FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
"Si tu n'es pas avec moi, alors tu es contre moi."
"Seuls les Sith sont aussi absolus."
Dark Vador faisant face au Maître Jedi Obi-Wan Kenobi[src]

L'Ordre Sith, dont les membres étaient communément appelés les Sith, était une ancienne communauté d'utilisateurs du côté obscur de la Force guidés par leur haine et leur colère et dont le seul but était d'assouvir leur suprématie sur la galaxie. Fondé par un Jedi renégat plus de 5000 ans avant la bataille de Yavin, l'Ordre Sith s'étendit alors rapidement dans la galaxie et un conflit perpétuel s'installa alors entre les Sith et l'Ordre Jedi dont le but était de maintenir la paix et la justice au sein de l'Ancienne République.

Au fil des siècles, alors que les affrontements se multipliaient contre leur ennemi Jedi, les Sith, cupides et avides de pouvoir, s'entre-déchirèrent peu à peu et des guerres intestines éclatèrent alors au sein de l'Ordre. Incapables de trouver une entente, les Sith sombrèrent ainsi peu à peu dans le chaos et les Jedi profitèrent alors de cette déroute pour les éradiquer. Seul le Seigneur Noir des Sith Dark Bane survécut à ce conflit meurtrier puis, afin de perpétuer l'héritage de son ordre, décida de mettre en place la Règle des Deux. Cette doctrine, garantissant la pérennité des Sith en limitant leur nombre, prescrivait qu'il n'y ait qu'un maître et un apprenti à la fois, l'un pour incarner le pouvoir du côté obscur et l'autre pour le convoiter.

Durant un millénaire, les Sith se terrèrent ainsi en appliquant la Règle des Deux, préparant dans l'ombre leur revanche contre l'Ordre Jedi. Leurs desseins purent finalement se réaliser grâce au Seigneur Noir des Sith Dark Sidious et à son apprenti, Dark Vador, qui parvinrent à faire chuter le jadis tout-puissant Ordre Jedi et à imposer un nouvel Empire Sith à la galaxie. Toutefois, Dark Vador, qui était l'Élu devant ramener l'équilibre dans la Force, parvint finalement à la rédemption et mit ainsi un terme définitif à l'Empire Sith en faisant chuter son maître. Par la suite, les agissements des Sith furent totalement éradiqués lors de la bataille d'Exegol qui se termina par la mort de Dark Sidious et de tous les Sith du passé qui vivaient à travers lui.

HistoireModifier

NaissanceModifier

"Jadis, nous étions frères dans la Force. Mais des Ténèbres Séculaires naquirent les Sith."
―Un ancien Jedi[src]
Emblème Ordre Jedi

Le premier des Sith fut, avant de sombrer dans le côté obscur, un membre de l'Ordre Jedi dont la philosophie était alors basée sur le côté lumineux de la Force.

Plusieurs millénaires avant la bataille de Yavin, du temps des Ténèbres Séculaires, un Jedi commença à remettre en questions les principes de l'Ordre Jedi et à s'intéresser au potentiel du côté obscur de la Force. Petit à petit, il sombra alors complètement dans les ténèbres et quitta l'Ordre pour fonder sa propre communauté qui prit alors le nom d'Ordre Sith. Basée sur la quête de pouvoir en laissant ses émotions prendre le dessus, la philosophie Sith de ce Jedi renégat commença ainsi à attirer dans son sillage d'autres membres de l'Ordre qui embrassèrent alors le côté obscur.[30]

Cette division grandissante au sein de l'Ordre entraîna un schisme sans précédent qui se transforma rapidement en guerre civile. Ce conflit dévastateur entre le nouvellement formé Ordre Sith et l'ancestral Ordre Jedi se termina finalement par la victoire des Jedi, obligeant les Sith survivants à se terrer au-delà des régions connues de la galaxie.[29]

Montagnes de Moraband

Moraband, le monde natal de l'Ordre Sith.

Toutefois, à l'insu des Jedi, les Sith finirent par établir le nouveau berceau de leur ordre sur la planète Moraband,[30] un monde désertique sur lequel ils entreprirent la construction de grands édifices comme des temples et des tombeaux érigés en mémoire de leurs frères tombés au combat. Baptisé la Vallée des Seigneurs Noirs, ce lieu devint alors l'un des plus sacrés pour les Sith[15] et c'est notamment depuis ce monde éloigné qu'ils préparèrent leur future expansion.

Temps anciensModifier

Premiers conflitsModifier

"L'Empire des Sith s'est longtemps construit sur le dos des esclaves."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious évoquant le passé de l'Empire Sith avec son apprenti Dark Tyranus[src]

Petit à petit, les Sith parvinrent à bâtir un puissant Empire Sith dont les fondements reposés alors sur l'asservissement.[10] Grâce à cela, ils s'étendirent rapidement à la travers la galaxie et entreprirent alors une longue série de guerres contre l'Ordre Jedi pour le contrôle de la galaxie. N'hésitant pas à avoir recours à des techniques obscures pour assouvir leur suprématie, c'est à cette période que les Sith entreprirent la fabrication de super-armes alimentées par de gigantesques cristaux Kyber.[41][42]

Jedi Temple spires ROTS

Le Grand Temple Jedi de Coruscant fut bâti sur l'emplacement d'un antique sanctuaire Sith afin d'y contenir l'énergie sombre qui en émanait et ce, après que l'Ordre Jedi ait repris la planète-capitale des mains des Sith.

Dans le même temps, les Sith entamèrent une guerre ouverte à l'Ancienne République qui était alors le gouvernement galactique de l'époque. Désireux de lui asséner un coup fatal, les Sith décidèrent alors d'attaquer la planète-capitale Coruscant.[25] Ils prirent alors quels temps possession du monde et en profitèrent pour y bâtir un sanctuaire basé sur une singularité dans le côté obscur. Par la suite, les Jedi contre-attaquèrent et parvinrent finalement à bouter les Sith hors de la planète-capitale.[43] Dans le même temps, l'Ordre Jedi décida de construire un temple par dessus le sanctuaire Sith afin de contenir les émanations du côté obscur qui s'en échappaient.[17]

À la même époque environ, les Massassi, une espèce asservie par les Sith et qui contribuait donc à l'expansion de leur Ordre, entreprirent la construction du Grand Temple de Yavin 4.[43] Par la suite, les batailles entre les Sith et les Jedi se multiplièrent comme sur Takodana où les deux camps s'opposèrent à proximité du lac Nymeve.[44]

Grand Fléau de MalachorModifier

"C'est ici... sur cette planète morte... que les Jedi ont porté un coup terrible aux Sith. Beaucoup des nôtres ont été terrassés."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious contant le Grand Fléau de Malachor à son apprenti Dark Maul[src]
Temple Sith de Malachor

Le Temple Sith de Malachor était en réalité une super-arme destructrice possédant le pouvoir de pétrifier tous les êtres vivants dans un rayon donné.

Dans leur quête infinie du pouvoir, plusieurs Sith, qui suivaient les desseins d'une sorcière de leur ordre,[45] finirent par construire une arme destructrice au sein d'un temple sur la planète Malachor.[16]

Cette station de combat, bâtie à même la surface de la planète, puisait son pouvoir de la sombre énergie émanant du côté obscur de la Force grâce à un gigantesque cristal Kyber[46] était notamment capable de détruire la vie sur commande en pétrifiant tous les êtres vivants présents dans un périmètre donné.[16]

Toutefois, avant que les Sith ne purent faire usage de leur super-arme, les Jedi eurent vent de leur présence sur Malachor et décidèrent alors d'attaquer le bastion. Un terrible affrontement éclata alors entre les suppôts du côté lumineux et ceux du côté obscur qui se livrèrent bataille aux alentours du Temple Sith de la planète. Finalement, le conflit meurtrier se solda par l'activation de la super-arme qui pétrifia instantanément tous les combattants, causant ainsi leur mort immédiate.[16]

Grand Fléau de Malachor

Suite à la bataille de Malachor, des centaines de Jedi et de Sith périrent de l'activation du Temple Sith et de sa super-arme.

Par la suite, Malachor, ravagée par l'obscure puissance de la super-arme Sith,[16] sombra petit à petit dans l'oubli et l'existence de la toute-puissance de son arme destructrice demeura somnolente pendant plusieurs millénaires, alimentant uniquement les mythes et légendes au sein des ordres Sith et Jedi.[45]

Le règne de MominModifier

"Avec les ressources héritées de Lady Shaa et l'aide d'acolytes désespérés pour m'aider dans mon travail, j'ai conçu une grande machine. C'était une arme, bien évidemment, assez puissante pour réduire une ville en cendres."
Momin à Dark Vador[src]
Momin

Le Seigneur Sith Momin, dont l'esprit perdura à travers son masque après sa mort, fut l'un des seuls utilisateurs de la Force connus à avoir transcender les millénaires en attendant de pouvoir trouver un nouveau réceptacle pour perpétuer ses desseins.

À un moment dans l'histoire de l'Ordre, le Seigneur Sith et sculpteur Momin, après avoir tué son mentor Lady Shaa, profita de son indépendance pour acquérir des connaissances très poussées au sujet du côté obscur. Il considérait notamment que la Force était son seul et unique auditoire et vouait une réelle quête à être digne de cette dernière. Pour y parvenir, il entama notamment la construction d'une super-arme dévastatrice capable de réduire des cités en cendres. Toutefois, à l'insu des fidèles acolytes qui l'aidèrent dans ses desseins, il projetait d'alimenter sa machine avec la Force pure afin d'en canaliser l'énergie et ainsi pouvoir congeler à jamais les expressions de terreur d'une personne. Une fois ces expressions congelées, son but était alors de créer une oeuvre d'art entièrement consacrée à la peur, à la douleur et au côté obscur.[3]

Mais dans sa folie artistique destructrice, Momin ne parvint à dompter la Force à son bon vouloir et son corps fut totalement détruit lors de la première tentative de mise en marche de son arme.[3] Cependant, son esprit survécut à son éradication charnelle et resta à jamais gravé à l'intérieur du masque qu'il portait qui devint ainsi une antique relique du côté obscur renfermant son âme et ses pensées.[47]

Guerre Jedi–SithModifier

Loupe Article détaillé : Guerre Jedi–Sith.
"Il y a longtemps, les Sith étaient nombreux. Nous nous sommes élevés contre la lumière. Nous avons combattu les Jedi..."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son apprenti Dark Vador[src]

Plusieurs centaines d'années après, alors que l'Ancienne République était emprunte au déclin, une nouvelle guerre ouverte entre les Jedi et les Sith embrasa la galaxie. Dès le début des affrontements, les Sith se tournèrent de nouveau vers Coruscant qu'ils parvinrent à prendre et à occuper comme ils l'avaient 4000 auparavant. Et à l'image des anciennes guerres, l'Ordre Jedi parvint également à reprendre Coruscant aux mains des Sith, marquant l'une des dernières batailles de cette guerre sanglante.[48]

Première chute des SithModifier

"Les Sith s'entretuaient, victimes de leur propre rapacité. Mais je suis le dernier qui ait survécu aux cendres de la destruction."
―Le fantôme de Dark Bane contant la fin des Sith au Maître Jedi Yoda[src]

Après avoir été repoussé de Coruscant, les Sith, qui étaient à l'époque plusieurs milliers,[49] se dispersèrent de nouveau et même s'ils étaient nombreux, ils ne furent pas toujours victorieux à l'image de la défaite de leur armada face à la Flotte Ghostfinder qui disposait pourtant du désavantage numéraire.[50]

Dark Bane

Le Seigneur Noir des Sith Dark Bane fut le fondateur de la Règle des Deux et permit ainsi à l'Ordre Sith de perdurer.

Petit à petit, les Sith se disloquèrent de l'intérieur et de violentes guerres intestines de pouvoir les frappèrent. Dans leur cupidité démesurée, les Sith s'entretuèrent alors entre eux afin de gagner le respect des autres et d'imposer leur pouvoir. Mais corrompus par le côté obscur de la Force, ils ne firent que précipiter la chute de leur ordre et les Jedi profitèrent de cette instabilité pour les éradiquer totalement. Dark Bane, qui était alors l'unique survivant de cette chute et qui avait entrevit le déclin des siens, décida alors de réformer la doctrine des Sith pour perpétuer leur héritage.[15]

Créant la Règle des Deux qui remettait alors en question toute l'organisation de l'Ordre Sith, il imposa alors la dualité du maître et de l'apprenti : l'un devant incarner le pouvoir et l'autre, le convoiter.[15]

Après avoir introniser les fondements du nouvel Ordre Sith, Moraband, dont la surface avait été marquée par de nombreux conflits, fut peu à peu abandonnée.[51] Toutefois, après avoir été assassiné par son propre apprenti,[52] il fut lui-même enterré dans la Vallée des Seigneurs Noirs sur Moraband.[15]

Par la suite, alors que la Règle des Deux était perpétuée et que les Sith étaient maintenant réduits au nombre de deux dans la galaxie, plusieurs mondes ancestraux de leur ordre furent abandonnés comme Rhelg, Jaguada ou Ziost quand d'autres virent leur passé Sith entièrement effacé des mémoires.[5]

Dans l'ombre de la RépubliqueModifier

Une vengeance millénaireModifier

"Nous nous sommes cantonnés aux ombres pendant des milliers d'années, non par peur des Jedi, mais de nous-mêmes.
Le côté obscur est puissant, trop, même.
Les faibles se contentent de rester en ordre de marche. Les Sith...
Un maître et un apprenti, pas plus.
Depuis des générations."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son apprenti Dark Vador[src]

Ainsi, alors que la Règle des Deux était devenue l'unique réalité des Sith, ces derniers demeurèrent cachés pendant plusieurs siècles après leur chute,[15] préparant dans l'ombre leur revanche sur l'Ordre Jedi et sur la nouvelle République qui s'était formée.[18]

Dark Plagueis le SageModifier

"Dark Plagueis était un Seigneur Noir des Sith tellement puissant et tellement sage qu'il pouvait utiliser la Force pour influer sur les midi-chloriens, et pouvait... créer la vie. En outre, sa connaissance du côté obscur était telle qu'il arrivait aussi à empêcher ceux dont l'existence lui importait, de mourir."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious contant l'histoire tragique de son maître, Dark Plagueis, à Anakin Skywalker[src]

Après environ un millénaire, un Sith du nom de Dark Plagueis devint le nouveau Seigneur Noir des Sith. Très puissant dans la Force, il travailla longuement à son étude et finit par découvrir le secret de la quasi-immortalité en trouvant un moyen d'influer sur les midi-chloriens, les vecteurs élémentaires de la Force. Avec de telles capacités, Plagueis pouvait ainsi créer la vie et ralentir la mort.[18]

Toutefois, en accord avec la Règle des Deux, Plagueis dut prendre un apprenti et fit le choix d'un jeune Naboo nommé Palpatine et qui devint alors Dark Sidious. Il lui enseigna tout ce qu'il savait à propos du côté obscur et ce, jusqu'à sa véritable nature. Malgré cela, il refusa toujours de lui enseigner la manipulation des midi-chloriens, préférant se réserver lui-même ce grand pouvoir. Dans son égoïsme, Plagueis ne put entrevoir les desseins de son apprenti qui, perpétuant la tradition de Bane, tua son mentor pendant son sommeil pour devenir à son tour le Maître Sith et assouvir ses propres ambitions.[18]

Chute de la RépubliqueModifier

"Grâce à moi, les Sith ont repris la place qui leur revient dans la galaxie. Comme nous l'avions prévu, les Jedi ont cru que nous avions disparu. Ils nous ont négligés.
La vanité des Jedi était insupportable. J'ai donc mis la galaxie à feu et à sang, mon apprenti. Je l'ai purgée de toute faiblesse et impureté. Et de ses cendres et née une nouvelle ère."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son apprenti Dark Vador[src]

Après la mort de Plagueis, Sidious décida de mettre rapidement à exécution les desseins qu'il avaient longuement fomentés pour défaire les Jedi. Usant de son image publique de sénateur de la planète Naboo, il gravit ainsi rapidement les échelons de la République Galactique tout en tirant les ficelles de la vengeance millénaire de l'Ordre Sith dans l'ombre.[1][2][18]

La menace fantômeModifier

"Enfin nous nous ferons connaître des Jedi, enfin nous aurons notre revanche."
"Tu as été bien formé mon jeune apprenti, ils ne feront pas le poids face à toi..."
Dark Maul à son maître, le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious[src]

Alors que les Sith étaient restés dans l'ombre pendant près d'un millénaire, ils resurgirent soudain d'outre-tombe avec Dark Sidious et le premier apprenti qu'il prit, le Zabrak Dark Maul.[2]

Sidious Maul

Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious aux côté de son premier apprenti, Dark Maul.

Ainsi, pendant que Sidious exerçait ses fonctions de sénateur du secteur Chommell sous son vrai nom, il préparait avec son apprenti l'invasion de sa propre planète, Naboo, avec la cupide Fédération du Commerce. Comme escompté, le Sénat Galactique décida alors d'envoyer les Jedi Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi pour faire le voile sur le blocus commercial de Naboo et ces derniers parvinrent à sauver à temps la Reine Padmé Amidala qu'ils conduisirent ensuite sur Coruscant afin qu'elle plaide elle-même sa cause devant le Sénat. Sur le chemin de la planète-capitale, ils durent cependant faire escale sur Tatooine où ils découvrirent alors un jeune garçon nommé Anakin Skywalker que Qui-Gon Jinn reconnut alors comme étant l'Élu devant rétablir l'équilibre dans la Force.[2]

Duel sur Naboo

La révélation de Dark Maul aux Jedi Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi marqua le retour des Sith sur le devant de la scène galactique.

Alors qu'ils allaient quitter Tatooine, les Jedi furent soudain surpris par Dark Maul qui, révélant ainsi le retour des Sith aux yeux de tous, tentait de tuer la Reine Amidala afin qu'elle ne contrecarre pas les plans de son maître. Après un bref combat, le petit groupe put finalement s'échapper et rejoindre Coruscant. Là, la Reine Amidala plaida sa cause devant la Sénat et, sur les recommandations du Sénateur Palpatine, demanda une vote de défiance à l'encontre du Chancelier Suprême Finis Valorum qui, contraint par les corporations, n'avait plus de réel pouvoir au sein de la République Galactique. Dans le même temps, Qui-Gon Jinn rapporta au Haut Conseil Jedi le retour des Sith et demanda à ce que le jeune Skywalker soit formé afin qu'il devienne un Jedi, espérant ainsi que la prophétie se réalise par la suite.[2]

Peu après, Amidala décida de retourner sur Naboo pour soutenir son peuple face à l'envahisseur et alla demander l'aide des Gungans, l'autre peuple habitant sa planète. Ensemble, ils parvinrent ainsi à reprendre Theed, la capitale planétaire, des mains de la Fédération. Toutefois, ils furent une nouvelle fois confrontés à Dark Maul et Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi décidèrent alors de l'affronter en duel. Le combat se termina par les morts de Jinn et Maul, laissant pour seul survivant Kenobi qui promit alors à son maître agonisant de former Anakin malgré les réticences du Conseil Jedi.[2]

Enfin, suite à la destitution de Valorum, c'est finalement Palpatine, ayant alors tout orchestré pour accéder au pouvoir suprême, qui se fit élire nouveau Chancelier de la République, lui procurant ainsi la main mise sur la galaxie toute entière.[2]

Crise SéparatisteModifier

"Si je vous disais que la République est à présent sous le contrôle du Seigneur Noir des Sith..."
"Non, ce n'est pas possible, les Jedi l'auraient perçu."
"Le côté obscur de la Force a troublé leur vision, mon ami. Des centaines de sénateurs sont d'ores et déjà sous l'influence d'un Seigneur Sith connu sous le nom de Dark Sidious."
―Le Comte Dooku, en réalité le deuxième apprenti de Dark Sidious, alertant le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi sur le retour des Sith au pouvoir[src]

Suite à la mort de Maul sur Naboo,[2] Sidious décida alors de prendre comme nouvel apprenti l'Égaré Dooku qui, n'ayant plus foi en l'Ordre Jedi, l'avait quitté pour se concentrer sur sa vie publique sur sa planète natale, Serenno. Idéaliste, Dooku rejoignit rapidement Sidious quand ce dernier lui promit d'éradiquer la corruption au sein de la République Galactique et de l'Ordre Jedi et prit alors le nom de Dark Tyranus.[1]

Sidious & Tyranus

Après la mort de Maul, le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious prit Dooku, un ancien Jedi, comme nouvel apprenti.

Ainsi, pendant près de dix ans, Tyranus et son maître fomentèrent ensemble un complot séparatiste de grande ampleur visant à diviser la République Galactique et à faire sombrer la galaxie dans une guerre qui serait alors propice au retour des Sith.[53] Durant cette période, Tyranus, au mépris de la Règle des Deux mais en accord avec son maître, décida de prendre sa propre apprentie en la personne d'Asajj Ventress et commença alors à la former aux arts obscurs.[54]

Usant de sa posture publique de Comte de Serenno, Dooku fit alors sécession avec la République et forma la Confédération des Systèmes Indépendants, une coalition regroupant des mondes qui n'avaient plus foi en les délégués siégeant au Sénat Galactique de la République. Au fur et à mesure que de nouvelles planètes rejoignaient les Séparatistes, leurs idéaux se répandirent dans la galaxie.[17] Grâce aux soutiens des corporations et de ses nouveaux alliés, Dooku préparait ainsi la guerre qu'il avait lui-même ourdie avec Dark Sidious afin de plonger la galaxie dans le chaos.[1]

Grande Armée de la République

La Grande Armée de la République, composée de soldats clones, fut en réalité créée par les Sith afin de leur servir de bras armé pour faire sombrer la galaxie dans la guerre.

À un moment durant l'ascension du mouvement Séparatiste, les Jedi découvrirent qu'une armée de soldats clones avait été commandée des années auparavant par le Maître Jedi Sifo-Dyas sur la lointaine planète Kamino.[1] À leur insu, c'était en réalité Tyranus qui avait corrompu Sifo-Dyas et l'avait forcé à commanditer cette armée pour ensuite que les Sith puissent s'en servir à leur avantage.[53] Peu de temps après la découverte de cette armée, la guerre depuis longtemps tissée par Sidious éclata enfin sur la planète Geonosis qui fut le théâtre d'une terrible bataille entre les Jedi alliés de la nouvellement formée Grande Armée de la République et les forces armées des Séparatistes.[1]

Plans de l'Étoile Noire

Suite à la bataille de Geonosis, Dark Tyranus emporta avec lui les plans de l'arme ultime de son maître et lui apporta sur Coruscant.

Après ce premier affrontement, Dooku, qui avait alors tout orchestré pour déclencher le conflit, parvint à s'échapper de Geonosis puis se rendit sur Coruscant où il rejoignit son maître qui, trop occupé par sa position de Chancelier Suprême de la République pour mener les opérations directement, supervisait l'ultime complot des Sith dans l'ombre. Là, Dooku l'informa du début de la guerre et que tout se déroulant donc selon ses plans puis lui remit les premiers schémas plans d'une nouvelle super-arme capable de détruire des planètes entières et qui sera plus tard connue sous le sinistre nom d'Étoile de la Mort.[1]

Guerre des ClonesModifier

"J'ai une bonne nouvelle monseigneur, la guerre a débuté."
"Parfait, tout se déroule comme prévu."
Dark Tyranus à son maître, le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious[src]

Suite à la bataille de Geonosis qui entraîna le début de la guerre, les Jedi, qui s'étaient alors jurés de défendre la paix et la justice au sein de la République, durent peu à peu assumer les rôles de chefs de guerre au sein de la Grande Armée de la République, s'éloignant ainsi des fondements pacifiques de leur ordre.[1]

Ventress & Dooku

Pendant la Guerre des Clones, l'assassine Asajj Ventress, qui avait prêté allégeance à Dark Tyranus en devenant son apprentie, servit de façade à l'Ordre Sith, permettant ainsi à Dark Sidious de manipuler sans risques le Sénat Galactique et la République.

Pendant longtemps, les Jedi crurent que Dooku était le Maître Sith de l'Ordre notamment en raison de la présence de son apprentie, Asajj Ventress, sur les zones de guerre et ce, malgré les révélations de Dooku faites à Obi-Wan Kenobi à propos de Dark Sidious. Profitant de cet avantage, ce dernier put ainsi aisément manipuler le Sénat Galactique grâce aux pleins pouvoirs qui lui avaient été accordés en tant que Chancelier Suprême.[1][18] Tirant ainsi les ficelles du conflit dans l'ombre, Sidious et Tyranus contrôlèrent chaque étape de la guerre, utilisant notamment Ventress pour confronter les Chevaliers Jedi à de nombreuses reprises.[55][56]

Toutefois, cette dernière échoua plusieurs fois à satisfaire les projets de Sidious et ce dernier finit par ordonner à Tyranus de se séparer d'elle. Par la suite, ce dernier se rendit alors sur Dathomir afin de se trouver un nouvel apprenti[54] et finit par choisir un jeune Zabrak nommé Savage Opress. Toutefois, à son insu, Ventress, avide de revanche, demanda l'aide des Sorcières de Dathomir, son clan de naissance, pour se venger de Dooku. Ainsi, durant la formation d'Opress aux arts obscurs par Tyranus, elle en profita pour corrompre le Zabrak qui se retourna alors contre Dooku et son apprentissage.[39]

MaulAndSavageWillBePatient-Revenge

Le retour de Maul et de son frère Savage Opress créa un conflit d'intérêts au sein de l'Ordre Sith en brisant l'ancestrale Règle des Deux et mit ainsi en péril le plan du Seigneur Noir des Sith Dark Sidious.

De retour sur Dathomir, Opress rejoignit alors les Sœurs de la Nuit et apprit que Maul, l'ancien apprenti de Dark Sidious, était son frère et qu'il avait survécu à sa mort sur Naboo. Opress, sous l'impulsion de Talzin, la cheffe de clan, se mit alors en quête de le retrouver[57] et se rendit jusque sur Lotho Mineur, planète-poubelle sur laquelle il finit par retrouver son frère dont les jambes avaient été mutilées et remplacées par des morceaux de ferraille.[58] Il le ramena alors sur Dathomir et grâce à la magie de Talzin, de nouvelles jambes bioniques furent greffées à Maul qui n'avait plus qu'une idée en tête : retrouver Kenobi pour se venger.[59]

Cependant, afin de monter en puissance, Maul et Opress, qui devint alors son apprenti, décidèrent de semer le chaos et de profiter de la guerre pour s'en prendre à la planète Mandalore via le Collectif des Ombres, un conglomérat d'organisations criminelles sous la coupe de Maul.[60] Ainsi, ils prirent possession rapidement du pouvoir sur Mandalore et tuèrent la Duchesse Satine Kryze de Kalevala, la souveraine de la planète, sous les yeux de Kenobi, son amour interdit de longue date, afin de le faire souffrir de la perte d'un être qu'il chérissait.[61]

Sidious vs Maul & Savage

Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, sentant que le retour de son ancien apprenti, Maul, était une menace à ses plans, décida de l'affronter lui et Savage Opress afin de rétablir la Règle des Deux et d'éliminer la menace d'autres Sith.

Les tractations de Maul et Opress finirent toutefois par remonter jusqu'à Dark Sidious qui, sentant que le retour de son ancien apprenti était une menace pour son plan, décida de régler lui-même le problème en se rendant à Sundari, la capitale de Mandalore. Là, il confronta alors son ancien apprenti et, après avoir tué Opress, rappela à Maul l'ancestrale et unique Règle des Deux qui n'autorisait que deux Sith à la fois.[61] Par la suite, il enferma Maul au sein de la Flèche de Spire afin de s'en servir par la suite comme appât pour détruire les Sœurs de la Nuit.[62]

Plus tard, vers la fin du conflit, alors que le Maître Jedi Yoda se rendit sur Moraband lors d'un voyage initiatique à la recherche de l'origine de la vie, Sidious ressentit sa présence sur le monde natal de Sith et décida alors d'utiliser le lien entre Yoda et Tyranus, dont il était l'ancien apprenti, pour se débarrasser du Grand Maître de l'Ordre Jedi. Ainsi, grâce à un antique rituel, Sidious et Tyranus purent projeter Yoda dans une illusion de Force afin de le piéger mais ce dernier parvint à vaincre son imagination et finit presque par découvrir la véritable identité de Sidious.[15]

Ainsi, au fil de la Guerre des Clones, les Sith durent faire face à plusieurs menaces au sein même de leur ordre tout en orchestrant le vaste échiquier galactique du conflit. Malgré cela, le plan de Sidious fut un véritable succès et les Sith atteignirent ainsi leur but originel en créant le chaos au sein de la République et en discréditant les Jedi aux yeux de l'opinion publique.[18]

La revanche des SithModifier

"Une fois de plus, les Sith imposeront leur loi à la galaxie... Et... Nous connaîtrons alors la paix..."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son nouvel apprenti, Dark Vador[src]

À la toute fin de la Guerre des Clones, après avoir mis à feu et à sang la galaxie et avoir discrédité la démocratie, Dark Sidious décida d'exécuter les dernières étapes de son plan afin de supplanter la République Galactique et détruire l'Ordre Jedi. Dans ses desseins, il avait également pour but de prendre comme nouvel apprenti le Chevalier Jedi Anakin Skywalker dont il avait auparavant décelé le potentiel destructeur.[18]

DookuSabers

Le Seigneur Sith Dark Tyranus s'apprêtant à être exécuté par Anakin Skywalker sur ordre de son propre maître, Dark Sidious.

Ainsi, afin de se débarrasser de Dark Tyranus qui était alors son apprenti, il orchestra son propre enlèvement et profita de son sauvetage par les Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker pour encourager ce dernier à tuer définitivement le Comte Dooku, prétextant que cela mettrait un terme définitif à la guerre. Malgré une hésitation originelle, Skywalker finit par céder et abattit alors Dooku de sang froid, reniant ainsi les préceptes mêmes de l'Ordre Jedi et entamant ainsi sa perversion par le côté obscur.[18]

Désormais privée de son leader, la Confédération des Systèmes Indépendants sombra alors petit à petit dans le déclin et dut se retrancher dans ses quelques bastions. Sidious, qui entrevoyait la fin proche de la guerre, confia alors le contrôle de la CSI au Général Grievous et lui tendit un piège pour que les Jedi puissent le trouver afin de mettre un terme définitif à l'agissement des Séparatistes pour que ces derniers ne contrecarrent pas ses plans finaux par la suite.[18]

Sidious contant la tragédie de Dark Plagueis

Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious sous son identité de Chancelier Suprême de la République et contant l'histoire tragique de Dark Plagueis le Sage au Chevalier Jedi Anakin Skywalker, son futur apprenti.

Pendant ce temps, sur Coruscant, Dark Sidious, utilisant toujours son identité publique, s'attira les grâces d'Anakin Skywalker et continua à le corrompre tout en détournant ses sentiments et en le poussant à haïr les dogmes Jedi. Aussi, profitant de son amour pour la Sénatrice Padmé Amidala et des visions qu'il avait eues à propos de sa mort en couche, Sidious lui conta l'histoire de Dark Plagueis, son propre maître, et de ses capacités à manipuler la vie elle-même. Intrigué par ce pouvoir et désireux de vouloir sauver sa femme, Anakin s'intéressa alors de plus en plus aux connaissances de Palpatine et découvrit finalement sa véritable identité..[18]

Toutefois, au lieu de l'arrêter immédiatement, il préféra en avertir le Haut Conseil Jedi qui dépêcha alors plusieurs Maîtres Jedi pour aller arrêter Palpatine. Une fois accusé, Sidious se dévoila alors entièrement et engagea un duel contre les Jedi. Tuant aisément les Maîtres Kit Fisto, Saesee Tiin et Agen Kolar, il fut finalement confronté à Mace Windu qui parvint à le défaire. Par la suite, alors que Windu allait définitivement mettre un terme au règne des Sith en tuant Sidious, le jeune Skywalker, convaincu que les connaissances de Sidious seraient les seules à pouvoir sauver Padmé, s'interposa et empêcha Windu d'abattre le Seigneur Sith. Profitant de la déroute de son adversaire, ce dernier l'acheva alors avec sa foudre Sith puis intronisa Anakin Skywalker dans l'Ordre Sith en lui faisant prendre le nom de Dark Vador.[18]

L'avènement de Vador

L'avènement d'Anakin Skywalker en tant que Dark Vador marqua un tournant décisif dans le plan final du Seigneur Noir des Sith Dark Sidious visant à supplanter la République Galactique.

Une fois son nouvel apprenti à ses côtés, Sidious lui ordonna alors d'aller massacrer les Jedi du Grand Temple puis ordonna l'exécution de l'Ordre 66 qui intimait à tous les soldats clones de la Grande Armée de la République d'abattre sans délai leurs chefs Jedi. Ainsi, alors que les Chevaliers Jedi étaient assassinés à travers toute la galaxie, Sidious convoqua une séance extraordinaire du Sénat Galactique et accusa l'Ordre Jedi d'avoir voulu prendre le pouvoir sur la République en l'attaquant. Enfin, profitant de l'état de guerre et la crise galactique en cours, il proclama alors la naissance de l'Empire Galactique afin de garantir la sécurité de chacun et d'éviter tout nouveau conflit. Ainsi, les Sith, plus d'un millénaire après leur première chute, revinrent en force en imposant une fois de plus leur emprise sur la galaxie tout en ayant cette fois-ci pris le soin d'éradiquer leur ennemi perpétuel qu'était l'Ordre Jedi.[18]

L'Empire GalactiqueModifier

Le retour des SithModifier

"Il n'y a qu'un unique plan — un unique et grand dessein qui régira l'univers — le mien."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à propos de son Empire Galactique[src]
Vador et Sidious

Les Seigneurs Noirs des Sith Dark Sidious et Dark Vador régnant sur leur nouvel Empire Galactique en tant que maître et apprenti.

Après la chute de la République et la Grande Purge Jedi, Sidious et Vador furent alors les seuls maîtres du nouvellement créé Empire Galactique.[18] Utilisant les forces militaires dispersées de la Grande Armée de la République, ils imposèrent ainsi un régime autoritaire et répressif sur l'ensemble de la galaxie en un temps record. Dans le même temps, et toujours selon les plans de Sidious, ils continuèrent la construction de l'Étoile de la Mort,[18] une super-arme gigantesque alimentée par des cristaux Kyber.[7]

À un moment donné, Vador, sous l'impulsion de son maître, entreprit une mission sur la planète volcanique Mustafar en compagnie de la Colonelle Alva Brenne, architecte Impérial en chef, et du Lieutenant Roggo, son assistant. Il prit également avec lui le masque du Seigneur Sith Momin, une ancestrale relique Sith. Une fois sur le monde, Vador décida alors de méditer au sein de la Caverne Sith.[27]

Momin et Vador

Le Seigneur Noir des Sith Dark Vador discutant des plans d'une forteresse capable de canaliser l'énergie du côté obscur avec l'ancien Seigneur Sith Momin, ce dernier ayant alors pris possession du corps d'un Mustafarien.

Pendant ce temps, le masque de Momin s'empara du corps de Roggo et l'utilisa afin de dessiner ses propres plans. Quand Brenne découvrit cela, elle fut alors tuée par Roggo toujours possédé par Momin et Vador découvrit alors la machination. Il décida alors de tuer Roggo[27] et retira le masque de sa tête puis le ramena au sein de la caverne pour l'examiner.[3]

Là, Momin se révéla alors à Vador et lui conta son histoire puis tenta alors de s'emparer du corps de Vador. Toutefois, ce dernier résista et Momin préféra alors s'emparer du corps d'un Mustafarien. Les deux Sith se mirent alors à discuter de la structure dessinée par Momin et ce dernier lui expliqua qu'il pouvait canaliser l'énergie du côté obscur via ce bâtiment. Finalement, Vador accepta de le laisser construire cette forteresse.[3]

Lords of the Sith art

Tous deux, les Seigneurs Noirs des Sith Dark Sidious et Dark Vador imposèrent rapidement leur loi à la galaxie.

Durant cette période, Sidious ne manqua notamment pas de parfaire la formation de son apprenti aux arts du côté obscur. Ainsi, cinq ans après la fin de la Guerre des Clones, le Mouvement libre de Ryloth fondé par le Twi'lek Cham Syndulla entreprit d'assassiner l'Empereur Palpatine et Dark Vador. Toutefois, Sidious entrevit à l'avance les manigances de Syndulla et en profita alors pour tester son apprenti. Feignant d'ignorer le complot, il se rendit alors sur Ryloth avec Vador et laissa se dérouler la tentative des Twi'leks pour les assassiner. Cependant, grâce à cela, il put alors mettre à l'épreuve son apprenti sur la maîtrise de ses émotions tout en éradiquant la résistance Twi'lek et les traîtres Impériaux qui l'avaient aidée.[63]

La traque des Jedi survivantsModifier

"C'est là une opportunité que nous ne pouvons laisser passer. L'apprentie de Skywalker pourrait nous mener à d'autres Jedi disparus. [...] envoyez d'autres Inquisiteurs pour les traquer."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son apprenti Dark Vador après que ce dernier ait découvert la survie de la Padawan Ahsoka Tano[src]

À la suite de l'Ordre 66 et de la quasi-annihilation de l'Ordre Jedi à la fin de la Guerre des Clones, quelques Jedi parvinrent tout de même à survivre et Sidious ordonna alors leur arrestation et leur exécution systématiques.[18] Pour ce faire, l'Inquisitorius fut alors créé.[64] Sous la coupe de Dark Vador, cette organisation, composée d'êtres sensibles à la Force formés aux arts obscurs appelés Inquisiteurs, fut alors chargée de la traque et de l'élimination des Jedi survivants.[65]

Inquisitorius Vader Comic

L'Inquisitorius, dirigé pendant de nombreuses années par le Grand Inquisiteur, servit de bras armé du côté obscur aux Seigneurs Noirs des Sith Dark Sidious et Dark Vador afin de traquer les Jedi ayant survécu à l'Ordre 66.

Pendant de nombreuses années, un Pau'an connu sous le nom du Grand Inquisiteur servit de leader à cette organisation.[65] À ses côtés suivaient d'autres Inquisiteurs de différentes espèces et nommés Sœur ou Frère selon leur sexe.[66] Ainsi, pendant près de 15 ans, l'Inquisitorius et Vador maintinrent le spectre de l'Ordre Jedi dans les abysses et renforcèrent le côté légendaire qui commençait petit à petit à entourer les anciens Chevaliers Jedi.

Vador et le Grand Inquisiteur

Le Grand Inquisiteur Pau'an recevant ses ordres du Seigneur Noir des Sith Dark Vador.

Toutefois, quelques années avant la bataille de Yavin, une cellule rebelle dirigée par l'ex-Padawan Jedi Kanan Jarrus et la Twi'lek Hera Syndulla commença à faire parler d'elle sur la planète Lothal. Petit à petit, la présence de l'utilisateur de la Force remonta jusqu'aux oreilles du Grand Inquisiteur qui se chargea alors personnellement de cette nouvelle traque pour le compte des Sith. Ainsi, le Pau'an découvrit alors avec stupéfaction que Jarrus avait pris sous son aile le jeune sensitif Ezra Bridger afin de le former aux voies de la Force et profita alors de cela pour tenter de le corrompre au côté obscur mais en vain.[65]

Après une longue traque, le Grand Inquisiteur fut finalement vaincu par Jarrus et la cellule rebelle de ce dernier finit par rejoindre l'Alliance Rebelle sous l'impulsion de l'informateur rebelle Fulcrum qui se révéla alors être l'ex-Jedi Ahsoka Tano. Après l'échec du Grand Inquisiteur,[67] Sidious envoya alors Vador pour mettre un terme définitif à l'insurrection du secteur Lothal. Ainsi, Vador parvint à canaliser l'insurrection sur Lothal mais ce faisant, il ressentit la présence de son ancienne apprentie aux côtés des Rebelles. Après avoir informé son maître de la nouvelle, ce dernier ordonna alors l'envoi de nouveaux Inquisiteurs pour traquer et éliminer les trois Jedi.[68]

Un an plus tard, alors que le Cinquième Frère et la Septième Sœur avaient traqué les Jedi jusqu'au sein du Temple Jedi de Lothal, Vador les rejoignit alors et fit remarquer que son maître serait satisfait de la découverte de ce nouveau sanctuaire Jedi.[69] Dans le même temps, Sidious et Vador étudièrent avec soin le potentiel de Malachor et son antique et légendaire arme et envoyèrent alors le Huitième Frère pour tenter de percer les mystères du Temple Sith de Malachor mais également pour traquer une "ombre" dont la présence avait été signalée là-bas.[16]

Inquisiteurs VS Jedi et Maul

Les Inquisiteurs de l'Empire Galactique en proie contre Kanan Jarrus, Ahsoka Tano et Maul sur Malachor.

Par la suite, Ahsoka Tano, Kanan Jarrus et Ezra Bridger voyagèrent eux-mêmes jusque sur Malachor afin d'y trouver un savoir. Là, le jeune Bridger fit la rencontre de Maul, l'ancien Seigneur Sith, qui était alors l'ombre que le Huitième Frère traquait. Maul lui expliqua alors qu'il avait réussi à percer le secret du Temple Sith et convainquit Ezra de l'aider à pénétrer dans le temple car cela ne pouvait se faire qu'à deux. Ainsi, les deux parvinrent à se procurer l'Holocron Sith puis sortirent de la structure.[16]

Là, ils tombèrent nez à nez avec Kanan Jarrus et Ahsoka Tano alors que ces derniers faisaient face au Huitième Frère, à la Septième Sœur et au Cinquième Frère. Tano reconnut Maul immédiatement et mit en garde Ezra mais l'ancien Sith se joignit alors à eux pour combattre les Inquisiteurs. Après les avoir repoussés, il incita alors les trois rebelles à monter en haut du Temple Sith pour s'échapper. Toutefois, ayant en tête de faire d'Ezra son nouvel apprenti, il s'attaqua alors à Kanan et le rendit aveugle. Malgré cela, Jarrus parvint tout de même à défaire Maul et à le faire tomber du temple.[16]

Twilight of the Apprentice

Le Seigneur Noir des Sith Dark Vador affrontant son ancienne Padawan Jedi Ahsoka Tano sur Malachor.

Pendant ce temps, Ezra, qui était parvenu au sommet du temple, comprit alors que l'Holocron Sith était la clé pour activer le Temple Sith et le plaça alors au sein de l'obélisque qui se trouvait là. La structure commença alors à se mettre en action mais soudain, Dark Vador fit son apparition et engagea le combat contre le jeune Bridger qui fut vite battu. Ce fut alors Ahsoka Tano qui affronta Vador. Alors que Kanan et Ezra souhaitaient l'aidée, elle les repoussa alors et leur ordonna de s'en aller en prenant l'Holocron Sith avec eux. Seule face à Vador, elle eut alors la révélation qu'il s'agissait de son ancien maître.[16]

Cependant, alors que le temple commençait à imploser après que Ezra ait enlevé l'Holocron Sith de son réceptacle, le combat fut écourté et Tano et Vador furent séparés. Le Seigneur Noir des Sith parvint alors à s'enfuir de la planète mais son ancienne apprentie demeura sur la planète et fut alors portée disparue.[16]

L'Ordre Nouveau en périlModifier

"Nous avons gardé le squelette de la République pendant près de vingt ans durant toute la construction de l'Étoile de la Mort. Vingt ans, mon apprenti... Toute cette organisation est maintenant un simple nuage de poussières en orbite autour de Yavin. Désormais, nous n'avons plus le Sénat pour rétablir l'ordre, plus d'Étoile de la Mort pour l'y forcer. Notre plus grande arme est détruite. Nos productions ne sont plus que cendres. Nous sommes assiégés de toutes parts. Durant toutes ces années, nous n'avons jamais été aussi près du désastre..."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son apprenti Dark Vador après la destruction de l'Étoile de la Mort[src]
Laser en construction

Le super-laser de l'Étoile de la Mort était une super-arme alimentée par de gigantesques cristaux Kyber et capable d'anéantir des planètes entières.

Durant tout le règne de l'Empire Galactique, de nombreux mouvements de rébellion virent le jour. Bien qu'ils fassent pour la plupart détruits par les forces Impériales, certains subsistèrent néanmoins et parvinrent à former un groupe plus homogène et soudé. Ainsi, après près de vingt années sous le joug Impérial, l'Alliance Rebelle se forma progressivement, regroupant dans ses rangs des résistants de touts bords dont le seul combat était le retour à la liberté et à l'éradication de la tyrannie de l'Empire Galactique.[7]

Pendant ce temps, l'Empereur Dark Sidious atteignit son but ultime : la construction de l'Étoile de la Mort, une super-arme alimentée par de gigantesques cristaux Kyber et capable d'annihiler une planète entière. Bien qu'il fut persuadé que son arme lui permettrait de mettre un terme définitif aux agissements de la rébellion,[7] les plans de cette dernière furent finalement dérobés par l'Alliance suite à la bataille de Scarif. Confiés par la suite à la Princesse Leia Organa d'Alderaan[70] qui était en réalité la fille d'Anakin Skywalker et donc de Dark Vador,[18] les plans furent alors acheminés jusque sur Yavin 4 où se situait la base rebelle.[7]

Exds

Suite à la bataille de Yavin, l'Étoile de la Mort de l'Empire Galactique fut anéantie par l'Alliance Rebelle, marquant ainsi la première victoire significative de la résistance face à l'Empire Sith de Dark Sidious.

Toutefois, l'Empire vint à découvrir la position de cette base et, après avoir annihilé la planète Alderaan, dirigea alors sa super-arme vers le système Yavin afin d'annihiler la petite lune et l'Alliance. Dans le même temps environ, le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi, qui était alors initialement chargé de sa protection, entreprit la formation de Luke Skywalker, le fils d'Anakin Skywalker et Padmé Amidala et frère de Leia Organa, aux voies et mystères de la Force afin qu'il devienne à son tour un Jedi.[7]

Par la suite, après le sacrifice de Kenobi face à son ancien apprenti Dark Vador, Luke se joignit alors aux forces rebelles et participa alors à la bataille de Yavin durant laquelle l'Alliance se frotta à l'Étoile de la Mort. Utilisant les plans dérobés de cette dernière, le jeune Jedi, aux manettes d'un X-Wing, parvint finalement à trouver la faille et fit alors exploser la station orbitale, tuant au passage tous les membres de l'Empire à son bord et assénant un coup sans précédent aux forces Impériales.[7]

Guerre Civile GalactiqueModifier

Une menace latenteModifier

"Il y a soudain un grand trouble dans la Force."
"Je l'ai senti."
"Nous avons un nouvel ennemi : le jeune rebelle qui a détruit l'Étoile Noire. Tout me conduit à penser que ce garçon est le fils d'Anakin Skywalker..."
"Comment est-ce possible ?"
"Lisez dans votre cœur, Seigneur Vador, et vous comprendrez que c'est la vérité..."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son apprenti à propos de sa découverte de l'existence de Luke Skywalker[src]

Après la destruction de l'Étoile de la Mort, l'Empire rassembla ses forces et se concentra sur la traque et l'annihilation définitive de l'Alliance Rebelle. Trois ans après leur échec, les forces Impériales retrouvèrent enfin la trace des Rebelles dans le système Hoth et lancèrent un assaut de grande ampleur pour les déloger de leur base. Toutefois, la plupart des forces rebelles parvinrent à s'échapper. Peu après cette bataille, l'apprenti Jedi Luke Skywalker, ayant eu une vision de son ancien maître, Obi-Wan Kenobi, se rendit dans le système Dagobah pour y trouver Yoda afin que ce dernier termine sa formation.[71]

Dans le même temps, Dark Sidious ressentit un grand trouble dans la Force et comprit alors que le jeune Luke Skywalker, qui était celui avait détruit son Étoile de la Mort, n'était autre que le fils d'Anakin Skywalker. Il en informa alors son apprenti et somma ce dernier de corrompre son fils afin qu'il devienne leur allié et rejoigne les Sith. Vador acquiesça alors et ajouta même que s'il refusait de se joindre à eux, il le détruirait.[71]

Je suis ton père

Le Seigneur Noir des Sith Dark Vador annonçant à Luke Skywalker qu'il est son père biologique et tentant de le faire sombrer dans le côté obscur.

Par la suite, alors que Luke était toujours aux côtés du Maître Jedi Yoda sur Dagobah, Vador parvint à capturer Leia Organa, Han Solo, Chewbacca et C-3PO sur Bespin. Constatant que ses amis étaient en danger à travers une vision, Luke quitta alors l'enseignement de Yoda à la hâte et se dirigea droit vers Bespin, tombant ainsi dans le piège tendu par Vador. Là, le père et le fils s'affrontèrent mais Luke, n'ayant pas achevé sa formation, fut vite défait par le tout-puissant Sith. Une fois à terre, Vador en profita alors pour lui dévoiler sa véritable filiation et Luke refusa alors d'y croire. Cependant, quand il comprit que tout était vrai, il ne fut retenir sa colère mais refusa tout de même les avances de son père et s'échappa de la planète avec ses amis.[71]

La fin d'un règneModifier

"Maintenant, accomplis ton destin et viens prendre la place de ton père à mes côtés."
"Jamais ! Je ne viendrai jamais du côté obscur. Vous avez échoué, votre Altesse. Je suis un Jedi, comme mon père l'avait été avant moi."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious tentant de corrompre Luke Skywalker en l'enjoignant d'embrasser le côté obscur[src]

Après cette révélation, Luke décida alors de retourner sur Dagobah pour y terminer sa formation mais Yoda, affaiblit et malade, lui affirma alors qu'il avait terminé son initiation en ayant affronté son père et confronté la vérité de ses origines. Avant de s'éteindre, il confia finalement au jeune Luke qu'il existait un autre Skywalker.[72]

SidEmp

L'Empereur Palpatine se rendant en personne sur l'Étoile de la Mort II afin d'y superviser sa construction et mettre en place le piège devant mener à l'annihilation définitive de l'Alliance Rebelle.

Pendant ce temps, l'Empereur Palpatine, bien décidé à annihiler la rébellion, avait entreprit la construction d'une seconde Étoile de la Mort en orbite de la lune forestière d'Endor. Persuadé que les rebelles tomberaient dans son piège, il laissa alors fuiter la localisation de ce nouveau chantier et y concentra une grande partie des forces de la Marine Impériale. Par la suite, il se rendit en personne sur le chantier afin de superviser la fin des travaux et mettre en place son plan visant à attirer les rebelles dans le système pour les éradiquer.[72]

Une fois l'information remontée aux oreilles de l'Alliance Rebelle, cette dernière décida alors de lancer une offensive sans attendre afin de profiter de la vulnérabilité de l'arme qui était encore en construction. Luke, bien décidé à confronter son père, se joignit alors à l'équipe d'assaut au sol chargé de désactiver le générateur de bouclier de la super-arme. Une fois face à son père, Luke tenta alors de le ramener à la lumière mais le Sith, persuadé qu'il était trop tard pour lui, refusa et emmena alors son fils devant Dark Sidious sur l'Étoile de la Mort II.[72]

Sidious jubilant

L'Empereur Dark Sidious profitant du combat qu'il a lui-même engendré entre Luke Skywalker et son père Dark Vador.

Là, Luke confronta l'Empereur qui tentait de le corrompre en attisant sa haine et sa colère. À un moment, Luke succomba aux ténèbres et s'empara de son sabre laser pour terrasser l'Empereur. Toutefois, Vador s'interposa et le combat que Sidious attendait entre le père et le fils s'engagea. Nimbé par la colère, Luke Skywalker finit par prendre le dessus sur son père mais alors que ce dernier était à terre et qu'il allait le terrasser, le jeune Jedi fut rappelé à la lumière et éteignit la lame de son sabre, épargnant son père et mettant ainsi en échec les desseins de Dark Sidious.[72]

Vador attrapant Palpatine

Dark Vador se retournant contre son maître Dark Sidious afin de sauver son fils et causant ainsi la chute des Sith en accomplissant la prophétie de l'Élu.

Ce dernier, constatant son échec, dut alors se résoudre à tuer le Jedi et commença alors à le torturer au moyen de sa Foudre Sith. Alors que Luke souffrait sous les éclairs de Sidious, Vador, tiraillé entre sa loyauté envers son maître et son passé et sa filiation avec Luke, finit par se retourner contre Sidious et le projeta dans l'un des puits de réacteur, causant sa perte et achevant ainsi sa rédemption vers le côté lumineux de la Force.[72]

Une renaissance compromiseModifier

Les ténèbres survivantesModifier

"À travers les âges, j'ai vu le mal prendre de nombreuses formes. Les Sith. L'Empire. Aujourd'hui, c'est le Premier Ordre."
Maz Kanata à propos du côté obscur de la Force[src]

Après la chute de l'Empire Galactique et de l'Ordre Sith, un équilibre s’imposa au sein de la Force qui avait alors vu la disparition de ses deux principaux cultes en deux décennies. Ce vide fut alors rapidement comblé par de nouvelles doctrines et philosophies comme l'ordre des Chevaliers de Ren qui vit peu à peu le jour.[44] En outre, malgré l’accomplissement de la prophétie de l'Élu qui avait prévu la destruction des Sith, le côté obscur, lui, survécut. Éternelle, la dualité entre la lumière et l’obscurité était l’un des fondements originels de la Force et tant que l’un persisterait, l'autre ferait de même.[73]

Aussi, après les morts de Dark Sidious et Dark Vador, plusieurs adeptes des arts obscurs continuèrent d’adhérer aux préceptes et dogmes Sith. Ce fut notamment le cas de Yupe Tashu qui, ayant servi Dark Sidious comme conseiller, était très admiratif des enseignements Sith. Il pensait ainsi que les vestiges de l’Empire restants devaient se rassembler au sein des Régions Inconnues afin d'y perpétuer la quête de Dark Sidious en cherchant la véritable source du côté obscur de la Force.[12][74] D'un autre côté, les Acolytes de l'au-delà, de fidèles adorateurs de l’obscurité, entreprirent la collecte de nombreux artefacts Sith au sein de la galaxie.[74]

Kylo Ren Vader Helmet Chamber

Se jurant de perpétuer l'héritage de son grand-père Dark Vador, Kylo Ren prêta allégeance au côté obscur et reçut l'enseignement de Snoke, un mystérieux manipulateur de la Force.

Dans le même temps, un nouvel ordre, qui n’était pas directement affilié aux Sith, vit peu à peu le jour au sein des Régions Inconnues. Dirigé par l’énigmatique Suprême Leader Snoke, ce dernier, appelé Premier Ordre, entreprit alors peu à peu sa conquête de la galaxie qui était alors administrée par la fragile Nouvelle République.[75] Ce fut notamment à cette période que Ben Solo, fils de Leia Organa et Han Solo et petit-fils d'Anakin Skywalker, sombra du côté obscur et fut corrompu par Snoke.[76] Jurant de perpétuer l'héritage de son grand-père Dark Vador, Ben Solo prit alors le nom de Kylo Ren et rejoignit le Premier Ordre où il fut formé aux arts obscurs par Snoke.[75]

Le Dernier OrdreModifier

"Je t'offrirai... un nouvel Empire. Les forces du Dernier Ordre seront bientôt prêtes. Elles seront à toi si tu fais ce que je demande."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious promettant à Kylo Ren les forces de son nouvel Empire Sith[src]
DarthSidiousExegol-TROS

Bien qu'il ait chuté à la bataille d'Endor, l'esprit et les pouvoirs de l'Empereur Dark Sidious survécurent à travers un corps cloné, lui permettant ainsi de fomenter sa revanche dans l'ombre.

Cependant, à son insu, le Premier Ordre, dont le pouvoir ne cessait de croître, était en réalité l'œuvre des Sith. En effet, malgré sa chute à la bataille d'Endor, l'esprit et les pouvoirs de Dark Sidious parvinrent à survivre à travers un corps cloné. Le Seigneur Noir des Sith, avide de vengeance, décida alors de se réfugier au sein des Régions Inconnues pour préparer son grand retour. Ainsi, il se terra sur Exegol, l'ancestral monde caché des Sith, et commença petit à petit à rebâtir sa puissance d'antan à l'aide de cultistes adorateurs de l'Éternel Sith.[6]

Dans le même temps, afin de garder la main mise sur la galaxie, il créa lui-même Snoke au travers d'un corps cloné et le plaça à la tête du Premier Ordre[6] dont les fondations, assurées par le plan Contingence, étaient alors basées sur les vestiges de l'Empire Galactique qui avaient subsisté.[12] Au fur et à mesure que Dark Sidious tirait les ficelles du Premier Ordre dans l’ombre, il en profita pour corrompre le jeune Ben Solo et détruire le Temple Jedi de Luke Skywalker qui avait alors commencé à former une nouvelle génération de Jedi.[75]

Éternel Sith

Après la chute de l'Empire Galactique, l'Éternel Sith de Dark Sidious devint le seul culte survivant rattaché aux dogmes et fondements ancestraux de l'Ordre Sith.

Alors que le Premier Ordre lui servait de couverture, Sidious entreprit également la construction d'une gigantesque flotte de Destroyers Stellaires tueurs de planètes sur Exegol. Trente ans après la chute de l'Empire Galactique et après les morts de Snoke et Luke Skywalker, Sidious sentit alors que l'heure de sa vengeance était venue et se révéla alors au reste de la galaxie au travers d’un message.[6]

Utilisant Kylo Ren, il le fit venir sur Exegol et se révéla en lui expliquant qu'il était le seul investigateur du Premier Ordre. Il lui promit par la suite toute la puissance de feu de son Dernier Ordre s'il parvenait à tuer sa petite-fille,[6] Rey, une pilleuse d'épaves sensible à la Force qui avait suivi l'enseignement de Luke Skywalker sur Ahch-To[76] et qui avait rejoint les rangs de la Résistance.[75]

Chute finale des SithModifier

"Je ne suis pas venue pour régner sur les Sith, je suis venue pour les éliminer."
―La jeune Jedi Rey au Seigneur Noir des Sith Dark Sidious[src]

Suite à sa rencontre avec l'Empereur Palpatine, Kylo Ren, qui était alors devenu le Suprême Leader du Premier Ordre, informa le Conseil Suprême de l'existence de la flotte de l'Éternel Sith et de sa puissance de feu destructrice. En apprenant cela, le Général Allégeant Enric Pryde, qui avait jadis servi l’Empire Galactique, décida de prêter allégeance au Dernier Ordre de Palpatine et servit dès lors les intérêts des Sith.[6]

Sidious & Rey devant le Trône des Sith

Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious offrant le Trône des Sith à sa petite-fille Rey en espérant qu'elle devienne ainsi l'Impératrice Palpatine et qu'elle perpétue l'héritage des Sith.

Dans le même temps, alors que Ren traquait Rey, il finit par lui révéler sa filiation et lui proposa de le rejoindre pour qu'ils puissent tous deux abattre Palpatine et prendre le pouvoir. Rey refusa et décida de s'occuper elle-même de son grand-père. Elle se rendit alors jusque sur Exegol et y confronta Palpatine. Là, Dark Sidious lui révéla qu’il n'avait jamais eu l'intention de la tuer et qu'il attendait seulement qu'elle se saisisse de la place lui revenant de droit en prenant place sur le Trône des Sith et en devenant l'Impératrice Palpatine.[6]

Toutefois, Rey refusa et Palpatine se résolut alors à la tuer. Dans le même temps, Kylo Ren, qui s'était repenti et avait de nouveau embrassé la lumière, se rendit lui-même sur Exegol pour aider Rey à abattre définitivement les Sith. Enfin, Rey avait prit le soin d'envoyer ses coordonnées à la Résistance pour que ces derniers puissent lancer une offensive sur Exegol et stopper la flotte destructrice du Dernier Ordre. Ainsi, alors que la bataille d'Exegol faisait rage à la surface, Dark Sidious combattit Ben Solo et Rey. Bien qu'affaibli physiquement, ses pouvoirs ne s'étaient jamais estompés et il parvint alors à prendre facilement le dessus sur les deux jeunes sensitifs.[6]

Usant de la Foudre Sith pour les torturer, il constata alors que les deux êtres formaient une dyade dans la Force et profita de ce lien unique pour drainer leur énergie vitale, lui redonnant ainsi sa forme charnelle originelle. Une fois vidés de leur énergie vitale, les deux êtres s’écroulèrent alors au sol, inconscients. Palpatine profita alors de sa toute-puissance retrouvée pour libérer un flux continu d’éclairs dans le ciel d'Exegol afin de stopper la flotte alliée de la Résistance.[6]

Rey contre Sidious

Rey affrontant son grand-père Dark Sidious avec le soutien de tous les Jedi qui vivent à travers elle.

Toutefois, Rey fut rappelée à la lumière par les Jedi vivant à travers elle. Ces derniers lui transmirent la force de se relever et elle se saisit alors du sabre laser de Leia Organa pour affronter l’Empereur Palpatine. Ce dernier détourna alors sa foudre sur sa petite-fille en affirmant que tous les Sith vivaient à travers lui et qu’elle n'était pas à la hauteur de son pouvoir. Malgré cela, Rey résista et se saisit alors d'un second sabre laser puis affirma qu'elle était, quant à elle, tous les Jedi.[6]

Mort de Dark Sidious

Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious succombant sous ses propres éclairs de Force détournés par sa petite-fille Rey, entraînant ainsi la chute définitive de l'Ordre Sith.

Ne pouvant résister à une telle puissance, les éclairs de Palpatine furent alors petit à petit détournés par les sabres lasers de Rey et se retournèrent alors contre Palpatine dont les chairs commencèrent alors à se décomposer. Persévérant, Rey puisa encore dans son énergie et Palpatine fut alors totalement vaincu à travers une explosion de Force qui provoqua l'effondrement de la structure. Privé de son leader, le Dernier Ordre s’effondra et la lumière l'emporta de nouveau sur les ténèbres, mettant ainsi un terme définitif au règne de l'Ordre Sith sur la galaxie.[6]

HéritageModifier

"Je suis tous les Sith !"
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious[src]

Le règne de l'Ordre Sith se sépare en deux grandes périodes au cours de l'histoire galactique : avant et après l'établissement de la Règle des Deux par Dark Bane. Du temps de l'Ancienne République, les Sith n'hésitaient pas à se montrer et à combattre ouvertement les forces républicaines et l'Ordre Jedi, leur ennemi de toujours.[48]

Cette image de guerriers du côté obscur semant mort et chaos derrière eux perdura jusqu'à leur première chute suite à la Guerre Jedi–Sith et l'avènement du Seigneur Noir des Sith Dark Bane qui, afin de faire subsister les dogmes Sith, préféra réduire leur nombre pour favoriser leur pérennité. Ainsi, suite à l'établissement de la Règle des Deux, les Sith passèrent peu à peu dans la légende et leur passé fut oublié par la plupart des habitants de la galaxie.[15]

Ce n'est qu'avec l'ascension de Dark Sidious et l'avènement de l'Empire Galactique que l'Ordre Sith fit son grand retour et imposa une fois de plus son autorité.[18] Toutefois, même en ayant recouvert leur puissance d'antan, les Sith restèrent souvent des mythes et peu de personnes connaissaient la véritable identité de l'Empereur Palpatine.

Après vingt années de règne sur la galaxie, l'Empire Sith de Palpatine finit par s'écrouler, victime de l'assurance démesurée de son leader.[72] Une fois de plus, les Sith sombrèrent dans l'ombre et durent se cacher pour se reconstruire. C'est notamment à cette époque que de nombreuses organisations loyalistes prêtèrent allégeance aux dogmes Sith et aidèrent Dark Sidious à rebâtir son empire dans l'ombre.[6]

Néanmoins, l'Ordre Sith ne parvint jamais à retrouver sa suprématie passée puisque Sidious, encore une fois persuadé de sa victoire, fut vaincu par sa propre petite-fille qui refusa de céder aux ténèbres et d'assumer son nom.[6] Après ce dernier échec, les Sith, vivant alors à travers leur dernier légataire en la personne de Dark Sidious, disparurent une fois pour toutes et leur héritage s'éteignit.

LocalisationModifier

MorabandModifier

Temple Sith de Moraband

Le Temple Sith de la planète Moraband était l'un des nombreux vestiges du monde natal de l'Ordre Sith.

Loupe Article détaillé : Moraband.

Monde natal des Sith, Moraband était une planète désertique aux paysages montagneux et arides recouverts d'une couche de poussière couleur cuivre.[15] C'est sur cette planète qu'un Jedi renégat aurait fondé l'Ordre Sith plusieurs millénaires avant la bataille de Yavin.[30]

La planète, abandonnée après de nombreuses guerres, abritait notamment plusieurs structures comme des temples ou des tombeaux érigés en l'honneur des Sith tombés au combat. Le Temple Sith de Moraband[15] était l'un de ces lieux de culte et abritait en son sein le tombeau de Dark Bane ainsi qu'une chambre d'exécution destinée à torturer et à tuer les Jedi.[51]

Temples et mondes Sith connusModifier

Mondes SithModifier

De par leur comportement expansionniste, les Sith avaient l'habitude de conquérir des planètes entières pour les placer sous leur seule domination. Ainsi, au fil des âges, plusieurs mondes passèrent sous alignement Sith :

Temples SithModifier

La galaxie abritait de nombreux temples qui étaient notamment choisis pour leur imprégnation dans le côté obscur de la Force. Ainsi, on pouvait trouver les sanctuaire suivants suivantes :

OrganisationModifier

Hiérarchie SithModifier

"Il est de ton devoir d'apprendre ce que je sais et il est de mon devoir d'apprendre ce qu'il reste à enseigner."
―Le Maître Sith Dark Sidious formant son apprenti Dark Vador[src]
SidiousVaderPromo

Durant de nombreuses années, les Seigneurs Noirs des Sith Dark Sidious et Dark Vador servirent l'Ordre en tant que maître et apprenti.

Organisation assez peu structurée, l'Ordre Sith ne disposait pas d'une hiérarchie claire. Cependant, à l'image des Jedi, des rangs d'expérience existaient :

  • Apprenti Sith : rang détenu par les nouveaux membres de l'Ordre et suivant l'apprentissage d'un Maître Sith.[71]
  • Seigneur Sith : rang détenu par les membres de l'Ordre ayant achevé leur formation.[18]
  • Maître Sith : rang détenu par les membres de l'Ordre détenant déjà le rang de Seigneur Sith et aptes à former eux-mêmes leur propre apprenti.[18]

À ces rangs s'ajoutait notamment deux titres spéciaux qui furent portés par de nombreux Sith au cours des âges :

Formation des SithModifier

"Il n'y a pas de pitié."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, rappelant à son ancien apprenti Dark Maul l'un des fondements de la doctrine Sith[src]

L'Ordre Sith était naturellement composé de Seigneurs Sith qui avaient totalement embrassé les doctrines et fondements du côté obscur. Toutefois, mis à part les apprentis Sith destinés à devenir les futurs Seigneurs Sith,[1][18] il existait aussi des guerriers Sith qui, bien qu'ils soient intronisés et formés aux arts obscurs, n'étaient pas destinés à devenir de véritables Sith. C'était notamment le cas des Assassins Sith[55] et Inquisiteurs.[65]

Apprenti SithModifier

Loupe Article détaillé : Apprenti Sith.

Confié à un Maître Sith, les apprentis Sith étaient bien souvent destinés à devenir les futurs Seigneurs Sith de l'Ordre et recevait donc une formation complète des arts obscurs. Du temps de la Règle des Deux, il n'existait qu'un apprenti Sith à la fois qui, avec son maître, partageait le titre de Seigneur Noir des Sith et portait la particule de Dark.[18]

Guerrier SithModifier

Loupe Articles détaillés : Assassin Sith et Inquisiteur.

En outre, et en raison de la très restrictive Règle des Deux, d'autres personnes pouvaient être intronisées au côté obscur de la Force sans pour autant devenir de véritables Sith.

Ce fut notamment le cas vers la fin de l'Ère Républicaine et sous l'Ère Impériale durant lesquels les apprentis du Maître Sith Dark Sidious prirent de nombreux sensitifs sous leur aile afin qu'ils servent leurs intérêts.[39][55][65] Ainsi on pouvait notamment trouver deux types principaux de guerriers Sith :

  • Assassin Sith : formé au côté obscur, les assassins Sith servaient notamment les apprentis Sith et leur servaient souvent de gardes du corps ou de tueurs. Une fois que les assassins Sith ne servaient plus les intérêts des Seigneurs Noirs des Sith, ils étaient tout simplement tués[54] par ces derniers qui en prenaient alors de nouveaux sous leur coupe.[39]
  • Inquisiteur : servant exclusivement Dark Vador sous l'Ère Impériale, les Inquisiteurs étaient une confrérie de sensitifs formés au côté obscur et chargés de traquer et d'éradiquer les Jedi ayant survécu à l'Ordre 66[66] mais aussi de détecter et de capturer les enfants sensibles à la Force.[81]

Forces militairesModifier

Afin d'assouvir leurs désirs d'expansion et de contrôle galactique, les Sith avaient souvent recours à des forces armées. Ainsi, avant l'établissement de la Règle des Deux, l'Ordre disposait de sa propre armée régulière composée de Seigneurs Sith[13] mais également de sa propre flotte de combat.[12]

Toutefois, après l'établissement de la Règle des Deux et la réduction du nombre de Sith à deux, ces derniers durent alors faire appel à des forces armées composées de non-Sith. C'est notamment ce que fit le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious avec son Empire Galactique dont le maintien de l'ordre était assuré par les Forces Militaires Impériales composées d'officiers et soldats de carrière rompus à la doctrine Impériale.[7]

Flotte Sith

La Flotte de l'Éternel Sith, composée de Destroyers Stellaires destructeurs de planètes et fondée par le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, fut l'une des plus puissantes flottes jamais construites.

Après la bataille d'Endor et sa chute, Sidious dut se terrer dans les Régions Inconnues et les forces militaires de l'Empire Galactique furent dispersées. Toutefois, le Sith profita de son exil pour créer une gigantesque flotte de combat composée de Destroyers Stellaires destructeurs de planètes.[6]

En outre, les forces militaires de l'Éternel Sith étaient composées d'une armée régulière composée de Sith troopers, des soldats d'élite rompus au combat aéroporté.[6]

Organisations loyalistesModifier

"J'ai appris des erreurs de mes ancêtres. Je me suis servi des non-Sith pour atteindre mes objectifs."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à son apprenti Dark Vador[src]

En plus des forces militaires composées de non-Sith, de nombreux cultes vénérant le côté obscur de la Force et les dogmes de l'Ordre existèrent au fil des âges et aidèrent les Sith dans leurs desseins.

C'est notamment suite à l'effondrement de l'Empire Galactique que de nombreux cultistes Sith se révélèrent et aidèrent le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious déchu à préparer le retour des Sith. Ainsi, les acolytes de l'au-delà, un culte dirigé par Yupe Tashu, un ancien proche de Palpatine, commit diverses attaques à l'encontre de la Nouvelle République et se chargea aussi de rechercher et conserver les artefacts Sith dispersés.[74]

D'autres cultistes moins puissants appelés les Alazmec de Winsit sévirent également à cette période sur la planète Mustafar où ils s'étaient donnés la mission de protéger l'ancien sanctuaire de Dark Vador dont ils vénéraient la force.[5]

Enfin, le culte de l'Éternel Sith, qui était directement lié au Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, vit le jour durant l'exil de ce dernier sur Exegol. Composé de cultistes, c'est notamment grâce à eux que Sidious put créer Snoke et ainsi tirer dans l'ombre les ficelles du Premier Ordre. Les cultistes de l'Éternel Sith étaient très nombreux et leur but était notamment de rétablir l'Empire Sith de Sidious.[5]

Pour ce faire, ils n'hésitèrent pas à embrigader les populations humaines de la planète pour les former aux dogmes Sith et ainsi en faire le futur bras armé du nouvel Empire Sith voulu par Sidious.[5]

CultureModifier

La ForceModifier

Côté obscur de la ForceModifier

Loupe Article détaillé : Côté Obscur de la Force.
"Le côté obscur de la Force est un moyen d'acquérir de nombreuses facultés considérées par certains comme contraires à la nature."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious évoquant le côté obscur à Anakin Skywalker[src]
Côté obscur de la Force

Un antique symbole du côté obscur de la Force.

Le côté obscur de la Force, aussi appelé Bogan,[82] était l'un des principaux pans la Force. Souvent représenté comme étant le côté de la peur, de la colère, de la haine,[2] du désir, de la passion[18] et de l'agressivité,[71] le côté obscur était vénéré par les Sith qui se servaient alors uniquement de leur colère pour dompter la Force et en puiser leurs pouvoirs souvent destinés à l'asservissement et à la guerre.[2]

Côté lumineux de la ForceModifier

Loupe Article détaillé : Côté Lumineux de la Force.
"Les Jedi sont au service du bien."
"Le bien est une question de point de vue, Anakin."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious et Anakin Skywalker évoquant le côté lumineux et les Jedi.[src]
Côté lumineux de la Force

Un antique symbole du côté lumineux de la Force.

À l'inverse, le côté lumineux de la Force, aussi appelé Ashla,[82] le second pan de la Force, était souvent représenté comme étant le côté de la quiétude, de la compassion, du sacrifice et de l'altruisme envers toute créature vivante.[76] Le côté lumineux était vénéré par les Jedi, les ennemis perpétuels des Sith, et soutenait tous les fondements et dogmes de leur ordre.[2]

Malgré cette dualité, les Sith étaient persuadés que le bien n'était qu'une question de point de vue et qu'ils ne différaient pas des Jedi dans leur quête éternelle d'un plus grand pouvoir.[18] Toutefois, contrairement au côté obscur, le côté lumineux n'était pas attrayant et corrupteur et peu furent ceux qui revinrent à la lumière après avoir goûté aux ténèbres. Ce fut cependant le cas avec Dark Vador qui, en sa qualité d'Élu, parvint à se repentir et à regagner le coté lumineux en accomplissant sa destinée.[72]

Arts SithModifier

Sabres laserModifier

Loupe Article détaillé : Sabre laser.
"Un sabre rouge ne diffère en aucun cas des autres si ce n'est... qu'il a été fait pour saigner."
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious à propos des sabres laser Sith[src]
Vader Bleeding

Le Seigneur Noir des Sith Dark Vador accomplissant le rituel du saignement afin d'obtenir un cristal Kyber corrompu donnant une teinte écarlate à la lame de son sabre laser.

Peu différent des sabres laser des Jedi, les armes des Sith étaient cependant reconnaissables à leur lame rouge.[2] Cette couleur, non naturelle, était due à un rite Sith appelé saignement et qui consistait à imprégner d'énergie obscure un cristal Kyber pur jusqu'à qu'à ce qu'il se soumette au côté obscur et se mette à saigner, lui donnant ainsi cette teinte écarlate.[83]

Très souvent, les Sith se procuraient des cristaux Kyber à faire saigner en tuant des Jedi et en leur volant le précieux artefact.[84]

Formes de combatModifier

Loupe Article détaillé : Arts Jedi.

Les Sith ne possédant pas leur propre école de maniement du sabre laser, ils s'adaptaient alors aux Arts Jedi et suivaient dès lors les apprentissages des sept formes primordiales de combat[85] :

  • Forme I ou Shii-Cho : style le plus ancien et le plus rudimentaire.[86]
  • Forme II ou Makashi : style le plus gracieux et notamment destiné aux duels. Cette forme reposait sur des frappes préméditées et contrôlées.[86]
  • Forme III ou Soresu : style le plus passif et le moins offensif. Cette forme reposait sur le détournement des attaques ennemies et privilégiait la défense.[86]
  • Forme IV ou Ataru : style le plus acrobatique et le plus offensif. Cette forme reposait sur des mouvements nimbés par la Force et privilégiait l'attaque.[86]
  • Forme V  : style le plus adapté au combat et le moins prévisible. Cette forme, divisée en deux sous-formes appelées Shien et Djem So, reposait sur les bases défensives de la Forme III tout en utilisant des techniques offensives afin de toujours garder tirer avantage du combat.[86]
  • Forme VI ou Niman : style le plus complet et le plus équilibré. Cette forme spéciales était réservée aux utilisateurs d'un double sabre laser et était considérée comme la réunion parfaite des cinq formes précédentes.[86]
  • Forme VII : style le plus agressif et le plus dangereux. Cette forme, divisée en deux sous-formes appelées Vaapad et Juyo, reposait sur les émotions de son utilisateur pour amplifier ses attaques.[86]

Artefacts et reliquesModifier

Holocrons SithModifier

Loupe Article détaillé : Holocron Sith.
"Les holocrons des Sith sont des clés qui peuvent ouvrir bien des portes."
Maul à Ezra Bridger à propos des holocrons Sith[src]
Holocron Sith de Malachor

L'holocron Sith du Temple Sith de Malachor dans sa configuration de verrouillage.

Les holocrons Sith étaient un type d'holocron qui avaient une forme pyramidale quand ils étaient verrouillés et qui renfermaient une grande quantité d'informations. Jalousement gardés au sein des temples et sanctuaires, les holocrons Sith, uniquement consultables par des sensitifs, renfermaient de grands savoirs sur le côté obscur et sur l'histoire des Sith mais servaient aussi de clés pour ouvrir des passages.[16]

Code SithModifier

Loupe Article détaillé : Code Sith.
"La paix est un mensonge. Il n'y a que la passion.
Par la passion, j'accède à la puissance.
Par la puissance, j'accède au pouvoir.
Par le pouvoir, j'accède à la victoire.
Par la victoire, je me libère de mes chaînes.
La Force sera ainsi mon salut."
―Le Code Sith[src]

Le Code Sith était l'ensemble des règles qui régissaient l'Ordre Sith et que tous les membres devaient respecter. Il était l'exact opposé du Code Jedi et prônait uniquement l'utilisation de la force pour accéder au pouvoir.[19]

Cérémonies et traditionsModifier

Règle des DeuxModifier

Loupe Article détaillé : Règle des Deux.
"Toujours par deux ils vont. Ni plus, ni moins. Le maître et son apprenti."
―Le Grand Maître Jedi Yoda évoquant l'ancestrale Règle des Deux[src]

Après leur première chute, la Règle des Deux instaurée par le Seigneur Noir des Sith Dark Bane devint le fondement le plus important de l'Ordre Sith car il permettait d'assurer sa pérennité en empêchant les guerres de pouvoir intestines entre les différents Seigneurs Sith.[13]

Pendant un millénaire, cette règle permit aux Sith de survivre et de préparer leur revanche sur l'Ordre Jedi dans l'ombre. Il était peu commun que les Sith dérogent à cette règle et quand cela arrivait,[18] l'erreur était rapidement réparée. Ce fut notamment le cas sous le règne de Dark Sidious qui, après avoir appris la survie de son ancien apprenti Dark Maul et de l'élève qu'il avait lui-même pris, décida en personne de rétablir l'unique et première règle des Sith en abattant cet élève[61] et en emprisonnant Maul.[62]

Alchimie SithModifier

Loupe Article détaillé : Alchimie Sith.
Illusion obscure

Les Seigneurs Noirs des Sith Dark Sidious et Dark Tyranus pratiquant l'alchimie Sith pour créer une illusion obscure.

L'alchimie Sith était une technique de magie propre au côté obscur de la Force et qui permettait la création d'artifices et d'illusions. Ancestrale et antique alchimie inventée par les Seigneurs Sith ayant vécu sous l'Ancienne République, cette technique transcenda notamment les âges et était encore pratiquée du temps de la République Galactique[15] et de l'Empire Galactique[87] où ses utilisateurs devaient alors réciter des incantations en Balc, un ancien dialecte Sith, tout en projetant de la Foudre Sith dans un vaste contenant.[15]

C'est notamment grâce à l'alchimie Sith que les illusions obscures, des projections de vision dans l'esprit d'autrui, étaient rendues possibles.[15] En outre, la magie Sith pouvait également être utilisée pour amplifier la puissance d'un artefact ou d'un objet comme ce fut le cas pour le casque de Kylo Ren.[5]

Rituel sacrificielModifier

"Le temps est venu ! Dans ta haine, tu vas m'ôter la vie et tu vas t'élever. Le rituel commence. Elle va m'abattre et prêter allégeance aux Sith. Elle va brandir son arme. Elle va venir à moi. Elle va accomplir sa vengeance. D'un coup de son sabre, les Sith renaissent ! Les Jedi sont morts ! Fais-le ! Accomplis le sacrifice !"
―Le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious s'apprêtant à succomber sous la lame de sa propre petite-fille afin qu'elle prenne à son tour sa place d'Impératrice Galactique[src]

Le rituel sacrificiel était un rite Sith ayant pour but de transmettre la puissance d'un Sith à un autre. Ce fut notamment la technique utilisée par le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious sur Exegol afin que sa petite-fille, Rey, puisse prendre sa place sur le Trône des Sith et ainsi régner sur le Dernier Ordre en tant qu'Impératrice.[6]

Durant cette cérémonie, le meurtrier devait ôter la vie de la victime choisie en utilisant sa haine et devait donc l'abattre dans un excès de colère.[6]

En coulissesModifier

D'abord cité dans la romanisation de Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir, le mot "Sith", coupé au montage final du premier opus de la saga, fut pour la première fois prononcé dans Star Wars épisode I : La Menace Fantôme sorti en 1999. Par la suite, les Sith et leur histoire furent grandement développés dans la Prélogie, les séries d'animation et la Postlogie.

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1,00, 1,01, 1,02, 1,03, 1,04, 1,05, 1,06, 1,07, 1,08, 1,09, 1,10, 1,11, 1,12 et 1,13 Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones
  2. 2,00, 2,01, 2,02, 2,03, 2,04, 2,05, 2,06, 2,07, 2,08, 2,09, 2,10, 2,11, 2,12, 2,13, 2,14 et 2,15 Star Wars épisode I : La Menace Fantôme
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 Dark Vador: Seigneur Noir des Sith 22: La Forteresse de Vador 4
  4. Star Wars: The Complete Visual Dictionary, New Edition
  5. 5,00, 5,01, 5,02, 5,03, 5,04, 5,05, 5,06, 5,07, 5,08, 5,09, 5,10, 5,11, 5,12, 5,13, 5,14, 5,15, 5,16, 5,17, 5,18, 5,19, 5,20, 5,21, 5,22, 5,23, 5,24, 5,25 et 5,26 Star Wars : L'Ascension de Skywalker : Le Guide Visuel
  6. 6,00, 6,01, 6,02, 6,03, 6,04, 6,05, 6,06, 6,07, 6,08, 6,09, 6,10, 6,11, 6,12, 6,13, 6,14, 6,15, 6,16, 6,17, 6,18, 6,19 et 6,20 Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker
  7. 7,00, 7,01, 7,02, 7,03, 7,04, 7,05, 7,06, 7,07, 7,08, 7,09 et 7,10 Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir
  8. Dark Vador: Seigneur Noir des Sith 6: L'Élu 6
  9. Star Wars: Commander
  10. 10,0 et 10,1 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Les Évadés de Kadavo"
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 Galaxy's Edge 4
  12. 12,0, 12,1, 12,2 et 12,3 Riposte : Chute de l'Empire
  13. 13,0, 13,1 et 13,2 Star Wars : Le côté obscur
  14. StarWars-DatabankII Savage Opress dans la Databank
  15. 15,00, 15,01, 15,02, 15,03, 15,04, 15,05, 15,06, 15,07, 15,08, 15,09, 15,10, 15,11, 15,12, 15,13, 15,14, 15,15, 15,16, 15,17, 15,18, 15,19, 15,20 et 15,21 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Le Sacrifice"
  16. 16,00, 16,01, 16,02, 16,03, 16,04, 16,05, 16,06, 16,07, 16,08, 16,09, 16,10, 16,11, 16,12, 16,13 et 16,14 Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "La Chute de l'apprentie"
  17. 17,0, 17,1, 17,2, 17,3, 17,4, 17,5 et 17,6 Tarkin
  18. 18,00, 18,01, 18,02, 18,03, 18,04, 18,05, 18,06, 18,07, 18,08, 18,09, 18,10, 18,11, 18,12, 18,13, 18,14, 18,15, 18,16, 18,17, 18,18, 18,19, 18,20, 18,21, 18,22, 18,23, 18,24, 18,25, 18,26, 18,27 et 18,28 Star Wars épisode III : La Revanche des Sith
  19. 19,0 et 19,1 Backstories: Star Wars – Darth Vader: Sith Lord
  20. StarWars-DatabankII Dague d'Ochi de Bestoon dans la Databank
  21. 21,0, 21,1 et 21,2 Ultimate Star Wars, New Edition
  22. Star Wars Jedi: Fallen Order
  23. 23,0 et 23,1 SWResistanceLogo Star Wars Resistance – "La chasseuse de reliques"
  24. Dark Vador: Seigneur Noir des Sith 20: La Forteresse de Vador 2
  25. 25,0, 25,1 et 25,2 Star Wars : Les lieux emblématiques de la saga
  26. StarWars-DatabankII Holocron dans la Databank
  27. 27,0, 27,1 et 27,2 Dark Vador: Seigneur Noir des Sith 21: La Forteresse de Vador 3
  28. D'après le roman Tarkin, le sanctuaire Sith de Coruscant fut abandonné environ 5000 ans avant la chronologie du récit qui prend place en 14 av.BY. On peut donc déduire que les Sith virent le jour avant 5000 av.BY.
  29. 29,0 et 29,1 Star Wars 9: Épreuve de Force sur Nar Shaddaa 2
  30. 30,0, 30,1, 30,2 et 30,3 Encyclopedia-Logo Sith dans l'Encyclopedia (lien obsolète ; lien de sauvegarde sur Archive.org)
  31. Star Wars Annuel 4
  32. 32,0, 32,1 et 32,2 Dooku: Jedi Lost
  33. "Intermission 1" — Star Wars Aventures 12
  34. Maître et Apprenti
  35. 35,0, 35,1, 35,2 et 35,3 Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker (roman jeunesse)
  36. Gadgets and Gear
  37. "Gaze of Stone" — Myths & Fables
  38. Lando 4
  39. 39,0, 39,1, 39,2 et 39,3 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Monstre"
  40. SWInsider "La Fin de l'Histoire" – Star Wars Insider 1
  41. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "The Big Bang"
  42. StarWars-DatabankII Super-laser de l'Etoile de la Mort dans la Databank
  43. 43,0, 43,1 et 43,2 Ultimate Star Wars
  44. 44,0 et 44,1 Star Wars : Le Réveil de la Force : L'Encyclopédie Illustrée
  45. 45,0 et 45,1 Dawn of Rebellion
  46. SWCustom-2011 Twilight of the Apprentice Trivia Gallery sur StarWars.com
  47. Dark Vador: Seigneur Noir des Sith 23: La Forteresse de Vador 5
  48. 48,0 et 48,1 Star Wars Propaganda : L'Art de la Propagande dans la Galaxie
  49. StarWarsKids The Sith | Star Wars Galaxy of Adventures Fun Facts sur la Chaîne YouTube officielle Star Wars Kids
  50. Riposte : Dette de vie
  51. 51,0 et 51,1 StarWars-DatabankII Moraband dans la Databank
  52. Star Wars Helmet Collection 2
  53. 53,0 et 53,1 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Le Jedi oublié"
  54. 54,0, 54,1, 54,2 et 54,3 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Les Sœurs de la nuit"
  55. 55,0, 55,1 et 55,2 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "La Cape des Ténèbres"
  56. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "L'Ennemi Caché"
  57. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Les Sorcières de la Brume"
  58. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Frères"
  59. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Vengeance"
  60. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "La Conspiration"
  61. 61,0, 61,1 et 61,2 TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Sans foi ni loi"
  62. 62,0 et 62,1 Dark Maul - Fils de Dathomir 1
  63. Les Seigneurs des Sith
  64. Star Wars Rebels: Visual Guide: Epic Battles
  65. 65,0, 65,1, 65,2, 65,3 et 65,4 Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "Prémices d'une Rébellion"
  66. 66,0 et 66,1 Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "Toujours par deux ils vont"
  67. Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "Galaxie en flammes"
  68. Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "Le Siège de Lothal"
  69. Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "Au cœur des ténèbres"
  70. Rogue One: A Star Wars Story
  71. 71,0, 71,1, 71,2, 71,3 et 71,4 Star Wars épisode V : L'Empire contre-attaque
  72. 72,0, 72,1, 72,2, 72,3, 72,4, 72,5 et 72,6 Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi
  73. Star Wars : Les Derniers Jedi : Le Guide Visuel
  74. 74,0, 74,1 et 74,2 Riposte
  75. 75,0, 75,1, 75,2 et 75,3 Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force
  76. 76,0, 76,1 et 76,2 Star Wars épisode VIII : Les Derniers Jedi
  77. SWCustom-2011 Bucket’s List Extra: 7 Fun Facts from “The Relic Raiders” – Star Wars Resistance sur StarWars.com (lien de sauvegarde)
  78. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Le Complot"
  79. TCW mini logo Star Wars: The Clone Wars – "Les Enfants de la Force"
  80. Star Wars : Solo : Le Guide Visuel
  81. Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "L'Avenir de la Force"
  82. 82,0 et 82,1 Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "Au Cœur des ténèbres"
  83. Dark Vador: Seigneur Noir des Sith 5: L'Élu 5
  84. Star Wars Lightsabers: A Guide to Weapons of the Force
  85. Star Wars : Tout ce que vous devez savoir
  86. 86,0, 86,1, 86,2, 86,3, 86,4, 86,5 et 86,6 Knights of Fate
  87. Rebels-mini-logo Star Wars Rebels – "À la croisée des mondes"
* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .