FANDOM


Tab-canon-white  Tab-legends-black 
Yarael Poof était un Maître Jedi Quermien originaire de la planète Quermia. Du temps de l'invasion de Naboo, il siégeait au Haut Conseil Jedi et fut présent dans la chambre du Conseil lorsque le jeune Anakin Skywalker y fut introduit.

Grand spécialiste des arts mentaux et de l'illusion, son lien avec la Force était très puissant. Préférant l'usage de la diplomatie, il était également un bon professeur.

Il mourut d'une manière inconnue avant le début de la Guerre des Clones et fut remplacé par Coleman Trebor au Conseil.

BiographieModifier

Né sur la planète des Territoires de la Bordure Extérieure[5] de Quermia, Yarael Poof fut membre du Haut Conseil Jedi durant les dernières années de la République Galactique. Aîné des quatre Quermiens qui servaient au sein de l'Jedi, il avait su gagner le respect des autres Jedi pour ses capacités de diplomate et de professeur.[1]

Peu avant la bataille de Naboo, Poof était présent dans la chambre du Haut Conseil Jedi lorsque le Maître Jedi Qui-Gon Jinn et son padawan Obi-Wan Kenobi présentèrent le jeune Anakin Skywalker à l'assemblée tout en annonçant le retour des Sith.[3]

Poof mourut durant une mission[6] quelques temps avant la bataille de Geonosis et fut remplacé au Conseil par le Maître Coleman Trebor.[2]

Peu avant la bataille du château de Dark Vador, le Seigneur Sith Dark Vador entra dans un portail de Force construit par le Sith sculpteur Momin afin de ressusciter Padmé Amidala. Tandis qu'il marchait parmi ses visions, il aperçut Yarael Poof en compagnie de nombreux Jedi, sabre en main et prêts à en découdre avec le Seigneur Sith. Vador fit mine de tuer toutes les illusions qui s'offraient à lui et trancha la tête de Poof tandis que les mots "Laisse mourir le passé" résonnaient dans sa tête.[7]

Personnalité et traitsModifier

Comme tous les membres de son espèce, Yarael Poof possédait une seconde paire de bras cachée sous sa robe Jedi ainsi qu'un deuxième cerveau[1] à l'intérieur de sa poitrine[8]. Dépourvue de nez, son espèce était dotée de glandes olfactives situées sur leurs mains afin de respirer.[2]

Il possédait un long cou et mesurait ainsi 2m 64.[4] Ses yeux, d'un rouge flamboyant, ainsi que sa peau blanchâtre étaient des attributs propres à son espèce.[3]

Jedi sage et respecté, Poof n'hésitait cependant pas à user de ses pouvoirs télépathiques sur ses pairs.[2]

Arborant une robe Jedi marron complétée par une tenue traditionnelle Quermienne pour cacher sa second paire de bras[2], Poof portait un sabre laser à la lame bleue[9] ainsi qu'un comlink.[6]

En coulissesModifier

Apparaissant pour la première fois dans le film Star Wars épisode I : La Menace Fantôme sous la forme d'une marionnette, son nom n'est cependant jamais prononcé dans le film et apparaît seulement dans le générique de fin.[3] Censé réapparaître dans l'épisode II, George Lucas pensa finalement que l'aspect de son espèce prêterait à confusion avec celle des Kaminoens et décida de le retirer. Il fut dès lors remplacé en post-production par le Jedi Coleman Trebor dont l'espèce, les Vurk, fut créée spécialement pour l'occasion.

Selon les ouvrages de références Star Wars : L'Encyclopédie des personnages et Star Wars : L'Encyclopédie Visuelle, Poof mourut avant le début de la Guerre des Clones.[2][6] Malgré cela, il réapparaît tout de même au sein du Haut Conseil Jedi dans Mace Windu 5, histoire prenant place durant la Guerre des Clones.[10] Reconnue comme étant une erreur de continuité par Matt Martin, membre du Story Group de Lucasfilm Ltd., ce dernier assure que la composition du Haut Conseil Jedi aurait dû être celle apparaissant dans le premier numéro de la série Star Wars : Mace Windu.[11] |alt=

ApparitionsModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

* DIVULGATION : Certains des liens ci-dessus sont des liens d'affiliation, ce qui signifie que, sans frais supplémentaires pour vous, Fandom percevra une commission si vous cliquez et effectuez un achat.Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .