Logo Star Wars: The Bad Batch

Attention ! Cet article contient des spoilers.

Cet article contient des informations à propos de la série d'animation Star Wars: The Bad Batch. Si vous ne souhaitez pas vous faire spoiler, quittez la page !

Trace Martez était une jeune humaine mécanicienne et pilote vivant au niveau 1313 dans les bas-fonds de la planète Coruscant en compagnie de sa grande sœur Rafa durant les dernières années de la République Galactique. Pendant la Guerre des Clones, elle fit notamment la rencontre de la Padawan Jedi déchue Ahsoka Tano quand sa Motojet Joben T-85 tomba en panne ce qui la força à atterrir de toute urgence sur la plate-forme de l'atelier de Trace.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

"Papa et maman ont vu le vaisseau approcher, ils ont réussi à nous faire sortir. Mais eux n'ont pas eu cette chance."
―Trace Martez[src]

Au cours de l'évasion de Ziro le Hutt, Cad Bane tira sur un vaisseau de transport entraînant la mort des parents Martez.

Trace et sa grande sœur Rafa vivaient au niveau 1313 dans les bas-fonds de Coruscant. Pendant l'évasion de Ziro le Hutt du Centre de détention de la République et du bâtiment du Sénat, un non-humain aux yeux rouges qui l'accompagnait ouvra le feu sur le moteur d'un vaisseau de transport, le faisant tomber en chute libre. Les Jedi qui poursuivaient les deux gangsters le détournèrent car il était sur le point de s'encastrer dans une plate-forme d'atterrissage peuplée, mais ce faisant, ils entrainèrent accidentellement la destruction du domicile de la famille Martez. Trace et sa sœur furent sauvées juste à temps par leurs parents ; qui n'ont malheureusement pas pu réchapper à la catastrophe.[2]

Quelque temps plus tard, une Jedi à la peau verte et aux robes sombres rendit visite à Trace et Rafa, mais au lieu d'essayer de venir en aide aux deux jeunes orphelines, elle leur dit simplement qu'elle avait dû faire un choix au sujet du transport et qu'elles ne devaient pas s'inquiéter, car la Force, d'après elle, serait avec les sœurs. Les Jedi partirent ensuite, laissant Trace et Rafa, qui considéraient autrefois les Jedi comme de véritables héros, désillusionnées et aigries contre leur Ordre. Laissées seules pour survivre sans l'aide de personne, Rafa devint progressivement une sorte de mentor pour Trace et lui apprit qu'elles ne pouvaient faire confiance qu'a elles mêmes. Elles firent assez vite l'acquisition d'un hangar que Trace utilisa comme atelier de réparation. Trace devint mécanicienne alors qu'elle et sa sœur, travaillaient ensemble pour gagner suffisamment d'argent afin de quitter Coruscant et d'ainsi fuir la Guerre des Clones.[2]

Guerre des Clones[modifier | modifier le wikicode]

Assemblage de l'Ange d'argent[modifier | modifier le wikicode]

"On n'est en sécurité ni à ce niveau, ni à aucun autre sur Coruscant. C'est pour ça que je répare cet appareil, pour qu'on puisse un jour aller vivre dans les étoiles, rien que moi et ma grande sœur Rafa. On laissera derrière nous la bande de Jedi, ce conflit... et tout le reste."
―Trace Martez à Ahsoka Tano[src]

Trace assemblant son appareil.

Vivant dans les lugubres bas-fonds de Coruscant avec sa sœur Rafa pendant la Guerre des Clones, la jeune mécanicienne Trace rêvait de devenir un jour une pilote et de voler avec son propre appareil. Même si les moyens financiers des sœurs étaient limités, Trace était déterminée à réaliser coûte que coûte son rêve. En accumulant les petits emplois à pourvoir au niveau 1313 des bas-fonds et en suppliant sa grande sœur de l'aider, Trace put acquérir en un temps record assez d'argent pour acquérir le matériel nécessaire à la construction de son vaisseau.[1]

Elle l'assembla pièce par pièce dans un hangar qu'elle avait hérité de ses parents. Plus tard, Trace utilisa des morceaux qu'elle avait récupéré pour assembler un cargo de classe Nebula, en version allégée toutefois. L'appareil est alors devenu sa raison de vivre et sa fierté, en cherchant à augmenter toujours plus ses capacités notamment sur sa vitesse. Finalement, elle le baptisa l'Ange d'argent.[1]

Rencontre avec Ahsoka Tano[modifier | modifier le wikicode]

"Pardon, mais qui es tu ?"
"Je m'appelle Trace."
"Ahsoka."
"Quant à ta motojet, t'as de la chance. Il se trouve que tu t'es écrasée devant le
meilleur atelier du treize treize."
―Trace Martez fait connaissance avec Ahsoka Tano[src]

Trace Martez rencontre l'ex-Padawan Ahsoka Tano.

