FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
L'Univers officiel, ou Canon, regroupe toutes les œuvres considérées par Lucasfilm comme prenant place dans la même continuité que les films Star Wars. Depuis 2014 et le rachat de Lucasfilm par Disney, les œuvres considérées comme non-Canon sont regroupées dans la continuité Légendes, anciennement connue comme l'Univers étendu. Les seules œuvres sorties avant 2014 et considérées comme Canon sont les six premiers films sortis au cinéma, ainsi que la série télévisée Star Wars: The Clone Wars.

Développé depuis la sortie de Star Wars épisode IV : Un Nouvel Espoir en 1977, l'Univers étendu s'est constitué de nombreuses œuvres dont près de 200 romans et autant de BD ainsi que des jeux vidéos, dont l'histoire s'écarte parfois largement de la saga officielle (tels les événements de The Old Republic, qui se déroulent plus de 3000 ans avant les films) ce qui provoque parfois une certaine confusion dans la chronologie.

La ligne de lecture est que tant qu'il n'apparaît pas de contradictions entre une œuvre de l'Univers étendu et l'Univers officiel, les événements qu'elle relate sont plausibles et donc supposés se produire canoniquement. À l'inverse, toute contradiction range l'œuvre dans la catégorie des univers parallèles, donc non-canoniques. En cas de contradiction au sein de l'Univers étendu, il est difficile de départager les œuvres à moins que George Lucas ne se soit exprimé dessus. La canonicité est alors laissée à l'appréciation du spectateur, qui décide de croire ce qui lui convient.

Un bon exemple est le cas de la mort de Shaak Ti. Elle est présumée assassinée par le Général Grievous dans un épisode de The Clone Wars, mais survit apparemment puisqu'elle apparaît parmi les membres du Conseil Jedi dans l'épisode III. Il est donc établi que Shaak Ti est officiellement encore vivante à ce moment-là. Elle n'apparaît plus par la suite dans le mouture finale du film, et son destin n'est donc pas précisé. Toutefois, elle fait partie des Jedi pourchassés par Starkiller dans le jeu vidéo Star Wars : Le pouvoir de la Force, qui la laisse pour morte à la fin d'un niveau (elle tombe dans la gueule d'un Sarlacc, mais Starkiller constatera plus tard qu'il est possible d'y survivre). Pourtant, une scène coupée de l'épisode III la montre se faisant poignarder par Dark Vador lors du massacre du Temple Jedi, et cet événement bien que non montré, peut être considéré comme une ellipse du film, donc canonique. Mais l'on peut objecter qu'une scène coupée ne signifie pas ellipse, puisqu'il existe une autre scène coupée où elle est tuée par Grievous devant Obi-Wan et Anakin lors de la mission de sauvetage du chancelier alors qu'il s'agit d'une version alternative du scénario. En bref, le sort de la Jedi est indécidable et est laissé à la préférence de chacun.

La hiérarchie des sources en terme de canonicité part du créateur original dont le scénario fait autorité, puis descend par les créateurs tiers publiés, considérés à égalité et dont on tentera de concilier au mieux les histoires, pour finir enfin par les fictions non autorisées, souvent de la part des fans, dont les événements n'existent que dans les limites du récit. Cependant, il est arrivé qu'un mouvement de fans suffisamment important puisse faire plier le créateur original. C'est ainsi qu'à la suite de la controverse Han shot first, Lucas a accepté de revenir sur les changements de 1997 et a sorti en 2006 une édition avec deux versions dont une de la scène originale. Canoniquement, il existe donc deux scènes de la cantina : une où Han et Greedo se tirent dessus simultanément, et une où Han est le seul à tirer ; chacune ayant la même authenticité.

À la suite du rachat de Lucasfilm par Disney en 2012, l'Univers officiel fut redéfini et l'ancien Univers étendu fut classé dans la continuité Légendes. Aujourd'hui la majorité des jeux vidéos, bandes dessinées et livres en relation avec l'univers de Star Wars conçus ou écris depuis les années 1980 sont considérés comme faisant partie de l'Univers étendu du fait, notamment, de la sortie de l'épisode VII dont l'action se déroule 30 ans après le VI, une grande partie des romans post-saga ont été rangés dans l'Univers étendu.

Néanmoins, de nouveaux projets de livres ou bandes dessinées relatant des histoires officielles ont pu naître grâce à la création par Disney du Story Group, une équipe chargée de vérifier la continuité et la canonicité entre les nouvelles œuvres et le reste de l'Univers officiel.

Le 25 avril 2014, Lucasfilm a refondu l'ensemble de ce qui formait auparavant l'Univers "Star Wars" (officiel et étendu), qui avait été regroupé dans une vaste base de donnée appelée le "Datacron" organisée sur plusieurs niveaux de canonicité, pas toujours très lisibles. Sur la base du travail du Story Group, une liste limitée d'œuvres choisies a été édictée pour définir ce qui relevait du Canon.

Toutes les œuvres qui, bien que publiées sous licence, ne sont pas dans la liste font partie de l'Univers dit "Légendes". Les événements qu'elles relatent sont sensés ne jamais être survenus officiellement, et n'existent que dans les limites de leur propre univers parallèle (exemple de l'Ère de l'Ancienne République ou les suites alternatives de Star Wars épisode VI : Le Retour du Jedi avec l'invasion des Yuuzhan Vongs). Cela permet à Disney de reconstruire un univers officiel complet et cohérent, tout en évacuant les innombrables incohérences du gigantesque univers étendu, laissé à la liberté des fans d'en choisir ce qu'ils préfèrent pour compléter leur vision de l'univers Star Wars.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .