Star Wars Wiki
Advertisement
Star Wars Wiki

"Dites moi qu'on va là-bas pour tout faire exploser."
"Désolé Wrecker. C'est une mission
furtive."
"Je déteste ce mot !
"
―Wrecker et Anakin Skywalker[src]

Wrecker était un commando clone, membre de la Grande Armée de la République, qui servit la République Galactique durant la Guerre des Clones. En tant que clone génétiquement modifié, il possédait un talent tout particulier, une force physique hors du commun rendue possible grâce à une musculature très développée par rapport aux autres soldats. Grâce à cette capacité, il intégra la Force Clone 99, surnommée « Bad Batch », et participa à de nombreuses missions très dangereuses. Après la fin de la guerre et l'Ordre 66, lui et le Bad Batch devinrent des mercenaires, quittant le nouvel Empire Galactique.

Conçu sur la planète Kamino durant la Chute de la République, Wrecker faisait partie des soldats clones commandés par le Maître Jedi Sifo-Dyas, destinés à constituer la Grande Armée de la République. Cloné à partir du chasseur de primes Jango Fett, Wrecker était un humain, génétiquement modifié par les Kaminoens. Grâce à ses capacités supérieures, il devint un commando clone, et intégra la Force Clone 99, surnommée « Bad Batch ». En tant que membre de cette équipe, il combattit l'Alliance Séparatiste, et participa à la sanglante Guerre des Clones. Durant ce conflit, lui et le Bad Batch se formèrent une grande réputation, se faisant connaître pour leur efficacité remarquable. Plus tard, cette réputation leur valut même d'assister le célèbre commandant clone Cody, en charge du 212e Bataillon d'attaque.

Vers la fin de la guerre, Wrecker aida à mettre fin à l'insurrection sur Yalbec Prime, puis participa à une mission de haute importance, qui permit à la République de remporter la bataille d'Anaxes. Au cours de celle-ci, lui et ses frères d'armes rencontrèrent le capitaine clone Rex, qui les emmena sur Skako Minor, une planète appartenant au Techno-Syndicat. À cet endroit, lui et le Bad Batch durent élucider le mystère entourant un algorithme de stratégie, responsable des nombreux échecs de la République sur Anaxes. Finalement, cette mission fut un franc succès, qui permit au groupe de clones de mettre un terme aux affrontements sur Anaxes.

Après l'Ordre 66 et l'avènement de l'Empire Galactique, la Guerre des Clones prit fin, et Wrecker, tout comme le Bad Batch, devint inutile. Alors, lui et ses amis délaissèrent ce nouveau régime, pour devenir des mercenaires au sein d'une galaxie en plein changement.

Biographie[]

Formation au combat[]

"L'unité expérimentale Clone Force 99. Des clones défectueux ayant subi... des mutations pour le moins intéressantes."
―Le Commandant Cody, décrivant le Bad Batch au Capitaine Rex[src]

Des clones, en cours de production sur Kamino.

Environ une dizaine d'années avant la Guerre des Clones,[4] Wrecker fut conçu sur la planète Kamino par l'espèce des Kaminoens, pour devenir un soldat clone de la Grande Armée de la République.[2] Cloné à partir de Jango Fett, un chasseur de primes très réputé, Wrecker faisait partie des clones commandés par Sifo-Dyas,[4] un Maître Jedi cherchant à protéger la galaxie d'un éventuel conflit à venir.[5] Durant sa conception, Wrecker subit quelques modifications, et à sa naissance, il s'avéra qu'il était un soldat « défectueux ». Grâce à ces modifications génétiques, le clone possédait une force incroyable, lui permettant de soulever de très lourdes charges, une capacité utile sur le champ de bataille par exemple.[2]

Au cours des dix années qui suivirent, Wrecker fut entraîné au combat, pour protéger la République Galactique d'un potentiel conflit intergalactique. Une fois son entraînement achevé, ce soldat devint un commando clone, destiné à participer aux missions les plus dangereuses de la République.[2] Durant ces temps, la Guerre des Clones débuta, avec la bataille de Geonosis opposant la République à l'Alliance Séparatiste.[4] Enfin, Wrecker put prendre du service, en s'engageant à combattre l'Armée Droïde Séparatiste.[2]

Guerre des Clones[]

Membre du Bad Batch[]

"J'ai entendu des avis très mitigés sur ces types-là. Ils ont un taux de réussite de 100% !"
"C'est pas le fait qu'ils gagnent mais la façon dont ils gagnent qui m'inquiète un peu...
"
―Les clones Kix et Jesse, à propos du Bad Batch[src]

Le commandant Cody, saluant Hunter.

Par la suite, Wrecker intégra la Force Clone 99, une équipe de commandos clones jugés « défectueux », comme lui. En rejoignant cette équipe, il rencontra trois clones, qui devinrent ses meilleurs amis ; Hunter, leur chef, capable de ressentir n'importe quel signal électromagnétique ; Tech, possédant une intelligence hors du commun ; et Crosshair, capable de toucher n'importe quelle cible à plusieurs clicks de distance. Pendant le reste de la guerre, lui et ses amis se firent appeler le Bad Batch, et participèrent à de très nombreuses missions, considérées trop dangereuses pour des soldats « normaux ». En outre, ils se formèrent une grande réputation, se faisant connaître pour leur taux de réussite élevé et leurs méthodes peu orthodoxes. Plus tard, les quatre amis rencontrèrent même le commandant clone Cody,[2] l'assistant du Général Jedi Obi-Wan Kenobi, en charge du 212e Bataillon d'attaque.[6] Au cours d'une mission, ils combattirent l'Alliance Séparatiste à ces côtés, gagnant son respect et son amitié.[2]

Vers la fin de la guerre, Wrecker et ses compagnons furent chargés de mater une insurrection sur Yalbec Prime. Au cours de la mission, lui et les autres membre du Bad Batch rencontrèrent des « complications imprévues » pour venir à bout des insurgés Yalbecs. Ils durent employer tous les moyens possibles, notamment en ayant recours aux armes blanches, le seul moyen de les neutraliser. Pendant l'opération, Wrecker coupa le dard de la Reine Yalbec alors qu'elle était encore en vie. Par conséquent, ce furent les autres insurgés qui s'en prirent à Wrecker et au reste du Bad Batch. En réalité, les Yalbecs souhaitaient se reproduire avec eux sans explication apparente, probablement pour venger leur souveraine qui avait perdu son dard, réputé pour constituer un plat très apprécié sur certaines planètes en raison de son raffinement. C'est durant l'affrontement que Wrecker et la Force Clone 99 reçurent un appel du Commandant Cody, qui avait besoin d'eux sur la planète Anaxes.[2]

Algorithme de Rex[]

Rencontre avec les « regs »[]
"Déjà combattu des Yalbecs ?"
"Heu, non. Par encore eu l'occasion."
"T'as de la chance. Le seul moyen de les tuer, c'est l'arme blanche.
"
―Wrecker à Jesse, faisant référence à l'insurrection sur Yalbec Prime[src]

Wrecker et le Bad Batch se rendirent donc sur Anaxes, à la suite de la demande du Commandant Cody. Cette planète était le foyer d'un grand conflit des Sièges de la Bordure Extérieure, et Cody demandait leur soutien pour élucider un certain mystère. À leur arrivée au Fort Anaxes, un peu retardée à cause de l'insurrection, les commandos rencontrèrent pour la première fois le capitaine clone Rex,[2] en charge de la 501e Légion,[7] accompagné des clones Jesse et Kix. Hunter présenta rapidement Wrecker et ses hommes à Rex, puis, la petite équipe embarqua à bord d'une canonnière Républicaine. Pendant leur trajet, Cody expliqua quel était leur objectif ; un centre Séparatiste communiquait depuis quelque temps un algorithme de stratégie, responsable des échecs répétés de la République sur Anaxes. Wrecker et ses amis devraient infiltrer ce centre de communications, et mettre la main sur l'algorithme.[2]

Crash et affrontement dans le canyon[]
Wrecker : "Laissez-passer !"
Kix : "C'est complètement ridicule, il va lui falloir de l'aide pour dégager Cody."
Crosshair : "C'est la canonnière que Wrecker va dégager, pas Cody."
―Wrecker, le clone médecin Kix et Crosshair[src]

Alors que Cody leur expliquait le plan pour infiltrer le centre de communications, Wrecker et les autres clones furent attaqués par deux droïdes araignées nains. Leur vaisseau alla s'écraser dans le Canyon d'Anaxes. L'équipe remarqua que le pilote était mort et Cody sérieusement blessé. Devant tous les clones, Wrecker démontra sa force hors du commun en soulevant à lui seul l'épave de la canonnière et en récupérant ensuite le Commandant. À l'approche d'un important détachement de droïdes, Hunter ordonna à ses troupes, dont Wrecker, de mettre en action le plan 82, surnommé « onde de choc ». Wrecker s'empara alors de la portière calcinée du vaisseau pour s'en servir comme bouclier pendant que les autres membres du Bad Batch se protégeraient derrière lui. Tout de suite après, tous les quatre chargèrent en direction des droïdes. Les membres du Bad Batch œuvrèrent en équipe : pendant que Wrecker abritait ses frères d'armes en maintenant son bouclier improvisé, Tech informait Hunter de l'endroit où lancer ses grenades pour éclaircir un maximum les rangs ennemis. Quant à lui, Crosshair se chargeait de tirer sur les explosifs en plein vol avec son fusil perforateur 773 pour produire une puissante charge électrique, qui déferlait et neutralisait presque instantanément les forces adverses.[2]

Wrecker et le Bad Batch se mettent en position d'attaque.

Le rôle de Wrecker fut grandement décisif sur la réussite du plan d'attaque du Bad Batch, qui se trouvait pourtant en grande infériorité numérique. Dans la foulée, Wrecker et ses camarades clones se rapprochèrent des lignes séparatistes, drastiquement réduites après la mise en action du plan 82. Ils ne tardèrent pas à engager un très bref combat au corps à corps avec les droïdes de combat restants. L'affrontement ne prit vraiment fin que quand Wrecker neutralisa un droïde nain, qu'il avait écrasé avec son morceau d'épave de canonnière. Enfin, les autres clones - Rex, Jesse, Cody et Kix - les rejoignirent sur le champ de bataille, qui ressemblait davantage à un cimetière à droïdes en raison de la violente escarmouche. Même si les clones « réglementaires » étaient très impressionnés par la démonstration que venait de livrer le Bad Batch, dont les membres auraient bien voulu rester un peu plus longtemps sur les lieux pour célébrer leur victoire comme il se devait, le Commandant Cody était tout de même blessé et les renforts de l'Alliance Séparatiste ne tarderaient pas à arriver dans les environs. C'est pourquoi Wrecker et le reste de l'équipe quittèrent les lieux sans trop attendre.[2]

Tensions entre clones[]
Crosshair : "Si vos plans d'action sont aussi bon que ça, pourquoi le Commandant Cody nous a convoqué tous les quatre ?"
Jesse : "On ne s'adresse pas au Capitaine Rex sur ce ton."
Wrecker : "Sinon quoi ?"
―Crosshair, Jesse et Wrecker[src]

Wrecker étranglant Jesse.

Un peu plus tard, Wrecker et les clones établirent un petit camp de fortune situé non loin du canyon pour pouvoir appeler des renforts concernant le Commandant Cody, qui souffrait de plus en plus de ses blessures aux jambes. Assez vite, la situation dérapa lorsque Rex annonça prendre le commandement de l'opération. L'esprit provocateur de Crosshair envers Rex attisa immédiatement l'attention des autres « regs », notamment Jesse, qui essaya de défendre la supériorité hiérarchique de Rex par rapport aux commandos du Bad Batch. Soudainement, Wrecker arriva vers eux et s'empara de Jesse en le soulevant tout en le tenant au niveau du cou. Juste après, Crosshair et Kix commencèrent à se bousculer, car le médecin clone exigeait à ce que Wrecker repose Jesse sans attendre. Malgré les demandes de Tech pour apaiser ses deux camarades, Wrecker et Crosshair continuèrent à se disputer avec les clones réglementaires. Hunter, qui était resté à l'écart pour surveiller le campement, ordonna alors à ses hommes de relâcher Jesse. Le chef du Bad Batch rappela ensuite à Wrecker et aux autres qu'ils combattaient du même côté et qu'il n'y avait aucune raison de se battre entre eux. L'autorité qu'avait Hunter sur les autres permit de mettre fin à la situation et de replacer Rex à la tête de la mission. Les clones prirent ensuite leurs paquetages et quittèrent les lieux.[2]

À l'assaut de l'avant-poste de sécurité[]
"Bah alors, c'est déjà fini ? Oh, c'est pas vrai !"
―Wrecker, quand il se rend compte qu'il n'y a plus de droïdes à détruire[src]

Wrecker arrive au poste de commandement mais n'a plus de cibles à abattre.

À l'approche du centre de communications Séparatiste, Wrecker et le Bad Batch, accompagnés des clones conventionnels arrivèrent droit devant un petit avant-poste de sécurité. Après une brève discussion entre les deux commandants d'unités, le Capitaine Rex et le sergent clone Hunter, les clones décidèrent d'adopter la technique d'assaut de la Force Clone 99. Wrecker et les autres surprirent les quelques droïdes de combat affectés à la protection de la tour de sécurité et arrivèrent sans difficulté au niveau de l'entrée principale de l'installation. Bien qu'il ne s'agissait pas de leur objectif principal, les soldats pensaient plus aisé de prendre possession de la tour plutôt que de la contourner entièrement.[2]

Pendant que Wrecker restait en bas pour veiller sur leurs arrières et repousser les derniers droïdes, les autres clones empruntèrent l'élévateur permettant de monter au poste de commande. Sans attendre, les clones ouvrirent le feu et prirent très vite la possession de l'avant-poste. Wrecker rejoignit ensuite ses camarades et se lamenta quand il se rendit compte que le reste de l'équipe l'avaient privé de droïdes en les neutralisant tous. Du haut de la tour, les clones pouvaient apercevoir leur objectif premier : le centre de communications, point névralgique de la campagne Séparatiste sur Anaxes. Tech passa en revue les ordinateurs et put estimer le nombre de forces adverses à seulement une trentaine de droïdes environ. Mais subitement, l'expert informatique du Bad Batch reçut un signal provenant d'un mouvement de troupes droïdes nettement plus important qui s'approchait de plus en plus de leur position. Hunter déduisit alors que quelqu'un chez l'ennemi avait repéré l'affrontement qu'il y avait eu sur le site du crash de leur canonnière. Rex demanda à Tech de l'informer de l'approche des renforts de l'Alliance Séparatiste et annonça aux autres qu'il fallait quitter les lieux.[2]

Infiltration du centre de communications[]
"Pourquoi vous avez mis autant de temps Wrecker ?"
"Ben... C'est que c'est une opération très
délicate."
―Rex et Wrecker, tentant d'expliquer son retard[src]

Wrecker défend le centre de communications avec Hunter et Jesse.

Wrecker, Hunter et Tech partirent avec les motojets qui se trouvaient en bas de la tour en direction du centre de communications. De son côté, Crosshair se positionna sur une crète et devait servir de tireur d'élite au Bad Batch. Une fois au niveau du centre, Wrecker et ses frères d'armes dévalèrent une pente et se mirent en position, prêts à rentrer en action. Rex et Jesse devaient leur offrir une diversion pour que Hunter et le reste de la Force Clone 99 puissent infiltrer la base ennemie sans trop de difficultés.[2]

Rex et Jesse passèrent donc par une autre direction pour rejoindre le centre. Lorsque Rex demanda par comlink si tout le monde était prêt, Hunter répondit « affirmatif », en ce qui concernait le groupe dans lequel Wrecker se trouvait. Comme Rex lui avait demandé, Tech l'informa que les renforts Séparatistes venaient juste d'atteindre l'avant-poste, que les clones avaient pris, avant de le quitter. Le fait que les troupes droïdes présentes au centre de communications aient été averties de l'attaque imminente de Wrecker et l'équipe clone ne changea pas le cours des choses pour la prise du centre par les soldats républicains. Tout d'abord, Rex et Jesse lancèrent leur première offensive, réalisant ainsi la diversion qu'attendaient Wrecker et les autres membres du Bad Batch. Les quelques forces droïdes qui gardaient l'entrée arrière du centre quittèrent aussitôt leur poste pour venir en aide aux autres Séparatistes affrontant Rex et Jesse sur l'autre versant. Wrecker et ses deux compagnons ne rencontrèrent pas beaucoup de résistance dans le centre et atteignirent bientôt la salle pour avoir accès à l'ordinateur central. Après avoir neutralisé les droïdes présents, Wrecker et Hunter laissèrent Tech tout seul à l'intérieur de l'installation pour qu'il puisse commencer à se connecter à l'ordinateur central. Wrecker et son chef d'escouade devaient retourner chercher Rex et Jesse sur le champ de bataille devant le centre de communications d'Anaxes.[2]

Les deux clones surgirent de derrière et détruisirent bon nombre de droïdes de combat. Hunter et Wrecker informèrent le Capitaine Rex que Tech l'attendait en haut de l'installation. Wrecker, accompagné de Hunter et Jesse retinrent un maximum de temps les renforts ennemis composés de super droïdes de combat B2. Pour assurer leur fuite, Hunter contacta Crosshair et le chargea de trouver un véhicule. Pourtant, le nombre de droïdes était trop important pour pouvoir tous les retenir, ce malgré les talents de Wrecker en ce qui concernait le combat direct. Certains super droïdes réussirent à s'approcher de l'entrée qu'ils protégeaient et Wrecker et les clones furent repoussés vers l'intérieur du centre. Ils finirent par arriver devant la salle de l'ordinateur central où se trouvaient Rex et Tech. Hunter insista auprès de Rex pour qu'il parte avec eux mais ce dernier était sous le choc après une découverte surprenante et resta tétanisé. Le Capitaine accepta finalement de quitter les lieux et ils sortirent tous dehors, où ils embarquèrent à bord de l'airspeeder ramené par Crosshair. Wrecker se replia avec les autres en direction des lignes républicaines et rallia finalement le fort Anaxes.[2]

Grâce à l'aide de Tech, le Capitaine Rex avait fait une découverte surprenante. Ils étaient parvenus à pirater le système informatique et à découvrir son algorithme, qui étrangement, n'était pas stocké dans les banques de données du centre. Ce signal était diffusé depuis une autre planète, Skako Minor. En cherchant un peu plus loin, Tech avait réussi à détecter une émission audio qui résonnait comme une voix humaine. Rex avait demandé l'identité de la personne, qui avait répondu CT-1409. Ce matricule était en fait celui d'Echo, un camarade de Rex qui avait combattu à ses cotés lors de plusieurs missions. Ce dernier avait été présumé mort à la suite d'une mission à la Citadelle sur Anthan Prime. Rex était désormais persuadé que son ami était encore en vie.[2]

Secourir Echo[]

Arrivée sur Skako Minor[]
"Hey ! Descend de là toi !"
―Wrecker s'adressant au chef Poletec[src]

Sur Skako Minor, Wrecker et l'équipe de libération d'Echo font face au chef autochtone local.

Le cercle des Généraux Jedi et le Haut Conseil se montraient septiques à l'idée d'entreprendre une telle mission de sauvetage sur Skako Minor. Quand bien même Hunter n'était pas très optimiste et craignait de tomber dans un piège tendu par les Séparatistes, Rex était convaincu que son camarade, Echo, était toujours en vie. Sans l'autorisation du Conseil, le Général Anakin Skywalker prit le commandement de l'opération et Rex, Wrecker et le Bad Batch partirent à bord du Havoc Marauder, le vaisseau propre à l'escouade. Pendant le voyage, Wrecker s'amusa avec un droïde d'alimentation de série PLNK qui se trouvait à bord et mangea de la nourriture. Aussi, Skywalker demanda à connaître le passé militaire du Bad Batch. Hunter répondit pour le reste du groupe en avouant qu'il ne lui était désormais plus possible de compter toutes les missions auxquelles ils avaient pris part durant la Guerre des Clones. Rex leur rappela qu'ils avaient tout de même combattu aux côtés du Commandant Cody à un moment donné. Le chef du Bad Batch se trouva dans l'incapacité de lui dire envers qui Crosshair et les autres membres de la Force Clone 99 étaient redevables, tellement ils avaient croisé de monde sur leur route.[8]

En arrivant en orbite de Skako Minor, Tech annonça que l'atterrissage risquait d'être périlleux. Wrecker et les passagers du Marauder s'assirent alors sur les sièges du transport, se cramponnèrent et se préparèrent au pire. En effet, un puissant orage s'abattait sur le monde et laissait échapper des éclairs, qui manquèrent plusieurs fois de s'abattre sur le vaisseau. Heureusement pour eux, ils atterrirent sans encombre à la surface. Le Général questionna Rex sur ce qu'ils savaient au sujet de Skako. Il révéla à Wrecker et au reste de l'équipe que cette partie du monde accueillait un peuple primitif, les Poletecs. Lorsque Tech ajouta que les Poletecs avaient tendance à se déplacer sur des reptiles volants, l'un d'eux les attaqua et tenta de briser le cockpit de leur canonnière. Hunter donna à ses hommes l'ordre de passer à l'action. Tandis que le chef Qin Yazal, monté sur son grand keeradak, cherchait à détruire leur vaisseau, Wrecker et son groupe en sortirent et allèrent lui faire face. Le Bad Batch n'avait aucunement envie d'établir une relation avec les autochtones - Wrecker le lui fit notamment savoir -, contrairement à Skywalker et Rex qui souhaitaient régler la situation par la négociation en entamant un dialogue avec lui.[8]

Brusquement, deux autres Poletecs surgirent de nulle part et voulurent à leur tour s'en prendre aux clones et au Jedi. Pendant qu'il essayait de protéger Rex de ces deux nouveaux attaquants, le chef s'envola et fondit sur Skywalker, qui ne s'attendait pas du tout à ce revers. Le keeradak l'attrapa, lui faisant lâcher son sabre laser. Impuissant, Rex lui tira dessus mais cela n'eut aucun effet. Tech traça le signal thermique du Poletec et informa les autres de sa position exacte. Crosshair annonça immédiatement vouloir s'en charger et tira un grapin. Crosshair visa juste et atteignit sa cible. Hunter prit le relai en se munissant du câble. Rex se demandait bien ce que le Bad Batch allait encore concocter. Le sergent partit ensuite à toute vitesse dans les airs. Hunter ne parvint cependant pas à libérer le Général, qui fut emmené au village Poletec. Hunter informa le reste de l'équipe pour le rejoindre à ses coordonnées. Wrecker et les siens retournèrent au Havoc Marauder et arrivèrent par la suite à l'endroit indiqué. Une fois réunis, les clones choisirent d'attaquer le village, mais s'engagèrent à ne pas blesser les autochtones, seulement les désarmer. Wrecker déplaça un immense rocher, qui sema la panique parmi les Poletecs. Pendant que Crosshair restait derrière pour les couvrir, Wrecker, Rex, Hunter et Tech partirent pour libérer le Chevalier Jedi dans le village situé en contrebas. Grace à Wrecker et aux autres, Anakin fut rapidement libéré. Peu après, ce fut l'ensemble du village qui se trouva aux mains des républicains.[8]

Wrecker et les autres allèrent ensuite à la rencontre du chef Poletec. Ne parlant pas le basic, ce fut à Tech de traduire ses paroles. Le Poletec se justifia d'avoir kidnappé Anakin en déclarant ne pas vouloir de « leur » guerre sur Skako Minor. Skywalker répliqua lorsqu'il pointa du doigt le rôle des Séparatistes et de Wat Tambor, dirigeant du Techno-Syndicat, qui avait le contrôle sur le monde. Pour apaiser les esprits, Tech présenta des excuses au nom des soldats clones. Rex informa le chef de la détention d'Echo dans la ville de Purkoll. Le Capitaine s'engagea à quitter Skako après l'avoir libéré et à ne pas y revenir. Finalement, le Poletec accepta de fournir aux soldats des éclaireurs pour se rendre au lieu où Echo était captif. Wrecker et les clones reçurent positivement l'aide qu'on leur proposait.[8]

Localiser la chambre de stase[]
"J'espère que personne n'a le vertige."
"Bah, j'ai pas
vraiment le vertige. Par contre, quand je suis vraiment très haut, j'ai comme un problème avec la gravité."
―Anakin Skywalker à Wrecker[src]

Wrecker détruisant des droïdes dans la tour de Purkoll.

Wrecker et l'équipe, guidée par deux éclaireurs Poletecs partirent en direction de la ville de Purkoll, le siège du Techno-Syndicat, où était censé être retenu Echo. Quand ils arrivèrent en vue de la cité, Skywalker demanda qui avait le vertige, Wrecker n'osa pas avouer sa peur du vide en essayant de lier cela à la gravité. Dans le même temps, Tech perdit le signal du clone. L'expert en informatique du Bad Batch trouva une possible explication à cela : les perturbations atmosphériques qui causaient des interférences, empêchant de recevoir le signal. Mais très vite, les membres du Bad Batch en vinrent à penser que l'émission d'Echo n'était qu'un leurre des Séparatistes visant à les attirer dans un piège. Hunter suggéra qu'Echo pouvait très bien être mort, ce qui incita Rex à rappeler que la théorie du guet-apens était bien sûr possible, comme dans toutes les missions, mais que, d'après lui, Echo était toujours bel et bien en vie après l'avoir entendu au centre de communications sur Anaxes. Crosshair provoqua ensuite Rex en lui reprochant de laisser ses émotions personnelles prendre le dessus, tout en prenant ensuite soin de faire référence à la tragique expérience à la Citadelle. Quand Rex lui expliqua qu'il n'avait pas eu le choix, Crosshair insista davantage et pensa qu'il avait bien fait en le laissant comme mort : pour Crosshair, Echo n'était rien d'autre qu'un vulgaire « reg ».[8]

Une bagarre éclata alors lorsque Rex décocha plusieurs coups de poing à Crosshair. Wrecker défendit son ami en s'emparant de Rex et en le soulevant à la manière de ce qu'il avait fait avec Jesse quelque temps plus tôt. Il lâcha le Capitaine, qui réussit néanmoins à se rétablir. Rex retourna voir Wrecker et annonça, bien que sur le coup de la colère, vouloir en finir avec lui. Skywalker intervint et empêcha la situation de dégénérer entre les deux clones. Anakin demanda au sergent Hunter d'emmener Wrecker et ses hommes en reconnaissance pour trouver une entrée à la tour de Purkoll. Le Chevalier Jedi souhaitait avoir une entrevue rien qu'avec Rex. Wrecker et le Bad Batch agirent selon ses ordres et partirent vers la ville. Une fois là-bas, Tech se mit au travail et s'afféra d'ouvrir une porte, tandis que Wrecker et les autres le protégeaient. Le Général Jedi et Rex les rejoignirent sous un orage de sulfure d'hydrogène. Hunter annonça que Tech avait entretemps retrouvé le signal d'Echo. Le chef de l'escouade ordonna à Crosshair de vérifier l'ascenseur dont la porte venait de s'ouvrir. C'était un ascenseur des plus banals.[8]

Ils montèrent dedans et se débutèrent leur très longue ascension de la tour de la base de Purkoll. Skywalker leur rappela que l'opération était furtive et qu'il ne s'agissait pas tirer à tout-va et de provoquer des explosions inutiles, le but étant de dissimuler leur présence un maximum de temps. Mais ce fut exactement l'inverse qui se passa quand ils atteignirent le bon étage. À la vue de droïdes de support aérien D-wings, Wrecker ne put résister à son envie de tout détruire et surgit sur les ennemis. Wrecker mit hors d'état de nuire beaucoup d'adversaires en à peine quelques instants. Comme les cibles étaient nombreuses, les autres aidèrent leur frère d'armes en détruisant de nombreux droïdes de combat. Face au Bad Batch, les ennemis ne tinrent pas longtemps et la victoire leur tendit très vite les bras, sans même qu'Anakin et Rex n'interviennent. En se rendant compte qu'ils captaient encore le signal d'Echo, l'équipe entreprit d'aller le chercher une bonne fois pour toutes.[8]

Wrecker et Hunter face aux droïdes de support aérien D-wings.

Wrecker et les autres arrivèrent ensuite à un grand couloir où ils s'aperçurent, effarés, qu'ils venaient encore de perdre sa trace. Rex ne comprenait pas, il n'y avait pourtant pas d'interférences à l'intérieur de la tour. Tech émit une nouvelle hypothèse, le signal n'était recevable seulement lors de la transmission de données. Ainsi, il faillait qu'Echo leur envoie d'autres informations pour pouvoir le localiser. Skywalker fit alors le choix de séparer l'équipe en petits groupes pour passer en revue toutes les salles. Le groupe qui repèrerait Echo devrait alors alerter les autres. Wrecker partit du côté de Rex, Hunter et Tech. Les clones localisèrent aisément l'entrée de la salle où se trouvait Echo mais furent encerclés par un très grand nombre de D-wings. Skywalker et Crosshair arrivèrent un peu plus tard pour les aider à s'en sortir. Alors que des renforts adverses arrivaient vers eux, Anakin ordonna à Tech d'ouvrir la porte de la pièce. Rex et l'informaticien pénétrèrent dans la salle pendant que Wrecker et ses compères s'occupaient de retenir les droïdes.[8]

Fuite de Purkoll[]
"Qu'est-ce que vous faites ?"
"Je mets
un terme à la petite expérience scientifique de Tambor !"
―Anakin Skywalker et Wrecker, installant des détonateurs dans le laboratoire de Wat Tambor[src]

Wrecker, Hunter et Crosshair repoussant les droïdes de support aérien D-wings.

De plus en plus de droïdes de support aérien du Techno-Syndicat arrivaient, obligeant Wrecker et Crosshair, qui défendaient ensemble la même position, à augmenter leurs possibilités de riposte face aux ennemis. Wrecker s'empara notamment d'un droïde qu'il balança sur les autres pour également les neutraliser. Commençant à s'impatienter, le Général Skywalker partit à la rencontre de Rex et Tech à l'intérieur de la salle du caisson de stase. Sans l'aide du Chevalier Jedi, Wrecker, Hunter et Crosshair se retrouvèrent vite dépassés par la situation et durent reculer vers l'entrée de la pièce. Les clones fermèrent la lourde porte en détruisant l'interface de commande. Cependant, les Séparatistes n'avaient pas dit leur dernier mot et essayèrent ensuite de l'ouvrir de force. Crosshair et Hunter voulurent les empêcher de passer et tentèrent de retenir les deux battants de la porte. Pendant que Wrecker retenait à lui seul l'ouverture, les deux autres commandos commencèrent à souder la jonction entre les deux vantaux.[9]

Mais Tech avait encore besoin de temps pour retirer les implants cybernétiques qui avaient été montés sur Echo. Bientôt, ce fut une véritable horde de droïdes qui arriva devant la porte. Sur les ordres de Wat Tambor, un décimeur organique fut envoyé à la rencontre des clones. Ce dernier entreprit de découper la première porte et le Bad Batch se replia donc derrière le sas. Les soldats, qui avait vu leur travail de soudure réduit à néant par le décimeur, répétèrent la même opération avec la seconde porte. Peu de temps après, Rex débrancha Echo qui retrouva immédiatement ses esprits. Le temps des retrouvailles fut cependant de courte durée car ils devaient impérativement fuir. Echo désigna un conduit d'aération au plafond, ce qui offrait à l'équipe une issue de secours. À ce moment là, le droïde décimeur franchit la première porte et s'attaqua directement après au second et dernier rempart avant d'atteindre l'équipe républicaine. Echo ouvrit la trappe menant au conduit de refroidissement et Crosshair se demanda alors comment ils feraient pour monter sans échelle. Wrecker eut l'idée de projeter ses comparses en hauteur et commença dès lors avec Hunter, qui aurait préféré avoir ne serait-ce qu'un avertissement de sa part. Vint ensuite le tour de Crosshair, puis de Tech, Rex et Echo.[9]

Enfin, Wrecker proposa au général de l'aider à monter mais ce dernier refusa en affirmant que cela n'était pas nécessaire. Wrecker n'insista pas et Skywalker réalisa un simple saut de Force pour rejoindre le reste du groupe. Wrecker tenait absolument à déposer quelques détonateurs dans la salle pour détruire le laboratoire et les installations scientifiques de Wat Tambor avant d'être soulevé grâce à la Force par Anakin. Les clones fermèrent la trappe et s'enfuirent juste à temps : le décimeur venait d'arriver et déchaînait déjà ses éclairs d'électricité partout dans la salle. Les clones partis, Wat Tambor se demandait bien pourquoi son décimeur s'était brusquement mis en veille. Un droïde lui expliqua qu'il ne détectait aucune cible organique. Lorsque le chef du Techno-Syndicat s'approcha d'un peu plus près pour voir ce qu'il en était, les charges de Wrecker se déclenchèrent, propulsant violement le Skakoan en arrière. Furieux, Tambor prit la décision de ne pas laisser l'équipe de clones s'enfuir, encore plus après la destruction de la chambre de stase et de ses installations scientifiques provoquée par Wrecker, qui venait de réduire à néant des années de son travail.[9]

Wrecker et l'équipe de sauvetage d'Echo se retrouvent en fâcheuse posture.

Pendant ce temps, Wrecker et le groupe empruntèrent le conduit d'aération de la base Séparatiste. Skywalker demanda à Echo comment il était au courant pour le conduit. Il leur révéla que les Séparatistes avaient eu accès à sa mémoire et que, lui aussi, avait pu étudier la base de données du conglomérat notamment le plan du complexe. Echo leur indiqua une issue qui, selon lui, risquait de ne pas les enchanter. Effectivement, il s'agissait là de traverser de bout en bout une interminable passerelle extérieure qui n'était pas dotée de barrière de protection et qui se trouvait à très grande hauteur. À en croire Echo, une piste d'atterrissage se trouvait de l'autre côté. Ils se lancèrent dans la traversée du pont dans le vague espoir de trouver un vaisseau à voler. Si les autres ne rencontrèrent pas de problème, Wrecker eut le vertige et peina à avancer. Ils n'avaient même pas atteint la moitié du parcours quand ils aperçurent des droïdes de support aérien à l'autre bout. Ils voulurent rebrousser chemin mais c'était trop tard : ils étaient encerclés des deux extrémités de la passerelle.[9]

Alors que les clones commençaient à tirer sur leurs ennemis, Crosshair fut déstabilisé et tomba dans le vide. Heureusement pour lui, Wrecker l'avait remarqué et se rua à sa rescousse. Il le rattrapa de justesse et l'empêcha de chuter. Skywalker voyait que la mission qu'il avait organisé tournait petit à petit au fiasco lorsque Tech eut une idée brillante. Il avait eu l'intelligence d'enregistrer une fréquence sonore du cri des keeradaks du village Poletec. L'informaticien prévoyait d'attirer les créatures vers eux pour pouvoir s'enfuir sur leur dos. Il diffusa l'enregistrement qui attira peu après plusieurs montures volantes. Chacun à leur tour, le Bad Batch, Rex et Anakin sautèrent sur un keeradak. Wrecker se retrouva sur le même que Crosshair. Toutefois, les clones n'étaient pas pour autant entièrement débarrassés des D-wings, qui étaient conçus pour pouvoir voler. Les droïdes les suivirent de près et ouvrirent le feu. Le groupe battit finalement en retraite en direction du village Poletec.[9]

Défense du village Poletec[]
"Rex, il faut qu'on abatte ces tripodes. Je me charge du premier, vous du second."
"Bien reçu mon Général. Vous pouvez comptez sur nous. Hunter, Wrecker, avec moi.
"
―Anakin Skywalker et Rex, se préparant à engager un tri-droïde de combat Octuptarra[src]

Wrecker affrontant un tri-droïde de combat Octuptarra aux côtés de Rex et Hunter.

Une fois de retour au village, l'équipe de clones fut accueillie par le chef Poletec. Il se dit très impressionné par leur apprivoisement des keeradaks, pourtant difficiles à dompter. Toutefois, il ne voyait pas pourquoi les clones étaient revenus. Le Général Skywalker prit alors la parole et expliqua qu'ils avaient été attaqués à Purkoll. Tech, servant toujours d'interprète, assurait la traduction entre les deux camps. Soudain, une pluie de tirs s'abattit sur le groupe : les droïdes D-wings avaient atteint leur cachette. Wrecker riposta immédiatement en sortant son fusil blaster DC-17m et se mit à tirer. Assez vite, les clones repoussèrent l'attaque, qui n'était en fait qu'un simple tour de reconnaissance avant d'envoyer les moyens lourds. Le chef était en colère contre les clones qui, selon lui, n'avaient pas tenu parole quand ils avaient promis de ne pas retourner au village. Rex assuma cette responsabilité et décida de s'avancer pour parler devant le chef. Le Capitaine avoua qu'ils n'avaient pas prévu d'apporter la guerre avec eux. Il leur demanda de voir par eux-mêmes ce que les Séparatistes avaient fait subir à Echo. Rex ajouta que le Techno-Syndicat simulait sa neutralité dans la guerre et qu'ils avaient d'ores et déjà choisi leur camp, la Confédération des Systèmes Indépendants. Selon lui, le temps était venu pour les Poletecs de prendre eux aussi position.[9]

L'éloquence de Rex fut saluée par Anakin et Crosshair, qui avait détecté l'arrivée des ennemis. Le chef accepta de s'allier aux républicains et les deux parties élaborèrent ensemble un plan de défense. Les forces séparatistes arrivèrent de nuit et fouillèrent le village de fond en comble mais ne trouvèrent rien. Les clones et les Poletecs s'étaient en fait positionnés aux extrémités du lieu des habitations. Le signal fut donné par Anakin et la bataille débuta quand Wrecker lâcha une gigantesque roche, qui clairsema les lignes adverses. Profitant de cet effet de surprise, les Poletecs partirent à l'assaut et neutralisèrent plusieurs droïdes avec leurs moyens artisanaux, leurs armes consistant principalement en quelques lances peu élaborées. Certains attaquèrent sur leurs keeradaks, ce qui était bien plus efficace. Malgré leur nombre, les Poletecs n'étaient pas expérimentés dans le milieu de la guerre et nombre d'entre eux furent tués. Heureusement pour les autochtones, les clones leur apportèrent de l'aide. Pendant Crosshair et Echo, encore diminué physiquement, restaient en haut de la vallée pour les couvrir, Wrecker, Hunter et Tech partirent combattre au corps à corps dans le village.[9]

Mais la partie n'était pas encore gagnée : des tri-droïdes de combat Octuptarra du Techno-Syndicat furent lâchés dans le village. Très vite, ils semèrent la panique parmi les défenseurs du village. Les explosions qu'ils provoquèrent causèrent la mort d'énormément de Poletecs. Les renforts ennemis étaient très conséquents et les républicains se trouvaient incapables de rivaliser, même avec le Bad Batch. Des droïdes arrivèrent bientôt au niveau de Crosshair, Anakin et Echo. Les trois combattants ne laissèrent aucune chance à leurs adversaires. Skywalker choisit d'attaquer les tri-droïdes, qui furent considérés comme des cibles prioritaires. Il ordonna à Rex, Wrecker et Hunter de partir à l'assaut d'un Octuptarra tandis que le Général se chargeait d'en détruire un autre. Anakin trancha ses canons avec son sabre laser. Dépourvu de pouvoirs de Jedi, Rex se demandait comment faire pour grimper et reproduire la même opération qu'Anakin. Ce problème fut rapidement résolu par Wrecker, qui n'hésita pas à lancer Rex et Hunter vers le haut. Cette technique, bien que peu appréciée par les deux clones, permit de neutraliser l'Octuptarra. Crosshair leur vint en aide en tirant sur le dernier œil du droïde. Le tripode, déstabilisé, manqua d'écraser des Poletecs mais Wrecker s'interposa et se plaça en dessous du pied de l'Octuptarra. Celui-ci fut finalement détruit quand Anakin repoussa sa cible sur celle de Rex et Hunter.[9]

La destruction des tri-droïdes sonna la victoire pour la République et les derniers D-wings battirent en retraite. Wat Tambor fut informé de l'échec de l'offensive et estima que la perte d'Echo était un véritable coup porté aux finances de son entreprise. Wrecker et les clones célébrèrent leur triomphe aux côtés des Poletecs, avant de devoir partir. Les clones remercièrent le chef d'avoir accepté de les aider dans leur combat contre les Séparatistes. Ce dernier déclara que les Jedi seraient désormais les bienvenus sur Skako Minor. Skywalker, Rex, Echo, Wrecker et le reste du Bad Batch montèrent ensuite à bord et quittèrent la planète avec le Havoc Marauder.[9]

Reconquête d'Anaxes[]

Neutraliser l'armée droïde de Trench[]
"Je préférais quand même tout faire sauter !"
"J'ai la sensation que tu en auras l'occasion.
"
―Wrecker et Tech[src]

Le sauvetage d'Echo avait privé les forces Séparatistes de l'algorithme de stratégie, qui leur permettait jusqu'alors de prédire les mouvements de troupes républicains et de pouvoir les contrer. Malgré la situation chaotique pour la République sur Anaxes, qui perdait sur tous les fronts, ce nouvel avantage laissait désormais le champ libre pour tenter de libérer la planète de l'emprise de la Confédération des Systèmes Indépendants. Echo, qui s'était assez bien rétabli, souhaitait apporter son aide en affirmant que ses implants cybernétiques lui avaient donné accès aux schémas tactiques de l'ennemi. Le clone proposa un plan : Mace Windu mènerait un assaut au complexe d'assemblage naval tandis que le Bad Batch serait chargé de l'escorter jusqu'au cuirassé de l'amiral Trench, placé en orbite d'Anaxes, et qui devait accueillir le nouveau centre de communications Séparatiste. Une fois à bord, Echo et les autres se chargeraient d'induire en erreur les systèmes séparatistes en y introduisant de fausses stratégies afin d'assurer la victoire de la République sur Anaxes.[10]

Le plan d'Echo approuvé par les généraux Jedi, lui, Rex et Anakin Skywalker partirent vers la piste de décollage du fort Anaxes et montèrent à bord du Havoc Marauder en compagnie de Wrecker et ses camarades. Ils ne mirent pas beaucoup de temps avant d'être en vue du vaisseau de commandement de l'officier Harch. Echo émit un signal qui dissimula la signature de la canonnière du Bad Batch en la faisant passer pour une navette de classe Sheathipede de Type B. Pendant que Hunter faisait remarquer à Crosshair que les clones conventionnels se contentaient de réfléchir alors qu'eux prenaient des risques, Wrecker se lamenta au sujet du caractère furtif de la mission. Afin de le consoler, Tech lui fit part de sa prédiction comme quoi l'occasion de détruire des droïdes se présenterait. Les contrôleurs droïdes furent mis en erreur par le signal d'Echo et autorisèrent le vaisseau à se poser. Pendant que Trench était occupé à superviser depuis le pont la défense des chantiers navals, Wrecker et son groupe infiltrèrent le croiseur et accompagnèrent Echo jusqu'à une interface informatique lui donnant accès à l'ensemble des données ennemies.[10]

Tandis que Wrecker s'occupait de le protéger d'éventuelles patrouilles droïdes, Echo envoya un autre signal en se faisant passer pour Skako Minor et fournit une directive à Trench qui l'appliqua immédiatement, sans se douter qu'il s'agissait d'une ruse pour vaincre ses troupes. Ainsi, toutes les forces droïdes convergèrent vers le complexe d'assemblage pour repousser l'assaut de Windu et Kenobi. Echo espérait déclencher à distance une impulsion qui devrait instantanément les éteindre. En débit des doutes de Tech et Hunter au sujet de sa loyauté, Rex et le Chevalier Jedi autorisèrent Echo à agir à sa guise. La stratégie envoyée par Echo persuada Trench que la victoire était à portée de main, croyant que les républicains seraient submergés par tant d'adversaires. En effet, la situation fut rapidement critique du côté des usines mais quand Echo émit l'impulsion, toutes les forces Séparatistes sur le terrain se mirent à tressaillir avant de tomber lourdement au sol. La victoire fut immédiate pour la République et le cours de la bataille était à présent renversé.[10]

Sous le choc après l'erreur de l'algorithme, Trench fut informé que le signal avait été émis depuis son propre appareil. Le Harch, même s'il s'était entièrement fié au signal qu'il croyait provenir de Skako Minor, disposait encore de ressources personnelles, notamment tirées de son expérience et de son talent en tant qu'amiral. Bien que l'échec était total, Trench avait pris soin de faire installer une bombe au sein de l'usine d'assemblage et comptait bien utiliser cette dernière carte. Skywalker partait en direction du pont alors qu'Echo essayait de désenclencher le dispositif, toujours depuis la salle de l'interface. Tech informa le Général Windu de la présence de l'explosif et le Maître Jedi ordonna à ses hommes de se replier. Echo déchiffrait progressivement le code de désactivation lorsque les Séparatistes repérèrent la provenance des différents signaux. Le signal ayant désactivé l'armée de l'amiral fut alors renvoyé vers sa source et Echo fut électrocuté avant de pouvoir donner le dernier chiffre du code de désactivation.[10]

Destruction de la flotte Séparatiste[]
"J'ai un petit cadeau pour vous, Wrecker."
"Oh, non sérieux ? J'ai le droit de TOUT faire exploser ! TOUTE la flotte des tas de ferraille ! Alors ça, c'est le plus beau jour de TOUTE ma
misérable vie !"
―Anakin Skywalker et Wrecker, lorsqu'on lui offre la possibitité de détruire la flotte Séparatsite[src]

Wrecker et Crosshair affrontent des super droïdes de combat B2 à bord du vaisseau de l'amiral Trench.

Les clones décidèrent de se replier et tombèrent sur des super droïdes de combat B2 envoyés à leur rencontre. Wrecker et le Bad Batch commencèrent à se battre en plein dans les coursives du croiseur. Pendant ce temps, Anakin atteignit le pont et menaça aussitôt Trench pour qu'il lui livre le chiffre manquant pour désactiver la bombe. Finalement, il lui donna ce chiffre à contrecœur, le sept, et les Jedi purent stopper le compte à rebours. Après avoir essayé de tuer Anakin, Trench fut empalé par son sabre laser et mourut quelques instants plus tard. S'étant débarrassés des super droïdes, les clones progressèrent dans les dédales de couloirs du cuirassé lorsqu'ils croisèrent une patrouille de droïdes de sécurité OOM.[10]

Rex commença alors à paniquer quand il aperçut d'autres ennemis venant de tous les côtés. Le capitaine clone essaya de faire comprendre à Hunter que leurs adversaires étaient trop nombreux mais le Bad Batch disposait encore de ressources. Wrecker se prépara à entrer en action et annonça « passer en mode rouleau compresseur ». Il se alors rua sur les quelques combattants restants, qui ne firent pas le poids face au colosse du Bad Batch. Wrecker détruisit de nombreux Séparatistes tandis que Rex et les autres se contentaient de le regarder. À un moment donné, Hunter avoua avoir de la peine pour les droïdes de combat. La voie fut rapidement dégagée et Wrecker n'éprouva aucune pitié pour le dernier droïde, qui lui suppliait de ne pas le frapper à la tête. Les clones purent poursuivre leur progression.[10]

En voyant des renforts arriver, Crosshair décida de prendre les devants. Grenade en main, il attendit que l'escouade avance vers lui, après avoir ordonné au reste de l'équipe de rester dans son dos. Crosshair lança sa charge qui atteignit son but en allant se poser directement sur le corps du droïde de tète. Ce dernier ne comprit pas quand il réalisa que la bombe était attachée à son buste. Avant de pouvoir en dire davantage, Crosshair tira avec son fusil perforateur 773. Bientôt, ce furent tous les membres de la patrouille qui se retrouvèrent pacifiés : un projectile rebondit et toucha fatalement les quatre OOM. Fier de ce qu'il venait d'accomplir, Crosshair n'était pas pour autant pleinement satisfait, il comptait aller encore plus loin. Wrecker fut scandalisé en se rendant compte que Crosshair s'apprêtait à faire mieux que lui.[10]

Wrecker s'apprêtant à faire exploser la flotte Séparatiste en orbite d'Anaxes.

L'équipe partit alors en direction du hangar. Pendant ce temps, le tireur d'élite installa un grand nombre de charges explosives à travers plusieurs coursives du croiseur, mais ne tarda pas à revenir, poursuivi par une horde de Séparatistes. Entretemps, le groupe avait été rejoint par Skywalker, qui revenait après avoir éliminé l'amiral Trench. Crosshair ouvrit le feu sur les charges préalablement disposées et les tirs rebondirent sur les extrémités des parois, détruisant tous les droïdes au passage. Bouche bée, Wrecker fut encore plus consterné ; Crosshair avait détruit plus de droïdes que lui et ce, en restant à l'écart et sans avoir recours au corps à corps. Essayant désespérément de le consoler, Hunter lui dit qu'il ferait mieux la prochaine fois. Crosshair alla ensuite se vanter devant Wrecker, à son grand désespoir.[10]

L'équipe partit finalement à bord du Havoc Marauder en direction d'Anaxes. À peine sortis du rayon d'action de la flotte Séparatiste, Anakin révéla à Wrecker avoir un présent pour lui. Le général Jedi présenta une télécommande permettant de détruire les vaisseaux en orbite. Tout excité, le clone s'empara de la manette et, au bord des larmes, reconnut que c'était le plus beau jour de sa vie. Sous le regard attentif du groupe, il appuya sur le bouton, entraînant la destruction du destroyer de Trench et de plusieurs croiseurs Séparatistes environnants. La flotte ennemie mise en déroute, Wrecker comblé de joie, Skywalker, Rex, Echo, Hunter, Crosshair et Tech retournèrent ensemble à la surface d'Anaxes.[10]

Un nouveau départ[]
"Ils comptent parmi les meilleurs soldats aux côtés de qui j'ai eu le grand honneur de combattre. Echo, nous deux on se connaît depuis longtemps. Si jamais aujourd'hui tu sens que ta place est avec eux... alors rejoins-les, n'hésite pas une seconde."
―Rex à Echo[src]

Echo intégrant le Bad Batch.

Après la bataille d'Anaxes et de retour au fort Anaxes, les généraux Jedi Mace Windu, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker félicitèrent Wrecker, Echo, Rex et les autres hommes du Bad Batch pour la bravoure et l'habileté dont ils firent preuve au cours de l'affrontement. Grâce à eux, l'activité des chantiers navals de la République Galactique allait pouvoir reprendre. Après que Windu et Skywalker furent partis, Obi-Wan indiqua aux clones qu'ils percevront sûrement quelques médailles dans un avenir proche. Toutefois, Wrecker et le Bad Batch n'avaient pas l'intention d'assister aux réjouissances et à la cérémonie. Chacun leur tour, les clones firent comprendre devant Echo que les médailles n'étaient pas faites pour eux, préférant l'action et le combat rapproché.[10]

Leur engagement pour la GAR allait au delà du fait de pouvoir recevoir des récompenses de temps à autre. Hunter demanda à Echo si les médailles l'intéressaient. Le sergent affirma que, si cela n'était pas le cas, il pourrait très bien les rejoindre une fois qu'il serait prêt. Alors que Wrecker et le Bad Batch retournaient vers leur canonnière, Rex se rapprocha d'Echo et lui révéla que ces clones défectueux figuraient parmi les meilleurs soldats qu'il avait pu croiser. Rex ajouta auprès d'Echo qu'il pouvait les rejoindre s'il le souhaitait. Lorsque son ami fit le choix de partir avec la Force expérimentale 99, Rex s'arrêta pour voir Echo, Wrecker et le Bad Batch, tous, le saluer. Par la suite, Crosshair et le Bad Batch quittèrent Anaxes en compagnie de leur nouveau compagnon, Echo.[10]

Ère Impériale[]

Après la Guerre des Clones, Wrecker et le Bad Batch devinrent des mercenaires, évoluant dans une galaxie dangereuse, dirigée d'une main de fer par l'Empire Galactique.

Après l'exécution de l'Ordre 66 et la proclamation de l'Empire Galactique, Wrecker ainsi que tous les membres de l'escouade décidèrent de délaisser ce nouveau régime pour devenir des mercenaires. Dans les temps qui succédèrent la Guerre des Clones, ils effectuèrent bon nombre de missions afin de garantir leur survie et trouver un nouveau but au sein d'une galaxie en plein changement.[3][11]

Traits et personnalité[]

Wrecker adorait le combat au corps-à-corps, notamment quand les adversaires à détruire étaient des droïdes de combat.

La Force Clone 99, surnommée « Bad Batch », était l'unité dont faisait partie Wrecker. Elle était composée de clones vus comme « défectueux » qui avaient subi des mutations génétiques « profitables ». En ce qui concernait Wrecker, ses mutations lui garantissaient une force quasi-surhumaine. Il se montra assez fort pour soulever à lui seul le Transport Offensif/Basse Altitude qui s'était écrasé dans le canyon d'Anaxes et ensuite récupérer le commandant Cody, alors blessé.[2]

Wrecker était un soldat peu discret et assez impulsif, se laissant souvent emporter. Il n'hésitait pas à exprimer son avis en ayant recours à la violence et la brutalité. Il éprouvait un faible pour les explosions et la destruction d'équipements Séparatistes, tout particulièrement envers les droïdes de combat, qu'il détruisait à mains nues. Son seul point faible était probablement le vertige, se sentant mal-à-l'aise lorsqu'il se trouvait en hauteur.[8] En dépit des nombreux désaccords rencontrés en combattant aux côtés des clones réglementaires,[2] Wrecker et son escouade parvinrent à respecter le capitaine Rex, allant même jusqu'à le saluer avec estime après la bataille d'Anaxes.[10]

Équipement[]

Quand il combattait, Wrecker était armé d'un fusil blaster DC-17m et d'un long vibrocouteau. Le commando clone revêtait une armure de commando de classe Katarn modifiée et avait un casque spécifique.[2]

En coulisses[]

Conception du personnage[]

Un concept-art de Wrecker.

George Lucas s'était fait une vision très particulière du Bad Batch. Avec lui, le créateur de Star Wars souhaitait obtenir pour sa série d'animation une version des Douze Salopards, mais qui mettrait en scène cette fois-ci des clones.[12] Lucas voulait également prouver qu'il pouvait exister des soldats clones différents de la plupart des autres. Pour ce faire, il était nécessaire qu'ils possèdent chacun des compétences dans un domaine précis. Les hommes du Bad Batch devaient former ensemble une unité de la Brigade des Opérations Spéciales aux capacités augmentées.[13]

C'est Dave Filoni qui se chargea de concevoir leurs apparences. Ces concept arts furent ensuite utilisés par les scénaristes Brent Friedman et Matt Michnovetz pour imaginer les voix et les personnalités des membres du Bad Batch. Après cela, Friedman et Michnovetz collaborèrent étroitement avec Filoni pour venir étoffer le caractère des personnages et explorer leur passé. En ce qui concerne Wrecker, il était alors censé ressembler au personnage de Hulk, de l'univers de Marvel Comics. Les réalisateurs Steward Lee et Bosco Ng, qui étaient des grands fans de Marvel, voulaient que Wrecker se déchaîne comme le faisait Hulk. Dee Bradley Baker improvisa la voix de Wrecker et inséra de nombreux grognements et autres cris.[12]

Héritage de The Clone Wars[]

La production de l'arc mettant en scène le Bad Batch fut interrompue après l'annulation de la série The Clone Wars suite à la diffusion de la saison 5 du programme et à cause du rachat de Lucasfilm Ltd. par The Walt Disney Company. Cependant, après la diffusion d'une saison incomplète qui marquait alors l'arrêt du programme, les studios de production ont tout de même décidé de diffuser huit épisodes qui avaient été déjà pré-produits en animatique, dont les quatre épisodes concernant la Force Clone 99.[14] L'arc fut publié le 29 avril 2015 sur le site officiel StarWars.com.[15] Cependant, les fans regrettèrent beaucoup l'arrêt du programme et ne cessèrent de demander la suite et fin de la série.[14]

Ce n'est qu'en 2018, soit quatre ans après la diffusion des huit épisodes inachevés que The Walt Disney Company fit l'annonce de la production d'une saison finale de douze épisodes et reprenant notamment l'arc narratif consacré à la Force Clone 99, qui avait été précédemment publié en animatique.[14] La saison 7 étant un franc succès, notamment dû au Bad Batch, il fut annoncé en juillet 2020 qu'une suite, intitulée Star Wars: The Bad Batch, prendrait place pendant l'ère Impériale. Elle est actuellement en développement pour une diffusion prévue à partir du 4 mai 2021 sur Disney+, à l'occasion du Star Wars Day.[3]

Arc narratif de Kashyyyk[]

Wrecker sur le dos d'un « singe-lézard » dans les épisodes inachevés sur Kashyyyk.

Wrecker était censé apparaître dans un second arc narratif de quatre épisodes scénarisés par Michnovetz.[16] Il devait montrer le Bad Batch, qui comprenait dorénavant Echo, aux côtés de Yoda sur la planète Kashyyyk. Lors du panel "The Untold Clone Wars" à Star Wars Celebration Anaheim de 2015, Dave Filoni s'exprima au sujet de l'intrigue initiale de l'arc. Il dévoila que les personnages devaient chevaucher des sortes de « singes-lézards géants », qui étaient vénérés par les Wookiees. Dans une séquence, Tarfful parlait aux arbres Wroshyr en leur demandant la permission d'engager le combat avec l'ennemi, un Trandoshan allié aux forces de la Confédération des Systèmes Indépendants.[17]

Pour parvenir à expulser leurs adversaires de leurs villes, il fallait brûler certains des arbres, d'où cette connexion du chef Wookiee avec la nature. Anéantir des arbres ne posait aucun problème pour Wrecker et les autres clones, mais cela était traumatisant pour les Wookiees. Une partie de l'arc devait aussi présenter les clones et les Wookiees trouvant un terrain d'entente pour affronter côte à côte les Séparatistes. Enfin, durant la convention, un clip montrant le Bad Batch et d'autres Wookiees chevauchant les fameux « singes-lézards » fut diffusé. Wrecker et ses frères d'armes se battaient contre une nouvelle espèce de créatures, semblable à celle des Kinraths - aperçus dans le jeu vidéo Star Wars: Knights of the Old Republic.[17]

Apparitions[]

Mini logo wiki2.png
Star Wars Wiki possède 45 images en lien avec Wrecker.

Sources[]

Wrecker.

Notes et références[]

  1. StarWars-DatabankII.png Soldats clones dans la Databank (lien de sauvegarde)
  2. 2,00 2,01 2,02 2,03 2,04 2,05 2,06 2,07 2,08 2,09 2,10 2,11 2,12 2,13 2,14 2,15 2,16 2,17 2,18 2,19 2,20 2,21 2,22 2,23 2,24 2,25 2,26 2,27 2,28 2,29 et 2,30 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Bad Batch"
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 et 3,6 StarWars.com Star Wars: The Bad Batch, An All-New Animated Series, to Debut on Disney+ in 2021 sur StarWars.com (lien de sauvegarde)
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Star Wars épisode II : L'Attaque des Clones
  5. TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Le Jedi oublié"
  6. Star Wars épisode III : La Revanche des Sith
  7. Star Wars: The Clone Wars le film
  8. 8,0 8,1 8,2 8,3 8,4 8,5 8,6 8,7 et 8,8 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Un écho distant"
  9. 9,0 9,1 9,2 9,3 9,4 9,5 9,6 9,7 et 9,8 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Sur les ailes des Keeradaks"
  10. 10,00 10,01 10,02 10,03 10,04 10,05 10,06 10,07 10,08 10,09 10,10 et 10,11 TCW mini logo.jpg Star Wars: The Clone Wars – "Une affaire en suspens"
  11. SWYTlogo.png Sizzle | The Bad Batch | Disney+ sur la Chaîne Youtube officielle Star Wars
  12. 12,0 et 12,1 SWYTlogo.png Bad Batch Star Wars: The Clone Wars Panel | Star Wars Celebration Anaheim sur la Chaîne Youtube officielle Star Wars
  13. Leong, Tim (March 2, 2020). Clone Wars EP Dave Filoni breaks down the first episodes of the final season. Entertainment Weekly. Archivé depuis l'original sur 3 mars, 2020. Consulté le 19 avril, 2019.
  14. 14,0 14,1 et 14,2 WP favicon-1-.PNG Héritage de Star Wars: The Clone Wars sur Wikipédia
  15. StarWars.com Star Wars: The Clone Wars "Bad Batch" Recon sur StarWars.com (lien de sauvegarde)
  16. TwitterLogo.svg @BFree63 (Brent Friedman) sur Twitter. “@MattMichnovetz wrote that arc, and he writes for Rebels!”
  17. 17,0 et 17,1 SWYTlogo.png The Untold Clone Wars Panel - Star Wars Celebration Anaheim sur la Chaîne Youtube officielle Star Wars
Advertisement