboo
?
? - 32 av.BY ?
Chancelier Suprême de la République Galactique
Finis Valorum
32 av.BY - 19 av.BY Poste supprimé
Empereur Galactique de l'Empire Galactique
Poste créé
19 av.BY - 4 ap.BY Poste supprimé
Empereur Galactique du Dernier Ordre
Poste créé
? - 35 ap.BY Poste supprimé
* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.