FANDOM


Star Wars épisode III : La Revanche des Sith est le troisième et dernier volet de la Prélogie, se déroulant trois ans après l'épisode II de la saga. Ce film est écrit et réalisé par George Lucas, il s'agit du dernier épisode produit par Lucas avant le rachat de la licence par Disney. Il sortit le 19 mai 2005 aux États-Unis, et le 18 mai 2005 en France.

SynopsisModifier

C'est la guerre ! La République croule sous les attaques de l'impitoyable Sith, le Comte Dooku. Il y a des héros dans les deux camps. Le Mal est partout.

Avec une audace stupéfiante, le Général Grievous, diabolique chef droïde, est entré dans la capitale pour enlever le Chancelier Suprême Palpatine, chef suprême du Sénat Galactique.

Alors que l'Armée Droïde Séparatiste tente de quitter la capitale assiégée avec son précieux otage, deux Chevaliers Jedi mènent une mission désespérée pour secourir le chancelier captif....

RésuméModifier

La bataille de CoruscantModifier

Loupe Article détaillé : Bataille de Coruscant.

Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi ont reçu la dangereuse mission d'aller sauver le Chancelier Suprême Sheev Palpatine des griffes du Général Grievous. À bord de leurs chasseurs Jedi, ils pénètrent dans le vaisseau du général, éliminent les droïdes de combat présents dans le hall et montent dans l'ascenseur pour aller dans la tour d'observation ou se trouve le Chancelier captif.

Le Comte Dooku arrive dans la tour d'observation, Obi-Wan et Anakin l'affrontent à deux mais Obi-Wan se retrouve immobilisé. Anakin termine le combat tout seul contre Dooku, lui coupe les deux mains puis hésite à le tuer, mais devant l'insistance du Chancelier, il le décapite.

Ils tentent ensuite de s'enfuir mais sont tous les trois capturés par le général. Toutefois, avec l'aide de R2-D2, ils arrivent à se débarrasser de leurs menottes et détruisent les Magna Gardes IG-100 de Grievous, mais ce dernier profite de la diversion et s'échappe à bord d'une capsule de sauvetage.

Anakin et Obi-Wan réussissent finalement à faire atterrir le vaisseau sur Coruscant, la mission des deux Jedi est donc un succès.

Retrouvailles et bataillesModifier

De retour de leur mission, Anakin retrouve secrètement sa femme Padmé Amidala. Celle-ci lui apprend qu'elle est enceinte de lui, et Anakin lui dit que ce moment est le plus merveilleux moment que la vie lui ait donné.

Pendant ce temps, Grievous se rend sur le monde d'Utapau ou il communique par holo-projection avec son maître Dark Sidious, qui lui apprend que la fin des Jedi approche.

Cette nuit-là, Anakin fait un rêve où il voit Padmé mourir en donnant la vie. Ne voulant pas perdre Padmé comme il a perdu sa mère Shmi trois ans plus tôt, il promet à Padmé de faire le nécessaire pour empêcher cela.

Le lendemain, il rend visite à maître Yoda lui demander des conseils sur ce qu'il doit faire concernant ses rêves, mais la réponse de Yoda, qui est de laisser les personnes retourner à la Force, ne plait pas à Anakin.

D'autre part, le Chancelier propose à Anakin d'être ses yeux et ses oreilles au Conseil Jedi où il pourra siéger avec un rang de maître, et Anakin accepte. Le maître Mace Windu accepte de l'intégrer au conseil mais ne lui accorde pas le rang de maître, ce qui contrarie beaucoup Skywalker. Yoda se porte volontaire pour aller sur Kashyyyk avec un bataillon de soldats clones pour aider les Wookiees a se défendre contre l'offensive droïde. Obi-Wan révèle plus tard à Anakin que le conseil veut qu'il espionne le Chancelier.

Ce dernier invite Anakin à venir le rejoindre à l'Opéra Galactique. Là-bas, il lui révèle qu'il a des doutes à propos de la crédibilité du conseil des Jedi. Il lui raconte également l'histoire de Dark Plagueis, un Seigneur Sith qui avait le pouvoir de vaincre la mort. Anakin, intéressé, veut apprendre à utiliser ce pouvoir, mais Palpatine lui dit que les Jedi ne peuvent pas y accéder.

Tandis que sur Kashyyyk la bataille a commencé, le conseil décide d'envoyer Obi-Wan sur Utapau pour détruire le Général Grievous.

La bataille d'UtapauModifier

Loupe Article détaillé : Bataille d'Utapau.

Sur Utapau, Obi-Wan apprend de l'Administrateur du Port Tion Medon que Grievous est au dixième niveau, il y va et commence à se battre en duel contre le Général. Il est vite rejoint par le Commandant clone Cody et le 212ème Bataillon d'attaque. Après un duel acharné, Obi-Wan finit par tuer Grievous.

Pendant ce temps, Windu envoit Anakin chez le Chancelier pour lui rapporter le fait qu'Obi-Wan a engagé le combat avec le Général.

De la lumière à l'obscuritéModifier

Loupe Article détaillé : Duel dans le Bureau de Palpatine.

Dans le bureau du Chancelier, ce dernier dévoile à Skywalker qu'il est en réalité le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, et cherche à le convaincre de rejoindre le Côté Obscur de la Force, lui assurant qu'il s'agit du seul moyen de sauver Padmé d'une mort certaine.

Anakin revient au Temple où Mace Windu révèle à Anakin qu'Obi-Wan a vaincu Grievous, Anakin quant à lui révèle à Windu que Palpatine est en réalité le Sith dont les Jedi soupçonnaient l'existence. Le maître Jedi décide d'intervenir sans Anakin.

Accompagné de Saesee Tiin, Agen Kolar et Kit Fisto, Windu se rend chez Palpatine où il engage le combat avec ce dernier. Palpatine élimine les trois autres assez rapidement puis se bat avec Windu, il est évident que Palpatine est le plus fort, mais sentant arriver Anakin, il décide de laisser Windu en vie pour lui faire croire que les Jedi sont les réels ennemis. Anakin arrive et demande à Windu d'épargner Palpatine mais il refuse et Anakin lui tranche la main tandis que Sidious l'achève avec ses éclairs. Anakin accepte que Sidious le guide vers le Côté Obscur, devenant ainsi le Seigneur Sith Dark Vador.

L'Ordre 66Modifier

Palpatine ordonne alors l'Ordre 66, qui oblige tous les soldats clones à tuer les Jedi qui les commandent. C'est un véritable massacre, mais certains Jedi y survivent comme Yoda qui tue ceux qui voulaient l'éliminer et Obi-Wan qui survit à sa chute dans un gouffre rempli l'eau.

Pour terminer le travail, Anakin se rend au Temple Jedi avec la 501ème Légion et y massacre tous les Jedi, y compris les jeunes Padawans.

Plus tard, Yoda part de Kashyyyk en direction du temple Jedi ou il trouve Obi-Wan. Ensemble, ils se débarrassent des derniers clones présents et pénètrent à l'intérieur du temple, et grâce aux hologrammes de sécurité, Obi-Wan découvre qu'Anakin est impliqué dans toute cette mascarade et qu'il est devenu le nouvel apprenti de Sidious.

Pendant ce temps, Anakin part sur Mustafar pour éliminer les derniers dirigeants Séparatistes et ainsi mettre fin à la Guerre des Clones. Palpatine, lui, réorganise la République en Empire Galactique et s'autoproclame Empereur de cet Empire.

Padmé, qui commence à douter d'Anakin, va le rejoindre sur Mustafar et Obi-Wan s'embarque clandestinement sur son vaisseau.

Duels des HérosModifier

Loupe Articles détaillés : Duel sur Mustafar et Duel au Sénat.

Padmé rejoint Anakin, et ce dernier lui avoue que dorénavant il est au service de l'Empereur. Padmé ne veut pas le suivre sur cette voie, et ne sait pas qu'Obi-wan se tient derrière elle. Anakin pense qu'ils veulent le tuer et étrangle Padmé mais la relâche avant de commettre l'irréparable. Il affronte ensuite Obi-wan en combat singulier.

Au même moment, Yoda affronte Dark Sidious mais ne parvenant pas à le vaincre et décidant de disparaître, il abandonne et s'enfuit avec l'aide de Bail Organa.

Sur Mustafar, après un combat acharné, Obi-Wan finit par vaincre Anakin en lui coupant ses jambes et un bras et le laisse brûler près de la lave en fusion. Il récupère ensuite Padmé et va sur l'astéroïde de Polis Massa où se trouve Bail Organa et Yoda. Là-bas, Padmé accouche de ses deux jumeaux avant de mourir tandis que Sidious récupère Anakin et lui construit une armure qui lui permettra de survivre.

Bail Organa décide d'adopter la petite fille que Padmé a nommée Leia, tandis qu'Obi-Wan confie Luke aux Lars sur Tatooine où il veillera sur lui. Yoda quand à lui, décide de s'exiler sur Dagobah.

Vador et Sidious ordonnent le commencement de la fabrication de l'Étoile de la Mort, la République et l'Ordre Jedi sont détruits, la guerre est finie.

AccueilModifier

CritiquesModifier

La Revanche des Sith marque la fin de la prélogie et s'impose comme une victoire autant du côté des spectateurs que de la presse. En effet, considéré comme le meilleur film de cette prélogie voire comme le meilleur Star Wars depuis l'épisode V, ses qualités scénaristiques sont saluées par tous et son côté plus sombre est très apprécié.

Seules quelques critiques négatives émergent sur les dialogues entre Anakin Skywalker et Padmé Amidala ainsi que sur la prestation d'Hayden Christensen, l'interprète d'Anakin. George Lucas, par la suite, admit volontiers que les dialogues n'étaient pas son fort.[1]

Box-officeModifier

Immense succès, La Revanche des Sith n'a aucun mal à se hisser à la seconde place mondiale en terme de fréquentation et engrange près de 850 000 000 US$ dont plus de deux tiers sont amassés aux Etats-Unis.

En France, le film réalise 7,2 millions d'entrées et se hisse à la deuxième place nationale en terme de fréquentation, juste derrière le quatrième volet de la saga Harry Potter, pour l'année 2005.[1]

DistinctionsModifier

Une nouvelle fois, un film Star Wars est nommé aux Oscars mais cette fois-ci dans la catégorie des meilleurs maquillages et coiffures. La Revanche des Sith s'inclinera finalement face à l'adaptation cinématographique du Monde de Narnia.

Mais le film n'en démord par pour autant et remporte une multitude de prix dont celui du film de l'année du festival d'Hollywood, le Saturn Award du meilleur film de science-fiction ou encore le Teen Choice Award du meilleur film d'action ou d'aventure.

John Williams est, pour la troisième fois, récompensé d'un Saturn Award pour sa bande originale et le Satellite Award du meilleur son est attribué à l'équipe technique du film.

Concernant les effets visuels, un Satellite Award récompense le travail des équipes ainsi qu'un Empire Award de la meilleure scène pour la naissance de Dark Vador.

Enfin, Hayden Christensen remporte le MTV Movie Award du meilleur méchant mais également, comme pour l'épisode II, le Razzie Award du pire second rôle masculin.[1]

Scènes coupées et scènes en version longueModifier

Plusieurs scènes tournées ont été coupées lors de la post-production :

  • Histoires d'ascenseur : scène coupée dans laquelle Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker discutent des bips binaires émis par R2-D2 et de leur compréhension dans l'un des ascenceurs du vaisseau amiral du Général Grievous.
  • La mort de Shaak Ti : scène coupée dans laquelle le Général Grievous exécuté la Maître Jedi Shaak Ti sous les yeux d'Anakin et d'Obi-Wan. La scène se poursuit par la fuite de ses derniers.
  • Fuite par le hangar : version longue de la fuite du Chancelier Suprême Sheev Palpatine aux côtés des Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker qui les amènent dans le hangar de la Main Invisible.
  • Les prémices de la Rébellion : scène coupée dans laquelle Bail Organa, Mon Mothma et Padmé Amidala sont réunis dans le bureau de ce premier avec d'autres Sénateurs tout en discutant des agissement abusifs du Chancelier Palpatine et de la volonté de mettre en place un mouvement pour sauvegarder la démocratie. Cette discussion est poursuivie plus loin dans le film mais dans les appartements de Padmé cette fois-ci.
  • Changer la Constitution : scène coupée dans laquelle le Chancelier Palpatine tente une nouvelle fois de mettre en garde Anakin Skywalker contre le Haut Conseil Jedi et qui lui fait part de ses ambitions politiques notamment celle de changer la constitution galactique.
  • Confrontation : scène coupée dans laquelle le groupe de Bail Organa présente la pétition des 2000 au Chancelier Palpatine.
  • Le complot : scène coupée dans laquelle Mace Windu, Obi-Wan Kenobi et Yoda discutent dans les quartiers de ce dernier au sujet d'une perturbation croissante dans la Force. Ils se demandent s'ils ne sont pas manipulés par une puissance supérieure.
  • Poursuite sur Utapau : version longue animatique de la poursuite de Grievous par Obi-Wan sur Utapau réalisée entièrement par Steven Spielberg.
  • La bataille de Kashyyyk et l'Ordre 66 : scènes coupées dans lesquelles on entrevoit la bataille de Kashyyyk ainsi que les morts d'autres Jedi durant l'Ordre 66.
  • Anakin tue Shaak Ti : scène coupée où c'est cette fois-ci Anakin Skywalker devenu Dark Vador qui assassine la Maître Jedi alors qu'il conduit l'assaut du Temple Jedi.
  • Imposteurs Jedi au Temple : scène coupée dans laquelle Obi-Wan Kenobi et Yoda rejoignent le Temple après l'Ordre 66 et sont accueillis par des soldats clones déguisés en Jedi.
  • Duel au Sénat : version longue animatique du duel entre Dark Sidious et Yoda où le combat était alors filmé par les droïdes caméras de la chambre du Sénat Galactique et retransmis sur les écrans géants. Cette version se terminait par la victoire de Yoda et la fuite de Palpatine.
  • Duel sur Mustafar : version longue animatique du duel sur Mustafar entre Obi-Wan et Anakin.
  • Yoda communique avec Qui-Gon : scène coupée dans laquelle Yoda entre en contact avec l'esprit de Qui-Gon Jinn qui lui expose alors ses découvertes sur la Force.
  • Exil : scène coupée das laquelle on voit Yoda atterrir sur Dagobah.

ApparitionsModifier

 [Masquer]
Personnages Créatures Espèces Événements Lieux
Organisations et titres Modèles de droïdes Véhicules et vaisseaux Armes et technologie Culture galactique

Personnages

Créatures

Espèces

Événements

Lieux

Organisations et titres

Modèles de droïdes

Véhicules et vaisseaux

Armes et technologie

Culture galactique

Star Wars
Prélogie
Épisode I : La Menace FantômeÉpisode II : L'Attaque des Clones
Épisode III : La Revanche des Sith
Trilogie Originale
Épisode IV : Un Nouvel EspoirÉpisode V : L'Empire contre-attaque
Épisode VI : Le Retour du Jedi
Postlogie
Épisode VII : Le Réveil de la ForceÉpisode VIII : Les Derniers Jedi
Épisode IX : L'Ascension de Skywalker
A Star Wars Story
Rogue OneSolo
Trilogie Star Wars sans titre
Série de films Star Wars sans titre
Série en cours



Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .