R2 répare.png

Modification en cours !

Garde impérial modifie actuellement le contenu de cette page.

Par courtoisie, merci de ne pas éditer cet article tant ce que ce message apparaît.

Le Techno-Syndicat était un puissant conglomérat commercial et industriel actif durant les dernières années de la République Galactique qui supporta la Confédération des Systèmes Indépendants durant la Guerre des Clones.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Le Techno-Syndicat était un puissant cartel industriel regroupant de nombreuses entreprises. Le Techno-Syndicat en lui-même était une entreprise polyvalente qui produisait essentiellement des droïdes, des vaisseaux et des armes. L'entreprise possédait également sa propre armée droïde[2] qui faisait du Techno-Syndicat l'une des principales puissances militaires de la galaxie avant la Guerre des Clones.[6]

Le Techno-Syndicat était dirigé par un seul et unique individu possédant le titre d'Émir.[6] Le cartel industriel faisait partie de la République Galactique et était l'une de ces entreprises à posséder un représentant au Sénat Galactique.[11]

Le Techno-Syndicat possédait des installations dans toute la galaxie. Mustafar, une planète volcanique de la Bordure Extérieure, était exploitée pour ses minéraux rares contenus dans la lave.[6]



Le Techno-Syndicat était une entreprise industrielle et commerciale spécialisée dans la production d'armes, de droïdes et de vaisseaux. L'entreprise menait également des expériences biologiques. L'une d'entre elles consistait à transformer des Nelvaaniens en créatures de combat cyborgs.[3]

Le Techno-Syndicat était une société qui disposait de ses propres forces de sécurité. Il disposait d'une armée de droïdes de combat composée de droïdes crabes LM-432 ou de Tri-droïdes de combat Octuptarra. Néanmoins, le Techno-Syndicat disposait aussi de forces organiques comme les commandos Skakoans ou les ingénieurs de combat Skakoans. Enfin, l'entreprise disposait de nombreux vaisseaux comme la canonnière cargo de classe Shekelesh.[3]

Au moment du déclenchement de la Guerre des Clones, le Techno-Syndicat possédait de nombreuses importantes compagnies comme Blastech Industries, les Chantiers Navals de Kuat et les Systèmes de Flotte Sienar.[3]

La compagnie employait de nombreuses espèces comme des Geonosiens,[3] des Ishi Tibs[11] ou des Skakoans.[2]

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Crise Séparatiste[modifier | modifier le wikicode]

Durant la Crise Séparatiste, le Techno-Syndicat se rapprocha de la Confédération des Systèmes Indépendants. Deux années après la fondation de l'Alliance Séparatiste, Wat Tambor fut convié sur Geonosis par le Comte Dooku. En effet, le leader séparatiste organisait une réunion avec plusieurs industriels, hommes d'affaires et politiciens favorables à la cause séparatiste. Durant cette réunion, l'Émir Tambor annonça le ralliement du Techno-Syndicat à la cause séparatiste et offrit l'armée droïde de l'entreprise. Grâce à cela, Tambor reçut un siège au Conseil Séparatiste, l'organisation à la tête de la Confédération. Néanmoins, cette réunion secrète fut espionnée par le Chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi qui s'empressa d'informer le Conseil Jedi des liens entre la Confédération et le Techno-Syndicat et les autres entreprises.




Durant les dernières années de la République Galactique, le Techno-Syndicat faisait partie des conglomérats industriels les plus puissants de la galaxie. Lors de la Crise Séparatiste, le Techno-Syndicat opéra un rapprochement avec la Confédération des Systèmes Indépendants du comte Dooku et poussa plusieurs planètes à quitter la République.[3]

Guerre des Clones[modifier | modifier le wikicode]

Suite à son ralliement à la cause Séparatiste, de nombreuses planètes Séparatistes financèrent les forces armées du Techno-Syndicat au lieu de créer leurs propres forces de défense. De même, les nombreuses fonderies de l'entreprise se mirent à produire quotidiennement une énorme quantité de droïdes de combat pour les Séparatistes.[3]

Au cours du conflit, le Techno-Syndicat développa de nombreuses nouvelles armes comme le droïde de combat B2-RP, produit avec Baktoid Combat Automata.[6]

Produits[modifier | modifier le wikicode]

Le Techno-Syndicat était spécialisé dans la fabrication de produits à usages militaires. L'entreprise disposait d'une large gamme de droïdes de combat qui fut largement employée par la Confédération des Systèmes Indépendants. Les ingénieurs du Techno-Syndicat étaient ainsi à l'origine droïde aqua ;[6] du droïde assassin SD-K4 ;[7] du droïde crabe LM-432 ; du droïde de combat B2-RP (en association avec[6] sa filiale[16] Baktoid Combat Automata) ; du tank droïde NR-N99 de classe Persuader ; du tri-droïde de combat Octuptarra.[6]

Membres connus[modifier | modifier le wikicode]

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Le Techno-Syndicat est apparu pour la première fois dans le film Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones de George Lucas, sorti en 2002.

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.