Cliquer ici pour voir la version Canon de ce sujet.  Cet article couvre la version Légendes de ce sujet. 

Un spectre de Force était la manifestation d'un être sensible à la Force après sa mort. Ce pouvoir était utilisé par les Sith et les Jedi.

Histoire du côté obscur[modifier | modifier le wikicode]

Quand un Sith particulièrement puissant mourrait, son esprit refusait la plupart du temps de ne faire qu'un avec la Force, ce qui provoquait sa transformation en Esprit Sith.

Dans certains lieux (tel les tombeaux ou les temples) où le Côté Obscur était particulièrement présent, l'explorateur inconscient devait s'attendre à rencontrer l'un de ces esprits enragés. Bien que se contentant la plupart du temps de murmurer de façon incompréhensible avant de repousser violemment en arrière les importuns qui osaient les déranger avant de disparaître, certains esprits Sith pouvaient parler, attaquer ou enseigner des choses aux mortels assez fou pour s'adresser à eux.

Ainsi l'on pût voir l'esprit de Marka Ragnos apparaître à ses apprentis pendant son enterrement et désigner son successeur, celui de Naga Sadow qui tenta de détruire l'Ordre Jedi, celui de Dark Nihilus qui répondit à l'appel de Dark Krayt sur Korriban, celui d'Aloysius Kallig qui apparut à son descendant Dark Nox ou celui de Dark Sidious qui se servit de clones et de sa connaissance du Côté Obscur pour se réincarner chaque fois qu'on le tuait.

Histoire du côté lumineux[modifier | modifier le wikicode]

Quand un Jedi mourrait, son esprit ne faisait qu'un avec la Force, sauf si le Jedi en question avait quelque chose d'inachevé lors de son vivant. Ainsi plusieurs spectres de Jedi aidèrent l'Ordre ou leurs ancien Padawans lors de situation critique.

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.