Trace travaillait sur son appareil[1] durant la dernière année de la Guerre des Clones,[3] quand l'ancienne Padawan Togruta Ahsoka Tano s'écrasa avec sa motojet Joben T-85 sur la plate-forme de l'atelier de Trace. Trace l'aborda et assura à Ahsoka qu'elle avait eu vraiment de la chance d'avoir atterri sur l’un des meilleurs ateliers de réparation du niveau 1313. Après de brèves présentations, la mécanicienne proposa à Tano de réparer sa motojet et de lui faire même un tarif. Malgré l'offre de Trace, Ahsoka voulut la remettre en état elle même. En réponse, Trace lui assura que les outils pour le faire lui coûteront également. Trace fut attristée par la situation d'Ahsoka qui n'avait pas assez de crédits et lui révéla qu'elle était habituée à voir des gens dans la même posture qu'elle. Trace l’emmena ensuite vers son hangar d'assemblage et lui dévoila l'Ange d'argent. Elle fut impressionnée quand Ahsoka reconnut le modèle de son appareil. Un peu plus tard, Trace attribua à Tano un petit espace pour pouvoir réparer sa motojet.[1]

Lorsque Trace insista davantage pour l'aider dans ses réparations, Ahsoka rejeta son offre. Martez informa Tano de la nécessité d'avoir de l'argent, puisque dans son atelier, tout avait un prix et qu'il fallait s'y faire. Après que Tano lui eut demandée un démarreur pour son véhicule, Trace lui répond qu'elle avait utilisé le dernier qu'elle possédait sur son vaisseau. Ahsoka implora Trace en prétendant ne pas devoir s'éterniser. Tout compte fait, Trace céda et autorisa Ahsoka à rester dans son atelier aussi longtemps qu'elle le souhaitait tant qu'elle pouvait la payer. La mécanicienne se demandait bien pourquoi Tano était si contrariée lorsqu'Ahsoka sortit de l'atelier.[1] Trace était loin de se douter qu'Ahsoka Tano venait à peine de quitter volontairement l'Ordre Jedi après avoir été la cible d'une fausse accusation pour avoir commandité un attentat meurtrier au Temple Jedi.[4]

Pour finir, Trace accepta de réparer la motojet sans que cela ne coute aucun crédit à Ahsoka. Ahsoka dit à Trace qu’elle venait d’un endroit très différent des basfonds. Quand Trace la questionna plus en détails à ce sujet, Tano préféra dissimuler son passé de Jedi à Trace. Martez obtint une réponse vague, apprenant simplement que Tano venait des niveaux supérieurs de la planète. Pour Trace, Ahsoka était mieux dans son atelier en critiquant les Jedi devant Tano. Trace ne tarda pas à exprimer sa colère vis-à-vis des Jedi qui, selon elle, passaient la plupart de leur temps à faire la guerre et à imposer leur loi partout. Martez ne remit pas du tout en question sa vision des Jedi quand sa nouvelle connaissance affirma qu'ils n'avaient pas entrainé la Guerre des Clones et qu'ils essayaient, au contraire, d'y mettre fin.[1]

Rendre des comptes[modifier | modifier le wikicode]

"Hé, salut Pintu ! Rafa m'a dit qu'elle allait te voir."
"Et bien, puisqu'elle n'est pas à l'atelier, je suppose que c'est toi qui va me rembourser à sa place !
"
―Trace Martez et Pintu So-El[src]

Trace est impressionnée par les talents d'Ahsoka Tano, qui affronte les hommes de main de Pintu.

Tout de suite après, le criminel non-humain, tristement connu comme étant Pintu Son-El, et deux de ses hommes de main firent irruption dans l'atelier, cherchant à recouvrer les différents avancements qu'il avait fait à Rafa, la grande sœur de Trace. La jeune mécanicienne, consciente de la dangerosité du baron du crime, demanda à Ahsoka de ne pas intervenir et de la laisser s'en occuper. Trace fut surprise de la venue de Pintu car Rafa avait pourtant dit être allée le voir pour rembourser ses dettes. Comme Rafa ne l'avait apparemment pas encore fait, Pintu exigea que Trace rembourse les dettes à sa place. Quand Pintu et ses gardes s'approchèrent pour menacer Trace, Ahsoka leur ordonna de reculer, mais Trace et Pintu lui dirent de rester à l'écart de l'affaire, qui devait se régler entre les deux intéressés. Pintu s'impatienta et demanda où était son argent, forçant Trace à reculer vers la table de l'atelier. Sans qu'ils ne s'en aperçurent, elle saisit une barre de fer qui se trouvait derrière elle et commença à s'en prendre aux hommes de main. Elle parvint à leur mettre des coups, mais l'un d'eux l'attrapa tandis que l'autre tenta se mit à la frapper.[1]

Trace donna un coup de pied au premier garde qui fut repoussé contre une armoire se trouvant dans l'atelier. Elle réussit ensuite à se libérer des bras du second sbire et fonça sur l'autre, qui alla une nouvelle fois frapper contre le meuble. Une caisse tomba sur l'homme de main et Trace, qui commençait à s'épuiser, chercha à en finir avec le second. Cependant, les imposants gardes de Pintu étaient bien entrainés au combat au corps à corps, contrairement à Trace, qui fut encerclée. Dans un dernier élan, elle jeta un sac sur le second qui recula pendant un instant. Entretemps, le premier s'était relevé, avant d'être rejoint par le second. À la fin de l'affrontement, Trace essaya de frapper ses adversaires mais en vain, ils étaient plus grand qu'elle. Finalement, la mécanicienne fut plaquée et immobilisée contre la table de son propre atelier de réparation. Réalisant son erreur en ayant demandé à Ahsoka de ne pas interférer, Trace changea d'avis et fit alors appel à son aide. Juste avant qu'un des voyous ne puisse frapper Trace à la tête, Tano bloqua son poing et engagea le combat, qui tourna vite en sa faveur. Trace fut complétement impressionnée par les talents de combattant d'Ahsoka, qui laissa à Pintu et ses forces la possibilité de quitter l'atelier. Avant de s'exécuter - voyant bien que la situation était perdue, Pintu prévint Trace d'informer sa grande sœur que cette histoire était loin d'être réglée.[1]

Après leur départ, Trace parla à Tano de ses remarquables capacités et lui demanda où elle avait appris à se battre de la sorte. Ahsoka répondit que c'était « son frère » qui l'avait formée. Martez pria alors Ahsoka de lui donner des cours pour apprendre à se défendre. Sur ce, Trace et Ahsoka décidèrent d'aller reporter l'attaque de Pintu auprès de Rafa et elles quittèrent le hangar.[1]

Traits et personnalité[modifier | modifier le wikicode]

En prison chez les Pykes, Trace sympathise avec Ahsoka Tano.

Trace Martez était une femme humaine à la couleur de peau foncée et aux yeux marron. Ses cheveux châtains étaient bouclés mais elle était rasée des deux côtés de la tête. Contrairement à sa grande sœur Rafa, Trace était très sociable comme quand elle vînt en aide à Ahsoka Tano pour réparer sa motojet gratuitement, même si elle avait dit au départ qu'elle voulait être payée pour travailler sur la Joben T-85 en piteux état.[1]

Trace sut faire preuve de bon sens et de responsabilité notamment quand elle était dérangée par les petites combines de Rafa auprès de criminels, car elle savait qu'elle faisait cela pour leur bien mutuel et pour leur propre survie dans un monde sans foi ni loi où la République était impuissante.[2] Toujours à l'inverse de sa sœur, Trace était digne de confiance avec les personnes auxquelles elle se liait d'amitié, comme ce fut le cas avec Ahsoka. Quand la Togruta lui révéla qu'elle était une ancienne Padawan, Trace fut choquée et en colère, mais pardonna rapidement Ahsoka puisqu'elle voyait en elle une amie. Pourtant, Trace avait aussi des défauts, comme sa naïveté et son impulsivité qui lui ont coûté l'emprisonnement lors de la mission de transport d'épice pour le Syndicat Pyke.[5]

En réalité, elle craignait que les Pykes s'en prennent à son vaisseau, l'Ange d'argent. Elle décida donc tout simplement d'abandonner la cargaison plutôt que de risquer de perdre son appareil. Par conséquent, Rafa et Ahsoka ne parvinrent pas à duper les Pykes avec une marchandise leur appartenant déjà.[5] Trace admirait l'Ordre Jedi jusqu'à la mort de ses parents, en partie causée par ses membres. De plus, les Jedi n'ont pas vraiment accompagnés les orphelines lorsqu'elles en avaient le plus besoin.[2] Pour autant, et encore une fois en opposition à sa sœur, Trace ne faisait pas de généralités et ne haïssait pas les Jedi. Elle avait même du mal à comprendre pourquoi quelqu'un chercherait à quitter l'Ordre, en parlant de Tano.[5]

Compétences et capacités[modifier | modifier le wikicode]

Trace avait des compétences assez limitées dans le domaine du pilotage car, depuis son enfance, elle n'avait pu exercer sa passion que sur des speeders et des véhicules de maintenance. Elle ne s'était donc jamais entraînée à piloter de vrais vaisseaux spatiaux, et encore moins sur des cargos comme l'Ange d'argent.[6]

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Trace Martez apparut pour la première fois dans l'épisode "Une amitié de haut vol" de la saison 7 de la série d'animation Star Wars: The Clone Wars. Elle fut doublée en version originale par Brigitte Kali et par Victoria Grosbois en version française.[1] Le look de Trace était initialement celui de sa sœur Rafa, l'une des options envisagée par l'artiste JP Balmet et présentée au réalisateur et scénariste de séries Star Wars Dave Filoni.[7]

Quand l'arc narratif correspondant à celui mettant en scène les deux sœurs Martez fut en développement, avant l'arrêt de The Clone Wars (voir Héritage de Star Wars: The Clone Wars), Rafa et Trace n'existaient pas.[7] En effet, à la place, Ahsoka Tano devait faire la rencontre d'un jeune technicien nommé Nyx Okami, qui remplissait alors à lui seul le rôle des sœurs Martez en incarnant la personne qui devait de l'argent à Pintu Son-El.[8]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Mini logo wiki2.png
Star Wars Wiki possède 19 images en lien avec Trace Martez.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.